background preloader

Analyses du décrochage

Facebook Twitter

Un élève sur quatre décroche en France. "Un quart des jeunes entrés en 6e en 1995 n'ont pas terminé avec succès leur formation dans l'enseignement secondaire.

Un élève sur quatre décroche en France

Ils sont « décrocheurs ». ", annonce une étude d el'Insee. Parmi eux, huit sur dix n'ont pas de diplôme de l'enseignement secondaire et deux sur dix ont un BEP ou un CAP, mais ont échoué dans la formation qu'ils ont poursuivie ensuite. Les jeunes décrocheurs ont souvent eu des difficultés scolaires et sont souvent d'origine sociale modeste, mais pas tous. On distingue trois grands profils de décrocheurs : des jeunes au faible niveau d'études qui ont massivement redoublé au collège (près de la moitié des décrocheurs) ; des jeunes avec un bon niveau d'études à l'entrée au collège, mais qui échouent au CAP, au BEP ou au Baccalauréat (un tiers des décrocheurs) ; et des jeunes qui sont passés par des enseignements spécialisés au collège (section d'enseignement générale et professionnel adapté - SEGPA - notamment) (un cinquième des décrocheurs) .

La lutte contre le décrochage scolaire et la délinquence rapport 2011. Décrochage scolaire — Définition. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Décrochage scolaire — Définition

Le décrochage scolaire est l'arrêt d'études avant l'obtention d'un diplôme. L'expression « décrochage scolaire », assez à la mode dans le milieu éducatif français, provient en fait du ministère de l'éducation du Québec. Introduction[modifier | modifier le code] Le ministère de l’Éducation du Québec étudie le décrochage scolaire dans le cursus menant au diplôme du secondaire. Est considéré comme « décrocheur » tout élève qui était inscrit au début d'une année scolaire et qui ne l’est plus l’année suivante sans être titulaire d'un diplôme d'études secondaires. La décision d'abandonner l'école est le résultat d'un cumul de situations complexes scolaires, relationnelles, sociales et/ou personnelles.

Caractéristiques de l'élève dit à risque[modifier | modifier le code] Données individuelles[modifier | modifier le code] La majorité des études montre que les garçons sont plus nombreux à décrocher de l’école. Inadaptation ou facteurs de risque ? Les faibles niveaux d’éducation en Europe. 27 février 2015 - 24 % des jeunes Espagnols ont un faible niveau de formation, contre 7 % des Suédois. 12 % des Européens de 18 à 24 ans ont quitté l’école prématurément [1], selon les données 2013 d’Eurostat.

Les faibles niveaux d’éducation en Europe

Au sein de l’Europe, les disparités sont grandes. 7,1 % des jeunes sont sortis précocement du système scolaire en Suède, contre 23,6 % en Espagne. Juste derrière, on trouve le Portugal, avec un taux de 18,9 %, et l’Italie (17 %). A l’opposé, la Suède et le Danemark, avec des taux respectifs de 7,1 et 8 %, laissent peu de jeunes au bord de la route sans formation, gage d’une bonne insertion sociale et professionnelle. La France se situe sous la moyenne européenne avec 9,7 % de jeunes qui ont un bas de niveau de formation. Dans toute l’Europe, la part des 18-24 ans sortant de l’école prématurément a diminué depuis environ dix ans. Pour en savoir plus : Jeunes ayant quitté prématurément l’éducation et la formation par sexe et statut au regard de l’emploi, Eurostat. Le décrochage scolaire, diversité des approches, diversité des dispositifs.

Vidéos des conférences « Pourquoi les lycéens décrochent-ils ? » Pourquoi les lycéens décrochent-ils ?

Vidéos des conférences « Pourquoi les lycéens décrochent-ils ? »

Mercredi 5 janvier 2011 Confé­rence « La mas­si­fi­ca­tion de l’ac­cès au ly­cée, entre dé­mo­cra­ti­sa­tion et sé­gré­ga­tion » par Jean-Yves Ro­chex Du­rée de la vi­déo : 1 h 10 mn. La vi­déo est réa­li­sée par l'équipe de res­sources et de pro­duc­tions au­dio­vi­suelles du CRDP de l’aca­dé­mie de Cré­teil. Mercredi 12 janvier 2011 Confé­rence « Le dé­cro­chage sco­laire en ly­cée pro­fes­sion­nel : réa­li­tés et en­jeux pour une école dé­mo­cra­tique » par Aziz Jel­lab Du­rée de la vi­déo : 1 h 28 mn.

Mercredi 19 janvier 2011 Confé­rence « À pro­pos d’une pé­da­go­gie de la mo­ti­va­tion » par Fa­bien Fe­nouillet Du­rée de la vi­déo : 60 mn. Mercredi 26 janvier 2011 Confé­rence « Dé­cro­chage et cli­mat sco­laire : des es­paces d'ac­cro­chages pour l’école » par Ben­ja­min Moi­gnard Du­rée de la vi­déo : 69 mn. Mercredi 2 février 2011 Du­rée de la vi­déo : 49 mn. Mercredi 9 février 2011 Du­rée de la vi­déo : 1 h 11 mn. Contraste Im­pri­mer Par­ta­ger Texte -/+