background preloader

Hacktivisme et libertés

Facebook Twitter

Lanceurs d'alertes et cyberguerilla. Comité de Soutien France des Anonymes • Afficher le sujet - Réponse du gérant de Early Flicker, au CSFA. Dans un livre sur le 11/9 pour les enfants, Julian Assange est un terroriste « “Nous ne devons jamais oublier le 11 Septembre“. C’est le nom d’un livre de coloriage édité aux Etats-Unis, sous-titré avec ces mots : “Racontez la vérité. Racontez-la souvent. Racontez aux enfants“. Un bandeau rouge, en bas de page de couverture, affirme que le contenu est “véridique”, “factuel”, “respectable” et “indifférent du politiquement correct”.Bien sûr, tout ceci n’est qu’une opération de propagande. A l’intérieur, le livre contient évidemment des dessins à colorier, tels que le visage de Kadhafi, celui de Saddam Hussein ou encore le très fier avion de chasse américain qui part en guerre contre les vilains terroristes. Il contient aussi des informations “à vocation éducative”, telle qu’une lettre signée de plusieurs parlementaires américains, qui dénoncent l’activité des Frères Musulmans.

Mais surtout, le livre contient des “cartes à collectionner de terroristes”. Malheureusement, le site officiel ne montre pas ce que dit le texte explicatif au dos de la carte. Like this: Numérik. Fin de l’Internet illimité : ça se précise chez Orange, qui dément. Préparez-vous (un peu plus) à oublier l’Internet illimité à la maison. Selon La Lettre A du 12 octobre, Orange « prépare activement des offres de débits différenciés ». Derrière ce jargon vaguement technique se cache un changement fondamental : Orange veut proposer des offres internet différentes selon l’utilisation qui en est fait.

Payer pour faire ce que vous voulez « Vers l’infini et au-delà » : Buzz l’éclair, « Toy Story », de John Lasseter, Pixar, 1996 Concrètement, cela pourra prendre la forme de formules d’abonnements internet « à tiroir » : un forfait peu cher pour l’accès aux moteurs de recherche et à Facebook. On est, en un mot, un peu plus proche de la fin de l’Internet illimité tel qu’on le connaît depuis une dizaine d’années. A l’époque, le porte-parole d’Orange avait confirmé travailler sur « des seuils » sur « certains forfaits ». Une dose de surveillance Justement. La Cnil est dans la boucle Mise à jour du 11/10/2012, 18h40.

Réaction d’Orange Mise à jour du 11/10/2012, 19h10. Fin de l'internet illimité : les opérateurs démentent, Eric Besson la rejette. Mise à jour : Bouygues Telecom et SFR ont officiellement indiqué qu'ils maintiendraient l'illimité au sein de leurs offres d'accès à l'Internet fixe. Bouygues promet dans un communiqué que ses offres Bbox « demeureront illimitées pour tous les clients. » Quant à SFR, présenté comme un partisan de la différenciation, il dément lui aussi tout projet de remise en cause de l'illimité. « Pour le fixe, nous ne travaillons actuellement sur aucune offre basée sur le volume, rien n'est prévu de ce côté, rien n'est en gestation » assure à ZDNet.fr le directeur marketing Grand Public de SFR, Patrick Asdaghi. La Fédération française des télécoms (FFT) tente d’éteindre l’incendie après la publication par Owni d’un document laissant présager la fin de l’illimité sur l’Internet fixe.

Hypothèse examinée par plusieurs grands FAI : des forfaits liés au volume de données consommées, sur le modèle de l’internet mobile. Ainsi, au-delà d’un seuil, les débits seraient, par exemple, réduits. Le filtrage par DPI sur les rails. PcInpact a publié un mini dossier que je vous invite à lire au sujet du filtrage par DPI qui se profile à l'horizon... Le DPI (Deep Packet Inspection) est une façon de censurer Internet en scrutant de manière automatique le contenu des packets IP.

Je me souviens qu'au début des histoires d'Hadopi, certains étaient convaincus qu'on n'en arriverait jamais là car la France est le pays de la liberté et on me faisait souvent remarquer que les gens qui parlaient du DPI (comme moi) étaient trop alarmistes et cherchaient juste à semer la psychose chez les internautes. Il n'empêche que plus le temps passe et plus tout ceci devient réel et concret... Le DPI permettra dans un avenir proche : De censurer les requêtes vers des sites blacklistés (pédophiles, site de jeux non agréé, warez...)De vous envoyer Hadopi si vous téléchargez un machin sous copyright via direct download, p2p...etc Mais on peut surtout se demander où ce petit jeu s'arrêtera.

Le DPI est donc la solution miracle... Fermeture d'Internet : WCIT - ITU. LES MÉTHODES DE L’ACTION NON VIOLENTE. Des hackers atterrissent à Notre-Dame-des-Landes. Des membres du collectif d'hacktivistes Telecomix ont décidé d'apporter leur soutien aux opposants au projet controversé d'aéroport en Loire-Atlantique. Entre altermondialistes et hackers, la convergence se poursuit. Autour du site de la ZAD à Notre-Dame-des-Landes Cette semaine, les opposants au projet d’aéroport du Grand Ouest à Notre-Dame-des-Landes (NDDL) en Loire-Atlantique, ont reçu deux nouveaux soutiens : l’un assez attendu, de Stéphane Hessel, l’iconique ancien résistant ; plus étonnant, des membres du collectif Telecomix, en l’occurrence plutôt des “agents”, comme ils se nomment, bretons.

Ils ont expliqué cet engagement hier, lors d’une conférence de presse en ligne, sur un pad, un éditeur de texte collaboratif. D’un côté, nous avons les habitants de la ZAD, Zone d’Aménagement Différé, ou Zone À Défendre, selon le bord. De l’autre côté, nous avons Telecomix, qui s’”hacktive” depuis 2009. Ma ZAD rêve d’autogestion Un mème par définition a des variants et des invariants. Contestez un PV, vous serez fichés! - Automobile - 26/03. PV divulgués, SDF fichés à Nantes : les années Ayrault déballées. Jean-Marc Ayrault à Clermont-Ferrand, le 17 décembre 2012 (FAYOLLE PASCAL/SIPA) Il paraît que la foudre ne tombe jamais deux fois au même endroit.

Après avoir dévoilé mardi le fichage illégal des SDF nantais en 2006, Le Point fait de nouvelles révélations ce mercredi. Il s’agit cette fois de la transmission illégale de procès-verbaux d’auditions judiciaires à la communauté urbaine de Nantes. Tous ces faits remontent à l’époque où Jean-Marc Ayrault était à la fois maire de la ville (1989-2012) et président de la communauté urbaine (2001-2012). Ces révélations émergent aujourd’hui alors qu’il est Premier ministre.

Premier acte : les SDF L’hebdomadaire révèle mardi l’existence d’un document informatisé datant de 2006, comprenant le nom de 129 SDF nantais. Nom, prénom, date de naissance, surnom ; consommation de produits stupéfiants ; passé judiciaire ; problèmes psychiatriques ; relations homosexuelles. Pour l’élu d’opposition : Deuxième acte : les PV d’auditions Rebelote ce mercredi. Minority Report, c’est pour demain. La peur du terrorisme a poussé l'Union Européenne à miser à fond sur les nouvelles technologies. Depuis quelques années, les chercheurs financés par Bruxelles essaient de détecter les "comportements suspects" des individus via les réseaux de caméras de surveillance. Depuis quatre ans, les projets européens de recherche en matière de reconnaissance des comportements “suspects“ se multiplient. Parmi la centaine de projets du volet sécurité du FP7, le programme de recherche et développement de la Commission européenne, une demi-douzaine sortis tout droit d’un bouquin de science-fiction sont destinés à développer des technologies permettant de repérer un “comportement anormal“.

Tout ceci se chiffre en dizaines de millions d’euros. Ce concept de vidéosurveillance intelligente (VSI), qui rencontre un certain succès en France, a un seul objectif : prévenir les crimes et les attentats. Un « répertoire » de comportements suspects Une technologie pas encore mature “L’effet Big Brother” 2013 : comment l'Europe se prépare à espionner ses citoyens - Libertés publiques. Ils portent des noms étranges : Tiramisu, Pandora, Lotus, Emphasis, Fidelity, Virtuoso… En apparence, ce sont d’inoffensifs acronymes. En réalité, ils cachent 195 projets européens de recherche dans le domaine de la sécurité et de la surveillance. Des projets relativement inquiétants pour nos libertés. Et financés par l’Europe dans le cadre de partenariats public-privé.

Exemple le plus emblématique : le projet Indect (« Système d’information intelligent soutenant l’observation, la recherche et la détection pour la sécurité des citoyens en milieu urbain »), lancé il y a quatre ans, dénoncé fin octobre par des manifestations dans toute l’Europe. Indect vise à permettre une « détection automatique » des menaces et des situations dangereuses – comme les cambriolages – ou « l’usage d’objets dangereux » – couteaux ou armes à feu. Détecter les comportements « anormaux » Police et entreprises dans le comité d’éthique Pour répondre aux critiques, Indect s’est doté d’un comité d’éthique.

Amsterdam va placer ses marginaux dans des camps | Monde. Les Pays-Bas ont toujours été à la pointe de l’innovation, souvent avec succès : dépénalisation de la marijuana, de l’avortement et de l’euthanasie… Nos voisins du nord se sont construits une réputation de société libérale. Aujourd’hui, l’innovation perdure, le côté libéral beaucoup moins. Le maire d’Amsterdam a ainsi annoncé son projet de construire des camps pour personnes antisociales et/ou violentes. Des « scum villages » (« villages pour marginaux ») comme les ont baptisé les opposants à ce projet. Le programme, qui doit débuter en janvier, a pour but de lutter contre les comportements antisociaux, a expliqué le maire travailliste de la ville, Eberhard van der Laan. Concrètement, comment ça marche ? Les personnes violentes ou familles à problèmes seront logées dans des conteneurs maritimes et rassemblées dans des banlieues, où on leur apprendra « à se comporter ».

Comment en est-on arrivé à un tel projet ? « Il faut mettre toutes les ordures ensemble » La vidéosurveillance vous fait flipper ? Attendez de voir ce qu’on vous prépare. La vidéosurveillance, c’est pratique quand on se fait voler son iPhone. Mais être arrêté car un logiciel juge nos attitudes suspectes ou reconnu par des panneaux publicitaires dans la rue, c’est une autre histoire. « Flower girl », de Banksy, en août 2013 à Los Angeles (REX/Julien’s Auctions/REX/SIPA) Lorsqu’on évoque la reconnaissance faciale ou la vidéo-surveillance, les réaction vont de la moue sceptique accompagnée d’une réflexion pragmatique (« Bien pratique quand tu te fais tirer ton iPhone »), à l’écarquillement oculaire angoissé du gars qui a vu « Minority Report ».

Dans tous les cas ou presque, l’interlocuteur a conscience qu’il existe un risque de dérive orwello-kafkaïen. Mais à peine évoqué, le cauchemar est rapidement balayé par son côté science-fiction et la confiance placée dans les pouvoirs publics pour nous en protéger. Certaines technologies babillant dans les labos ou déjà en service sont pourtant en train de paver la voie. Work in progress Un trombinoscope planétaire. #globalNOISE #13O. NosDéputés.fr : Observatoire citoyen de l'activité parlementaire. Nosdeputes.fr : « Mr Hacker goes to Parliament… » La Quadrature du Net formule 14 propositions pour réformer le droit d’auteur. Quelques semaines après le rejet d’ACTA par le Parlement européen, La Quadrature du Net vient de publier quatorze propositions en faveur d’une « réforme du droit d'auteur et des politiques culturelles liées ».

Rédigées par Philippe Aigrain, co-fondateur de l’association, avec l’appui des contributions de Lionel Maurel et Silvère Mercier, ces propositions sont disponibles en intégralité sur Internet, aussi bien en langue française qu’en anglais. D’après ces auteurs, « la culture numérique est le laboratoire vivant de la création » dans de nombreux domaines. Ainsi, « elle donne lieu à de nouveaux processus sociaux et permet le partage de ses produits. (...) L'objectif d'une réforme raisonnable du droit d'auteur / copyright et des politiques culturelles ou des médias est de créer un meilleur environnement pour la réalisation de cette promesse », est il expliqué. Au total, LQDN formule quatorze propositions destinées aux auteurs des futures réformes en ce secteur. Actualités du Parti Pirate. Derniers articles [Politique] Le Parti Pirate va faire reconnaître l'inconstitutionnalité du vote électronique L'élection des députés des Français de l'étranger a relancé le débat du vote électronique.

Le Parti Pirate s'est toujours exprimé contre ces systèmes qui sont vulnérables à la fraude, et les très nombreux incidents et irrégularités du vote par Internet ont propulsé ce thème de campagne sur le devant de la scène. En parallèle de l'excellent travail de son équipe de candidats des français de l'étranger, qui ont déposé un recours pour faire invalider l'élection, le Parti Pirate vient de lancer une procédure pour mettre un terme définitif au vote électronique. Le concept de vote électronique semble séduisant au premier abord : pouvoir s'affranchir des contraintes de dépouillement avec les machines à voter électronique, et ne plus avoir à se déplacer grâce au vote par Internet, présenterait un avantage certain.

. + Lire la suite + Lire la suite + Lire la suite + Lire la suite. Programme--e9co. LiquidFeedback (instance Parti Pirate) Forum du Parti Pirate • Page d’index.

Libertes numeriques