background preloader

Actu google

Facebook Twitter

Google Project Ara: First Look. Avec Baseline Study, Google veut disséquer le fonctionnement du corps humain. Le nouveau projet de Google : le corps humain - Les Echos. L’Argentine en défaut de paiement faute d’accord avec les...

Le nouveau projet de Google : le corps humain - Les Echos

Touchée par une crise moins sévère qu’en 2001, la troisième économie d’Amérique latine entre... Marine Le Pen en tête du premier tour en 2017 selon un sondage Selon un sondage Ifop pour Marianne, en proposant la même offre électorale qu’en 2012,... Presque toutes les régions ont perdu des emplois en 2013 Seuls Midi-Pyrénées et la Corse ont vu leurs effectifs salariés progresser en 2013.Les... La dissolution de la Ligue de défense juive à l'étude, le Crif...

Le ministère de l'Intérieur étudie l’interdiction de la LDJ, affirme jeudi "Libération". Cette fois, Google va-il trop loin dans son appropriation du Web ? Il est peut-être temps de faire notre mea culpa.

Cette fois, Google va-il trop loin dans son appropriation du Web ?

Lorsque la presse traditionnelle s'est attaquée à Google pour demander des droits d'auteur pour son référencement, nous nous étions moqués avec force de ces industries vieillissantes qui réclamaient d'être payées par ceux qui leur permettaient d'être lus. A San Francisco, les protestations anti-Google dérapent. Jusqu'ici "limitées" au blocage des bus transportant des salariés de San Francisco vers les campus des sociétés high-tech, les protestations anti-Silicon Valley ont sérieusement dérapé mercredi 22 janvier quand plusieurs personnes ont ciblé un salarié de Google, manifestant devant son domicile situé à Berkeley et distribuant à ses voisins des tracts l'incriminant.

A San Francisco, les protestations anti-Google dérapent

Un tract rempli de détails personnels (recto verso), témoignant d'une enquête, voire même d'une surveillance. Selon un message posté sur un site d'actualités locales, IndyBay, par un groupe se faisant appeler Counterforce, les protestataires ont sonné à 7 heures du matin au domicile d'Anthony Levandowski, qui travaille sur le projet de voiture sans chauffeur au sein de Google X, le laboratoire secret de Google. Google se paye le spécialiste de la robotique Boston Dynamics. Why Does Google Need So Many Robots? To Jump From The Web To The Real World.

Mais que veut faire Google en rachetant Boston Dynamics et ses robots? Google a acheté Boston Dynamics, cette société spécialisée et d'abord connue pour ses "robots de guerre".

Mais que veut faire Google en rachetant Boston Dynamics et ses robots?

La nouvelle a été confirmée vendredi au New York Times, qui s'en est fait l'écho hier, précisant qu'il s'agit là de la 8e acquisition dans l'année de sociétés robotiques que Google s'offre. LS3, un robot tout terrain pour les US Marine La direction des projets robotiques du groupe est confiée à Andy Rubin, cofondateur du système d'exploitation Android. Si nous connaissons Boston Dynamics d'abord pour l'agilité et la rapidité de ses robots de soutien destinés à l'armée américaine, sa dernière innovation la sort des engins à 4 ou 6 pattes : Atlas est un robot humanoïde, pensé pour intervenir sur des lieux de catastrophes naturelles. Le prix de cette acquisition n'a pas été dévoilé. Google Translate future enhancements aim to end language barrier. Google’s “moonshots” — that is, projects that the company pursues even if they seem far-fetched — are one of its defining features.

Google Translate future enhancements aim to end language barrier

Spiegel reports that Google’s Translate team has enormous ambitions to eventually eliminate language barriers with the development of a voice-enabled universal translation system. Although such a system is certainly a long way off, Google has already started working on a voice-enabled translator smartphone app that can translate roughly 24 different languages so far. Franz Josef Och, who leads Google’s Translate department, admits to Spiegel that this voice-enabled translator is fairly slow and clunky right now but he points to improvements in Google’s text-based Translation service over the years and projects that the app will grow by similar leaps and bounds. The biggest barriers remain nailing down the more subtle nuances of language such as syntax and ambiguity.

Google Announces Chromecast, A Dongle That Streams Video to the TV From Phones, Tablets, and PCs. Le PDG de Google veut créer son propre pays. Larry Page a donné un discours particulièrement illuminé lors de la conférence Google I/O.

Le PDG de Google veut créer son propre pays

En résumé, il en a marre de la concurrence, de ce que racontent les médias et de la négativité ambiante. Lors d’une apparition surprise à la conférence Google I/O mercredi 15 mai, le PDG du géant californien Larry Page a pris la parole pour philosopher et répondre à des questions sur les produits de la société, leur rôle dans le monde, et comment Google pourrait résoudre la faim dans le monde. Larry Page s’est lâché, par la même occasion, sur la politique, les médias, et toutes ces autres mesquines entreprises de technologie qui ne cessent de traiter Google comme un rival au lieu de l'accueillir comme un chef suprême un collaborateur.

Tout a commencé quand un type de Mozilla a posé une question sur le futur du Web et les plateformes mobiles. Larry Page a plongé tête la première: «J’ai personnellement été assez triste de constater l’attitude de l’industrie sur toutes ces choses. Page n’avait pas fini. Rechercher des GIFs animés grâce à Google. C'est un coup de génie qu'à eu Google en offrant enfin la possibilité de rechercher directement des GIFs animés par son biais.

Rechercher des GIFs animés grâce à Google

Autant dire qu'on ne va pas se gêner ! Google nous gâte, en nous offrant un moyen on ne peut plus simple d’aller rechercher les GIFs animés distillés aux 4 coins du web par son biais. Qui n’a jamais recherché un GIF animé des minutes durant, en vue d’illustrer un commentaire, un post sur Facebook, Twitter ? Et bien sachez que c’est désormais terminé. Google: les secrets de son département des ressources humaines. Voici quelques années, le département des ressources humaines de Google a fait une étrange découverte: les femmes quittaient l’entreprise en grand nombre.

Google: les secrets de son département des ressources humaines

Comme c’est le cas pour la majorité des entreprises informatiques de la Silicon Valley, Google emploie essentiellement des hommes, et la féminisation de la force de travail est depuis un certain temps une des priorités de l’encadrement. Le fait que les femmes désertent l’entreprise n’était pas uniquement un problème de parité, mais surtout un souci pour le bénéfice net de l’entreprise. Contrairement à beaucoup de secteurs de l’économie, dans les hautes technologies, le marché du travail est extrêmement tendu, et encore plus sur le segment des employés de qualité. Pour recruter des salariés, Google doit affronter Apple, Facebook, Amazon, Microsoft, et des hordes de start-ups. Chaque départ déclenche donc un processus de recrutement long et coûteux.

Puis, venait le problème de la qualité de la vie. P'pa s'est occupé des congés mat. Il n’y a plus de résultats « standards » sur Google. Edit : Je viens de discuter avec Google ce matin.

Il n’y a plus de résultats « standards » sur Google.

En navigation privée, ils personnalisent encore les résultats à partir de l'emplacement géographique de l'internaute et d'autres critères mais ne profile pas l'internaute à partir de son historique de recherche. Les outils présents dans le dashboard pour empêcher ce tracking, sont donc efficaces. Google s’apprête t-il à fermer Feedburner ? Plusieurs détails pourraient laisser croire que Google s’apprête à abandonner son gestionnaire de flux RSS Feedburner.

Google s’apprête t-il à fermer Feedburner ?

Déjà parce que Google n’a pas renouvelé le nom de domaine feedburner.jp en juillet dernier, laissant des milliers de blogueurs japonais avec un domaine désormais en parking et un service interrompu brutalement. On ignore si c’est volontaire ou pas mais ca en dit long sur les priorités que donne Google à Feedburner. Google opens its doors to reveal colorful and powerful guts. We all probably do it at least once or twice a day — Googling something. As we get near instant results we probably aren't giving too much thought as to what powers the all-knowing search engine.

For the first time, Google has opened the doors to their various data centers so we can take a peek inside. It's all part of their new website 'Where the Internet Lives,' a project showing the people and colorful guts behind its services. It's a massive, multibillion dollar infrastructure that handles over three billion daily searches, Gmail service and millions of You Tube videos. It boggles the mind to think about that kind of data and what is necessary to convert it into a usable service for users.

Panda et Pingouin : Les dessous des mises à jour du moteur de recherche Google. Avec son algorithme Panda, Google avait lancé sa croisade contre les "fermes de contenu" et les comparateurs de prix. L'enjeu était de punir ces deux grands adeptes de stratégies SEO malveillantes visant à industrialiser la production de contenus bas de gamme et créer des pages à la volée pour être mieux référencé. Fini les pages de contenus générées par des logiciels, sus aux pages vides de texte mais remplies de publicités, censées s'adapter à la perfection aux mots-clés tapés par les Internautes. Google+ se glisse encore plus dans Gmail. Google poursuit sa démarche d’intégration étroite de Google+ au sein de ses différents services en ligne.

La firme a ainsi tout récemment inséré les commentaires publiés sur son réseau social dans Google News. Dans un billet mis en ligne sur le blog officiel de Gmail, l’ingénieur logiciel Zohair Hyder annonce ainsi les changements apportés par Google dans sa messagerie au travers de l’ajout de notifications Google+. Selon Zohair Hyder, ces évolutions rendent Gmail « complétement interactif » avec le réseau social.

En bref : Google Buzz laisse la place à Google+ Google Buzz : beaucoup de buzz pour rien, finalement... © Google En bref : Google Buzz laisse la place à Google+ - 1 Photo Bradley Horowitz, vice-président produits chez Google, vient d'annoncer la fin programmée de nombreux services, parmi lesquels Google Buzz. Google : une interface expérimentale pour la recherche d’images. Toujours dans le but d’améliorer notre quotidien, Google est actuellement en train de tester une nouvelle interface expérimentale pour la recherche d’images, et plus précisément pour la fonction chargée de nous proposer des recherches associées.

A l’heure actuelle, tout le monde ne peut évidemment pas en profiter – ce serait beaucoup trop simple autrement – mais vous allez quand même pouvoir découvrir un peu plus bas une capture qui vous permettra de mieux comprendre de quoi il s’agit. Même que c’est plutôt joli à regarder et qu’on aimerait bien pouvoir en profiter chez nous. A l’heure actuelle, lorsqu’on lance une recherche sur Google Images, une série de liens vient se placer entre le champ de recherche du moteur et les résultats de notre requête. L’objectif de ces liens est clair, il s’agit tout simplement d’inviter l’internaute à découvrir d’autres résultats et d’autres recherches susceptibles de l’intéresser. Google Drive, service de stockage en ligne, bientôt lancé ? Où les données de Google Drive seront-elles stockées ?

Ici les bâtiments abritant les serveurs de Google à The Dalles, dans l'Oregon, sur des terrains où il reste manifestement de la place. (image Google Earth). Google Drive, service de stockage en ligne, bientôt lancé ? - 2 Photos. Tungsten, un boîtier multimédia signé Google dans le salon ? Google se lance dans la cartographie sous-marine. Les fonds marins, comme la Grande Barrière de corail au large de l'Australie, pourront être observés grâce à Google. © Morozova Tatyana (Manamana) Actualités.