background preloader

Rosetta / 23.10.2014

Facebook Twitter

Rosetta, rendez-vous avec une comète. Tout comprendre à la Mission spatiale Rosetta. Rosetta - Accueil. Philae, le prochain film à suspense en novembre. Mini site Rosetta de l'esa. Rosetta, objectif comète ! Et si le secret de l'origine de l'eau sur Terre, et donc de la vie, était actuellement en train de tournoyer dans l'espace, autour du soleil ?

Rosetta, objectif comète !

S'il résidait dans le noyau des comètes, qui sont en grande partie constituées de glace et ont l'âge de notre système solaire ? Rosetta, c'est d'abord le nom d'une mission de l’Agence spatiale européenne débutée il y a vingt ans. C'est aussi celui d'une sonde spatiale qui a pour objectif, ce 12 novembre, de larguer un petit atterrisseur tout équipé d'instruments d'analyse sur le sol d'une comète savamment nommée : 67P/ Churyumov-Guerasimenko. "Si Philae rebondit sur la comète, on le perdra définitivement dans l'espace" Rosetta a reçu hier le feu vert pour se rapprocher un peu plus du noyau de la comète 67P/Churyu‌mov-Gerasimenko. 25 septembre 2014 Rosetta a reçu hier le feu vert pour se rapprocher un peu plus du noyau de la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko.

Rosetta a reçu hier le feu vert pour se rapprocher un peu plus du noyau de la comète 67P/Churyu‌mov-Gerasimenko.

Après 2 semaines de navigation à un peu moins de 30 km de distance, elle se déplace à présent sur une orbite de transfert qui devrait l’amener à près de 20 km le lundi 29 septembre. 4 images de la NavCam Assemblage de 4 images de la NavCam prises le 19 septembre à 28,6 km du centre du noyau ; résolution de 2,5 m/pixel. Crédits : ESA/Rosetta/NavCam. Les images originales de cette séquence de la NavCam sont disponibles ici : image 1, image 2, image 3, image 4. Un travail d’orfèvre. Rosetta : à la rencontre d'une comète.

Douze ans après son lancement dans l'espace, la sonde spatiale européenne Rosetta a achevé son voyage en s'écrasant sur la comète "Tchouri" le 30 septembre dernier.

Rosetta : à la rencontre d'une comète

Plongée au cœur d'une aventure scientifique et humaine hors du commun. L'Odyssée RosettaA chaque étape, la mission spatiale a réservé des surprises de taille aux équipes! Revivez la saga Rosetta. Un documentaire de Jean-Christophe Ribot (France, 2017, 93 min). L’annonce du site d’atterrissage de Philae sur la comète 67P. L’agence spatiale européenne vient de choisir le site d’atterrissage du module Philae de la sonde Rosetta sur la comète 67P : si tout se déroule correctement durant les prochaines semaines, il se posera le 11 novembre sur le petit lobe du noyau.

L’annonce du site d’atterrissage de Philae sur la comète 67P

Le site J, situé sur le petit lobe du noyau biscornu de la comète 67P Churyumov-Gerasimenko, a été choisi ce week-end comme site d’atterrissage principal pour le module Philae par les responsables de la mission européenne Rosetta.Crédits : ESA/Rosetta/MPS for OSIRIS Team MPS/UPD/LAM/IAA/SSO/INTA/UPM/DASP/IDA « Le choix de ce site est l’aboutissement d’un processus complexe, impliquant plus d’une centaine de personnes et qui a pu être mené à bien en quelques semaines seulement.

Utilisez des lunettes avec un filtre rouge à gauche et vert ou bleu à droite pour apprécier cet anaglyphe centré sur le site J. Si vous voulez en savoir plus sur la réunion de ce week-end à Toulouse, vous pouvez lire ce post sur le blog du CNES. ESAHangout: Where will Philae land? - Google+ La sonde spatiale Rosetta. Sites sur "Tchouri" pour le robot de Rosetta. Les sites possibles pour PhilaeL'Agence spatiale européenne vient de diffuser les cinq sites repérés sur la comète "Tchouri" où le robot de la sonde Rosetta, Philae, pourrait se poser en novembre prochain.

Sites sur "Tchouri" pour le robot de Rosetta

Depuis le 6 août dernier, la sonde spatiale vole auprès de la comète - dont le nom scientifique est 67P/Churyumov-Gerasimenko - et l'étudie par tous ses instruments. Parmi les missions prioritaires du vaisseau cosmique, la détermination de l'endroit précis où la première tentative de dépose d'un engin sur une comète aura lieu. Une opération plus que délicate, en raison de la texture, inconnue mais probablement peu dense et peu solide, de l'astre errant d'environ 4 kilomètres de long. Pour éviter de rebondir sur la comète, Philae doit s'y poser à moins de 4 km/h. Une première sélection avait abouti à 10 sites possibles. Ces sites ont été choisi par une soixantaine de scientifiques réunis ce week-end au Centre spatial du Cnes à Toulouse.

Voici la présentation des cinq sites par le Cnes: La découverte en 3D du noyau de la comète de Rosetta. Munissez-vous de lunettes avec des filtres rouge et vert/bleu pour admirer le noyau bilobé de la comète 67P Churyumov-Gerasimenko, et survolez les paysages extraordinaires de ce petit corps céleste.

La découverte en 3D du noyau de la comète de Rosetta

Vous avez sûrement quelque part des lunettes avec filtres rouge et vert/bleu qui vous permettront d’admirer cette vue en 3D du noyau de la comète 67P Churyumov-Gerasimenko. Cet anaglyphe a été assemblé à partir de 2 images prises le 7 août à 17 minutes d’intervalle par la caméra OSIRIS-NAC de Rosetta ; la sonde était alors à près de 104 km de distance de la surface tourmentée. Cliquez sur les images pour les voir en plein format.Crédits : ESA/Rosetta/MPS for OSIRIS Team MPS/UPD/LAM/IAA/SSO/INTA/UPM/DASP/IDA Les scientifiques nous expliqueront sans doute bientôt ce que nous voyons, comment se sont formés ces terrains accidentés, mais rien ne nous empêche, déjà, de laisser aller notre imagination, tout à la joie de la découverte d’un nouveau monde. En équilibre au bord du gouffre... Rosetta : où faire atterrir l'explorateur Philae. DÉBUT.

Rosetta : où faire atterrir l'explorateur Philae

Certes, la sonde européenne Rosetta est arrivée mercredi 6 août à sa comète de destination. Un exploit. Mais pas la fin de l'aventure. La phase suivante est sans doute plus impressionnante encore, puisque Rosetta doit larguer sur la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko l'engin de 100 kg qu'elle transporte avec elle, Philae.

D'où la question qui se pose dorénavant : où larguer cet explorateur gros comme un frigo ? ROSETTA : rendez-vous avec la comète Churyumov-Gerasimenko. De nouvelles informations sur Philae et Rosetta 19 Décembre 2014.

ROSETTA : rendez-vous avec la comète Churyumov-Gerasimenko

Les premières images détaillées d’un autre monde ! Après plus de 10 ans de voyage, la sonde européenne Rosetta est arrivée à destination aujourd’hui à 100 km à peine du noyau de la comète 67P Churyumov-Gerasimenko.

Les premières images détaillées d’un autre monde !

Le noyau de la comète 67P imagé aujourd’hui par la caméra OSIRIS-NAC à 130 km de distance ; la résolution est de 2,4 m par pixel.Crédits : ESA/Rosetta/MPS for OSIRIS Team MPS/UPD/LAM/IAA/SSO/INTA/UPM/DASP/IDA La sonde européenne Rosetta s’est installée aujourd’hui à 100 km du noyau de sa comète. « Après dix ans, cinq mois et quatre jours de voyage, cinq passages à proximité du Soleil et 6,4 milliards de kilomètres parcourus, nous avons le plaisir d’annoncer que notre but est enfin atteint », a déclaré aujourd’hui Jean-Jacques Dordain, Directeur général de l’ESA. « La sonde européenne Rosetta est désormais le premier véhicule spatial de l’histoire à avoir effectué un rendez-vous cométaire, ce qui constitue un jalon majeur dans l’exploration de nos origines.

C’est maintenant que les découvertes vont vraiment commencer ! » Rosetta va déchiffrer le mystère des comètes. Rosetta : « Pour la première fois une sonde accompagnera une comète autour du Soleil » Could You Walk on the Surface of a Comet? En image : Rosetta réussit son rendez-vous avec « sa » comète. Parvenue à environ 100 km, Rosetta a pris cette image le 6 août 2014 de la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko.

En image : Rosetta réussit son rendez-vous avec « sa » comète

Elle montre un corps tourmenté, criblé de cratères parfois en nid d'abeille. La surface, très irrégulière, est façonnée par les expulsions gazeuses produites par l'échauffement dû au Soleil. Depuis ce matin, nombre de spécialistes sont en train de décrypter ce paysage. La sonde devra rester tout près de ce corps durant des mois et s'en approcher suffisamment pour larguer Philae, un atterrisseur de 100 kg. © Esa/Rosetta/MPS for Osiris Team/UPD/LAM/IAA/SSO/INTA/UPM/DASP/IDA En image : Rosetta réussit son rendez-vous avec « sa » comète - 3 Photos C’est fait ! Rosetta arrives at comet destination / Rosetta. Comet on 3 August 2014 Rosetta arrives at comet destination 6 August 2014 After a decade-long journey chasing its target, ESA’s Rosetta has today become the first spacecraft to rendezvous with a comet, opening a new chapter in Solar System exploration. Comet 67P/Churyumov–Gerasimenko and Rosetta now lie 405 million kilometres from Earth, about half way between the orbits of Jupiter and Mars, rushing towards the inner Solar System at nearly 55 000 kilometres per hour.

The comet is in an elliptical 6.5-year orbit that takes it from beyond Jupiter at its furthest point, to between the orbits of Mars and Earth at its closest to the Sun. Comets are considered to be primitive building blocks of the Solar System and may have helped to ‘seed’ Earth with water, perhaps even the ingredients for life. The journey to the comet was not straightforward, however. “Europe’s Rosetta is now the first spacecraft in history to rendezvous with a comet, a major highlight in exploring our origins. VIDEO LIVE - Quand Rosetta rencontre sa comète. Dans trois mois, Philaé se posera sur la comète Churyoumov-Guérasimenko (illustration). © CNES - 2014 / DUCROS David Au terme d’un voyage de 10 ans, la sonde spatiale européenne Rosetta doit se mettre ce mercredi en orbite autour de la comète Churyoumov-Guérasimenko. Le chemin a été long : 6,5 milliards de kilomètres depuis 2004, depuis que la sonde européenne a été lancée par la fusée Ariane.

Aujourd’hui, Rosetta commence la première partie d’une mission qui durera 18 mois : se rapprocher de la comète Churyoumov-Guérasimenko, réduire l’écart de 100 à 10 km, et calquer sa vitesse sur celle de sa compagne. Pendant ce temps, elle procèdera à la collecte de toutes les données possibles et imaginables. ►►► ALLER PLUS LOIN | La chimiste Christelle Briois, spécialiste de l’étude des comètes au sein du laboratoire du CNRS à Orléans, est l'invitée de Bruno Duvic à 7h50. Les noces célestes de la sonde Rosetta et d’une comète. Après dix ans de voyage, l'engin spatial européen s'est placé mercredi en orbite de la comète Tchourioumov-Guérassimenko, à la recherche des origines du Système solaire. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Pierre Le Hir C'est une épopée comme seule l'exploration de l'espace en inspire encore.

Une saga interplanétaire dont Stanley Kubrick ou George Lucas auraient pu écrire le scénario, avec suspense, effets spéciaux et sueurs froides. L'Europe à l'assaut d'une étrange comète. La cible de la sonde Rosetta est très irrégulière, ce qui risque de compliquer le choix d'un site d'atterrissage. Une grosse cacahuète, un pop-corn, un bonhomme de neige, une chaussure de ski, un canard jaune en plastique: les images ne manquent pas pour tenter de décrire la forme étrange du noyau de la comète que vient de révéler la caméra haute résolution de la sonde européenne Rosetta.

La série de photos prises à plus de 20.000 km de distance, le 11 juillet, montrent un noyau que les astronomes qualifient de «binaire». La comète 67P Tchourioumov-Guerassimenko qui est la cible de la mission européenne serait en fait le résultat d'une collision, à très faible vitesse, entre deux comètes qui étaient auparavant distinctes. «C'est clairement le noyau de comète le plus bizarre qu'on a jamais observé, s'enthousiasme Philippe Lamy, du Laboratoire d'astrophysique de Marseille et membre de l'équipe scientifique de Rosetta.

La comète cible de Rosetta s'est réveillée. La comète cible de Rosetta sort de son sommeilLa comète Churyumov–Gerasimenko, vers laquelle fonce la sonde européenne Rosetta, commence à se réveiller. Au fur et à mesure de son approche du Soleil, elle se réchauffe et s'entoure d'un nuage de gaz et de poussières. C'est ce que montre l'image animée ci-contre (cliquer) qui cumule des prises de vues réalisées entre le 27 mars et le 7 mai par la caméra Osiris de la sonde. Rosetta rejoint sa comète. Le centre de l'ESOC d'où les astronavigateurs de l'ESA pilotent RosettaLa sonde européenne Rosetta doit ce matin effectuer son rendez-vous avec la comète "Chury" de son nom complet Churyumov-Gerassimenko. Un "coup de frein" d'environ six minutes va lui permettre de caler sa vitesse sur celle de la comète, afin de l'accompagner, durant les mois qui viennent, dans sa course autour du Soleil. Le tout sous la supervision de centre de l'ESOC, à Darmstadt, d'où les astronavigateurs de l'Agence spatiale européenne pilotent la sonde.

Un pilotage compliqué par la durée de propagation du signal, plus de 22 minutes entre la sonde et les grandes antennes de l'ESA sur Terre. Un rendez-vous galant qui se mérite. Avec Rosetta, cap sur les comètes. VIDEO. Rosetta en dessin animé, ou comment tout comprendre de la traque aux comètes. ANIMATION. Il était une fois un vaisseau spatial appelé Rosetta.

Philippe Lamy, les yeux vers Rosetta. L’astrophysicien Philippe Lamy est reconnu dans le monde entier comme un concepteur hors pair d’instruments spatiaux. GP-Rosetta photographie la chevelure de sa comète. 1er août 2014. GP-100 m de résolution sur le noyau. Surface impressions of Rosetta's comet. Images of comet 67P/Churyumov-Gerasimenko taken on July 14, 2014, by the OSIRIS imaging system aboard the European Space Agency's Rosetta spacecraft have allowed scientists to create this three-dimensional shape model of the nucleus. Regardez la rotation d’un noyau cométaire double. Rosetta Meets a Comet and You Get Homework. The Rosetta spacecraft is getting close to the comet 67P/Churyumov–Gerasimenko (which I will just refer to as 67P from now on). If you think about it, this is pretty exciting. A spacecraft will not only make a close approach to a comet, but it will also drop a small lander on the comet’s surface.

That’s pretty awesome if you think about it. There are quite a few excellent physics questions that go along with this mission. Let me start with a video. Chasing comets (across history) After Rosetta (clearly, especially if you're following this blog!) What's the first name that comes to our minds when talking about comets? I bet for many of us it's going to be Halley's Comet, possibly the most renowned among all 'long-haired stars' that ever crossed our skies.

Comet Hale-Bopp (C/1995 O1) photographed on 14 March 1997. Credit: ESO/E. Slawik. A regular visitor every seventy-six years or so, Halley's Comet has done way more than just enchant and fascinate: in the past four centuries, each and every one of this comet's appearances have triggered major leaps for the advancement of astronomy, physics and general science.