background preloader

Veille et Analyses de l'ifé

Veille et Analyses de l'ifé
EMI : partir des pratiques des élèves N°115, janvier 2017 portrait Auteur(s) : Joubaire Claire Télécharger la version intégrale du dossier (version PDF) Résumé : Ce Dossier de veille interroge la notion d’éducation aux médias et à l’information, et présente des travaux de recherche récents qui permettent de cerner les contours des pratiques médiatiques et informationnelles des élèves, en mettant en cause les stéréotypes associés aux générations familiarisées au numérique depuis l’enfance. La première partie retrace l’histoire de l’émergence de la notion d’éducation aux médias et à l’information (EMI) afin de la définir. La seconde partie du dossier présente, sans volonté d’exhaustivité, des travaux récents cherchant à cerner les pratiques médiatiques et informationnelles des élèves, en particulier du secondaire. Abstract : This Dossier de veille tries to define Media and Information Literacy. Pour citer ce dossier : Joubaire Claire (2017).

http://veille-et-analyses.ens-lyon.fr/DA/detailsDossier.php?parent=accueil&dossier=115&lang=fr

Related:  Pratiques numériques des jeunesÉducation aux médiasEMI et EMCEMI - Connaissances des médiashelenemathilde

L’info chez les jeunes : à l’heure de l’infobésité, comment s’informent-ils ? Soumis par INTERNET SANS C... le mar, 14/03/2017 - 15:57 A l’heure de l’explosion des réseaux sociaux, la jeune génération semble composer avec la multiplication des sources et moyens d’information qu’elle a désormais à sa disposition. Publié début mars, le rapport de la fondation Knight donne à comprendre les pratiques informationnelles des jeunes. Entre Juin et juillet 2016, la fondation a étudié les comportements des jeunes adultes américains de 14 à 24 ans vis-à-vis de l’information et s’est intéressée à l’influence des smartphones, des réseaux sociaux, et des algorithmes sur leurs habitudes de lecture dans un rapport « How youth navigate the news landscape». « L’info par accident » La jeune génération rencontre l’information « par accident » en parcourant les plateformes.

Baromètre 2020 de la confiance des Français dans les media La crédibilité des médias L’intérêt porté à l’actualité à son niveau le plus bas depuis 1987 : 59% des Français déclarent suivre les nouvelles avec un grand intérêt, soit une évolution de -8 points par rapport à l’an dernier. Après le fort regain d’intérêt mesuré en 2019 – à la faveur de la crise des gilets jaunes – l’édition de cette année confirme une tendance sensible depuis 2015 : en 5 ans, l’intérêt pour l’actualité a reculé de 17 points. Chez les jeunes âgés de 18 à 24 ans, cet intérêt porté à l’actualité reste stable par rapport à l’an dernier avec un jeune sur deux qui déclare s’y intéresser. La crédibilité accordée à la radio, à la presse et à la télévision s’améliore légèrement tandis que la confiance dans Internet se dégrade et revient à son niveau initial de 2005.

Éducation aux médias et à l'information - Former l'esprit critique des élèves Comment définir l'esprit critique ? Esprit critique - Jérôme Grondeux par eduscol Approche globale de l'esprit critique Le développement de l'esprit critique est au centre de la mission assignée au système éducatif français. Présent dans de nombreux programmes d'enseignement, renforcé par l'attention désormais portée à l'éducation aux médias et à l'information, le travail de formation des élèves au décryptage du réel et à la construction, progressive, d'un esprit éclairé, autonome, et critique est une ambition majeure de l'Ecole. Préciser ce que l'on entend par « esprit critique » est donc un enjeu central, à l'heure de réflexions nombreuses sur le complotisme, mais plus largement encore, sur les dangers d'embrigadements des consciences de natures variées.

Le guide pratique « La famille Tout-Écran » - CLEMI Un dernier passage en revue des fils d’actualité Facebook et Twitter avant de filer vous coucher, un shot de mails avec votre première gorgée de café. Sur le départ, vous paniquez car vous ne retrouvez plus votre chargeur de smartphone, devenu une denrée rare dans votre foyer familial composé de deux enfants pour neuf écrans ! Si vous vous retrouvez dans cette petite description à peine caricaturale, c’est que vous faites partie des 78 % de Français qui se connectent à Internet avant de s’endormir ou des 75 % qui se connectent dès leur réveil. Comment, dès lors, raisonner nos enfants qui, de 1 à 6 ans, passent en moyenne 4 heures 10 minutes par semaine sur le Web, sans parler des 13-19 ans qui dépassent les 14 heures ? L’explosion de nos pratiques numériques a redéfini les défis de la parentalité et bouleversé les dynamiques familiales.

Au Bonheur des Dames de Zola : une lecture enrichie par les réseaux sociaux En jouant le rôle d’un personnage de Au Bonheur des Dames et en prenant la parole à sa place dans des échanges avec les autres, les élèves sont amenés à approfondir leur lecture du roman. Ils peuvent ainsi comprendre ce qui définit un personnage romanesque ancré dans la société du XIXe siècle (son histoire, son caractère, ses spécificités langagières, ses relations avec les autres). Objectifs pédagogiques Découvrir une œuvre littéraire intégrale relevant de l’esthétique réaliste ou naturaliste. Comprendre la société du XIXe siècle observée par Zola et le système social mis en avant dans le roman.

Voici comment les jeunes français consomment de l'information sur Facebook Temps de lecture: 7 min Facebook est devenu un lieu central des activités culturelles, informationnelles et communicationnelles sur internet. Au troisième trimestre 2016, d’après les chiffres communiqués par Facebook, il y aurait 30 millions d’utilisateurs actifs mensuels en France dont 24 millions sur le mobile (et 20 millions d’utilisateurs actifs quotidiens). Gérer le rapport aux écrans de nos enfants Télévisions, tablettes, téléphones, jeux vidéo : aujourd’hui, les écrans sont présents dans toutes les maisons. Les enfants s’en emparent et chaque parent peut légitimement s’en inquiéter. Comment gérer le rapport de vos enfants aux écrans ?

Petite typologie des publicités cachées - CLEMI Le placement de produit Difficile aujourd’hui d’allumer sa télévision, d’aller au cinéma ou de regarder un youtubeur sans qu’une voiture ou un téléphone ne soient mis en avant par les personnages à l’écran. Depuis 2010, le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel impose une signalétique spécifique pour ces placements de produit (le symbole P en bas à droite de l’écran) à la télévision. Mais les youtubeurs français ou étrangers ne précisent pas toujours avoir été rémunérés par une marque pour faire la promotion d’un film ou d’un jeu vidéo. Pour y remédier, YouTube oblige désormais les vidéastes à indiquer aux internautes sur leur vidéo «Inclut une communication commerciale». Une précision obligatoire puisque la loi française impose que le «message promotionnel» et «l’annonceur» soient tous deux «clairement identifiables».

Related: