background preloader

Anne Cordier : Culture numérique : L'enseignant reste un passeur

Anne Cordier : Culture numérique : L'enseignant reste un passeur
Quelles modifications le numérique apporte-il au développement intellectuel et personnel de l'enfant ? Quel doit être le rôle de l'enseignant? Et quelle place pour le professeur documentaliste ? Anne Cordier, auteure de "Grandir connectés", répond... Peut-on dire qu'aujourd'hui l'usage du numérique fait partie des rites de passage des jeunes ? Un rite de passage peut-être pas, mais une modification de la vie sociale probablement. Que sait on des degrés de maitrise des outils numériques par les adolescents ? Il y a eu de nombreux travaux sur ce point. On croit souvent aussi, chez les enseignants, que les élèves savent déjà faire telle ou telle chose avec l'ordinateur. Ce qu'on sait en fait c'est que le degré de maitrise des jeunes est surtout très hétérogène. Vous décrivez les adolescents comme soumis à une "injonction sociétale" celle d'être compétents dans les usages du numérique. pourquoi ce terme ? Les élèves se sentent obligés de correspondre à cette norme. Sur "Grandir connectés"

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2016/01/08012016Article635878329984545664.aspx

Related:  geoftocheLe débat sur le numérique à l'école

danah boyd, anthropologue de la génération numérique Enfant d'Internet, l'Américaine a fait de cette passion le lieu de ses recherches sur la vie connectée des adolescents. Au début des années 1990, on disait que le Web était peuplé de freaks, geeks et queers, bref, de gens à la marge. danah boyd, qui a découvert Internet à cette époque, aime à rappeler que c'est l'endroit idéal pour elle, qui est tout cela à la fois. C'est sur Internet que la chercheuse de 37 ans s'est construite à l'adolescence, avant d'en faire son métier. Aujourd'hui, ses études sur la vie connectée des jeunes ont fait de cette anthropologue une universitaire respectée. Les freaks sont les gens différents.

« Comment le numérique bouleverse la pédagogie » : François Germinet (UCP) Président de l’université Cergy-Pontoise (UCP), François Germinet préside le Comité numérique de la Conférence des présidents d'université et a, à ce titre, largement participé à l’organisation en 2015 de son colloque intitulé Université 3.0 : nouveaux enjeux, nouvelles échelles à l’ère du numérique. Le cabinet de conseils spécialisé dans l'enseignement supérieur HEADway et Learn Assembly, l’« université des entrepreneurs et des professionnels du web », sont allés à sa rencontre. Il répond d'abord à nos questions sur le digital et la pédagogie, l'arrivée de nouvelles technologies, la classe inversée. Puis sur les MOOCs, ces fameux cours en ligne gratuits et ouverts à tous, et comment ils peuvent plus particulièrement être utiles aux entreprises. Share and Enjoy

Insertion de mémonotices et de mémofiches 1) Insertion de mémonotices Il est possible d’insérer dans sa base des mémonotices, c’est-à-dire des notices respectant les formats XML ou Unimarc acceptés par BCDI 3. On peut donc échanger entre documentalistes ayant des logiciels compatibles, télécharger des notices sur Internet ou à la BNF, etc. La marche à suivre est la suivante :

Un défi pour le monde de l'enseignement : la diffusion d’une culture numérique Une idée (fausse) circule depuis (trop) longtemps à propos des technologies du numérique à l’école qu’il convient de défaire : selon certains, elles devraient nécessairement permettre à l’élève d’obtenir de meilleurs résultats et d’avoir plus de compétences. Cette conception, on a tendance à l’oublier, est en prise avec nos modes de raisonnement et de production intellectuelle qui sont eux-mêmes assujettis à la rationalité capitaliste. Comme la formation aux usages des technologies passe par un nécessaire investissement des établissements de l’enseignement et, par extension, des pouvoirs publics, on fantasme l’idée d’un retour sur investissement.

Le socle commun et l'évaluation des acquis - Le livret scolaire Le contenu du livret scolaire En cours de scolarité à l'école et au collège, le livret scolaire d'un élève regroupe : les bilans de fin des cycles précédentsen première année d'un cycle, les bilans périodiques du cycle précédent ;les bilans périodiques du cycle en cours ;les attestations déjà obtenues : PSC1, ASSR 1 et 2, AER, attestation scolaire "savoir-nager" (ASSN). Bilans périodiques des acquis et des progrès de l'élève Les bilans périodiques portent sur les acquis et les progrès de l'élève, les éléments du programme travaillés, les parcours éducatifs, les éventuelles modalités spécifiques d'accompagnement mises en place, au collège les enseignements complémentaires et des éléments de vie scolaire. Ces bilans sont accompagnés d'une annexe de correspondance pour faciliter le dialogue avec les familles.

Quelles technologies pour apprendre à apprendre Il n'y a pas de questions plus récurrentes (et plus lassante, il faut bien le dire) que celle de l’introduction des nouvelles technologies au sein de l'école. Quel peut être leur apport, et surtout, leur valeur pédagogique ? Nous permettront-elles d'apprendre différemment ? Dans les lignes qui vont suivre, on s'éloignera toutefois des débats - souvent rageurs - qui agitent les pédagogues ces temps-ci : on n'évoquera pas l'introduction des tablettes, de l'internet, des smartphones. On n'abordera même pas la question de l'apprentissage du code, du moins sous sa forme classique.

Comprendre le fonctionnement de Wikipédia - Documentation Wikipédia reste une source d’informations très utilisée par les élèves, mais peu, souvent, prennent le temps de regarder « derrière le rideau » pour comprendre les mécanismes de construction des articles de cette encyclopédie. Cette séquence s’appuie sur un jeu de va-et-vient entre un quiz de 7 questions-clés et la projection d’un diaporama pour explorer les réponses du quiz. Le dispositif permet donc de dresser une présentation théorique de l’encyclopédie, tout en maintenant un degré d’interactivité minimal avec la classe. Une seconde séance complète le dispositif par un exercice d’application pratique associé à un projet de recherches documentaires concret. La séquence s’adresse à des élèves de seconde ou de première. Elle peut s’adapter aux besoins de disciplines variées (histoire, français, sciences…) en fonction des sollicitations des collègues.

La Commission européenne veut développer l’école connectée Les experts de la Commission européenne livrent un rapport envisageant la situation de l’école face aux nouvelles technologies et leur apprentissage. Les défis restent nombreux. Une cinquantaine d’experts réunis, 22 pays représentés, la Commission européenne a investi d’importants moyens pour saisir les enjeux de l’école de demain. Séminaire « L'enseignement des langues vivantes, perspectives » - Les compétences interculturelles : définition, place dans les curriculums Geneviève Zarate, maître de conférences à l'ENS de Lyon lettres et sciences humaines, directeur de recherches à l'université de Paris III L'objectif de cet exposé est de préciser la notion de compétence interculturelle, d'en montrer les difficultés et de donner quelques éléments d'un débat européen sur le sujet. L'altérité et ses définitions La notion d'altérité est un objet scolairement identifié mais un objet social ambigu, qu'il faut concrétiser didactiquement.

Peut-on sortir des fractures numériques cognitives ? Les foyers à faibles revenus disposent d'équipements numériques parfois plus nombreux que ceux des foyers les plus favorisés. Ce fait est conforté par des travaux de recherche comme ceux du projet ANR INEDUC (2012 - 2015) et s'accompagne de l'identification d'une fracture cognitive importante. En d'autres termes Il est temps que l'école se préoccupe de cette inégalité qui se développe en dépassant les plans d'équipement pour passer à une échelle autre, celle de la prise en compte réelle des inégalités que génère actuellement l'usage du numérique et en particulier celles qui la concernent au premier plan, celles de l'apprentissage, les inégalités cognitives et plus largement culturelles. Mais avant d'aller plus loin, il faut aussi se demander si cette question que l'on pose à l'école à propos du numérique on l'a posée avant le numérique de façon aussi explicite. Le livre et l'écrit imprimé ont potentiellement permis d'accéder aux savoirs mais ils n'ont pas permis d'apprendre à lire.

La liaison entre l'école et le collège Une nécessaire continuité pédagogique Le passage de l’école au collège est un moment clé de la scolarité. Avec la mise en œuvre du socle commun de connaissances, de compétences et de culture, un continuum, de l’école au collège, est renforcé pour tous les élèves de six à seize ans. Des concertations sont organisées entre les enseignants de l’école et du collège. Actualités du numérique - Retour sur.... La 2ème journée du numérique à l'École Numérique à l'École : les continuités éducatives et territoriales En décembre 2013, la première Journée du numérique à l'École avait permis de réunir tous les acteurs participant au service public du numérique éducatif : État, collectivités territoriales, Caisse des dépôts et consignations. L'objet de cette rencontre avait été de se concerter sur la mise en œuvre de la gouvernance partagée dans les territoires.

L'EMI dans les programmes scolaires — Documentation (CDI) Textes officiels Circulaire de rentrée 2016 La circulaire de rentrée 2016 consacre un paragraphe à l'EMI dans le point 3 : Une École qui fait vivre les valeurs de la République L'EMI dans les programmes du cycle 4 Retrouvez sur éduscol, un relevé des références à l'EMI dans les programmes du cycle 4, valables à la rentrée 2016 :

Le numérique à l’école (fin) L’école devrait être le lieu de l’apprentissage du travail personnel, de l’utilisation de technique de travail et de recherches dont, justement, nos élèves n’ont pas l’habitude, non le lieu de l’apprentissage d’un usage informatique généralisé. Pour trouver des informations sur Internet, il faut tout d’abord que je sache chercher ces informations, puis que je sache les sélectionner en fonction de leur qualité et non de leur simple présence sur la première page affichée… Il faut donc que je possède déjà un certain nombre de réflexes de recherche et de connaissances (acquis biologiquement) avant même d’opérer une recherche numérique. Ne serait-il pas plus pertinent d’empêcher tout travail par le biais de l’informatique à l’école, plutôt que de le généraliser ? Sous prétexte que nos élèves ont besoin de cahiers et de manuels (pour l’instant…), devons-nous leur enseigner pour autant l’usage complet de presse, brochage et massicot trilame ?

Related: