background preloader

Economie de l'information

Facebook Twitter

AdBlock : si vous aimez madmoiZelle, désactivez-le ! (+ le point sur notre système de dons) Juste une précision : loin de moi l’idée de tenter de vous culpabiliser avec ce texte, simplement de vous informer avec le plus de transparence possible des conséquences d’AdBlock sur notre petite économie.

AdBlock : si vous aimez madmoiZelle, désactivez-le ! (+ le point sur notre système de dons)

Publié initialement le 6 août 2014, remis à jour le 14 février 2017 Le 2 mars 2017 — Près d’un an après la mise à jour de ce dernier post et le lancement de notre système de donations réclamé par plusieurs d’entre vous ayant émis le souhait de nous donner de l’argent plutôt que de désactiver leur bloqueur de pubs, je vous propose de faire le point : Vous êtes un peu plus d’une centaine à nous envoyer régulièrement ou ponctuellement de l’argent, par CB ou par Paypal,Et vous nous avez « offert » en 11 mois un peu plus de 7 300 euros, sans aucune contrepartie en retour.Je voulais en profiter pour vous remercier, du fond du coeur, pour cet argent, qu’on a investi notamment dans du matériel ou des projets de rénovation du site.

70 000 personnes formées aux compétences numériques par Google en 2017 ? Depuis 2012, à travers le programme Google pour les Pros, des formateurs Google sillonnent le pays pour apporter gratuitement un soutien numérique aux professionnels, artisans et commerçants en partenariat avec les Chambres de Commerce et d’Industrie.

70 000 personnes formées aux compétences numériques par Google en 2017 ?

Le programme a été élargi l’année dernière, pour offrir aux étudiants des formations en partenariat avec 15 universités françaises. L'objectif « 100 % énergie renouvelable » de Google sera atteint en 2017. Chaque année, les gens recherchent sur Google des milliards de fois.

L'objectif « 100 % énergie renouvelable » de Google sera atteint en 2017

Chaque minute, les gens téléchargent plus de 400 heures de vidéos sur YouTube. Tout cela prend une quantité importante de puissance de traitement, et donc, de l'énergie. Les ingénieurs de Google ont travaillé pendant des années pour perfectionner leurs centres de données, qui sont aujourd’hui moitié moins énergivores que la moyenne du secteur. Mais ayant encore besoin de beaucoup d’énergie pour traiter des milliers de milliards de recherches par an, Google a décidé de commencer à acheter de l’électricité issue d’énergies renouvelables afin de réduire l'empreinte carbone.

Comparateur de prix : Google réfute les arguments de Bruxelles sur un abus de position dominante. Google et Bruxelles, c’est une très longue et tumultueuse histoire d’amour impossible, la commission européenne vient de vivre un nouveau chapitre, car la firme américaine a réfuté les accusations d’abus de position dominante que l’autorité européenne tient à son encontre, comme plusieurs sociétés plaignantes dans ce dossier.

Comparateur de prix : Google réfute les arguments de Bruxelles sur un abus de position dominante

Hier, Google a été plutôt sévère à l’encontre des arguments de la commission européenne et n’a pas hésité à contredire les propos de l’Europe qu’il juge sans fondement et totalement erronés. Kent Walker, vice-président de Google a indiqué : « les arguments de la Commission européenne selon lesquels les résultats de Google Shopping portent préjudice à la concurrence. Ces allégations sont erronées sur les plans juridique et économique ». Google n’est pas d’accord avec les accusations d’abus de position dominante. Le monopole de Google. Vu de l’extérieur, Google est une success story américaine comme le monde aime en voir.

Le monopole de Google

Deux jeunes surdoués lancent une société basée sur un projet estudiantin simple : offrir aux internautes un moteur de recherche intelligent. En très peu de temps, cette entreprise va prendre une place très importante sur le web et, tout doucement, va faire mordre la poussière à ses concurrents comme Yahoo! , AltaVista ou encore AOL. On pourrait même qualifier cette situation de monopole s’il ne s’agissait pas d’un service gratuit. Une histoire qui nous rappelle un certain Bill Gates et sa société Microsoft… Lire a suite. Facebook Vs Google : quel est le poids de chacun dans le choc des titans ? Les géants du high-tech et du web, que l’on surnomme les GAFA (acronyme signifiant Google, Apple, Facebook, Amazon) sont tous américains et se livrent une guerre sans merci pour s’emparer de parts de marché.

Facebook Vs Google : quel est le poids de chacun dans le choc des titans ?

Facebook et Google sont ceux qui se livrent la plus forte bataille car ils marchent sur les mêmes platebandes et ont les mêmes objectifs. Dans ce choc des titans entre Facebook et Google, on est en droit de se poser une question très manichéenne : qui est le plus fort ? Google a pris de l’avance historiquement puisque son lancement date de 1998, mais Facebook sortie en 2004 a déjà les reins très solides et une ambition démesurée. Les deux géants promettent donc de belles batailles dans les mois et les années à venir. Comment Facebook bouleverse l'économie de la presse américaine. Qwant, le petit moteur de recherche anonyme qui monte. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Yves Eudes.

Qwant, le petit moteur de recherche anonyme qui monte

De-google-ify Internet - Main Page - Framasoft. Les GAFA et le partage du gâteau mondial. Google, Amazon, Facebook et Apple composent le carré magique du Web.

Les GAFA et le partage du gâteau mondial

Images Site Web pour cette image Triangle magique du web ou plutôt carré avec les GAFA davidfayon.fr.

Google, Amazon, Facebook et Apple, un nouveau modèle économique et managérial. Les Business Models de Google et Facebook. Google et Facebook sont souvent comparés, mis sur la même échelle avec notamment un point de comparaison qui est Google Plus. Je pense qu’il est important de bien différencier ces 2 géants du web qui ont des Business Models très différents. Cela permettra par la même occasion de répondre à des questions telles que : pourquoi Facebook commence à imposer sa publicité ? Pourquoi il n’y a pas de publicité sur Google + ? Pourquoi Facebook a tant changé pendant 1 an ? Qui doute encore du modèle économique de Facebook ? Le temps où l’on doutait de la capacité de Facebook à monétiser son activité semble loin.

Qui doute encore du modèle économique de Facebook ?

Mark Zuckerberg a prouvé à ses détracteurs que le réseau social n’était pas un phénomène de mode. Et les résultats trimestriels publiés par la firme de Menlo Park mercredi 27 janvier feront taire les derniers sceptiques. Avec 5,841 milliards de dollars (5,359 milliards d’euros) de chiffre d’affaires réalisé au quatrième trimestre, Facebook a explosé les prévisions - qui se trouvaient aux alentours de 5,3 - 5,4 milliards de dollars. Les revenus du géant californien bondissent ainsi de près de 62% par rapport au dernier trimestre de l’exercice précédent. Ce, principalement grâce à une hausse impressionnante des revenus publicitaires mobiles, qui constitue désormais environ 80% du chiffre d’affaires de la publicité - elle-même représentant 96,5% des revenus totaux.

Le modèle économique de Google. La société Google a été fondée en 1998 en Californie par Larry Page et Sergey Brin. Elle est surtout connu pour son moteur de recherche, mais elle propose aussi de nombreux services (Gmail, Google alerte, Google map, Google actualité, Google reader…). Ils sont proposés gratuitement permettant ainsi d’attirer le maximum d’usager. Google recherche déjà un nouveau modèle économique. Depuis 2005, une extension gratuite qui s’applique à la plupart des logiciels de navigation Internet, appelée Adblock (devenu depuis Adblock Plus-ABP), permet à l’internaute de bloquer la publicité pendant sa navigation sur le Web.

ABP revendique plus de 300 millions de téléchargements dont 21 millions d’utilisateurs actifs sur Mozilla Firefox (fondation financée à hauteur de 85 % par Google), qui détient entre 11 % et 18 % des parts de marché des navigateurs. Google autorise par conséquent une application qui contrecarre son modèle d’affaires, fondé à hauteur de 90 % sur la publicité. Abus de position dominante : Google pourrait s'alléger de 3 milliards d'euros. Voilà bientôt sept longues années que Google et Bruxelles s’affrontent dans les tribunaux concernant l’abus de position dominante du moteur de recherche, l’épilogue de ce procès arrive à grands pas et pourrait couter 3 milliards d’euros à l’entreprise. La Commission Européenne devrait sanctionner Google pour ses pratiques anticoncurrentielles mises en place il y a quelques années et l’amende que souhaite infliger les autorités européennes serait un record, car si le montant de 3 milliards se confirme, cela serait du jamais vu.

A ce jour, la plus forte amende infligée par l’Europe était celle d’Intel qui avait dû régler 1,06 milliard d’euros. 3 milliards d’euros d’amende possible pour Google, ça pique ! Même si l’amende de 3 milliards d’euros que pourrait subir Google peut paraître colossale, on est loin du montant que pouvait infliger l’Europe pour cet abus de position dominante. Source. WP2013 01. Dominique Cardon : « Google impose un monde » LE MONDE ECONOMIE | • Mis à jour le | Par Philippe Escande (Propos recueillis par) Sociologue au Laboratoire des usages d’Orange et professeur à l’université Paris-Est Marne-la-Vallée, Dominique Cardon explique comment les algorithmes et le big data produisent une représentation du monde inédite et recréent de nouvelles inégalités. Les algorithmes et le big data sont-ils en train de transformer notre société ? Nous sommes entre deux discours aujourd’hui. D’un côté, nous avons la promesse magnifique des big data, qui vont tout calculer, nous simplifier la vie, améliorer la démocratie, le marché ou la santé.

La Silicon Valley nous vend un modèle qui est une utopie politique, celle de la désintermédiation-ubérisation, dans une sorte d’alliance entre le capitalisme et l’individualisme contemporain, qui court-circuiterait les institutions, les Etats et les formes de représentation classique. Lire aussi Menaces tous azimuts sur le big data. La face cachée de Google Envoyé spécial 2015 NWE. Documentaire - Cliquez, vous êtes traqués. Pourquoi la notion de "Longue Traine" est-elle essentielle dans une stratégie de référencement ?

La Minute FairPay - Episode 02 - L'économie du web. Plus de la moitié des utilisateurs ne font pas la différence entre résultat naturel et sponsorisé dans Google. Dans une étude sur l’utilisation des nouvelles technologies par les adultes, on apprend que la moitié des utilisateurs ne font pas la différence entre résultat sponsorisé et résultat naturel. Chaque année, l’Office of communications (Ofcom) publie une étude sur l’utilisation et la compréhension des nouvelles technologies par les adultes.

Faire payer le prix de l’info. Facebook roule-t-il pour la gauche ? Le réseau social est accusé de censurer certains Républicains aux Etats-Unis. Facebook, bientôt média d’information. L'economie de l'information en continu. Notes. La compétition s’intensifie entre les chaînes d’info en continu. La possible économie du Web 2.0. Pourquoi faudrait-il donc un Web 2.0 ? Manie des versions, ou réel changement ? Petite histoire des modifications aussi subreptices qu'intempestives de Wikipedia. L'encyclopédie collaborative qui fête ses quinze ans s'est imposée comme la référence du Web. Mais si tout le monde a accès à ses pages, tout le monde peut aussi y écrire ce qu'il veut. Rencontre avec les petites mains anonymes qui font Wikipédia. Ils sont plus de 100 000 à contribuer chaque jour à la célèbre encyclopédie, qui fête ses 15 ans vendredi. Parmi eux, une communauté française très active, aussi bien en ligne que hors ligne.

YouTube met en place les publicités que l'on ne peut pas passer. Pourquoi bloquer les bloqueurs de pubs pourrait être illégal. En mars, quelques sites de la presse française avaient décidé de réagir face à l’émergence des bloqueurs de pubs en installant des détecteurs d’adblockers sur leurs pages afin d’afficher un message et parfois même bloquer le contenu si l’internaute utilise des logiciels comme Adblock Plus. CHATONS, le collectif anti-GAFAM ?

L'homme, un document comme les autres.