background preloader

La civilisation de Nok et les Yoruba(Nigeria)

Facebook Twitter

L'histoire du Nigéria. La culture Nok La culture Nok apparaît au VIIe siècle avant J.

L'histoire du Nigéria.

-C. Situé sur le plateau du Bauchi (Nigeria septentrional), ce centre d'art prospère jusqu'au IVe siècle de notre ère autour de l'actuel centre minier de Nok, où fut mis au jour un ensemble de figurines et de statues unique en Afrique. Nok, village situé au nord du confluent du Niger et de la Bénoué dans le Nigeria central, a donné son nom à une culture préhistorique de première importance dans le développement de la statuaire africaine. La culture de Nok fut identifiée en 1943 d'une vingtaine de sites répartis dans une vaste aire qui, d'est en ouest, s'étend sur plus de cinq cents kilomètres. Il n'y aurait là rien de surprenant si la culture nok n'était séparée des sculptures yoruba par vingt-deux ou vingt-trois siècles, et de la période classique d'Ifé (XIIIe et XIVe siècles apr.

Les Nok connaissaient les techniques de fabrication des outils de fer; ils étaient, selon d'autres indices, vraisemblablement agriculteurs. Nok (civilisation) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Nok (civilisation)

Aire d'influence supposée de la culture Nok La civilisation Nok apparaît au Nigeria 1500 ans av. J. -C. et s'éteint mystérieusement à la fin du premier millénaire av. J. Les pièces d'art que le temps nous a conservées, à travers de fastueuses terres cuites, expriment l'avance technologique de potiers maitrisant l'art du feu et de la cuisson ainsi que la grande qualité des sculpteurs et artistes. La civilisation de Nok. La civilisation de Nok commence au XIIè siècle et ne connaît pas de séquence : - Age du Cuivre, - Age du Bronze, - Age du Fer, Comme dans toute l'Afrique de l'Ouest, cela est du probablement à la rareté des minerais de cuivre et à l'abondance du fer latéritique dans cette région.

La civilisation de Nok

Il y a donc passage direct de l'âge de pierre à l'âge de fer. Les terres cuites sont aussi une technique où ces artisans se montrent habiles, en particulier pour la cuisson de grandes pièces, environ 1,20 mètres de haut et même de taille humaine. Mais cet art s'est développé plus tard, vers le VIIè siècle, jusqu'au IVè siècle de notre ère. Le territoire de ces forgerons est très étendu , dans le Nigéria central. Civilisation Nok : Du nouveau. Repères chronologiques. 1903 Début de l'exploitation mécanisée des gisements d'étain sur le plateau de Jos (nord du Nigeria).

repères chronologiques

Vers 1914-1918 Pendant la Première Guerre mondiale, quelques pièces archéologiques du village de Nok (dont une tête en terre cuite) sont sauvées et déposées à Jos, au petit musée du Département des mines créé par le premier inspecteur en chef des Mines de la Niger Company. 1943 Une tête est découverte à Jemaa. 1945 Bernard Fagg, frère de William B. Fagg, publie une note préliminaire sur les découvertes : cinq têtes de Nok qu'il appelle « série de Nok » sont alors distinguées de l'unique « spécimen de Jemaa ». Cependant, dès 1946, Fagg appellera « Nok » toutes les terres cuites issues de contexte minier. 1951 Premier site découvert hors d'un contexte alluvionnaire ; un ensemble de figurines en terre apparentées à celles de Jemaa et de Nok apparaît à l'abri des racines d'un arbre tombé à Katsina Ala, au sud de la Bénoué. Laurence GARENNE-MAROT. Terres cuites Nok. Des traits stylistiques communs – yeux en triangle, pointe en bas, et organes sensoriels percés –, un matériau unique – la terre cuite – et une origine située sur le plateau central nigérian, 70 000 kilomètres carrés environ, définissent l'« art Nok », essentiellement connu par des têtes souvent retrouvées séparées du reste des statues.

Terres cuites Nok

Photographie Culture Nok, statuette Statuette en terre cuite, mi-homme mi-oiseau. Culture Nok, Nigeria IXe-IIIe siècle avant notre ère. The Nok: A Celebration of Art & Civilization  Royaume d'Oyo. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Royaume d'Oyo

Localisation Le royaume d'Oyo est un ancien État africain, fondé au XVe siècle par les Yorubas, dans l'actuel Nigeria. Ce royaume était limité à l'ouest par le royaume du Dahomey, au nord par le Noupé et à l'est par le fleuve Niger. Histoire[modifier | modifier le code] Effigie commémorative (laiton) d'un roi d'Oyo ; Royaume du Bénin. Le royaume a été créé par Shango, le premier roi d'Oyo.

Plan de l'ancienne ville d'Oyo Les Yorubas furent très touchés par la traite négrière. Le royaume d'Oyo doit son déclin aux colons européens qui attisaient les divisions entre les différents Oba[réf. nécessaire]. Voir aussi[modifier | modifier le code] Articles connexes[modifier | modifier le code]