Actu

Facebook Twitter

Amazon et la librairie. L’Assemblée nationale a adopté le jeudi 3 octobre une proposition de loi de l’UMP visant à encadrer les conditions de vente des livres sur Internet.

Amazon et la librairie

Renforcé par un amendement de la majorité, le texte ne permet plus aux opérateurs en ligne – en premier lieu, Amazon – de pratiquer simultanément la remise de 5 %, autorisée par la Loi Lang, et la gratuité des frais de port. Les sites seraient contraints, à l’avenir, de supprimer la remise de 5 % tout en poursuivant la gratuité des frais de port, ou de conserver la remise des 5 % mais en appliquant ce rabais sur le montant des frais de livraison facturés au client. Le texte, qui doit être examiné au Sénat, a été accueilli positivement par le Syndicat de la Librairie Française (SLF), qui avait déjà mené un combat juridique contre les opérateurs Alapage (1996-2012) et Amazon (2000, en France) au sujet de chèques cadeaux offerts aux clients et de la gratuité des frais de livraison [1]. La chaîne du livre : schéma simplifié [6] C. . [7] F. . [8] V.

Etude sur la place de marché

Le catalogue des Topo-guides® Vacances Andalousie. «La facture de la crise n'est pas payée» -Slate: La récession de 2009 ne semble finalement pas avoir été beaucoup plus douloureuse que celles du début des années 1990 et du début des années 2000.

«La facture de la crise n'est pas payée»

Est-ce que cette perception correspond à la réalité? -Jacques Attali: Si on parle de la France, cette perception est juste, si on parle du reste du monde, c'est totalement faux. La récession en France est apparemment modérée même si elle s'est traduite par presque un million de chômeurs de plus, ce n'est pas rien. La vraie question est de savoir qui a payé pour que cette récession ne semble pas trop sévère. La récession a été faible mais le coût pour en limiter les effets est considérable: une augmentation massive du déficit budgétaire et de la dette publique.

Publicité Deuxièmement, sur le plan mondial l'année 2009 est épouvantable. La partie qui se joue aux Etats-Unis est cruciale. «Des économies fragiles et des sociétés solides» La planche à billet a fonctionné aux Etats-Unis et en Angleterre. «A un moment, il faudra payer la note» Le coût apocalyptique de l’éclatement de la zone euro. Secoué par la crise de la dette souveraine, l’édifice de la monnaie unique s’est fissuré.

Le coût apocalyptique de l’éclatement de la zone euro

Les États estiment désormais qu’un retour aux anciennes monnaies nationales est inévitable, l’euro étant manifestement ingouvernable, les États refusant de jouer le jeu de la discipline budgétaire. Surtout, les pays les plus fragiles budgétairement estiment qu’une sortie de l’euro leur donnerait de l’air. Dans le plus grand secret, ils préparent donc la fin de l’euro, programmée pour la fin de l’année. Il s’agit évidemment d’un scénario fiction auquel beaucoup d’analystes et d’opérateurs de marché, notamment anglo-saxons, mais pas seulement, ont cru durant les six mois qu’a duré la crise de la dette souveraine. Mais ils ont sous-estimé la volonté politique des États de maintenir coûte que coûte la monnaie unique, trop conscients des conséquences apocalyptiques d’un tel scénario. Si la Grèce sort seule, elle devra affronter la première année une récession de 7,5 % alors que ses Réveillons-nous !

L’actu en patates - Blog LeMonde.fr.

Clash UMP le débat sur la burqa dérape