background preloader

Sujet : Greffes et don d'organes pour sauver des vies

Facebook Twitter

Association ADOT : Don d'organes : tout savoir sur le don. Qu'est-ce qu'une greffe ?

Association ADOT : Don d'organes : tout savoir sur le don

Une greffe est la mise en place dans le corps humain d'un organe étranger qui lui est devenu nécessaire. On parle aussi de transplantation On greffe : Pour remplacer ou suppléer un organe en défaillance sévère et irréductible,et dont la fonction est vitale. Pour permettre à un malade de retrouver une existence normale. Une autogreffe est une greffe dans laquelle le greffon provient du sujet lui-même. Quels sont les tissus et les organes que l'on greffe ? Prélevés de son vivant (plus de détails) : Essentiellement les Cellules Souches Hématopoïétiques (ou moelle osseuse, donneurs familiaux ou non) Rein, entre proches du cercle familialPeau Fragments osseuxLobe hépatique et lobe pulmonaire (exceptionnellement) Prélevés après la mort : CœurFoieReinCœur-poumonPoumonPancréasOs - cartilageCornée (partie transparente du globe oculaire, située devant l'iris - on ne prélève pas l'oeil)PeauIntestin (rarement) Depuis quand greffe-t-on ? Premières transplantations en France :

Transplantation d’organes. Dossier réalisé en collaboration avec le Pr Pierre Marquet (unité 850 Inserm/université de Limoges/CHU de Limoges "Pharmacologie des immunosuppresseurs et de la transplantation") et avec la participation des Dr Sophie Brouard et Pr Régis Josien (unité 1064 Inserm/Université de Nantes "Centre de recherche en transplantation & immunologie, ITUN") - décembre 2015 Depuis les premières greffes rénales durables, réussies dans les années 1950, la transplantation d'organes a connu des avancées majeures en chirurgie et médecine.

Transplantation d’organes

La découverte des groupes tissulaires et l'utilisation de médicaments immunosuppresseurs, en particulier, permettent aujourd'hui des survies à long terme. La greffe est désormais un recours "usuel" en cas de défaillance grave d'un organe vital, dont le non remplacement condamnerait le patient. En France, l'Agence de la biomédecine coordonne cette activité : elle détient les listes d'attentes, reçoit les offres de greffons et les attribue aux receveurs. Tout savoir sur la greffe. Les organes greffés On sait aujourd’hui greffer avec succès six organes différents.

Tout savoir sur la greffe

Le rein est le plus couramment greffé. Suivent le foie, le coeur, les poumons, le pancréas et des parties de l’intestin. En 2014, ce sont au total 5 357 organes qui ont été greffés. Lire la transcription Les malades concernés Parmi les malades qui peuvent être amenés à recevoir un jour une greffe d’organes, on rencontre des personnes atteintes de malformation cardiaque, de mucoviscidose, d’insuffisance rénale terminale, de certains cancers… On rencontre également des patients de tous âges, du bébé à des personnes de plus de 70 ans.

La décision de greffer est prise au cas par cas par un médecin. Le remplacement de l’organe déficient est envisagé par le médecin qui suit le patient lorsque plus aucun traitement ne fonctionne. Le cas de la greffe rénale Si la greffe de rein est rarement vitale, elle change radicalement la vie de celui qui en bénéficie. L’attente du greffon. Le coeur : organe de vie. Le cœur est un organe vital, qui assure la circulation du sang.

Le coeur : organe de vie

Entouré par les poumons, il peut mesurer entre 14 et 16 cm, pour environ 300 g. Chaque jour, le cœur effectue quelque 100.000 battements. Anatomie et fonctionnement : à la découverte du cœur. © Gordon Museum-Wellcome Images, Flickr CC by nc-nd 2.0 Aristote, selon qui la différence entre le vivant et le minéral se trouvait dans le mouvement, avait déjà constaté que le cœur est le premier organe à se développer et à fonctionner durant l’embryogénèse.

Le cœur est donc l'organe qui fait la vie ; logiquement, il en faisait donc le réceptacle de l’âme. Plus modestement, nous vous présentons ici le cœur dans sa simple réalité biologique. Greffe : greffes d'organes et de tissus. En 2010, en France, plus de 14.000 personnes étaient en attente d’une greffe d’organe.

Greffe : greffes d'organes et de tissus

La même année, environ 4.700 personnes ont connu une transplantation d’organe, dont plus de la moitié ont reçu un rein, et plus de 1.000 une greffe de foie. En plus de ces greffes d’organes, chaque année, de nombreuses greffes de tissus (peau, cornée, moelle osseuse…) sont réalisées, avec par exemple 3.500 patients ayant bénéficié d’une greffe de cornée en 2010. Actuellement, le nombre d’organes disponibles pour une greffe est insuffisant pour couvrir tous les besoins, d’où les campagnes visant à sensibiliser la population au don d’organes. En 2010, plus de 4.000 personnes ont bénéficié d'une greffe d'organe, les greffes de tissus sont également nombreuses.

À l'image, une poche de moelle osseuse après prélèvement en bloc opératoire. © (CHU de Bordeaux. Quelles sont les pathologies qui nécessitent une greffe ?