background preloader

Le métier d’écrire, Kafka et Pavese

Le métier d’écrire, Kafka et Pavese
« Ecris avec du sang et tu apprendras que le sang est esprit », F. Nietzsche, Ainsi parlait Zarathoustra. Dans son journal intime, Cesare Pavese écrit, comme un geste ultime, un dernier souffle esthétique avant le dernier souffle : « La solitude est souffrance – l’accouplement est souffrance – amasser est souffrance – la mort est la fin de tout. » Cette authenticité livrée au cœur même de son combat d’écrivain rejoint clairement celui d’un autre auteur majeur du XXème, dont la tourmente fut probablement très similaire : Franz Kafka. Aussi, convie-je tout bon lecteur à chercher ces correspondances troublantes entre les deux Journaux. Pour comprendre, présumons d’abord que l’unité des textes se résume à cette question : comment se délivrer de sa nuit… ? Et présumons ensuite que la réponse serait contenue dans la question même : notre nuit est probablement au cœur de la littérature. Le métier d’écrire Ecrire, c’est donc renoncer. De son combat par l’écriture Kafka ressortira désespéré.

http://marcalpozzo.blogspirit.com/archive/2010/06/03/6afe0f2b12e74e9eb05b16021da70f7e.html

Related:  angephilippemattei4Quand les auteurs s'en mêlent

Réponse à L’auto-édition des auto-éditeurs. de David Meulemans J’ai vu hier soir sur Facebook (oui, j’y vais parfois), une série d’articles très bien par David Meulemans (éditeur) sur l’auto-édition. Comme je n’ai pas trouvé de bons moyens de commenter là bas (et pas envie de m’inscrire sur Tumblr), je poste ici mes commentaires. Je les écris au fur et à mesure de ma lecture de chaque épisode, et il me semble que certaines de mes remarques trouvent déjà leur réponse dans les articles suivants. Sérieusement, Je vous convie à lire ces billets, avec ou sans mes réponses. Ils valent le coup.

Les 3 étapes pour écrire un roman Quand on écrit un roman, il y a un temps de maturation, de construction, où l’histoire se métamorphose. Un peu comme la chenille dans son cocon. Le cocon peut être un confort si désirable, qu’on ne voudrait jamais quitter. Mais il peut aussi être vécu comme une prison étouffante dont il faudrait s’extirper le plus vite possible. Ainsi l’auteur est souvent tiraillé entre ces deux tentations contraires : Tentation n°1 – Il voudrait garder son œuvre dans son cocon : en inventant un monde qui s’étale à l’infini, en fouillant sans fin les personnages, ou encore, en tournant en rond dans la remise en cause de ce qui a été déjà écrit…Tentation n°2 – Il voudrait sortir tout de suite son histoire du cocon : lire son propre livre, comme s’il venait de l’acheter chez un libraire, le découvrir en même temps qu’il l’écrit…

Ouvroir de littérature potentielle Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'Ouvroir de littérature potentielle, généralement désigné par son acronyme OuLiPo (ou Oulipo), est un groupe international de littéraires et de mathématiciens se définissant comme des « rats qui construisent eux-mêmes le labyrinthe dont ils se proposent de sortir[1]. » L'OuLiPo se définit d'abord par ce qu'il n'est pas[2] : Ce n'est pas un mouvement littéraire.Ce n'est pas un séminaire scientifique.Ce n'est pas de la littérature aléatoire. Premier d'une longue série d'ouvroirs rassemblés sous le terme Ouxpo — prononcé « Ou-X-Po », le X étant généralement remplacé par une syllabe articulable tel que OuMuPo (musique) ou OuBaPo (bande-dessinée) —, l'Oulipo est une association fondée en 1960 par le mathématicien François Le Lionnais, avec comme cofondateur l'écrivain et poète Raymond Queneau.

Le secret de com’ des artistes à succès Huit minutes de lecture et une réflexion sur ce qu’il faut à votre projet pour connaître les cimes. Et y rester. Un article originellement paru sur Medium. Le succès n’est pas qu’une affaire de qualité intrinsèque, mais bien la subtile alchimie de nombreux codes de communication Fragments d'Imaginaires: Écrire – Quel respect à l'Autre ? Cela faisait un petit bout de temps que Philippe n'avait rien écrit pour les Fragments d'Imaginaires. Alors, je l'ai harcelé, je l'ai interrompu dans la rédaction de ses superbes articles pour le non moins superbe magazine Mythologica et il a craqué... Son article vient compléter l'article de BoucH sur l'art de bien lire sur les Fragments.

droits numériques des auteurs : contre l'esbroufe Lors du débat SCAM (voir la vidéo intégrale), on a pu constater à nouveau le flou qui entoure la question des avenants numériques proposés par les éditeurs aux auteurs. Flou sur les coûts : non, la répartition des coûts papier n’a rien à voir avec la répartition des coûts numériques, suis bien placé pour le savoir. Flou sur les enjeux : quand un livre n’est plus disponible, l’auteur le fait constater et reprend ses droits. Livre numérique: quand les auteurs s’en mêlent Derrière le pseudo meurtre du livre papier par le numérique, le débat de fond est aussi économique. Loin de ne pas comprendre les enjeux des publications numériques, les écrivains veulent négocier leurs droits d'auteurs. En octobre 2007, le Kindle d’Amazon sort. Deux ans plus tard, il est commercialisé dans plus de cent pays.

Policier en kit Bilan du parcours 1999/2000 Le parcours diversifié "Policier en kit" a été reconduit cette année. Les conditions de travail y seront moins favorables puisque, de 14, le groupe est passé à 20 élèves, soit 5 groupes de 4. Elle prend un nom masculin et voit son manuscrit soudain apprécié C’est après avoir passé plusieurs semaines sans obtenir de réponse des agents auxquels elle avait envoyé un extrait de son nouveau manuscrit que Catherine Nichols, écrivain, s’est décidée à proposer son travail sous un nom d’emprunt... masculin. Après avoir consulté plusieurs études affirmant que les hommes étaient privilégiés dans certains milieux, elle a choisi, pour commencer, de s'adresser à six agents. Elle raconte son histoire le 8 août sur le site Jezebel : « En l’espace de 24 heures, George (le nom d’emprunt qu’elle utilise pour raconter son histoire, NDLR) avait obtenu cinq réponses : trois demandes de manuscrit et deux refus chaleureux, dans lesquels on la complimentait pour son projet passionnant. À l'inverse, la même lettre et les mêmes pages de mon livre proposées sous mon propre nom, et ce à cinquante reprises, ne m’ont permis d’obtenir, au total, que deux demandes de manuscrit... » Le manque de reconnaissance des femmes écrivains dépasse le cadre de la publication.

Étapes de publication Edilivre vous édite à travers les 6 étapes ci-dessous dans un délai de 3 mois en moyenne. Tout au long du processus d’édition, notre équipe éditoriale reste à votre écoute pour répondre à vos questions et vous accompagner. 1 – Dépôt et sélection Notre comité de lecture lit et sélectionne attentivement les manuscrits que nous recevons. Une fois que vous aurez déposé votre manuscrit sur Edilivre.com, une réponse vous sera apportée sous 2 semaines. Si votre manuscrit est retenu, vous recevrez votre contrat de publication.

Related: