background preloader

Savoir faire professionnel

Facebook Twitter

La logique de l'enfant vs celle de l'adulte. Adultes et enfants ne vivent ni au même rythme ni dans la même logique.

La logique de l'enfant vs celle de l'adulte

Et parfois les tout-petits que vous accueillez mettent à mal votre patience. Pour illustrer ce décalage voici le récit d’une scène du quotidien que tous, assistants maternels ou pros exerçant en crèche, centre de loisirs ou école maternelle ont véu, vivent ou vivront dans leur carrière ! Où il est question de bottes... C’est l'histoire vraie d'une animatrice d'un groupe de 4 ans, au milieu de janvier, le mois le plus dur pour tout le monde.

Une crèche sans horloges ni horaires. « Notre projet pédagogique est fondé sur la bienveillance et la bientraitance, le respect du rythme de chacun » explique Magali Delarche la directrice des P’tits Bouchons, l’une des 21 structures d'accueil du Grand Chalon.

Une crèche sans horloges ni horaires

(Voir encadré). Une crèche où l’équipe accueille un enfant dans un groupe et non pas un groupe d’enfants. Les pièges qui se tendent aux adultes quand des enfants se disputent (et pourquoi nous intervenons trop ou mal) Nous voulons souvent résoudre les conflits entre enfants trop souvent et trop vite.

Les pièges qui se tendent aux adultes quand des enfants se disputent (et pourquoi nous intervenons trop ou mal)

Non seulement nous empêchons les enfants d’apprendre des compétences sociales à travers leurs conflits mais nous risquons de passer à côté des enjeux profonds et des émotions cachées à l’origine des conflits en nous contentant d’une résolution superficielle (ex : confisquer un jouet, punir dans la chambre). Nous faisons cela parce que nous confondons conflit et méchanceté, colère et violence. Les pièges qui se tendent aux adultes quand des enfants se disputent (et pourquoi nous intervenons trop ou mal) La phase dite d'opposition devrait être qualifiée d'âge de l'autonomie (Jesper Juul) Dans son livre 5 piliers pour une vie de famille épanouie, Jesper Juul estime que la phase dite d’opposition des jeunes enfants autour de 2 ans devrait en réalité être qualifiée d’âge de l’autonomie.

La phase dite d'opposition devrait être qualifiée d'âge de l'autonomie (Jesper Juul)

Le thérapeute ajoute que les parents devraient considérer la volonté d’autonomie de leurs enfants comme un cadeau. Deux années durant, ils ont dû se tenir en permanence à la disposition de leur enfant, s’occuper de tout, et voilà que celui-ci voudrait se charger lui-même de certaines de ces tâches et soulager ses parents. Ces derniers devraient donc se réjouir de ce présent et remercier l’enfant en lui donnant la possibilité d’expérimenter son autonomie – tout en lui faisant naturellement savoir qu’il pourra toujours s’adresser à eux s’il a besoin d’aide. – Jesper Juul Juul affirme que les jeunes enfants ont besoin de cet entraînement et de notre soutien. Ce soutien prend visages : Bravo ! Par Virginie Maillard. Tous les enfants sont-ils faits pour la (trop grande) collectivité ? Nino est un petit garçon de trois ans qui est accueilli dans une grande crèche parisienne de 90 berceaux où une moyenne de 20 enfants sont accueillis par section.

Tous les enfants sont-ils faits pour la (trop grande) collectivité ?

Dès son arrivée, vers ses 12 mois, cet enfant a eu un comportement qui le distinguait du groupe. Il est facilement irritable, émotif, dans l’agressivité. Il ne peut pas s’empêcher de taper, mordre « sans raison » ou saisir des objets des mains des autres enfants. Il peut aussi éprouver des difficultés à se poser, à rester concentrer sur une activité. Les bébés humains et leurs parents ont besoin de contact (lien entre manque de confiance en soi et séparation précoce parent/ enfant)

L’importance du contact physique et de la proximité émotionnelle Dans son livre À moi !

Les bébés humains et leurs parents ont besoin de contact (lien entre manque de confiance en soi et séparation précoce parent/ enfant)

Lorsque l’ego paraît : pour une égologie pratique , Valérie Vayer regrette que nous vivions dans des sociétés qu’elles qualifie de “séparatistes”. [Conflit et désaccord] Dire quelque chose de difficile tout en préservant la relation (couple, famille, travail) Crédit illustration : freepik.com Anne van Stappen, médecin et formatrice en Communication Non Violente, propose des pistes pour se préparer à dire quelque chose de difficile tout en préservant la relation.

[Conflit et désaccord] Dire quelque chose de difficile tout en préservant la relation (couple, famille, travail)

Elle estime que, pour se préparer à exprimer des choses difficiles de façon recevable, il y a des étapes préparatoires à parcourir seul, par écrit de préférence. Ces étapes servent à préparer ce qui va être formulé à l’oral. Ces étapes interviennent une fois que le problème a été identifié et que les émotions désagréables qui signalent des besoins non satisfaits ont été prises en compte. Exemple : mon chef passe 10 fois derrière moi pour vérifier mon travail -> je suis excédé et stressé -> je n’arrive pas à me concentrer -> j’ai besoin de confiance et de conditions de travail propices à la concentration et à la créativité 1.Rechercher les peurs.

Pourquoi est-il urgent de repenser le pouvoir et l'autorité (et pourquoi c'est aux adultes de porter la responsabilité de la qualité de la relation adultes/enfants) ? Dans son livre “Me voilà !

Pourquoi est-il urgent de repenser le pouvoir et l'autorité (et pourquoi c'est aux adultes de porter la responsabilité de la qualité de la relation adultes/enfants) ?

Qui es-tu ?” , Jesper Juul écrit : La violence en tant que méthode éducative n’inspire pas le respect, elle crée de l’angoisse. Elle n’apprend pas aux enfants à faire la différence entre le bien et le mal, elle leur apprend qu’on a le droit d’en faire usage si on a le pouvoir. Quel rôle pour la « professionnelle au sol » dans un groupe d’enfants. Il est 11h30, dans la section des explorateurs, Abel prend son repas sur les genoux de sa référente, Anémone et Ulysse mangent à table, accompagnés eux-aussi par leur référente.

Quel rôle pour la « professionnelle au sol » dans un groupe d’enfants

Une troisième professionnelle est assise au sol ; deux enfants sur ses genoux écoutent attentivement l’histoire de Roule Galette. Un petit garçon, intéressé aussi, essaye de les rejoindre mais la place manque… La conteuse s’interrompt pour s’adresser à deux enfants qui se disputent l’unique camion de la section. Elle reprend le fil de son histoire mais s’interrompt à nouveau quelques minutes plus tard : « Céleste, c’est Abel qui mange, toi tu mangeras après, tu peux aller chercher ton doudou si tu veux. » Puis elle poursuit la lecture. Derrière elle, le camion est à nouveau tiraillé entre 4 petites mains…Les autres enfants du groupe déambulent dans l’espace, jouent, ou observent ceux déjà attablés. En bruit de fond : coups de cuillères, paroles d’adultes, et émotions d’enfants.

La distance professionnelle. Mutisme sélectif : ces enfants qui ne disent pas un mot de la journée. Julia est une petite fille de 3 ans bavarde, vive, joyeuse et espiègle, comme une majorité des petites filles de son âge.

Mutisme sélectif : ces enfants qui ne disent pas un mot de la journée

Elle adore parler, poser des questions, écouter des histoires, jouer avec les mots. Les bébés et le travail de contenance des équipes. Les pros savent-ils vraiment (tout) ce qu’ils font avec les enfants ? Par Pierre Moisset. Il m’arrive régulièrement ces derniers temps de dire de manière provocante en conférence, face à des professionnels de l’accueil du jeune enfant, qu’ils ne savent pas ce qu’ils font quand ils accueillent de jeunes enfants. Je m’empresse de préciser : « Vous ne faites pas n’importe quoi. Vous faites même en sorte que le quotidien des enfants soit vivable et aimable, mais néanmoins vous ne savez pas ce que vous faites ».

Ce que je veux dire par là c’est que, passées les formations initiales, passées les fiches de poste, passés les projets d’établissements et autres projets, les professionnels ont encore nombre d’incertitudes et de dilemmes à résoudre face aux enfants, au quotidien. J’en veux pour preuve un des résultats de l’étude menée avec le réseau Devenir d’Enfance.

Faîtes confiance à vos intuitions. Par Amandine Micoulin. La scène se passe en crèche. Nous sommes en réunion d’équipe, en train de nous questionner sur le comportement d’un enfant que nous n’arrivons pas à traduire. Depuis quelque temps, il dort mal, il pleure souvent, il cherche l’adulte pour se réassurer et repousse ses camarades. Les 5 ingrédients-clés de la pédagogie positive. 10 astuces pour atténuer le stress des enfants. Qu’est-ce qu’une crèche ergonomique ? Un jeune enfant peut-il s’ennuyer ? Jeudi, 18h15. Dans la section des grands, il ne reste plus qu’un seul enfant. La logique de l'enfant vs celle de l'adulte. Faire manger les enfants dans de bonnes conditions à la crèche. Une assiette parfaitement équilibrée, colorée, chatoyante et odorante semblera insipide si l’environnement du repas est détestable.

Il faut prendre le temps d’observer l’équipe et les enfants durant un service afin de déceler les difficultés de chacun et d’y remédier dans le temps en équipe. Les ecrits professionnels(1) La dynamique de groupe(1) Facebook. Bercer ou pas en crèche ? Par Laurence Rameau. L'éducation des enfants, comme le reste... - Hébébulles - Educatrice Libérale.

Faut-il proposer des activités aux jeunes enfants ? Quels que soient les efforts, dans les équipes, pour respecter les rythmes individuels des enfants, le déroulement d’une journée ne s’improvise pas quand on accueille un groupe de tout-petits. Quelques pistes de réflexion pour départager les partisans d’activités à horaires fixes et ceux qui privilégient les jeux libres sans entrave, dans un espace bien aménagé. Les programmes d’activités font plus plaisir aux parents qu’aux enfants À en croire certaines présentations qui en sont faites, presque toutes les activités artistiques et sportives seraient adaptables au plus jeune âge : leurre ou réalité ? La Communication Non-Violente : au service de l’enfance. Entrer dans le moule ! Par Arnaud Deroo.

J'entends souvent des professionnels dire leur difficulté à apporter le changement, la réflexion. Je me rappelle une jeune diplômé EJE en larmes lors d'un stage en évoquant sa difficulté à faire changer les choses dans sa crèche et qui s'entend dire régulièrement : « tu es jeune, tu verras... » et se mettre l'équipe même à dos. Je dis souvent aux éducateurs de jeunes enfants en formation « vous allez être et vous devez être des empêcheurs de tourner en rond, des emmerdeurs ». Pour autant le vivre n'est pas toujours simple surtout quand l'équipe est dans l'inertie depuis quelque temps. Retrouvailles. Par Anne-Cécile George. Il est où le bonheur, il est où...Par Arnaud Deroo. Qui peut donner les médicaments aux bébés accueillis ?   Assistantes maternelles : avec l’ordonnance et l’autorisation des parents Une circulaire du 27 septembre 2011 de la direction de la sécurité sociale et de la direction générale de la santé a permis de préciser que, dans le cas d'un médicament prescrit, si le mode de prise ne présente pas de difficultés particulières ni de nécessité d'apprentissage, et lorsque le médecin n'a pas demandé l'intervention d'un auxiliaire médical, l'aide à la prise du médicament est considérée comme un acte de la vie courante.

La motricité libre. La crèche, un lieu paisible de prévention. En crèche, il s’agit d’accueillir un enfant et ses parents pendant une période sensible et vulnérable de développement de leurs relations où le processus de séparation individuation est en cours. Un tout jeune enfant n’a pas encore conscience de son identité et de son unicité.

La sécurité affective au quotidien  – Le cercle des Auxiliaires de Puériculture et des EJE. 5 exercices faciles à faire en couple. La sécurité affective : un moteur vers l'autonomie - éduc' et cie. Laissez vos enfants évoluer et marcher pieds nus. Catherine Gueguen, pédiatre : "Arrêtons de dire aux petits "t'es pas gentil" !" 3 pistes pour accompagner un enfant qui "n'écoute pas"! - INSPIRE. La position sur le ventre. La question du « travail de contenance » dans la petite enfance. Am%C3%A9nagement%20jeu%20anne%20marie%20fontaine%20adulte%20phare. Etre oun ne pas être par Arnaud Deroo. Comment développer la résilience chez l’enfant 

Quand la présence est plus efficace que les compliments. Modes d’accueil  : l’enjeu de la bientraitance pour les bébés, les parents et les professionnels. La relation d’équidignité – un nouveau paradigme moral en éducation ? L'art de dire non aux enfants. Il ne respecte pas les limites, ni les interdits. Repères règles et limites : une réflexion indispensable pour construire le citoyen de demain - vae eje. Punir un enfant. La fonction de contenance – Le cercle des Auxiliaires de Puériculture et des EJE. Cp k2bi1 017 bientraitance de l enfant. Comment la crèche accompagne la motricité des enfants. Entre rituel et routines - vae eje.

Le cercle des Auxiliaires de Puériculture et des EJE. Et si on essayait l’empathie - La Croix. La lutte contre les inégalités commence dans les crèches. Maternage des bébés selon la culture des parents. Le cercle des Auxiliaires de Puériculture et des EJE. La sécurité affective : un moteur vers l'autonomie - éduc' et cie.