background preloader

Mode & e-commerce

Facebook Twitter

La Mode et le e-commerce : une histoire qui fonctionne. Contre toute attente, la Mode en ligne, ça marche !

La Mode et le e-commerce : une histoire qui fonctionne

Quelques sceptiques disaient il y a quelques années, que cela ne pourrait pas fonctionner. Il est vrai que l’habillement est un marché où le sensoriel (visuel, essayage etc.) est un facteur important, et l’on aurait pu douter de son efficacité sur la toile. Que nenni ! Chiffre à l’appui, nous allons vous montrer que la Mode et le e-commerce s’entendent très bien… La Mode, pilier de la vente en ligne Après le tourisme, le secteur de l’habillement est celui qui fonctionne le mieux sur internet.

La vente de vêtement en ligne, ne date pas d’hier, nos amis d’outre-Manche, ont pris le pas depuis un moment déjà. Revenons en terrain connu, en ce qui concerne les différentes typologies d’acteurs de la Mode en France, ce sont toujours les mastodontes de la vente par correspondance (La Redoute, les 3suisses) qui génèrent la majeure partie des ventes en ligne dans le secteur Mode (47% pour être exact). E_commerce_france.pdf. La mode et le e-commerce. Etude_NoelDigital2013-WEBTOSTORE. Imet97g. RA_2013. Passcreamode.

1804211-le-web-represente-13-des-ventes-totales-d-habillement. E-commerce mode: étude des sites mono et multi-marques. Une étude JDN / Kantar Media Compete France s’est récemment intéressée au secteur de l’habillement et plus particulièrement aux sites e-commerce mono-marques et multi-marques.

E-commerce mode: étude des sites mono et multi-marques

L’étude s’intéresse également à leur trafic et aux mots clés les plus recherchés (en matière de référencement naturel). Cette étude a été réalisé avec le panel Kantar Media Compete (panel à domicile et multi-sources) composé de 250 000 e-consommateurs français âgés de 16 ans et plus. 1. Les sites e-commerce mono-marque et la mode Constat Un internaute sur deux a recherché de l’habillement sur Internet en novembre 2012, selon JDN / Kantar Media Compete.Cela fait donc 16,76 millions de visiteurs uniques sur ce seul thème de l’habillement.Cela représente également 45% de la population totale des internautes.Parmi eux, 42% ont visité un ou plusieurs sites d’habillement mono-marqueCe qui représente plus de 7 millions de vues.

Top 10 des sites habillement mono-marques les plus visités Conclusion Soyez sympa Partagez ;-) D'où les principaux sites de mode tirent-ils leur trafic ? E-commerce. Le marché Depuis plusieurs années, le e-commerce connait un essor très important.

E-commerce

La généralisation du haut débit (80% des Français y ont accès) conjuguée aux offres bancaires visant à sécuriser les transactions (cartes bancaires virtuelles à usage unique, etc… ) a contribué au développement du e-commerce. Les consommateurs sont de plus en plus sensibles aux avantages du e-commerce : gamme de produits très étendue, prix attractifs et gain de temps. Ce succès profite aux opérateurs traditionnels de la vente par correspondance (Redoute, 3 Suisses…) aujourd’hui présents sur Internet mais attise aussi les convoitises des opérateurs du commerce traditionnel (Fnac, enseignes de la grande distribution…). Baromètre trimestriel de l’audience du e-commerce en France 3ème trimestre 2013. Chiffres_Cles_2013(1).pdf. Communiqués - Le marché e-commerce de l'habillement et de la mode. Doyousoft, spécialiste de la création de sites marchands avec sa plate-forme PowerBoutique, dévoile les performances e-commerce des TPE-PME spécialisées dans l’habillement et les accessoires de mode.

Communiqués - Le marché e-commerce de l'habillement et de la mode

Deuxième secteur d’activité en nombre de sites Internet après l’équipement de la maison, le marché de la mode en ligne résiste à la crise. Les sites spécialisés enregistrent une croissance annuelle de 39 % de leur chiffre d’affaires, soit 6 points de plus que la croissance moyenne constatée sur l’ensemble des secteurs d’activité. Publications, études, enquêtes sur le marché E-commerce, focus sectoriel, ACSEL.

E-commerce de l'habillement et de la mode, 11% des achats faits en ligne. Le e-commerce de l’habillement et de la mode enregistre une hausse de 13% sur les 3 premiers trimestres 2012 en France. 11% des achats d’habillement se font maintenant par le biais de l’e-commerce.

E-commerce de l'habillement et de la mode, 11% des achats faits en ligne

Les articles d’habillement et de mode sont la seconde catégorie de produits les plus souvent achetés sur internet après les produits culturels. Et ce, dans un contexte où le CA global du prêt à porter recule de 5,8%. E-commerce de l’habillement, volumes et CA en hausse Internet réalise 10,8% des dépenses d’habillement des Français soit 3,5 Mrds€ (de 07/2011 à 02/2012), avec une hausse de 18 % sur la période alors que la consommation globale d’habillement recule de 5,5 %. 3 grands types d’acteurs se disputent plus de 80% du marché : 43 % par les grands VADistes (1,5 Mrds €)22 % par les pure-players (770 M€)17 % par les enseignes spécialisées (595 M€) Malgré un contexte de repli du prêt à porter. E-commerce & mode : la formule du succès à l’anglaise. Ces dernières années la vague anglo-saxonne a tout emporté sur son passage : mariage de Kate & William, come-back de Marks & Spencer en France… et succès fulgurant des e-shop mode anglais auprès des cyber-acheteuses européennes et françaises.

E-commerce & mode : la formule du succès à l’anglaise.

Tous proposent d’ailleurs une version française à ces clientes de choix (ASOS annonçait en 2012 que la France représentait son 3ème marché en terme d’importance). A tel point que ces marques américaines ou anglaises, chez lesquelles il fallait jusqu’alors acheter en ligne, commencent à s’implanter en France : Forever 21, Aldo et Banana Republic se sont ainsi récemment invitées en région Parisienne, tandis qu’Urban Outfitters vient d’inaugurer un corner aux Galeries Lafayette et que Primark s’installera cet automne dans le centre commercial O’Parinor. Habillement & E-commerce, un secteur en forte croissance. Le e-commerce ce n’est pas que du Hi-Tech, des livres ou des billets de train (ou d’avion) c’est aussi le domaine de l’habillement et de la mode qui, après un départ poussif au début des années 2000, se retrouve sur le devant de la scène depuis 2 ou 3 ans.

Habillement & E-commerce, un secteur en forte croissance

La mode est en effet le deuxième plus gros secteur du e-commerce, au moins en nombre de nouveaux sites crées l’an dernier. La Fevad nous indique que prés d’un acheteur sur deux (48% exactement) à déjà acheté sur un internet un produit de la gamme « mode et habillement » en 2013 et que même si certaines problématiques –comme la taille réelle des produits– subsistent, les consommateurs, et consommatrices, sont bels et bien présents.