background preloader

Utilisation selon 'pathologie'

Facebook Twitter

ALTERNATIVES NATURELLES AUX TRAITEMENTS CHIMIQUES DES TROUBLES PSYCHIATRIQUES - Dr Jean-Pierre WILLEM. Désormais nous disposons de trois tests pour identifier la dépression et un ensemble de troubles des comportements et psychiatriques (dépression, maladie bipolaire, autisme, hyperactivité, schizophrénie) : w L’histamine w Les Krypto-pyrroles w Le rapport zinc/cuivre A partir des résultats de ces tests, il est possible d’établir un diagnostic et de proposer un traitement composé de micro-nutriments (médecine orthomoléculaire).

ALTERNATIVES NATURELLES AUX TRAITEMENTS CHIMIQUES DES TROUBLES PSYCHIATRIQUES - Dr Jean-Pierre WILLEM

Les comportements violents sont liés à des carences nutritionnelles. Nutrition et cerveau. La vie s’exprime par son code génétique.

Nutrition et cerveau

Elle existe depuis les débuts de notre planète, et se développe grâce à l’environnement, notamment l’environnement nutritionnel : le génome a besoin de micronutriments, d’oligo-éléments, de masses d’ADN, de facteurs organiques ou de zinc pour se restaurer et se développer. Ce qui est vrai pour la vie unicellulaire l’est aussi pour les plantes, les animaux et pour l’homme.

L’histoire de l’alimentation a été pendant 300 000 à 400 000 ans marquée par la bonne entente et d’harmonie : L’homme du paléolithique mange en fonction de la saison et de la nature, sans se poser de questions, conformément à ses besoins. Nous sommes devenus paysans il y a 6000 ans : le néolithique s’est caractérisé par une variation de l’offre alimentaire avec l’introduction des céréales, des produits laitiers et de l’élevage. Une étude pionnière a montré que l’impact des différents modèles alimentaires sur la mortalité coronarienne. Des suppléments responsables de l’augmentation des cas de toxicité au foie? Lors du congrès de l’Association américaine pour l’étude des maladies du foie (American Association for the Study of Liver Diseases), qui se tenait à Washington DC du 1er au 5 novembre, la toxicité hépatique a fait l’objet d’une conférence présentée par le Dr Victor Navarro.

Des suppléments responsables de l’augmentation des cas de toxicité au foie?

Le journal Medpage Today relate ses propos.(1) Ainsi, selon ce médecin, les cas rapportés de toxicité du foie causés par des substances médicamenteuses (incluant les médicaments en vente libre et de prescription, les plantes médicinales et les suppléments alimentaires) ont plus que doublés entre 2004 et 2012. Les résultats présentés sont tirés d’une compilation de 845 cas répertoriés par le réseau de centres de recherche américains Drug-Induced Liver Injury Network (DILIN). Ces cas sont compilés parce que, selon la documentation, ils sont «probablement, très probablement, ou certainement dus à l’agent suspectés» (probably, very likely, or definitely due to the suspected agent). Question contrôle de qualité.

NUTRITHERAPIE ET MALADIES AUTOIMMUNES. Sommaire Docteur Jean SEIGNALET.

NUTRITHERAPIE ET MALADIES AUTOIMMUNES

Ces aliments qui regonflent le moral. Déprime saisonnière, fatigue chronique, stress… Et s’il suffisait de bousculer un peu nos habitudes alimentaires pour regonfler notre moral ?

Ces aliments qui regonflent le moral

Exit les plats préparés, le café sans modération et le pain à tous les repas. Place au chocolat, au parmesan et aux noix du Brésil ! Les secrets de l’alimentation du bonheur avec William Grosselin, naturopathe, nutritionniste et militant de la bonne humeur. Anne-Laure Vaineau Sommaire Du poisson gras et des huiles végétales contre le blues saisonnier Les poissons gras (thon, saumon, anchois, hareng) et les huiles végétales (olive, tournesol, lin, noix…) regorgent d’Omega 3. Le conseil de William Grosselin : « Optez pour la vinaigrette du bonheur, composée d’¼ d’huile d’olive, ¼ d’huile de lin, ¼ d’huile de tournesol et d’¼ d’huile de pépins de raisin. » Des noix du Brésil pour prévenir la déprime. Alimentation et système immunitaire.

© Jupiter.

Alimentation et système immunitaire

Nutrition et cancer. PREVENTION DU CANCER : PLACE DE L’ALIMENTATION - Conférence du Dr Dominique GEORGET-TESSIER du 11/12/2011.

Nutrition et cancer

Autisme : vitamines B6 (et magnésium) dans le traitement de l'autisme. Dégénérescence maculaire: vitamines et zinc pour prévenir la perte de vision. 19 octobre 2001 - Un rapport1 publié dans les Archives of Ophthalmology du mois d'octobre suggère que l'administration de doses élevées d'antioxydants (vitamines C et E ainsi que bêta-carotène) combinés à un supplément de zinc peuvent ralentir ou même prévenir la perte de la vision causée par la dégénérescence maculaire liée à l'âge.

Dégénérescence maculaire: vitamines et zinc pour prévenir la perte de vision

Cholestérol : ce qu’on ne vous dit pas. Beaucoup d'entre vous se demandent comment lutter contre le cholestérol désigné comme principale cause des troubles cardiaques.

Cholestérol : ce qu’on ne vous dit pas

Mais le cholestérol, est-il l’ennemi qu’on nous décrit ? Rien n’est moins sûr, d’autant que l’on peut très bien le contrôler naturellement sans recourir à la médecine chimique. La communauté scientifique mondiale s’accorde aujourd’hui pour considérer que les taux normaux de cholestérol sont proches ou inférieurs à 2 g par litre. Et que toute personne qui dépasse cette limite présente un risque cardio-vasculaire élevé. Alzheimer : oui aux vitamines, non à la DHEA. 8 avril 2003 - Les vitamines peuvent ralentir la progression de la maladie d'Alzheimer mais la DHEA n'a aucun impact, affirment de nouvelles études.

Alzheimer : oui aux vitamines, non à la DHEA

Dans un premier temps, des chercheurs de l'université Georgetown, aux États-Unis, ont découvert1 que des doses élevées d'acide folique, de vitamine B6 et de vitamine B12 pouvaient abaisser le taux d'homocystéine dans le sang. Contre les raideurs musculaires et les fractures, prenez des vitamines! 21 mars 2003 - Le soulagement des raideurs musculaires tout comme la prévention des fractures et du rhume passent par les vitamines, affirment de nouvelles études. Ainsi, il semblerait que la vitamine C ait un effet stimulant marqué sur le système immunitaire. Des chercheurs de l'Université du Texas ont découvert que 12 sujets en santé qui ont pris un gramme de vitamine C pendant deux semaines présentaient une activité immunitaire accrue pendant toute cette période.

Fait encore plus étonnant, chez certains sujets, cette activité immunitaire accrue s'est manifestée moins de cinq heures après la prise de la vitamine.