background preloader

Sujet

Facebook Twitter

Internet bouleverse la rentabilité du tourisme<br/> Agences de voyages en ligne, sites de vols et séjours «discountés» et e-intermédiaires de la réservation de billets captent une part croissance de la marge du secteur. Dans un contexte de crise, les acteurs traditionnels souffrent. Les visiteurs du salon Top Resa1, qui se tient cette semaine à Paris, vont parler Seychelles, Saint-Domingue ou Tunisie. Mais ces 25.000 professionnels et 1100 exposants vont également aborder les bouleversements provoqués par l'irruption d'Internet dans le secteur. Réserver son hôtel, payer moins cher son billet d'avion ou son voyage entier: les acteurs «physiques» du tourisme2, qui rencontrent leurs clients dans le monde réel, souffrent de plus en plus de la désintermédiation rendue possible par l'essor d'Internet. «19 millions de Français, soit 57 % des partants, ont préparé leurs vacances sur Internet entre juin 2011 et mai 2012», détaille Didier Arino, directeur du cabinet Protourisme3.

Riposte des «dinosaures» Aubaine rêvée. Dgccrf_eco27.pdf. Les agences de voyages dans la tourmente de l'e-tourisme. XEnvoyer cet article par e-mail Les agences de voyages dans la tourmente de l'e-tourisme XEnvoyer cet article par e-mailLes agences de voyages dans la tourmente de l'e-tourisme Art de vivre & tourisme Une condition pour survivre : se concentrer sur les besoins d'un consommateur devenu autonome Compagnies aériennes, compagnies ferroviaires, AirBnB, leboncoin, papvacances, couchsurfing, home for exchange et même marques de la grande distribution… Avec l’essor d’Internet et l’émergence de nouveaux acteurs du tourisme, le voyage n’est plus l’apanage des traditionnelles agences de voyages. Les consommateurs, avertis et connectés, n’hésitent plus désormais à auto-produire leurs propres vacances. Rude concurrence pour ces agences, qui doivent revoir en profondeur leur modèle et adapter leurs stratégies dans un marché qui évolue saison après saison.

Réserver à la dernière minute un vol pour Rome sur lastminute.com. Les agences de voyages auraient-elles du mal à s’adapter ? Par Marion Roucheux. En crise, les agences de voyage veulent réagir - 13/11/2013 - LaDepeche.fr. L’état soutient un vaste audit pour aider les agences de voyage à se moderniser pour s’adapter à la nouvelle concurrence d’internet. La profession a perdu 5000 emplois depuis 2008. Confrontée à la crise et à de nouveaux enjeux notamment avec internet, la profession des agences de voyage va se soumettre à un vaste audit économique et social pour réagir. En France la profession a perdu près de 5 000 emplois depuis 2008 en partie à cause de la concurrence frontale d’internet. «Nous traversons une période un peu chahutée. La profession compte encore 33 500 salariés et est composée de 3 750 entreprises, dont 90 % de moins de dix salariés. Mais «les disparitions d’entreprises s’accélèrent» cette année, s’est alarmée Valérie Boned, la secrétaire générale déléguée du Snav.

Sonnette d’alarme Le Snav tire la sonnette d’alarme : les petites entreprises du voyage doivent se former et se repositionner pour maintenir l’emploi. Tourisme : face à Internet et à la crise, les agences de voyages sont-elles « hors-jeu » ? "Selon une étude commanditée par le portail easyvoyages, seuls 16% des Français ont choisi de passer par une agence de voyages pour réserver leurs vacances de printemps. Ce canal de distribution, à qui on promettait une mort rapide, fait pourtant bien plus que de la résistance.C'était en 2007. Lors de la convention du syndicat national des agents de voyages (Snav), à Biarritz, la profession craignait, face à la concurrence d'Internet, une disparition de 30% des agences de voyages physiques. Un pronostic qui ne se fondait que sur le seul exemple américain où une telle situation était en train de se passer. Six ans après, on constate que les agences de voyages sont encore présentes dans toutes les villes de France et, s'il est difficile d'avoir des chiffres précis, quelque 5000 points de vente accueille toujours des clients partout dans l'Hexagone.

On peut avancer plusieurs raisons. En savoir plus. Tourisme : face à Internet et à la crise, les agences de voyages sont-elles « hors-jeu » ? C'était en 2007. Lors de la convention du syndicat national des agents de voyages (Snav), à Biarritz, la profession craignait, face à la concurrence d'Internet, une disparition de 30% des agences de voyages physiques. Un pronostic qui ne se fondait que sur le seul exemple américain où une telle situation était en train de se passer.

Six ans après, on constate que les agences de voyages sont encore présentes dans toutes les villes de France et, s'il est difficile d'avoir des chiffres précis, quelque 5000 points de vente accueille toujours des clients partout dans l'Hexagone. On peut avancer plusieurs raisons. Le défi du multicanal Les clients, c'est encore les agences qui en parlent le mieux : lors de la dernière convention du syndicat national des agents des voyages, notre spécialiste, qui a sondé un panel de vendeurs, a rapporté ces éléments. . « Avec une agence, j'aurais peut être trouvé une solution » 64 défaillances en 2011 LIRE ICI les autres tribunes de Laurent Guéna. FRAM : séjour, voyage, week-end, hôtel et billet d'avion au meilleur prix | Voyages Fram.