background preloader

Sciigno : le blog de la sémio

Sciigno : le blog de la sémio
Related:  Analyses & Sémiologie...

Sémiologie de l'image fonctionnelle Composition d'images - règles élémentaires Comment composer une photographie ? Il n’y a heureusement pas de réponse définie à cette question, laissant aux photographes une grande liberté de création. Mais un certain nombre de règles de composition sont établies et facilitent la création d’images. 1. La règle d’or La règle d’or a été définie par un architecte romain, Marcus Vitruvius Pollio. Voici un rectangle ayant les dimensions préconisées par la règle d’or. Les lignes de forces En définissant des points à chaque intersection des rectangles dans l’image ci-dessus, on définit des lignes de forces horizontales, verticales et obliques. Si l’on entrecoupe ces lignes, on définit alors d’autres lignes de forces Les points forts Si l’on applique la règle d’or à la photographie, on peut déterminer plusieurs lignes de forces. On peut naturellement subdiviser chacune des surfaces selon la règle d’or et ainsi obtenir des points forts secondaires sur lesquels on placera dans une composition les éléments secondaires. A bientôt, Baptiste Galea

Base de la semiologie générale Sémiologie (ou sémiotique) = science des signes Le fait que les sociétés ou les individus utilisent des symboles. La fonction symbolique est à la base de la culture, les cultures sont tissées de symboles. Découverte par les philosophes, elle a beaucoup de définitions suivant le champ d'utilisation. Définition générale de Charles S. Deuxième définition : C'est la capacité de se représenter l'absent. Symbole affectif Fréquent chez le petit enfant : Le doudou n'a pas de fonction pratique c'est un fétiche, il renvoie au sein maternel, permet au bébé de garder sa mère près de lui. Symbole par ressemblance objective symbole qui imite (portrait) ressemblance objective avec ce qu'il représente valable pour tous ex : code de la route, symbole dos d'âne : recherche d'une ressemblance La fonction symbolique basée sur une représentation objective s'installe très tôt chez un enfant et est la base de sa pensée. Symboles et signes sont des substituts représentatifs : Définition linguistique du signe :

Analyse de pubs | Sémiologie de l'image fonctionnelle Travail d’analyse d’images de communication Le but de ce travail est de découvrir comment et pourquoi une image est efficace ou non lorsqu’elle a été conçue afin de transmettre un message précis. En utilisant la méthodologie décrite dans le Plan de cours, les étudiants doivent analyser deux images estimées au préalable comme étant l’une efficace et l’autre inefficace. Les réponses sont celles de participants à l’analyse choisis parce qu’ils correspondant à l’auditoire visé par ces images. Meilleurs travaux de 2012 : Exemple 1 Exemple 2 Exemple 3 Exemple 4 Exemple 5 Exemple 6 Exemple 7 Exemple 8 Pour les années précédentes, cliquez sur les images pour accéder au travail complet d’analyse. WordPress: J'aime chargement…

Décrire et analyser une photographie Voici quelques pistes pour décrire et analyser une photographie. Cette fiche est un peu complexe et peut être adaptée au niveau des élèves et à la façon dont on souhaite travailler autour de la photographie (voir deux exemples avec barème de notation en fin d'article). I - DESCRIPTION d’une PHOTOGRAPHIE 1) Au dos de la feuille, décrire en quelques lignes ce que représente la photographie : lieu, objets, personnage, action … 2) Observer les détails, en cochant les bonnes réponses ◊ et en complétant les « … » : Énumérez les objets qui jouent un rôle ◊ secondaires …… ◊ essentiels …… Ont-ils un rôle ◊ descriptif ◊ informatif Donnent-ils un indice sur le lieu ◊ l’époque ◊ les personnages ◊ l’action Lequel ? ◊ Décor intérieur ◊ extérieur ◊ Pas de décor ◊ Paysage ◊ naturel ◊ urbain ◊ Décor ◊ réaliste ◊ stylisé ◊ Pas de personnage ◊ Portrait ◊ Plusieurs personnages (nombre : ……..) Les personnages ◊ posent ◊ sont pris sur le vif ◊ Un personnage est mis en valeur : C’est ………………………… LES REGARDS sont dirigés vers

Analyser une image – conseils Lorsqu’on regarde une image, on recueille de l’information. "Une image vaut mille mots" comme le dit si bien le proverbe. Comment analyser une image? L’idéal est de disposer d’une grille à compléter avec les informations pertinentes. En voici un exemple. Il est possible que l’on ne puisse pas répondre à toutes ces questions. Une image contient beaucoup d’information. n’est jamais de trop pour agrandir les détails! Attardons-nous maintenant à la cueillette d’information. Les personnes Éléments à regarder -Actions des personnes, rôle de chaque personne, liens entre les personnes (parenté, couple), etc -Habillement et coiffure (apparence de la personne) -Language corporel des personnes représentées: désespoir, colère, angoisse. L’espace/ le temps Éléments à regarder -Lieu géographique -États des lieux (propre, sale, etc) -Jusqu’à quel point l’espace est-il rempli? Questions à se poser -Quelle est la fonction de ce lieu? Technique/style Autres éléments Références: Laurent Gervereau. Like this:

Analyse esthétique d'une photographie de Robert Doisneau - Bolides à Paris Analyse La première lecture de l'image invite à comparer l'énorme taille du véhicule de l'adulte à droite à la taille réduite de l'automobile à pédales de l'enfant à gauche. Quasi instantanément le spectateur est conforté dans cette comparaison par le regard croisé de l'enfant qui souligne l'existence d'un rapport établi entre les 2 véhicules : L'enfant est sur le trottoir et la voiture sur la chaussée. Mais un élément inquiétant en provenance du monde de l'adulte pénètre dans le monde de l'enfant : une roue du véhicule de l'adulte est montée sur le trottoir. Ces deux éléments sont d'autant plus menaçants que le petit bonhomme avait l'air de circuler lui-même bien droit sur le trottoir, tenant sagement son volant à 10 heures 10. L'opposition entre le monde de l'enfant et le monde de l'adulte n'est donc pas seulement une opposition d'échelle et de lieu ; c'est aussi une opposition d'ordre. L'image exprime donc le moment d'une révélation : Quel est le point de vue du photographe ? Conclusion

Analyse d'oeuvre : Les expulsés d'Ernest Pignon Ernest L’intérêt d’aborder l’œuvre « Les expulsés » d’Ernest Pignon Ernest en histoire des arts ne fait aucun doute. Son impact sur le public en lien avec le contexte du moment à Paris l’inscrivent dans une perspective historique ; un fait marquant de l’actualité. Mais comment un simple dessin marouflé sur la façade d’un immeuble peut-il susciter autant de questions ? Vous trouverez une analyse de l’œuvre partant de recherche : sur l’artiste, son courant d’appartenance, le contexte historique et une description physique. Il manque parfois une problématique dans la mise en place de l’histoire des arts au collège. Il reste à préciser pour les élèves adeptes du « prêt à penser » que lors de l’oral du brevet des collèges, il est demandé au candidat une forme de recul sur l’œuvre, une réflexion personnelle et non un copié collé d’une analyse dont on ne comprend pas le sens. Nom de l’œuvre : « Les expulsés » Période historique : XXe siècle Domaines artistiques : Arts du visuel et Arts de l’espace image

1 - Analyse d’une photographie : « La fille à la fleur » de Marc Riboud (1967) Marc Riboud à Arles en 1975 (photo JP Naud) [CC BY-SA 4.0] L’analyse qui suit date de 2008 et a connu un certain succès. A l’époque je l’avais postée sur mon blog et depuis elle n’a pas cessé d’être reprise sur de nombreux sites, essentiellement par des enseignants à l’intention des élèves du secondaire – le plus souvent sans que mon nom soit mentionné… Voici donc une photographie de presse vue et revue. Une image-symbole, une icône des sixties, une évocation emblématique de la génération hippie. Une jeune fille fait face à une rangée de soldat en armes avec, comme seule défense, une fleur à la main. Guerre et paix La légende nous dit qu’il s’agit d’une photographie prise en octobre 1967 à Washington D.C. à l’occasion d’une manifestation contre la guerre du Viêt-Nam. Oppositions frontales Il est aisé de constater que cette photo est construite sur une opposition entre les signes situés à gauche et ceux situés à droite d’une verticale tracée au milieu de l’image.

2 - Analyse de La jeune fille à la fleur - Marc Riboud ANALYSE : La jeune fille à la fleur - Marc Riboud Voici une évocation emblématique de la génération hippie. Marc Riboud (né en 1923 en France) est un photographe français connu, entre autres, pour ses reportages en Asie. Pendant la seconde guerre mondiale, il combattit dans la Résistance. En 1951, il quitta son poste d'ingénieur pour devenir photographe professionnel. La jeune fille à la fleura été prise à Washington le 21 octobre 1967 devant le Pentagone, lors d'une marche pour la paix au Vietnam. On peut observer une jeune fille qui tend une fleur aux soldats munis d’armes. Son geste de recueillement exprime le calme et la paix. La photographie peut-être découpée en trois : 1. les soldats symbolisant les forces de l’ordre. 2. les armes et la fleur donc la guerre et le pacifisme. 3. la jeune femme symbolisant l’ensemble des manifestants. Deux idées incarnent deux positions opposées : pour et contre la guerre.

Related: