background preloader

Interaction Homme-Animal

Facebook Twitter

« L’animal thérapeute ». Socio anthropologie de l’émergence du soin par le contact animalier. Experimental evaluation of attachment behaviors in owned cats. Attachment, a normal behavior among social animals, is quite significant since owners worry about their pets and take care of them because of this affective connection.

Experimental evaluation of attachment behaviors in owned cats

There are not enough research studies that focus on attachment between owners and their cats. The general objective of this study was to identify attachment behaviors, directed toward their owners, in cats of different body types, age groups, and sexes in an experimental situation. Twenty-eight cats, ranging from 1 to 7 years of age and having different body types, were used in the study without taking into account sex or reproductive status.

These cats underwent an Ainsworth’s Adapted Strange Situation Test. Event frequencies and behavioral state durations in individual type behaviors such as exploration/locomotion, alertness, and inactivity were registered using direct focal sampling. Anthrozoös. Portail documentaire du centre de ressources de la Fondation Adrienne et Pierre Sommer - Médiation animale. - Fondation A. et P. Sommer - Médiation animale et relation Homme - Animal. Bienvenue sur vetopsy.fr. Lab. Éco-anthropologie et Ethnobiologie (UMR 7206) - Éco-éthologie et éthologie cognitive. Écologie comportementale. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Écologie comportementale

Origine et principes de l'écologie comportementale[modifier | modifier le code] Naissance d'une discipline scientifique[modifier | modifier le code] Deux grands courants de la pensée scientifique se partagent le terrain de la comparaison des comportements entre l’homme et l’animal. L’un, émanant de la psychologie expérimentale humaine, des sciences cognitives et du béhaviorisme, a donné naissance à la psychologie comparée ; l’autre, provenant de l’éthologie, s’est scindé en deux approches, avec d’un côté l’éthologie cognitive, et de l’autre l’écologie comportementale. Depuis le milieu des années 1970, cette nouvelle démarche, née à la jonction de l’éthologie et de l’écologie, mais aussi de la biologie des populations et des sciences de l’évolution, se pose des questions comme : pourquoi un animal de telle espèce se conduit-il de façon caractéristique dans une situation particulière ?

Le livre fondateur de la discipline est celui de John R. Interaction Biotiques. Infos Lundi, 11 Avril 2011 09:31 Mise à jour le Mercredi, 28 Septembre 2011 16:06 Écrit par Finn KJELLBERG Interactions durables : Processus coévolutifs et anthropisation Le qualificatif de durable a été utilisé pour caractériser aussi bien une relation souhaitée, probablement utopique, entre l’Homme et l’environnement, que les relations, souvent idéalisées, entre organismes fortement associés.

Interaction Biotiques

Dans les deux cas ce qualificatif nous renvoie à deux questions structurantes, d’une part « Qu’est-ce qui fait que les relations interspécifiques ont pu perdurer dans le temps ? » et d’autre part « Quel est le devenir de ces interactions ? Les organismes n’existent pas par eux-mêmes mais comme membres d’un cortège : chaque espèce possède un ensemble de parasites, de mutualistes, de prédateurs et de commensaux. La personnalité: De la théorie à la recherche - Lawrence A. Pervin, Oliver P. John. Jocelyne Porcher : Agriculture et Société. L'élevage : plaisir ou souffrance en partage ? (Publication originale) Mais que l’on ne s’y trompe pas : nous sommes tous collectivement touchés par cette souffrance et nous en sommes collectivement responsables, car l’élevage est un bien commun.

Jocelyne Porcher : Agriculture et Société. L'élevage : plaisir ou souffrance en partage ? (Publication originale)

Alors comment sauver cette relation entre les hommes et animaux, qui a construit nos sociétés depuis des millénaires ? Comment, au fil de l’histoire de l’élevage et de la société, le travail du paysan et son rapport à l’animal se sont-ils transformés ? Jusqu’au milieu du XIXème siècle en France, l’élevage est complètement intégré au travail paysan. Les animaux sont d’abord des partenaires du travail, ils font intimement partie du monde mental et affectif des paysans. Animaux et paysans habitent les mêmes maisons, travaillent ensemble et subissent en grande partie une condition partagée face aux dominants de l’époque, aristocrates et bourgeoisie montante. Quelles sont les caractéristiques de ces systèmes industriels ? Tout d’abord la finalité du travail. Interactions Homme-Animal.