background preloader

Articles, ouvrages, vidéos

Facebook Twitter

Atelier Internet 2016-2017. Éric Guichard, équipe Réseaux, Savoirs & Territoires, Ens XXIIe année 2016-2017 Argument Cette année, l'Atelier Internet prolonge son travail d'élaboration d'une pensée critique de l'internet (et du numérique).

Atelier Internet 2016-2017

Le séminaire s'appuie sur une théorie anthropologique forte: l'écriture est une technique essentielle à l'activité intellectuelle et l'internet en est la version contemporaine. Cette transformation de l'écriture permet de comprendre pourquoi nombre d'internautes et d'institutions éducatives sont désemparés (régimes traditionnels de la construction du raisonnement, de l'interprétation à réinventer, instabilité des régimes d'écriture numérique). Le séminaire prend aussi appui sur une philosophie de la technique qui conjugue pensée critique et prise en compte de la matérialité. Les séances conjugueront théorie, études de cas et expériences. Un double séminaire Les deux séminaires sont ouverts à tous.

Programme Le tableau suivant sera complété au fil du temps. Quelques liens 1. 2. 3. Chaire de recherche sur les écritures numériques. The Journal of Electronic Publishing. Séminaires de l'atelier numérique. Justice cognitive, libre accès et savoirs locaux. Pour une science ouverte juste, au service du développement local durable. Book Open Access Piron, Florence; Regulus, Samuel; Dibounje Madiba, Marie Sophie Fruit de deux importants colloques tenus à Port-au-Prince (Haïti) en mars 2016 et à Yaoundé (Cameroun) en mai 2016 à l’initiative du projet SOHA, ce livre présente un panorama des enjeux actuels de la justice cognitive en Haïti et en Afrique francophone.

Justice cognitive, libre accès et savoirs locaux. Pour une science ouverte juste, au service du développement local durable

Comment rendre l’information scientifique et technique mondiale plus accessible dans les pays des Suds, tout en valorisant les savoirs qui y sont créés ou transmis ? Quel rôle peut jouer le mouvement du libre accès aux ressources scientifiques dans un contexte où l’accès au web est loin d’être généralisé ? Justice cognitive, libre accès et savoirs locaux.

Ce livre est né au sein du projet SOHA (2015-2017).

Justice cognitive, libre accès et savoirs locaux

Intitulé plus précisément « La science ouverte comme outil collectif de justice cognitive et de développement du pouvoir d’agir en Haïti et en Afrique francophone », ce projet de recherche-action visait à explorer le potentiel de la science ouverte pour instaurer plus de justice cognitive dans les pays francophones des Suds (Haïti et Afrique subsaharienne) à l’aide d’enquêtes et de colloques-ateliers de formation. Ce sont précisément le colloque de Port-au-Prince de mars 2016 et celui de Yaoundé de mai 2016 qui sont à l’origine de la plupart des textes rassemblés dans ce livre. Des témoignages ou essais de chercheurs et chercheuses, jeunes et moins jeunes, croisés au fil du projet SOHA complètent le volume. Le projet SOHA, une utopie concrète Nous sommes des femmes et des hommes, jeunes et moins jeunes, du Québec, d’Haïti et de 18 pays d’Afrique francophone.

La science est-elle universelle? Chaire de recherche sur les écritures numériques.

Humanités numériques et controverses

Livre blanc loi numerique. If humanites numeriques. Revue Communications 2011/1, Cultures du numérique. Sociologues, psychologues, économistes, philosophes... : vingt-trois spécialistes en sciences sociales dressent ici un panorama très complet des recherches autour de l’impact des technologies numériques sur la culture et les modes de vie.

Revue Communications 2011/1, Cultures du numérique

Le format encyclopédique des articles reflète l’ambition de synthèse de ce numéro appelé à devenir un outil de référence pour les étudiants et les chercheurs. Page 9 à 17 Administration électronique Page 19 à 28 Âge et usages informatiques Page 29 à 36 Audiovisuel interactif Page 47 à 55 Édition électronique Page 67 à 74 Fracture numérique Page 83 à 91. Read/Write Book 2. Qu’est-ce que les humanités numériques ?

Read/Write Book 2

Apparue en 2006, l’expression connaît depuis un véritable succès. Mais au-delà du slogan à la mode, quelle est la réalité des pratiques qu’il désigne ? Si tout le monde s’accorde sur une définition minimale à l’intersection des technologies numériques et des sciences humaines et sociales, les vues divergent lorsqu’on entre dans le vif du sujet. Read/Write Book 2 - Qu’apportent les digital humanities ? Quelques exemples. 1Lorsque Hubert Guillaud, rédacteur en chef d’InternetActu, pose la question de l’utilité des humanités numériques dans un billet du blog qu’il anime sur l’édition numérique, La Feuille, il fait mouche.

Read/Write Book 2 - Qu’apportent les digital humanities ? Quelques exemples

Après avoir montré à quel point ce secteur était en plein développement, il remarque cependant qu’il est parfois peu aisé d’en appréhender les retombées positives : 1 Hubert Guillaud, « Qu’apportent les digital humanities ? », La Feuille, 22 juillet 2010, (...) En tant que non-spécialiste, on a du mal à voir, à saisir l’apport de cette nouvelle forme de science, au-delà de ce qu’elle apporte pour le chercheur. 2 - De la diversité des humanités numériques: une exploration des pratiques - EHESS. 2 - De la diversité des humanités numériques: une exploration des pratiques Journée d’études de la Commission des usagers des technologies de l’information et de la communication électronique de l’EHESS (CUTICE): “De la diversité des humanités numériques: une exploration des pratiques” Depuis une dizaine d’années, les humanités numériques se sont développées dans les différents centres de l’EHESS, en rendant manifestes des changements assez profonds dans les rapports aux textes, aux archives, aux images, aux données, et en favorisant l'usage de nouveaux instruments, de l’émergence des outils collaboratifs en ligne jusqu’aux nouvelles formes de modélisation pour les enquêtes de sciences sociales.

2 - De la diversité des humanités numériques: une exploration des pratiques - EHESS

Cette première journée a pour but de rendre visibles l’ensemble des pratiques et des outils et d’ouvrir une discussion interdisciplinaire sur les perspectives de recherche et de développement à court et moyen termes. Matinée: Blandine Bril (directeure d’études, EHESS), présidente de séance. Dacos Mounier Institutfrançais humanites numerique.