background preloader

Ukraine

Facebook Twitter

Кот Путина sur Twitter : "Девушка не любит Укроп )))... Twitter. Mogherini in Kiev: ‘You can count on EU and go on with reforms’ Federica Mogherini at her first meeting in Kiev as High Representative for European foreign policy was seeking an increasingly close relationship with Ukraine, going beyond co-operation, to gradual economic integration and a deepening of political co-operation “Count on the EU and keep on working on the reforms.

Mogherini in Kiev: ‘You can count on EU and go on with reforms’

Be united and stay focused on your goals because this is the only way to leave behind this terrible year,” said Federica Mogherini at her first meeting in Kiev as High Representative of the EU for Foreign Affairs and Security Policy. On her visit to Kiev on Tuesday (16.12.2014), Mogherini pledged full European support for the new Ukrainian government and said the EU would “stand firmly at your side to make sure the Minsk protocol is implemented firmly in all parts.” She was very clear in reaffirming the EU’s support for the Ukrainian government. She spoke about the reforms to be made by Ukraine and peacekeeping on the Eastern front. Listen to the Italian podcast of this story below. Putin plans to leave G20 early after West blasts Russia over Ukraine.

Actuelle - Édito Énergie - Le secteur énergétique ukrainien à la lumière de la crise : au delà du transit gazier, un défi de gouvernance. L'Ukraine fait face à une crise profonde, qui est étroitement liée, sur le plan intérieur, à des clivages sociaux, politiques et linguistiques mais aussi aux enjeux énergétiques.

Actuelle - Édito Énergie - Le secteur énergétique ukrainien à la lumière de la crise : au delà du transit gazier, un défi de gouvernance

Au-delà du refus du gouvernement Ianoukovitch de signer l’accord d’association avec l’Union Européenne (UE), la racine profonde du soulèvement de Maïdan est avant tout interne. Elle s’explique notamment par la corruption, le népotisme et le système judiciaire arbitraire. Cette dimension interne perdue de vue du fait de l’annexion de la Crimée, de l’escalade de la violence et de l’implication russe dans le Donbass, doit être prise en compte dans les débats, si l’on souhaite que le processus de paix et de stabilisation en cours ait une chance d’aboutir. Ukraine: la Russie apporte son soutien aux élections séparatistes. La Russie a averti mardi qu’elle reconnaîtrait les élections organisées dimanche prochain par les séparatistes de l’Est de l’Ukraine, jetant un froid sur les espoirs de détente avant une réunion de l’UE consacrée aux sanctions économiques visant Moscou.

Ukraine: la Russie apporte son soutien aux élections séparatistes

Kiev a dénoncé des déclarations qui «sapent» le processus de paix lancé par le président Petro Porochenko, confronté à un conflit qui a fait plus de 3.700 morts selon l’ONU. Pendant que dans la capitale ukrainienne, les partis pro-occidentaux ukrainiens sortis en tête des législatives négocient la formation d’une coalition, Moscou a rappelé qu’une partie du territoire ukrainien échappait à leur contrôle. Environ trois millions d’électeurs vivant en zone rebelle, dans le bassin minier russophone du Donbass, ont été exclus du scrutin législatif du 26 octobre et les insurgés y organisent dimanche prochain des élections présidentielles et législatives dans leurs deux Républiques populaires autoproclamées de Donetsk et Lougansk.

Elections législatives en Ukraine : Les pro-occidentaux raflent la mise. Un scrutin historique, une consécration pour les pro-occidentaux Alors que le 25 mai dernier, les électeurs ukrainiens avaient élu à 55% des voix le « roi du chocolat », Petro Porochenko, à la présidence, le Parlement demeuré celui de l’ère du président Viktor Ianoukovitch, élu en 2012.

Elections législatives en Ukraine : Les pro-occidentaux raflent la mise

L’assemblée a donc été dissoute le 25 août pour donner lieu à élections législatives anticipées. L’objectif, renouveler la Rada, le Parlement ukrainien, et instituer les nouvelles figures de la politique ukrainienne, issues des contestations de l’hiver dernier et mis en lumière par les événements de la place Maïdan. Hier, le scrutin, à moitié proportionnel et à moitié majoritaire, a ainsi remis en jeu les 450 sièges de députés, élus pour cinq ans, faisant la part belle aux nouveaux héros de la Nation, les activistes de Maïdan et les combattants à l’est du pays. Sur le banc de la défaite, les partis pro-russes subissent un revers important avec en tête de ces mouvements le bloc d’opposition (7,6%). Ukraine: victoire historique des pro-occidentaux aux législatives - Europe. Dimanche 26 octobre, les partis pro-occidentaux ont obtenu une victoire sans précédent aux législatives en Ukraine, selon un sondage sortie des urnes laissant peu de doutes sur la tendance des résultats définitifs à venir.

Ukraine: victoire historique des pro-occidentaux aux législatives - Europe

Le Bloc du président Petro Porochenko et quatre autres mouvements pro-occidentaux, dont des nationalistes, ont obtenu ensemble environ 70% des voix. Les premières tendances, issue d'étude d'opinion portant sur la moitié du Parlement élu au scrutin proportionnel, et réalisée conjointement par trois instituts de sondage, confirment une orientation résolument pro-occidentale pour le pays. Interview with Viktor Orbán about problems in Hungary and Europe. Euromaidan PR sur Twitter : We do not expect foreign soldiers to fight for #Ukraine. Consider mil coop re equip, data exchange @poroshenko. 144090. Crash: Merkel et Poutine d'accord pour une enquête internationale dirigé par l'OACI (Berlin) 143992. DebatF24 : #DébatF24 ce soir 19h10 (Paris)... Stuartmillar159 : Full Geneva statement on Ukraine... L'Ukraine privée de Crimée et du gaz de la mer Noire.

L'Ukraine privée de Crimée et du gaz de la mer Noire KIEV - L'Ukraine, privée de facto de la Crimée, de ses deux millions d'habitants et de ses stations balnéaires, a perdu aussi le contrôle de ses gisements gaziers de la mer Noire, qui pourraient revenir au géant russe Gazprom.

L'Ukraine privée de Crimée et du gaz de la mer Noire

La déclaration d'indépendance votée par le parlement de la péninsule séparatiste en vue de son rattachement à la Russie, porte également sur le plateau continental et la zone économique exclusive en mer. L'une des premières décisions des autorités séparatistes de la péninsule après le référendum de dimanche, a été de nationaliser la société locale en charge de l'extraction des hydrocarbures, Tchornomornaftogaz, filiale de l'opérateur public ukrainien Naftogaz.

L'entreprise exploite dix-sept gisements, onze de gaz naturel, deux de pétrole et quatre de condensat de gaz et dispose de 13 plateformes offshore, en mer d'Azov et en mer Noire. La Crimée sera toujours ukrainienne... c'est notre terre et nous ne la céderons à personne. Avant toute chose.

La Crimée sera toujours ukrainienne... c'est notre terre et nous ne la céderons à personne

Le 16 mars il n'y a pas eu de "référendum" en Crimée. Ce soi-disant "référendum" était une excuse pour agresser militairement l'Ukraine et tenter d'annexer une partie de son territoire. Pas un seul pays civilisé n'a reconnu le résultat de ce prétendu "référendum". Celui-ci était cent pour cent illégal et ses conséquences légales n'ont aucune valeur. Le Parlement ukrainien approuve une mobilisation partielle. En Crimée, les arguments pour le rattachement à la Russie sont légers. Poutine, superstar ? L'intervention russe en Crimée a indéniablement pris tout le monde de court et européens et américains tardent à coordonner leur réaction afin de peser efficacement face à Vladimir Poutine.

Poutine, superstar ?

En ces temps de défiance envers le personnel politique, il est de bon ton de célébrer le stratège du Kremlin, capable d'agir sans se préoccuper des réactions internationales. Il est vrai qu'au regard de la situation actuelle, il semble difficile d'imaginer Kiev capable de reprendre la Crimée. Au contraire, la principale crainte des occidentaux est que Poutine pousse son avantage et amène les régions de l'est de l'Ukraine à rejoindre la Fédération de Russie. Le président russe semble mener la danse. Il convient pourtant de réfléchir aux effets à long terme de l'invasion de la Crimée. Untitled. Russia will bow to economic pressure over Ukraine, so the EU must impose it.

They say you have to learn from the mistakes of the past to be prepared for the future.

Russia will bow to economic pressure over Ukraine, so the EU must impose it

So the west should not be surprised that, six years after the war in Georgia, Russia has returned to the use of military force in its neighbourhood. Putin's playbook, "Frozen conflicts for beginners", consists of the invasion of a sovereign country on false pretences, propping up Russophile regional authorities, making plans for a referendum on self-determination, and scaremongering Russian speakers into thinking that they face an existential threat. This strategy has been rightly denounced as unacceptable and provocative, and is rapidly turning Putin into an international pariah, only days after the closing ceremony of the Winter Olympics where he spent tens of billions of dollars trying to bolster his global reputation.

Le mémorandum de Budapest. Dans le cadre de l’adhésion de l’Ukraine au Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP), la Russie, les États-Unis et la Grande-Bretagne ont signé, le 5 décembre 1994, plusieurs protocoles, appelés « mémorandum de Budapest », qui garantissent l’intégrité du pays.

Le mémorandum de Budapest

Le billet de Stephane Blakowski. Колона російських військових рухається територією Запорізької області. Kouchner : «On a laissé l’Europe devenir impopulaire. Scandaleux» Antoinekowalski : #Une du @TIME — #Ukraine... EN DIRECT. Ukraine: Ianoukovitch, soutenu par la Russie, se voit encore président. [Revue de presse] Lutte d'influence entre l'UE et la Russie en Ukraine.

"Il me semble que c'est une aberration de considérer comme légitime ce qui est en fait le résultat d'une révolte " a lancé hier Dmitri Medvedev, Premier ministre russe [Le Point]. Slatefr: Ukraine: ces 10 cartes vont... Ces 10 cartes vont vous aider à comprendre la situation en Ukraine. Depuis plusieurs mois, l'Ukraine est le théâtre d'importantes manifestations pro-européennes qui ont dégénéré en violents affrontements ces derniers jours à Kiev et dans plusieurs villes du pays. Depuis mardi 18 février, plusieurs dizaines de personnes sont mortes dans les violences, parmi lesquelles de nombreux manifestants tués par balles mais aussi des membres des forces de l'ordre. Après d'intenses négociations sous l'égide de l'Union européenne, le président Ianoukovitch a annoncé ce vendredi 21 février la tenue d'un scrutin présidentiel anticipé, la formation d'un gouvernement d'union nationale et une réforme constitutionnelle dans une tentative d'apaisement. publicité Les manifestations pro-européennes avaient été déclenchées par la décision, début novembre 2013, du président Viktor Ianoukovitch de rejeter un accord pour plus d'intégration avec l'Union européenne, préférant rapprocher le pays de son grand voisin de l'Est, la Russie.

Ukraine : il est temps que les Européens, de l’Union, montrent leurs muscles ! Les fédéralistes européens français ont déjà déploré la situation ukrainienne. Devant la montée des violences et la radicalisation du mouvement, l’UEF-France considère que les pays membres de l’Union ne peuvent plus jouer la division diplomatique. Il est temps de montrer que nous avons des muscles et que nous ne laisserons pas M Poutine faire main basse sur l’Ukraine. Ce pays est souverain. Blancharddom : Il affiche les couleurs de... Tribune. Pourquoi l'Europe est impuissante face au conflit ukrainien. L'Ukraine connait l'une des plus graves crises de son histoire récente. Parti d'un conflit sur le rapprochement avec l'Union européenne, l'opposition s'est depuis radicalisée et les manifestants se battent désormais avant tout pour faire tomber un régime sclérosé par la corruption.

Quelles leçons pouvons-nous tirer de ce conflit quant à l'incapacité de l'Europe à aider les manifestants démocrates face aux extrémistes radicaux encore minoritaires mais de plus en plus puissants? 1/ Des Etats membres plus ou moins concernés par ce qu'il se passe "à l'Est" Les pays les plus concernés par les événements ukrainiens sont les Polonais, en première ligne avec les Lituaniens, depuis longtemps. Entretien avec Philippe de Suremain. 1. A quoi attribuez-vous le refus ukrainien de signer l'accord d'association et de libre-échange avec l'Union européenne ? Les pressions russes, une mauvaise appréciation européenne, ou une volte-face due à la versatilité d'une personnalité controversée, Viktor Ianoukovitch, qui a toujours préféré la Russie à l'Union européenne ? La spectaculaire volte-face de Viktor Ianoukovitch à la veille de signer à Vilnius l'accord d'association et de libre échange a stupéfait les Ukrainiens qui le tenaient pour acquit, les Européens au terme d'une laborieuse négociation qu'ils croyaient aboutie, bien des Russes aussi sinon le Kremlin qui lui avait dûment préparé "l'heureuse surprise".

L'Union européenne n'est certes pas en cause dans cet échec. 2. Jmsardo : #Ukraine live: EU to back... [Live Updates] Russia to send an envoy to Ukraine as death toll rises. European Union foreign ministers have agreed to move ahead with imposing sanctions including visa bans and asset freezes on those responsible for the violence in Ukraine, Italian Foreign Minister Emma Bonino said on Thursday. “The decision is to proceed very rapidly, in the next hours, to a visa ban and asset freeze on those who have committed the violence,” she told reporters. Hours earlier, russian President Vladimir Putin said that he’ll send an envoy to Ukraine, tomorrow, at the request of President Viktor Yanukovych, to try to mediate talks between the government and opposition. “Putin decided to send (Russian) human rights ombudsman Vladimir Lukin on this mission,” state-run RIA quoted the spokesman, Dmitry Peskov, as saying after a telephone conversation between Putin and Yanukovych.

EuromaidanPR: Dead bodies in hotel #Ukraine... Bs2Is0ex0us.jpg (JPEG Image, 604 × 403 pixels) TV5MONDEINFO : Carte des lieux des événements... Europe Hebdo : La sécurité routière en Europe. L’actu Ukraine : l’Europe qui a contribué à déclencher la crise avance pour la résoudre, en ordre dispersé et sans boussole, mais "le combat continue" pour Marielle de Sarnez, plus que jamais en soutien aux manifestants. Magazine. What a mess! Occupation of administration buildings turns ug. Ukraine: François Hollande doit s'exprimer en faveur des manifestants - L'édito de Christophe Barbier. Petitesphrases : Ukraine. L’avenir de l’Europe se joue aussi à Kiev. L’Union européenne aurait grand tort d’ignorer les événements sanglants de Kiev car de leur issue dépendra, aussi, notre liberté. Ukranians are Europeans! Europe Midi n°1624 – 13 décembre 2013. Entre Est et Ouest. L'opposante ukrainienne Ioulia Timochenko entame une grève de la faim - A la Une.

L'ex-Première ministre et opposante ukrainienne Ioulia Timochenko a entamé une grève de la faim pour dénoncer la "répression politique" et des violences infligées en prison, a annoncé mardi son avocat, des accusations niées par les autorités pénitentiaires. La Commission électorale rejette le recours de Timochenko. International La Commission électorale ukrainienne a fait savoir dimanche qu'elle n'étudierait pas le recours de la candidate malheureuse à la présidentielle Ioulia Timochenko, qui a annoncé son intention de contester devant les tribunaux les résultats du scrutin du week-end dernier. Le résultat de la présidentielle ukrainienne est suspendu, Europ. Ukraine Establishes Constitutional Assembly. Ukraine: le parti au pouvoir retire son projet de pénaliser la diffamation - Dépêches.

Ukraine: les députés critiquent la préparation des élections mais saluent les aspirations des votants. Les députés ont exprimé de fortes critiques sur la préparation des élections parlementaires en Ukraine mais soutiennent également les Ukrainiens dans le processus de paix et le taux élevé de participation. Telles sont les observations préliminaires d'une délégation officielle de 15 députés dans le pays.