background preloader

Neurosciences

Facebook Twitter

Arts de la mémoire : les principes de la mémorisation. Quels sont les principes de mémorisation utilisés dans les arts de la mémoire ? Comment mémoriser des quantités d’informations sans se tromper ? Quel rôle peuvent encore jouer les arts de la mémoire à l’ère numérique ? Ce sont quelques questions que je me pose depuis quelques années. Et sur lesquelles je voudrais échanger avec vous au cours d’une nouvelle série d’articles. Les arts de la mémoire ont connu une longue éclipse avant d’être remis à l’honneur par les livres de Dame Frances Yates. Et d’être repris comme tentative d’explication du fonctionnement des mindmaps par Tony Buzan. Mais quels sont les principes qui ont été utilisés par les « mnémonistes » au cours des 3 derniers millénaires pour mémoriser tant des discours que des poèmes ou des formules de mathématiques ?

Trois principes fondamentaux En fait, ces principes sont au nombre de 3. L’ordreL’associationLa répétition Arts de la mémoire – principe de mémorisation 1. 2. C’est le fait de lier un concept et une image, par exemple. 3. Memoriser St Jean Maurienne. Mémorisation : trouver sa stratégie. Dans tous les cas : lire, relire, et réviser plusieurs fois Il faut souvent apprendre plusieurs fois pour mémoriser vraiment Il n'y a pas de secret : pour bien mémoriser, il faut relire et réviser plusieurs fois le même cours et la même leçon. C'est la règle de base indispensable à tous, quelle que soit votre forme d'apprentissage. Vous le savez sans doute déjà : il est conseillé de relire une première fois un cours ou une leçon, le jour ou le soir même.

Pour apprendre, il faut se représenter mentalement ce qu'on découvre Comment se représenter ce que l'on étudie ? Mais comment apprendre ? Les différentes stratégies pour évoquer et retenir les connaissances Certains retiennent grâce aux images ou aux représentions visuelles. Relisez votre cours lentement. Si vous êtes auditif et verbal, récitez vos cours à haute voix. Il se peut que ce qui vous revienne soit plutôt la voix de l'enseignant, un son, une musique, le récit d'une histoire, d'une anecdote citée dans le cours. Une méthode pour tout apprendre plus facilement ! | Memodroit. La méthode des lieux, aussi appelée le « Palais de mémoire », est une méthode mémorisation qui consiste à placer chaque connaissance à apprendre par cœur tout au long d’un parcours imaginaire. Elle est basée sur le souvenir de lieux bien connus auxquels vous associez par divers moyens les éléments nouveaux que vous souhaitez apprendre par cœur. Elle permet donc d’apprendre par cœur n’importe quelle information en la plaçant dans un endroit bien connu.

Les connaissances peuvent être rappelées dans un ordre spécifique en voyageant à travers ce parcours imaginaire. Tout au long de votre Palais, il y a des lieux spécifiques qui seront parcourus toujours dans le même ordre. Ces lieux spécifiques sont des stations de mémorisation, aussi appelées loci, qui en latin signifie lieu, emplacement. Cette méthode mnémotechnique était pratiquée dans l’antiquité. Elle était considérée comme un art : l’art de la mémoire. Le Palais de mémoire a également été popularisé dans la série Sherlock. -Lait -Carotte. Neuf exercices pour améliorer sa concentration au travail. La concentration consiste à mobiliser ses facultés mentales et physiques sur un sujet ou sur une action. Or notre cerveau est sollicité par de multiples informations et il ne peut en traiter qu'une seule à la fois de façon optimale.

Il s'agit donc de le monopoliser, en se libérant des émotions parasites et en s'entrainant à agir, en activant ses cinq sens. Par cette pratique, vous gagnerez aussi en performance. Voici neuf exercices à effectuer avant et pendant ce travail. 1. Repérer son "style attentionnel" Le chercheur Robert Nideffer, féru de psychologie du sport, a observé que l'attention de l'athlète se caractérise par deux dimensions : l'étendue, large ou étroite selon qu'elle est focalisée sur une seule ou plusieurs informations ; la direction, interne ou externe selon qu'elle est centrée sur les pensées et sensations ou sur un événement ou un objet extérieur. 2. 3. 4. Comme précédemment, regardez un seul objet mais sans vous y attarder. 5. 6. 7. 8. 9. Les 7 clés de la mémoire – Formation 3.0.

Comment retenir ? Comment mémoriser son cours en vue des examens ? Comment retenir des listes de chiffres ou de noms ? Au-delà des techniques mnémotechniques – que j’aborderai dans d’autres billets – il y a quelques principes à pratiquer d’urgence pour favoriser une bonne mémoire. J’en ai illustré 7 sur cette carte heuristique. Ils ne feront pas de vous des champions de la mémoire. Mais ils prépareront le terrain d’une bonne mémorisation pour l’ensemble de vos cours. Comment entretenir sa mémoire ? En parallèle à la méthode en 5 étapes pour étudier, que je décris dans d’autres articles, il y a quelques principes généraux que vous devez respecter si vous voulez développer et entretenir votre mémoire. (Cliquez dessus pour l’agrandir ou ici pour la télécharger depuis Biggerplate). 1.

Eh oui : comme dans la phase « projet » de notre étude efficace en 5 étapes, vous devez d’abord vous motiver. Pourquoi étudier cette matière ? Les motivations pour apprendre sont personnelles. 2. 3. 4. 5. 6. Ressources en ligne — L'Art de la Mémoire et de l'Apprentissage. Commencez par: - Ce récent article du New York Times est une excellente courte introduction aux palais de mémoire et à la science qui explique pourquoi ils fonctionnent. - La meilleure introduction vidéo que j’ai pu trouvée. Voyez comment quelqu’un sans entrainement peut, avec un peu d’aide, apprendre rapidement la liste des 83 films récipiendaires de l’Oscar du meilleur film. Quand vous souhaiterez en voir davantage, le Nelson Dellis en question a récemment commencé à mettre en ligne une série de tutoriels vidéos tous très bien faits et divertissants. - Cet autre article du New York Times est un excellent résumé du livre Moonwalking With Einstein - The Art and Science of Remembering Everything (“Aventures au coeur de la mémoire” en français).

Et si vous trouvez l’article intéressant, je recommande le livre même à ceux et celles qui n’ont aucunement l’intention d’apprendre à mémoriser. Pour plus d’informations: Sites en français: Module formation 8 - Bibliographie et ressources memorisation. Sciences cognitives et éducation. Depuis une cinquantaine d’années, on assiste à une fulgurante progression des recherches permettant de mieux comprendre le cerveau et ses fonctions dites « cognitives » - la perception, l’action, les émotions, l’imagination, le raisonnement, la connaissance, l’apprentissage, la mémoire, la communication, le langage, la coopération...

Ces recherches sont toutefois encore dans leur jeunesse. Le cerveau humain reste mystérieux sous bien des aspects et la plupart des connaissances produites jusqu’ici demandent à être approfondies, stabilisées et reliées : du cerveau au mental, du mental au comportement. Si les études en sciences cognitives sont longtemps restées en marge du monde de l’éducation et des pratiques professionnelles des professeurs, cette situation évolue et il est progressivement reconnu qu’elles sont susceptibles d’éclairer les pratiques éducatives. Petit aperçu sur quelques briques de la cognition Neurosciences cognitives et école << Revenir à la page d'accueil. Untitled. UNICOG, laboratoire de recherche en neuro-éducation | Fondation Bettencourt Schueller.

Installée au centre de recherche NeuroSpin du Commissariat à l’énergie atomique à Saclay, l’unité de neuro‐imagerie cognitive UNICOG mène depuis 2002 des recherches innovantes sur les opérations cognitives du cerveau humain. En combinant des techniques d’imagerie cérébrale avec des protocoles de recherche issus de la psychologie cognitive, les chercheurs d’UNICOG s’intéressent tant au cerveau normal que pathologique. Leurs travaux sur l’adulte et sur l’enfant visent à connaître et comprendre les architectures cérébrales des fonctions qui n’ont que peu ou pas d’équivalent chez les autres espèces animales : la lecture, la compréhension du langage, l’arithmétique et la prise de conscience d’informations du monde extérieur. UNICOG est dirigée par Stanislas Dehaene, membre de l’Académie des Sciences, professeur au Collège de France et lauréat du prix Coup d’élan pour la recherche française.

UNICOG a publié d’intéressants résultats dans toutes les branches de sa recherche. Contribution des neurosciences à des pratiques pédagogiques diversifiées en direction des enfants atteints de troubles spécifiques du langage - Site de l'ASH du Rhône. Ce document a été réalisé à l’initiative d’un groupe de travail issu du groupe départemental Handiscol, consacré aux troubles sévères du langage. Sa conception et sa mise au point ont été confiées à un enseignant spécialisé, M. Matillat, qui a travaillé avec une conseillère pédagogique spécialisée, Mme Gardie ; tous deux ont bénéficié de l’appui de Mme Gonzalez, médecin neurologue au centre L’Escale (Hôpitaux Lyon Sud). La commande visait essentiellement deux objectifs : Faciliter la compréhension par les équipes d’écoles d’éléments issus de recherches récentes en neuropsychologie, intégrés aux bilans d’élèves tels qu’ils peuvent être transmis par les familles ou directement par des partenaires de soins ; Donner, à partir de la présentation d’analyses de quelques cas individuels, des pistes de travail pédagogique.

Tel qu’il est ici mis à disposition, ce document doit être lu, visionné, comme une introduction aux problématiques, toujours ouvertes, des troubles sévères du langage. TSA Vienne2012partie1V2. Veille de l'IFE: neurosciences et éducation. Livret pedagogie neuropsychologie 2. Introduction aux sciences cognitives partie 2 - Franck Ramus. Introduction aux sciences cognitives partie 1 - Franck Ramus. Les neurosciences à l'école : 5 recommandations pour mieux apprendre.

Pascale Toscani, enseignante-chercheuse et maitre de conférence, a travaillé avec des professeurs du secondaire pour proposer un programme “neurosciences au collège”. Ce programme a pour vocation d’introduire les connaissances liées aux neurosciences dans l’acte éducatif. Élèves et enseignants gagneraient à mieux comprendre le fonctionnement du cerveau afin que les apprentissages scolaires soient plus efficaces. Le contenu du programme est basé sur 5 grandes thématiques. Il a été proposé à des élèves de 6ème à raison d’une heure par semaine sur l’heure d’ATP (Aide au Travail Personnel). 1.La plasticité cérébrale : modifier la représentation de l’intelligence La plasticité cérébrale est un processus continu et dynamique de création, de renforcement et d’élimination de connexions synaptiques.

Beaucoup d’élèves pensent que l’intelligence est une donnée fixée à la naissance alors qu’elle s’acquière et se développe tout au long de la vie. Or cette croyance est un non sens scientifique. Related. Programme de neuroéducation Neurosup. Neurosciences, psychologie cognitive et apprentissages - Circonscription de Meyzieu - Décines. Comment apprend-on ? De Piaget à l’inhibition cognitive Conférence d’Olivier Houdé enregistrée à l’ESPE Batignolles. Olivier Houdé est Instituteur de formation initiale, Professeur de psychologie à l’Université Paris Descartes, Sorbonne Paris Cité, Directeur du LaPsyDÉ (CNRS), Membre Senior de l’Institut Universitaire de France (IUF), spécialiste du développement de l’intelligence chez l’enfant et des apprentissages (psychopédagogie expérimentale), auteur de plus de 300 publications et communications scientifiques dont 17 livres.

Au croisement de la psychologie de l’enfant, des sciences de l’éducation (psychopédagogie expérimentale) et des neurosciences mènent des travaux consacrés à l’étude du développement et du fonctionnement cognitifs, en particulier le rôle positif de l’inhibition cognitive, du jeune enfant à l’adulte, dans les domaines de la catégorisation, du nombre, du raisonnement et de la prise de décision (incluant les relations émotion-cognition).

L’ADOLESCENT : CERVEAU, CORPS, ESPRIT. Date : 4 octobre 2016 Lieu : Atelier Canopé d’Orléans (45) Intervenant : - Bérengère GUILLERY-GIRARD, Neuropsychologue, Maitre de Conférences à l’École Pratique des Hautes Études. - ÉRIC DELASSUS, Professeur agrégé et docteur en philosophie au lycée Marguerite de Navarre de Bourges. Une journée d’information et de rencontre dédiée à la promotion de la santé, entre tous les acteurs de la communauté éducative des établissements de formation du secondaire Neurodéveloppement et adolescence, quelles conséquences sur la cognition et le comportement ? La maturation cérébrale est un phénomène long et progressif qui se poursuit jusqu’à 25-30 ans, il est également hétérogène c’est-à-dire que toutes les régions du cerveau ne suivent pas la même trajectoire développementale.

Vivre et penser son corps à l’adolescence Que peut apporter à la philosophie la connaissance de l’adolescent et en quoi la philosophie peut-elle, en échange, contribuer à une meilleure connaissance de l’adolescent ? Le cerveau à tous les niveaux. Neuroéducation, apprentissage et enseignement. Quand les neurosciences rencontrent l’éducation | Eric Gaspar | TEDxAlsace. Eric Gaspar - LA NEUROPEDAGOGIE OU COMMENT APPRENDRE A MIEUX APPRENDRE. Les neuromythes - Elena Pasquinelli. TEDxLyon - Claire Blondel - L'éducation positive.

Les neurosciences peuvent-elles sauver l’école ? — #ClasseTICE - "Mon cerveau à l’école", le site de Stanislas Dehaene pour les enseignants. #g4c_fr la suite : neurosciences et méthode de lecture. Votre style d’apprentissage est-il plutôt orienté cerveau droit ou cerveau gauche ? - FormaVox. Depuis sa parution en 2005, l’ouvrage de Daniel Pink «L’homme aux deux cerveaux» a plutôt fait parler de lui. Capitalisant sur les recherches menées en neurosciences, l’auteur propose une vision vulgarisée sur les différences entre les 2 hémisphères cérébraux, et pourquoi, selon lui, il devient indispensable que nous élargissions notre manière de penser vers davantage de créativité (et donc à mieux faire fonctionner notre «cerveau droit»).

C’est au hasard de mes promenades sur le web que j’ai découvert une infographie assez sympa, qui résume très bien les différences entre «cerveau gauche» et «cerveau droit». Je vous propose de découvrir l’infographie ci-dessous, et les éléments-clés qu’elle avance en termes de styles d’apprentissage. Et pour ceux qui l’auraient loupé, je vous invite à (re)découvrir cet excellent article publié par Olivier Richard sur son blog SimpleSlide. Combattre les neuromythes en éducation. Maurice MERLEAU-PONTY, PHÉNOMÉNOLOGIE DE LA PERCEPTION. Les grands principes de l'apprentissage (Stanislas Dehaene)

L’incroyable plasticité cérébrale du cerveau humain | Philippe Fait | TEDxQuébec. Accueil. 86 septembre 2013. 10 min pour découvrir les sciences cognitives de l'apprentissage. TRACeS n°235 - Neurosciences - mars-avril 2018. Cerveau et apprentissage — Enseigner avec le numérique. La Fondation La main à la pâte publie en ligne le site satellite Cerveau et apprentissage dont l'objectif est d’éclairer les pratiques éducatives et d’inspirer les professionnels de l’éducation en ce qui concerne les fonctions cognitives.

Cet espace web est conçu dans un esprit de partage de connaissances visant à rapprocher le monde de l’enseignement et le monde de la recherche. Il s'agit notamment, pour reprendre la présentation du site, de favoriser des échanges afin de développer une compréhension plus profonde et utile des mécanismes impliqués dans l’apprentissage, et de relier des contenus scientifiques théoriques (ce que les enseignants doivent savoir sur les fonctions du cerveau de l’enfant, sur son développement cognitif, sur l’apprentissage sans ou avec difficultés) à des activités à faire en classe. Le site met à disposition des acteurs de l’éducation trois types d’outils : Sources Cerveau et apprentissage : Réseaux et médias sociaux. The Monkey Business Illusion. Stanislas Dehaene - Psychologie cognitive expérimentale.

Sciences cognitives - Comment changer l'Ecole. Conscience et cerveau. Conscience et cerveau Conscience et cerveau font aujourd'hui bon ménage. Il n'en a pas toujours été ainsi. A une longue période d'indifférence, suivie d'un temps d'hostilité affichée, fait suite aujourd'hui une idylle grosse de promesses mais riche d'obscurité, de confusions et d'illusions.

Le nombre de livres publiés par des philosophes, psychologues, neurobiologistes, physiciens ou mathématiciens (et j'en passe), le nombre de colloques ou de numéros spéciaux de revues consacrés aux relations entre cerveau et conscience est simplement confondant. Cet engouement vient, pour une grande part, des recherches sur le cerveau lui-même. Cette forme de conscience constitue ce que certains auteurs appèlent le problème facile de la conscience, en ce sens qu'une explication en termes de fonctionnement cérébral ne pose pas de problèmes insurmontables. Le cartable des compétences psychosociales | IREPS Pays de la Loire. Psychologie cognitive et Neurosciences.

Les 4 piliers de l'apprentissage d'après les neurosciences. The Invisible Gorilla: And Other Ways Our Intuitions Deceive Us. Confiance en soi : pas si simple ! L'Illusion d'incompétence fléau méconnu de nos classes? - LeWebPédagogique. Les cartes mentales. Etudier la synergologie pour interpréter le langage corporel. Echec scolaire : quel mécanisme cérébral ? 10 méthodes pour réviser, mémoriser et apprendre.

Neuf exercices pour améliorer sa concentration au travail. Boostez votre mémoire en 15 leçons - Journal du Net Management. Mémoire. Capsule outil : Neuroscience et apprentissage : 5 choses à garder à l'esprit. Cerveau et Apprentissage. MEMOIRE ou MEMOIRES, comment s'en servir ? •ParcoursduLoupBlanc.com. Comment apprendre ? Pourquoi réviser ? Métacognition et réussite des élèves. Comment apprenons-nous ? Le paradoxe de la créativité.

La pédagogie peut-elle être « scientifique » ? Les quatre piliers de l’apprentissage - Stanislas Dehaene. Stratégies pédagogiques et développement des stratégies d’apprentissage des étudiants. Psychologie de l'enfant. Réussir vos examens. Une mémoire à toute épreuve. Les Dossiers. Neurosciences.

Magazine Science&Santé. La classe de 6ème Memento : Les sciences cognitives au collège | sciences cognitives. Cognitif. Cerveau. Nous n'utilisons que 10% de notre cerveau. Tout faux, c'est un neuromythe !