background preloader

Comment les réseaux sociaux accentuent l’enfermement dans ses idées

Comment les réseaux sociaux accentuent l’enfermement dans ses idées
Le poids pris par Facebook, Twitter et les algorithmes de personnalisation renforcent des tendances déjà identifiées par la psychologie sociale, observent des chercheurs. Internet et les réseaux sociaux sont-ils des machines à enfermer les internautes dans leurs propres certitudes ? Cette question, posée dès 2011 par le penseur du Web Eli Pariser dans son ouvrage The Filter Bubble : What The Internet is Hiding from you (Les bulles filtrantes : ce qu’Internet vous cache, non traduit), est aujourd’hui au cœur de la réflexion de nombreux chercheurs du Net. Lundi 23 avril à la Cité internationale de Lyon, où se tient jusqu’au vendredi 27 la prestigieuse conférence annuelle itinérante des professionnels d’Internet, The Web Conference, la polarisation des idées et des débats sur les réseaux sociaux a fait l’objet d’une demi-journée d’étude mêlant ingénierie du Web et psychologie sociale. Une vieille question de psychologie sociale L’importance du groupe L’effet social décuplé de Facebook

http://www.lemonde.fr/pixels/article/2018/04/24/comment-les-reseaux-sociaux-accentuent-l-enfermement-dans-ses-idees_5289874_4408996.html

Related:  Transformation digitale & Social Good TechRéseaux sociauxserious game l'ivresse des donnéesNumériqueEMI 7-RESEAUX SOCIAUX

analytics.twitter Une controverse internationale sur l’amélioration des humains est en cours, qu’on peut faire remonter à un rapport publié en 2003 sous l’égide de la National Science Foundation des États-Unis. Ce débat place l’avenir des êtres humains dans le contexte du progrès technologique. Il interroge la transformation du corps et de l’esprit humains, mais aussi l’abolition de la mort et la fusion des hommes et des machines. Contrairement aux spéculations du passé qui restaient largement théoriques, ce débat s’inscrit dans la perspective de réalisations dans un avenir pas si lointain.

Égaux sans ego L’association régionale ÉGALITÉ PAR ÉDUCATION est à l’origine de ce projet. ÉPÉ se donne pour objectif de pourfendre les stéréotypes de genre et les représentations de rôles sociaux assignés par la société d’hier et d’aujourd’hui. Cette volonté se fonde sur le constat de tout ce qui fait obstacle à une égalité réelle. L’association s’adresse à celles et ceux qui réfléchissent à l’éducation, celle qu’ils donnent ou celle qu’ils reçoivent. Le support de la bande dessinée, outil interactif, révèle un rapport au monde. En associant le « poids » des mots et le « choc » des images, la BD donne à penser.

Au(x) nom(s) de l'économie numérique. L'économie de l'attention. Sur le plan de la théorisation et de la caractérisation mi-économique mi-sociologique on a souvent présenté l'économie du web comme une économie de l'attention, en remontant aux travaux d'Herbert Simon. Et on a eu bien raison de le faire. "Bien qu’on puisse trouver d’autres précurseurs, on attribue assez souvent la paternité de ce concept au sociologue et économiste Herbert Simon.

Écrans et éducation, c’est compliqué Temps de lecture: 10 min C’est un marronnier qui fonctionne systématiquement: vos enfants risquent un grand danger avec les tablettes, les ordinateurs et les smartphones; les écrans les font courir à leur perte; cette génération va exploser en vol. Alimenter l’inquiétude, la culpabilité et l’angoisse éducative a toujours été un ressort efficace pour toucher le large public des parents. Pointer les dangers de l’époque pour les enfants est un vieux filon éditorial: vous pouvez très bien remplacer «écrans» par «sucre», «télévision» ou «rock’n'roll», suivant le moment et le lieu. Il ne s’agit pas de tout relativiser: nourrir son enfant de sucreries et/ou passer sa vie devant la télévision n’est sûrement pas une bonne idée. J'ai fouillé dans les données que j'ai envoyées à Facebook depuis onze ans (et le résultat m'a donné le vertige) Le Parlement européen débat depuis mardi d'une future résolution après le scandale Cambridge Analytica qui a secoué Facebook en mars 2018. A l'époque, j'avais téléchargé mes archives personnelles pour évaluer la somme d'informations recueillies par l'entreprise dirigée par Mark Zuckerberg à mon sujet. Vous souvenez-vous de ce que vous faisiez le soir du vendredi 28 septembre 2007 ?

Les géants tech ou l'avènement de quasi-États L’image a marqué les esprits. Marc Zuckerberg, fondateur et PDG du F de l’acronyme GAFA, annonce qu’il part en tournée à travers les États-Unis, alors que son entreprise, accusée de toutes parts d’avoir joué un rôle décisif dans l’élection présidentielle américaine et le Brexit, refuse obstinément de prendre acte du pouvoir exorbitant qu’elle possède désormais sur l’attention et les esprits d’un tiers de l’humanité. La contradiction n’est pas anodine et « Zuck » ne peut en être dupe : Facebook n’est plus l’outil de notation des plus beaux étalons du campus de Harvard, ce n’est plus un simple réseau social. Plus encore que ses pairs technologiques, c’est désormais une organisation d’un genre nouveau dont nous ne cessons de mesurer l’indomptable puissance. La compréhension des ressorts de cette puissance est indispensable pour que les États, démunis face aux preuves quotidiennes leurs propres limites, reprennent en mains leur destin, ainsi que celui de leurs citoyens. Diana Filippova

Lettre à ma fille de 15 ans Ma chère Lila, La semaine dernière nous avons fêté ton anniversaire et j’ai terminé un livre américain sur les dérives de Facebook. Ces deux évènements n’ont rien à voir mais je me suis dit que, plutôt que d’écrire une critique du livre comme je le fais habituellement, j’allais écrire cet article pour toi. Mon rapport avec les réseaux sociaux est ambigu : je les étudie et les utilise pour mon travail sans me priver. Comment empêcher Google d’enregistrer vos activités en ligne ? Accueil GeoffroyOndet Journaliste

RGPD : ce qui change pour les particuliers Le Règlement général sur la protection des données personnelles, qui renforce un droit français déjà protecteur, sera applicable partout en Europe à partir du 25 mai. LE MONDE | 08.05.2018 à 06h37 • Mis à jour le 08.05.2018 à 10h36 | Par Martin Untersinger Lorsqu’ils se réveilleront le 25 mai, les Européens ne s’en apercevront sans doute pas, mais leurs données personnelles seront un peu mieux protégées. À cette date s’appliquera, en effet, le Règlement général sur la protection des données personnelles (RGPD), un texte européen ambitieux qui va instaurer des obligations et des droits dans toute l’Europe concernant la manière dont les données personnelles sont collectées et traitées. Lire aussi : Protection des données : le texte européen qui hante les nuits des patrons de PME français

Pourquoi il ne faut pas publier les photos de ses enfants sur les réseaux sociaux Poster des photos de soi-même ou de ses proches sur les réseaux sociaux est devenu habituel. Se pose alors la question de la publication de clichés d'enfants et de mineurs : quid du droit à l'image, des risques de pédophilie sur Internet ? Au-delà des dangers réels, n'y aurait-il pas une dramatisation de ce sujet ? theconversation L’éthique hacker : une innovation sociale ! Si Steven Levy a mis en lumière six principes qui fondent l’éthique hacker dès 1984, dix-sept années plus tard Pekka Himanen philosophe finlandais allait lui donner un nouvel éclairage. En 2001 il abordera la thématique sous trois angles qui remettront en cause des modes de fonctionnements humains et organisationnels considérés jusqu’alors comme immuables dans le monde physique. Dans son ouvrage « L’Éthique hacker et l’esprit de l’ère de l’information » il distinguera alors : L’éthique du travail.L’éthique de l’argent.L’éthique du réseau.

Les usages des réseaux sociaux en 2019 Harris Interactive publie cette semaine son baromètre annuel des médias sociaux. Il décrypte les usages des internautes français sur les réseaux sociaux ainsi que leurs rapports aux marques. Pour cette enquête, 2001 internautes français de 15 ans et plus ont été interrogés en ligne au courant du mois de février 2019. La créations des Social Personae Au cours de son étude, Harris Interactive a remarqué les nombreux usages, profils d’utilisateurs présents, mais également le foisonnement de plateformes proposant une multitude de services différents : commerce, messagerie, professionnel, microblogging… Nombreuses sont les applications qui se trouvent au carrefour de ces usages. Afin de dégager une vision claire des utilisations, Harris Interactive propose cette année une nouvelle classifications des profils d’utilisateurs :

Panorama des médias sociaux 2018 Quand j’ai lancé la première version de mon panorama des médias sociaux en 2007, je ne me serais jamais douté que le secteur connaitrait autant de chamboulements, en tout cas pas suffisamment pour justifier une nouvelle version tous les ans. Et pourtant, nous en sommes déjà à la dixième version. Plus de jamais, les médias sociaux occupent une place prépondérante dans le quotidien de milliards d’utilisateurs, attirant la convoitise des géants numériques US, mais également asiatiques. Des médias sociaux toujours plus puissants, mais également toujours plus critiqués, à l’image de Facebook avec l’affaire Cambridge Analytica qui risque de marquer une date dans l’histoire du web. Je vous propose de faire le point sur les évolutions des derniers mois et d’avoir une vision d’ensemble pour essayer de voir dans quelle direction évoluent les pratiques. Un scandale chasse l’autre

Related: