background preloader

Auteurs et ouvrages érotiques

Facebook Twitter

Dominique Aury, la clandestine, et Histoire d'O. Dominique Aury en 1954, année de la publication d’Histoire d’O.

Dominique Aury, la clandestine, et Histoire d'O

En 1954, Jean-Jacques Pauvert, jeune éditeur de 28 ans, qui s’est déjà risqué dans la publication de plusieurs textes de Sade [1], publie Histoire d’O. Le livre est signé par une mystérieuse Pauline Réage. Auteur Robert Mérodack. 10 бестселлеров эротической литературы // KP.RU. …Не всем этим произведениям суждено было стать бестселлерами. «50 оттенкам» очень повезло явиться на свет как раз в ту пору, когда сексуальность обрела наконец официальный статус как часть человеческой культуры, когда люди насексовались и перебесились.

10 бестселлеров эротической литературы // KP.RU

В большой литературе секс давно сделался объектом сатиры, а с бестселлерами еще проще. Достаточно написать на обложке «18+» - и все дела. Pascal Pia. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pascal Pia

Pascal Pia, de son vrai nom Pierre Durand, né à Paris le 15 août 1903 et mort à Paris le 27 septembre 1979, est un écrivain, journaliste et érudit français. Nul ne connaît l'origine de ce pseudonyme. Il en utilisa d'autres : Avinin Mireur, Léger Alype, Pascal Rosé. Biographie[modifier | modifier le code] Ce que nous savons de son enfance est relaté par l'écrivain néerlandais Edgar du Perron. Garin. Du chevalier qui fist les cons parler. Le Con d'Irène. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le Con d'Irène

Ce roman a été adapté comme support d'une chorégraphie de danse contemporaine intitulée Pas de panique de Toméo Vergès en 1999. Vindas, Maurice de - BiblioCuriosa. Thérèse philosophe. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Thérèse philosophe

Thérèse philosophe, ou mémoires pour servir à l’histoire du Père Dirrag et de Mademoiselle Éradice, plus connu sous le nom de Thérèse philosophe est un roman de 1748 à l'attribution contestée. Produit d'une audacieuse entreprise éditoriale à cheval sur l'actuelle Belgique et la France, il est vraisemblablement composite. On peut citer parmi les attributions les plus solidement étayées pour ses différentes parties celle à Jean-Baptiste Boyer d'Argens, ainsi que celle à Louis-Charles Fougeret de Monbron. Concepts philosophique et social[modifier | modifier le code] En dépit de la dépravation qu’elle dépeint, cette œuvre a un certain mérite philosophique dans ses concepts fondamentaux.

Comme dans la très grande majorité des romans libertins, les personnages féminins sont plus jeunes que les personnages masculins. Édition moderne[modifier | modifier le code] Bibliographie[modifier | modifier le code] (en) William C. My Secret Life (erotic memoir) The title page of a My Secret Life reprint published in 1888 My Secret Life, by "Walter", is the memoir of a Victorian gentleman's sexual development and experiences.

My Secret Life (erotic memoir)

It was first published in a private edition of eleven volumes, which appeared over seven years beginning around 1888. The work itself is enormous, amounting to over one million words,[1] the eleven original volumes amounting to over 4,000 pages. The text is repetitive and highly disorganised,[2] but its frank discussion of sexual matters and other hidden aspects of Victorian life make it a rare and valuable social document. Guillaume Apollinaire. Georges Bataille. Hugues Rebell. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Hugues Rebell

Georges Grassal de Choffat, dit Hugues Rebell, est un écrivain français né à Nantes le 27 octobre 1867 et mort à Paris le 6 mars 1905. Hugues Rebell est un écrivain méconnu, souvent considéré rapidement comme un auteur érotique, voire pornographique, dont on ne retient généralement qu'un seul titre, Les nuits chaudes du Cap Français (1902), qui lui a valu le prix Nocturne en 1966. Pourtant, c'est aussi un poète dont Les Chants de la pluie et du soleil, dédiés à son ami René Boylesve, ont inspiré André Gide dans Les Nourritures Terrestres. Il était également connu comme un polémiste proche du royalisme dans Union des trois aristocraties (1894) (celles du nom, de l'argent et du talent), ce qui lui valut d'être remarqué par Charles Maurras et l'Action française.

BiblioCuriosa. Donatien Alphonse François de Sade. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Donatien Alphonse François de Sade

Pour les articles homonymes, voir Sade. Donatien Alphonse François de Sade On ne possède aucun portrait authentique[1] de Sade, y compris ce profil qualifié de « portrait supposé », dessiné par Charles van Loo vers 1770[2]. Pierre Mac Orlan. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Pierre Mac Orlan

Pierre Mac Orlan Œuvres principales Au cours de sa jeunesse dans les premières années du XXe siècle, Mac Orlan vécut à Montmartre, où il se lia d'amitié avec Guillaume Apollinaire, Francis Carco ou encore Roland Dorgelès. À la même époque, il séjourna également à Rouen, Londres, Palerme, Bruges, etc. Les souvenirs qu'il conserva de cette période, où ses moyens d'existence furent souvent précaires, lui servirent de matériau pour élaborer une œuvre à forte connotation autobiographique, qui influença entre autres André Malraux, Boris Vian et Raymond Queneau.

Témoin attentif de son temps, fasciné par les techniques modernes et les nouveaux moyens de communication, mais se tenant autant que faire se pouvait à distance des vicissitudes de l'histoire, il forgea la notion de « fantastique social » pour définir ce qui lui apparaissait comme étant l'envers trouble et mystérieux de son époque.