background preloader

Food & nights

Facebook Twitter

Affutagecouteaux. Douze sites pour faire son marché en ligne. Attention, en période de confinement, il faut être prévoyant et s’y prendre quelques jours à l’avance avant de recevoir ou de pouvoir aller chercher sa marchandise dans un point relais.

Douze sites pour faire son marché en ligne

Mais inutile de se faire livrer 20 kg tous les deux jours : pas de pénurie en vue et l’arrivée du printemps est synonyme de nouveaux fruits et légumes (asperges, champignons, salades, fraises…) ! A l’ancienne Ce site lancé en 2016 propose des produits locaux (fruits, légumes, crémerie, viande, pain, épicerie) aux Franciliens et aux Lyonnais. A l’ancienne travaille en flux tendu : ils récupèrent les produits le matin même auprès de producteurs et les livrent à domicile dans la journée en scooter électrique. En ce moment, on peut réserver un créneau de livraison pour dans sept jours environ. Alancienne.co Bonjour le Bon Bonjourlebon.fr. Le refuge : les recueils de recettes de chefs. Le « pata negra », ce petit miracle gustatif. Plus que quelques semaines pour se gaver au grand air.

Le « pata negra », ce petit miracle gustatif

Sur les prés vallonnés de la sierra de Aracena, à quelques kilomètres de Jabugo (Andalousie), au nord-ouest de Séville, un petit troupeau de cochons noirs trottine de chênes verts en chênes-lièges à la recherche des glands qui finiront d’arrondir leurs formes. Commencée en octobre, la montanera s’achève début mars. Tradition millénaire, disparue dans la plupart des pays d’Europe, la glandée (montanera en castillan) a été préservée dans le sud-ouest de la péninsule, pour le plus grand plaisir des gourmands.

Ceux qui boulottent nez dans l’herbe, comme ceux qui dégustent dans leur assiette. Pour ou contre ? Se prendre une prune (salée) au restaurant - Sortir Grand Paris. L’umeboshi, prune salée et fermentée à la japonaise, inspire les chefs.

Pour ou contre ? Se prendre une prune (salée) au restaurant - Sortir Grand Paris

Au point de montrer comment valoriser celles de chez nous, plus connues en desserts que comme condiment. Mirabelle, quetsche, prune d’Ente, reine-claude, prunes Président, jaune, verte, rouge ou violette : avec ses 2000 variétés différentes, le prunus domestica remplit les étals de couleur en septembre et jusqu’à fin octobre. Une saison éphémère pour un fruit populaire, bon marché, à l’image prolifique et peu valorisée. Puisque travailler pour des prunes n’est guère gratifiant, les cuisiner n’avait jusqu’alors pas le vent en poupe. Jusqu’à ce que l’influence japonaise mette son grain de sel…. Un beau mariage. Cocktails sans alcool, la recette est plus folle.

Accords

Cuissons. Hotels. Pâtisseries-Boulangeries-Sandwichs. Recettes. Restaurants. Vins. De New York à Shanghaï ou à Johannesburg, la géopolitique du cognac. Huître ou ne pas huître. Diploïde ou triploïde ?

Huître ou ne pas huître

Née en laboratoire ou en mer ? Bio ou pas ? La question secoue le monde des ostréiculteurs, dont certains militent pour un mollusque 100 % naturel. A vos couteaux ! LE MONDE | • Mis à jour le | Par Camille Labro Tous les ans, aux alentours de Noël, c’est la ruée vers l’huître, au marché, sur les étals des poissonniers et les bancs des écaillers. Le monde de l’huître est aussi obscur que le coquillage est frais et lumineux — un monde fermé comme une huître, avant l’intervention de l’écailler et de son couteau. L’huître « des quatre saisons » a été manipulée pour être rendue stérile afin de pouvoir être consommée toute l’année. Gastronomie : les dingos du levreau.

Eric Frechon, Jean-François Piège, Pierre Hermé… Le lièvre à la royale, héritage de Louis XIV, a toujours ses adeptes et même son championnat du monde.

Gastronomie : les dingos du levreau

Alors que sa saison bat son plein, rien ne sert de courir, mais tout de même… LE MONDE | • Mis à jour le | Par Boris Coridian Le défilé s’est amorcé début octobre chez les plus pressés, dès l’ouverture de la chasse de l’animal aux grandes oreilles. Sans gluten, sans viande, sans lactose... voici le règne de la gastronomie végétale. Dans le sillage de chefs anglo-saxons et scandinaves, une nouvelle génération de cuisiniers fait assaut de créativité pour tailler aux légumes la part du lion.

Sans gluten, sans viande, sans lactose... voici le règne de la gastronomie végétale

Petit séisme sur la planète gastronomie. Début décembre, le comité des Bocuse d’or, prestigieuse compétition internationale qui se déroule tous les deux ans à Lyon, a annoncé le thème sur lequel les vingt-quatre finalistes de l’édition 2017 allaient plancher en janvier : une assiette 100 % végétale. Au Menu - L'Etoile des Gourmets. Nuits d'été au jardin. La poudre aux œufs. Cuit longtemps et à 64 °C, « l’œuf parfait » envahit les cartes des restaurants branchés.

La poudre aux œufs

Un engouement pas forcément mérité. Quand, dans sa lunch box pour la promotion de son café Qualita Oro, Lavazza a proposé un « œuf parfait », quinoa au café et betteraves de couleurs « pour réveiller votre palais », ce fut la goutte d’eau qui fit déborder le coquetier. Mais quand va-t-on nous lâcher avec cet œuf parfait accommodé à toutes les sauces ? Un véritable harcèlement textuel aux cartes des restaurants branchés. Florilège. Jean-François Mallet, le cuisinier qui sort des clichés. Le livre de recettes « Simplissime » s’est vendu à 250 000 exemplaires.

Jean-François Mallet, le cuisinier qui sort des clichés

Derrière ce phénomène d’édition, un ancien chef qui parcourt les cuisines du monde un appareil photo en bandoulière. Et donne aussi bien à voir qu’à manger. « De quelle année est ta moto ? » et « Qu’est-ce que je peux faire à manger ce soir ? », voilà les questions auxquelles Jean-François Mallet dit avoir le plus souvent à répondre.

Avec près de 250 000 exemplaires vendus depuis septembre 2015, cet ouvrage, dont on repère de loin la couverture noire et jaune, explose en effet les scores de l’édition culinaire. Chef... Fulgurances. Daguerre marée. Daguerre marée ,poissonnerie-traiteur, vous acceuille dans ses 3 magasins à Paris 14ème (Denfert-Rochereau) et 17ème (Ternes).

Daguerre marée

Installé depuis 30 ans dans la capitale, notre enseigne axe sa politique de vente sur le meilleur rapport qualité/prix/service, avec un choix de près de 200 produits en magasin: Les arrivages quotidiens de poissons et fruits de mer, issu de la pêche côtière, sont choisis et négociés au plus juste chaque matin au min de rungis, en direct de la criée de Fécamp, des mareyeurs de Normandie, Bretagne et Vendée ainsi que des ostreiculteurs que nous avons sélectionnés. La-carte-des-menus-de-l-alsace-soir-fr-0515. La carte. Carte.pdf. Découpe-moi un gigot.