E-commerce

Facebook Twitter

Bilan annuel du e-commerce en France : les Français ont dépensé 57 milliards d’euros sur internet en 2014. Paris, le 27 janvier 2015 Bilan annuel du e-commerce en France : les Français ont dépensé 57 milliards d’euros sur internet en 2014 Selon l’étude publiée aujourd’hui par la Fevad et présentée à Madame Carole Delga, Secrétaire d’Etat chargée du Commerce, de l’Artisanat, de la Consommation et de l’Economie sociale et solidaire, les ventes en ligne ont poursuivi leur développement en 2014.

Bilan annuel du e-commerce en France : les Français ont dépensé 57 milliards d’euros sur internet en 2014

Cette étude repose à la fois sur les informations recueillies auprès des principaux sites marchands et sur le montant agrégé des transactions réalisées par les principales sociétés prestataires de paiement pour le compte de plus de 157 000 sites internet. La permanence de la méthodologie et le traitement des données ont été validés par le cabinet KPMG. Le chiffre d’affaires des sites de e-commerce en hausse de +11% Les ventes sur internet ont continué de progresser fortement en 2014, dans un contexte général de tassement de la consommation des ménages. La fréquence d’achat continue de progresser Méthodologie : Marketing et Ergonomie E-commerce : 20 points qui font le succès d'une fiche produit - marketing-ergonomie. Pour ce premier billet, je vous dévoile les clés importantes et simples pour valoriser vos produits au sein de votre site e-commerce.

Marketing et Ergonomie E-commerce : 20 points qui font le succès d'une fiche produit - marketing-ergonomie

Un premier billet complet. Soigner l’iconographie Préférez des photos détourées sur fond blanc pour donner une impression esthétique et apporter une homogénéité dans le parcours des familles de produits. Ne compressez pas trop les fichiers JPG (un taux de 60 à 70% est un compromis idéal). Prévoyez un système de zoom pour voir le produit en HD via par exemple Zoomify. Utiliser la vidéo Créez une page YouTube par exemple avec une vidéo par produit phare. Proposer une navigation par marque Si vous distribuez plusieurs marques, prévoyez une place pour la marque à proximité du nom de l’article. Créer l’événement pour dynamiser les ventes Développez des regroupements de produits de type “nouveautés”, “meilleures ventes”, “promotions”...

Insérer une référence logistique Rédigez une description en deux temps Augmenter le volume de ventes grâce au choix de la quantité. [Fevad] 7 choses à savoir sur le e-commerce en France  Ce matin, à l’occasion d’une conférence de presse dans les locaux parisiens de Criteo, la Fevad a levé le voile sur une série de chiffres révélant les principales tendances du e-commerce en France.

[Fevad] 7 choses à savoir sur le e-commerce en France 

Au menu : résultats du 3ème trimestre, panier moyen, prévisions, usages, mais également un focus détaillé sur les intentions d’achats des internautes pour les fêtes de fin d’année. Frenchweb vous propose ici une liste des 7 principaux points clefs à retenir. Les chiffres du troisième trimestre Le chiffre d’affaires des ventes en ligne a atteint 11 milliards € au troisième trimestre, soit une hausse de 21% par rapport à la même période l’année dernière. Sur le 3ème trimestre 2012, la Fevad observe un tassement du secteur BtoB. Autre indicateur en berne, la valeur du panier moyen, qui enregistre une baisse de 4% à 88 € sur le trimestre.

Le boom du m-commerce Le achats sur mobile ont connu une croissance de 18% d’un trimestre sur l’autre, et de 150% par rapport à l’année dernière. Les prévisions. 4ème vague du baromètre Echo : le parcours d’achat 2.0. [Etude] Les moyens de paiements alternatifs online font exploser le panier moyen. Limonetik vient de publier une étude sur l’adoption et l’usage des moyens de paiements alternatifs online, qui désignent toutes les solutions de paiement qui existent en dehors des traditionnels cartes bancaires, chèques et espèces.

[Etude] Les moyens de paiements alternatifs online font exploser le panier moyen

Dans le cadre de cette enquête, 10 acteurs majeurs du e-commerce français, dont les 3 Suisses, Brandalley, Grosbill ou encore PriceMinister, Sarenza et The Kooples, ont été passés au crible. Parmi les principales tendances observées, l’étude souligne que le panier moyen réalisé via un paiement alternatif est supérieur dans 8 cas sur 10 à celui des achats qui ont fait l’objet d’une transaction avec un moyen de paiement traditionnel. Limonetik constate également une augmentation moyenne de 24 % du panier qui s’échelonne de + 4 % à + 58 %, selon les sites et les moyens de paiement alternatifs choisis. L’étude s’est également attachée à décrypter quel moyen était utilisé dans quelle logique d’achat. La CNIL contrôle Amazon avant de s'attaquer à Google, Apple et Facebook. Acteur majeur du commerce électronique, Amazon est amené chaque jour à collecter et protéger les informations personnelles et bancaires de ses millions de clients à travers le monde.

La CNIL contrôle Amazon avant de s'attaquer à Google, Apple et Facebook

En France, le site est également incontournable pour de nombreux internautes. La Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) a donc décidé d'effectuer un contrôle de l'e-marchand. L'enquête de la CNIL va se concentrer sur deux grands points, selon les informations de l'Express. Le premier concerne la durée de conservation des données personnelles de la clientèle, qui sont indispensables pour finaliser un achat. L'autre cible le système de paiement "One Click", qui est protégé par un brevet déposé auprès de l'USPTO.

La CNIL veut par ailleurs observer de quelle manière Amazon analyse et exploite l'historique de navigation des clients lorsqu'ils sont connectés sur le site. Groupon : 2 millions de pertes par jour. Depuis son introduction en bourse début novembre, le site américain de bons d’achat en ligne fait du yo-yo.

Groupon : 2 millions de pertes par jour

Les investisseurs restent divisés face à une entreprise au bilan peu flatteur : Groupon a perdu 308 millions de dollars sur les neuf premiers mois de 2011. Et son modèle reste fragile, comme le montre l’enquête publiée par Capital dans son numéro de Novembre. Dans l’open space, une armée de jeunes employés pianotent en rangs serrés sur leur PC portable ou dialoguent, casque vissé sur la tête, avec un salon esthétique breton ou un pizzaiolo lorrain. Chaque fois que l’un de ces télévendeurs décroche un gros contrat, il allume le gyrophare qui trône au milieu de la pièce.

Au siège de Groupon France, près de la gare Saint-Lazare, à Paris, on a la culture de la gagne. Abonnez vous à l'édition digitale. Compte-rendu table ronde « achats groupés » Mardi 15 Novembre 2011 à 19h – La Cantine Le marché des achats groupés, un modèle de e-commerce durable? Intervenants : Bertrand Pineau – Responsable NTIC e-commerce – FEVAD Jean-Michel Cagin – Partner – OC&C Strategy Thierry Petit – PDG – Showroomprive Jonathan Besnaïnou – Fondateur – OhMyDeal Animation du débat: John Burke - Directeur du développement commercial - Lookingo Lookingo, premier site français d'achat groupé du marché, a été à l'initiative de cette table ronde sur le business model des ces sites.

Compte-rendu table ronde « achats groupés » Mardi 15 Novembre 2011 à 19h – La Cantine Le marché des achats groupés, un modèle de e-commerce durable?

Les détracteurs du marché des achats groupés se font de plus en plus nombreux : phénomène d'usure, des consommateurs et des partenaires lésés, un business model qui ne tient pas la route. Mais qu'en est-il vraiment ? Ce marché, né en 2008, a connu une progression impressionnante. A tel point que les spécialistes commencent à parler aujourd'hui de « bulle ». 1 - Où est-ce que l'achat groupé se situe dans l'e-commerce en France ? La table ronde débute par un chiffre impressionnant : 3,7$ milliards. Il y a, à ce jour, 3000 sites d'achats groupés dans le monde, dont 900 en Europe. La cantine table ronde présentation final. Www.altima.fr/media/pdf/conf-transfo-altima.

Infographie : portrait des e-shoppeuses et de leur activité sur Facebook. Dans leur nouvel observatoire des e-shoppeuses, 24h00 et L'échangeur réalisent un focus sur leurs comportements d'achat sur Facebook.

Infographie : portrait des e-shoppeuses et de leur activité sur Facebook

Dans sa deuxième édition de l'Observatoire des e-shoppeuses*, 24h00.fr et L'Echangeur dressent le portrait d'une femme de 39 ans en moyenne, transformant 11 paniers par semestre auprès de 4 sites différents. 40% des e-shoppeuses détiennent un smartphone, 26% ont déjà réalisé un achat via mobile et 23% ont effectué une réservation par ce canal. Aujourd'hui les e-shoppeuses représentent une cyberacheteuse sur cinq. Plus de la moitié des e-shoppeuses (52%) utilisent le web social et notamment Facebook pour optimiser leur consommation. Dans ce contexte, les e-shoppeuses présentent une appétence déjà forte pour les outils de social shopping innovant : achat sur Facebook (14%), co-browsing (14%) ou encore e-cagnotte (21%).

Avis-consommateur-1120.gif (1120×5585) Cinq « idées reçues » sur l'e-commerce. Fevad e commerce et vad en 2013.