background preloader

Ukraine

Facebook Twitter

L’UE se prépare à abandonner l’Ukraine. Le Kremlin révèle des détails sur des négociations de haut niveau avec l’Union européenne, qui transformeraient radicalement l’Accord d’association, mettant fin à toute perspective d’intégration de l’Ukraine à l’Ouest et à l’UE. Le site internet du président russe Vladimir Poutine fournit des détails passionnants sur une réunion au sommet du gouvernement qui a eu lieu au Kremlin le 20 mai 2015. La réunion a traité d’un large éventail de questions économiques, mais je m’attacherai ici à l’une d’elles en particulier, qui est ce que le compte rendu nous dit de l’état des négociations tripartites de la Russie avec l’UE et l’Ukraine sur l’Accord d’association de l’Ukraine avec l’UE, et sur ce que ces négociations nous disent de la force ou non de l’engagement de l’UE à l’égard de l’Ukraine.

Il ressort du rapport que l’engagement de l’UE à l’égard de l’Ukraine faiblit et qu’elle pourrait se préparer à conclure son aventure ukrainienne. » Il y a aussi la question de la réglementation technique. Ukraine : l’aide du FMI fait monter le prix du gaz de 280% — RT en Français. L’Ukraine a consenti à augmenter le prix du gaz de 280% pour la consommation et de 66% pour le chauffage en contrepartie de l’obtention d’une aide financière supplémentaire du Fonds monétaire international (FMI).

«A partir de maintenant, conformément à notre programme conjoint avec le FMI, les prix vont augmenter considérablement, de 280% pour le gaz et de près de 66% pour le chauffage», a annoncé mercredi à Kiev Valeria Gontareva, directrice de la Banque nationale d’Ukraine, lors de la 11ème conférence sur l'investissement Dragon Capital. Elle a ajouté qu’en conséquence, l’inflation atteindrait 25 à 26% d'ici la fin de l’année.

Cette augmentation des prix fait partie des amendements au budget 2015 que le gouvernement a dû introduire pour obtenir du FMI un prêt d’environ 7,5 milliards d’euros d'ici à la fin de 2015. Ces changements vont aussi faire augmenter le déficit budgétaire de l’Ukraine à 4,1% du PIB et provoquer une contraction de 5,5% de son économie.

La révolte 2013/2014

Révolution Orange. Projet officiel de nettoyage ethnique en Ukraine, par Andrew Korybko. Durant la Première Guerre mondiale, l’empereur d’Autriche-Hongrie fit interner plus de 20 000 Ruthènes et Lemkos, principalement des intellectuels, à Telerhof. Il ne s’agissait pas à proprement parler d’un camp de concentration, mais plutôt d’un terrain vague où les prisonniers dormaient à même le sol quelque soient les intempéries. Cent ans après l’internement dans des camps de concentration des populations russophones (les Ruthènes) alors établies à l’intérieur des frontières de l’Ukraine d’aujourd’hui, l’histoire semble sur le point de se répéter. Le ministre de la Défense de l’Ukraine, Mikhaïl Koval, a fait publiquement état de son projet de parquer les résidents du Donbass dans des camps de « filtration » pour les réinstaller de force dans d’autres régions de l’Ukraine. Quelques jours plus tard, le Premier ministre Arseni Iatseniouk a traité de « sous-hommes » les défenseurs du fédéralisme des régions orientales de l’Ukraine.

Ukraine : Obama oublie l'histoire. Barack Obama et Vladimir Poutine lors du sommet du G20 de septembre 2013 - Dmitry Lovetsky/AP/SIPA >>> Tribune parue dans le numéro 889 de Marianne daté du 2 mai Quelle mouche a donc piqué le président Obama pour que celui-ci se lance dans une offensive antirusse sur la finalité de laquelle on s'interroge ? Et comment se fait-il que personne n'ait tenté de lui rappeler quelle importance historique, politique et religieuse revêtait Kiev dans l'histoire russe ?

La Russie n'est pas, comme les Etats-Unis, un Etat encore adolescent, créé il y a quelque deux siècles et demi. La Russie a plus de mille ans d'histoire et ses racines sont indissociables de la terre où elle est née, laquelle est précisément celle de Kiev, dans le bassin du Dniepr, à l'ombre de l'Empire byzantin. La Seconde Guerre mondiale terminée en 1945, le partage des zones d'occupation réglé, on aurait pu penser que les tensions entre les deux grands vainqueurs deviendraient moins houleuses. Actu’Ukraine du 5 mai 2014 : la terreur s’installe en Ukraine. Voici une revue de presse d’événements qui sont arrivés en Ukraine, du 1er au 4 mai 2014 – catégorie “Pas vus dans les grands médias français”. Les sources d’informations étant le plus souvent en langue ukrainienne ou russe, nous avons mis des liens vers les traductions automatiques de Google.

Petit rappel : Dans la dernière revue de presse (link is external), nous avions montré comment les milices fascistes avaient exigé les pleins pouvoirs, comment le président d’Ukraine avait entendu ce message et a lui-même demandé à son gouvernement de radicaliser au plus vite son action. 1er mai toujours : le mouvement de désescalade inversée s’amplifie La contre-attaque s’organise depuis l’Amérique : Le Wall Street Journal, associé à NBC, publie un sondage montrant que les Américains ne veulent plus voir leur pays intervenir à tout va dans les pays étrangers (link is external). Du côté des lobbys pro-guerre, la communication a pris un nouvel élan : (link is external) D’autres avions du même escadron :

Ukraine: bientôt la suppression des droits de douane par l'UE. Le Parlement européen a donné jeudi son feu vert à une quasi suppression des droits de douane pour les produits exportés par l'Ukraine vers l'Union européenne, afin d'aider le nouveau pouvoir pro-européen de Kiev. Les députés européens ont en effet approuvé à une très large majorité la proposition faite début mars par la Commission de réduire les tarifs douaniers pour un montant de près de 500 millions d'euros en année pleine. 95% des importations de biens industriels "C'est le moment de démontrer notre soutien en termes concrets, afin d'aider l'Ukraine pendant la crise économique qu'elle traverse, face à une pression accrue du Kremlin", a déclaré le rapporteur du texte, l'élu polonais Pawel Zalewski. Et d'ajouter : "comme Poutine ferme le marché russe aux exportations ukrainiennes, nous ouvrons le nôtre"...

Cette mesure unilatérale supprimera les droits de douane sur 94,7% des importations de biens industriels et sur plus de 80% des produits agricoles. Transnistrie: le blocus passé sous silence par l'Occident (Lavrov. L'Occident passe sous silence le blocus de la Transnistrie, organisé par Chisinau et Kiev, a déclaré samedi le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov dans une interview accordée à la chaîne télévisée "Rossia 1". "Tout ce qui se passe autour de la Transnistrie est également ignoré - Chisinau et les nouveaux dirigeants ukrainiens ont de fait organisé un véritable blocus de cette région.

Cette situation est complètement passée sous silence par nos partenaires européens. Qui plus est, l'Union européenne et, si, je comprends bien, les Etats-Unis favorisent cette ligne", a indiqué le chef de la diplomatie russe. Selon lui, Moscou entend en parler "très sérieusement" avec ces partenaires qui prétendent que la Russie convoite la Transnistrie après la Crimée. "Il s'agit d'une rhétorique de provocation. Après la chute de l'URSS, les milieux nationalistes roumanophones de Chisinau ont proposé de rattacher la Moldavie à la Roumanie. Ukraine : les peuples sont-ils maitrent de leurs destins ? La question ukrainienne : une étape dans le processus de déconstruction du droit international par les puissances occidentales. 21 mars 2014 Article en PDF : Les États occidentaux, s'arrogeant la qualité de seuls représentants de la « communauté internationale », se sont fait aussi une spécialité d'interpréter avec mauvaise foi les résolutions du Conseil de Sécurité afin de légitimer leurs politiques d'ingérence : ce fut le cas pour la Libye, par exemple.

La France et l'OTAN sur la base d'une simple décision du contrôle de l'espace aérien en sont arrivés, après huit mois de guerre, à la liquidation du régime de Tripoli et à l'exécution de son leader. De plus, la pratique de quelques puissances occidentales, désireuses de produire à elles seules un « droit coutumier » utile pour leurs intérêts, devient une source fondamentale du droit international, en lieu et place de l'accord entre États et des dispositions de la Charte des Nations Unies.

Les justifications fournies par les Occidentaux se contredisent et varient d'un cas à l'autre. La crise ukrainienne La question de la Crimée. # LUCMICHEL.NET / LA DIAGONALE DES FOUS. LA JUNTE BENDERISTE DE KIEV VEUT SE DOTER DE L’ARME NUCLEAIRE ! | Luc MICHEL's Transnational Action. Fabrice BEAUR / En Bref / Avec RT – PCN-SPO / 2014 03 20 / Les députés des partis de Timoshenko et de Klischko viennent de déposer aujourd’hui à la Rada putschiste (parlement sous contrôle après le coup du 21 février) un projet de loi pour dénoncer le Traité de non-prolifération des armes nucléaires signé en 1994 par l’Ukraine.

Cela fait suite aux déclarations d’un leader du parti fasciste Svaboda, membre de la Junte putschiste, qui déclarait il y a plusieurs jours qu’il fallait se réarmer afin de « discuter sérieusement avec la Russie ». L’OTAN joue un jeu dangereux en Ukraine. Elle supporte déjà un gouvernement putschiste dont les principaux ministres (Défense, Police, Justice) sont des néofascistes et néonazis notoires. Aujourd’hui, nous venons de passer une nouvelle étape avec l’intention clairement exprimée par la Junte fasciste de Kiev de se réarmer avec des armes nucléaires. L'Ukraine, un "pion dans le jeu géopolitique"