background preloader

Civilisation minoenne

Facebook Twitter

Vidéo Minoens et l'Atlantide

Civilisation minoenne. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Civilisation minoenne

Sauf précision contraire, les dates de cette page sont sous-entendues « avant Jésus-Christ ». La civilisation minoenne s'est développée sur les îles de Crète et de Santorin au sud de la Grèce de 2700 à 1200 av. J. -C.. Tirant sa dénomination moderne du nom du roi légendaire Minos, elle a été révélée par l'archéologue anglais Arthur John Evans au début du XXe siècle. Géographie et environnement[modifier | modifier le code] Carte des principaux sites minoens. Les Minoens. Origines et développement À la fois continentale, péninsulaire (Péloponnèse) et insulaire (îles Ioniennes, Cyclades, Sporades, Crête) la Grèce est un pays montagneux où dès le néolithique des peuples d’origines septentrionales occupèrent la Thessalie (centre de la Grèce) et la Crête et y développèrent une civilisation agraire.

Les Minoens

Les Minoens. Le niveau de vie élevé, l'abondance relative de nourriture, entre autres avantages, ajoutés à la sécurité offerte par leur insularité, donnaient aux Minoens une vision de l'existence sensiblement différente de celle de leurs contemporains.

Les Minoens

Peut-être la douceur de la vie explique-t-elle que le culte et la communication avec les dieux n'aient pas été plus accentués. Les Minoens n'ont pas édifié de temples colossaux. La religion était dominée par des divinités féminines qui protégeaient le foyer, les cultures et les animaux. Les secrets du passé - Les Minoens. Il est virtuellement impossible d'aborder l'histoire de la Grèce antique sans mentionner les Minoens.

Les secrets du passé - Les Minoens

Les Minoens n'étaient pas Grecs, et ils ne semblent pas avoir été étroitement apparentés à ces derniers. Ce qui semble clair, cependant, c'est qu'ils ont contribué au développement de la civilisation de la Grèce antique, qu'Homère et d'autres poètes grecs ont immortalisée. Les Minoens ont laissé un legs visuel stupéfiant (peintures, palais sophistiqués et œuvres d'art variées) et de nombreux documents écrits.

Malheureusement, contrairement aux écrits des Égyptiens, des Hittites et des Babyloniens, qui nous renseignent notamment sur l'organisation sociale, les croyances religieuses et les évènements historiques, les écrits minoens qui ont été découverts jusqu'ici ne sont que des inventaires, détaillés et abondants, bien sûr, mais pas aussi révélateurs que ce qu'on aurait pu espérer. La civilisation minoenne (XXX° - XII° avant Jésus Christ) 1° Les premières fouilles archéologiques en Crète – Jusqu’aux fouilles menées en Crète en 1900 par sir Arthur Evans, nous ne connaissions que peu de choses sur la civilisation minoenne.

La civilisation minoenne (XXX° - XII° avant Jésus Christ)

Sir Arthur Evans (à gauche.), accompagné par l'architecte Théodore Fyfe et l'archéologue Duncan Mackenzie. Evans, au cours de ces fouilles, découvrit de nombreux palais crétois, mais aussi des milliers de tablettes d’argile (environ 3 400.), sur lesquelles les crétois écrivaient. Ces tablettes sont de quatre sortes : les deux plus anciennes comportent des inscriptions hiéroglyphiques, et les deux plus récentes sont composées de signes simplifiés (dits ‘linéaires’.). Aujourd’hui, seules les tablettes les plus récentes, écrites en linéaire b, ont pu être traduites : ces dernières datent toutes du XV° siècle avant Jésus Christ, date à laquelle la Crète avait été envahie par les Mycéniens (nous reviendrons sur la civilisation mycénienne à la section suivante.).

La civilisation minoenne. La civilisation crétoise ou minoenne du nom du roi Minos (~1900 - ~1600) Première puissance maritime de l’histoire, elle transforme la Méditerranée en lieu d’échanges commerciaux . Premier essor d’une civilisation complexe urbaine, période des « premiers palais » (Phaïstos, Cnossos, Mallia). Cette civilisation souriante, à laquelle les Grecs et nous-mêmes devons beaucoup, nous a été révélée par un grand archéologue britannique, Sir Arthur John Evans. Civilisation minoenne. Une éruption volcanique à l'origine du déclin d'une des plus anciennes civilisations européennes ?

Civilisation minoenne

L'éruption du volcan islandais Eyjafjöll (2010), avec ses volutes de fumées et de cendres qui s'élevaient au-dessus de nos têtes, a fait remonter à nos mémoires l'histoire d'un autre volcan européen qu'on avait failli oublier : celui de l'île de Santorin (Thera), dans la mer Egée. Les conséquences en chaîne de cette éruption et les diverses perturbations qui en ont découlé auraient entraîné la disparition d'une civilisation extrêmement en avance et florissante mais relativement méconnue : celle des Minoens. Cette première grande civilisation européenne prospère et raffinée va pourtant disparaître assez brutalement. La civilisation minoenne tient son nom du légendaire Minos, fils de Zeus et d'Europe, une princesse phénicienne.

Les Minoens ont vécu en Crète et dans la mer Egée à partir du IIIe millénaire av. Visite indispensable : le site d'Akrotiri de nouveau ouvert depuis avril 2012. Civilisation minoenne. « Civilisation minoenne » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior Déesse aux serpents, statuette trouvée à Cnossos, vers -1600.

Civilisation minoenne

Disque de Phaestos ou de Phaistos. La civilisation minoenne se développe en Crète de 2700 à 1200 av. J. -C. Elle doit son nom au légendaire roi Minos. La civilisation minoenne. La civilisation minoenne, considérée comme la première civilisation européenne, se situe principalement en mer Egée, en Crète.

La civilisation minoenne

Cet épanouissement eut lieu vers 2000 avant J. -C, et fût à l'origine de l'âge de bronze dont des vestiges nous sont parvenus. La civilisation minoenne est à l'origine de bien des mythes et légendes de l'antiquité grecque, et aujourd'hui les preuves se sont suffisamment accumulées pour confirmer son existence. Grèce : Les secrets du passé - Les Minoens. La civilisation minoenne - Le Disque de Phaistos - Une énigme de l'histoire.

Avant de commencer à étudier le disque de Phaistos, fixons-nous un point de départ : le lieu de sa découverte, le palais minoen de Phaistos, en Crète.

La civilisation minoenne - Le Disque de Phaistos - Une énigme de l'histoire

Cette rubrique s'appuie sur l'ouvrage de Christian Zervos " L'Art de la Crète Néolithique et minoenne ". Se situer dans le temps Les fouilles archéologiques entreprises en Crète depuis le début du 20ème siècle ont doté les historiens d’une multitude d’informations sur ce que fut jadis la grande civilisation minoenne. Le nombre inestimable d’objets dégagés des palais et villas antiques ainsi que les études stratigraphiques menées lors des fouilles archéologiques ont permis de reconstituer avec précision les différents épisodes de la civilisation crétoise, les transitions entre ces périodes étant bien entendu progressives.

Clio la Muse - Minoens. Crète: la civilisation Minoenne - Archeoblog. Les voyages sont une réelle occasion de repos, mais ils peuvent également devenir le moment propice à la découverte de nouvelles cultures, de nouveaux paysages et parfois d'anciennes civilisations.

Crète: la civilisation Minoenne - Archeoblog

Pour les passionnés de vieilles pierres que nous sommes, c'est alors un privilège de pouvoir se retrouver sur un site archéologique que nous nous étions contentés jusque là, de voir en photographie ou en vidéo dans un documentaire. Crete Minoenne. Civilisation Minoenne On connaissait très peu de chose sur la civilisation Minoenne, jusqu'au XIXe siècle ou l'archéologue allemand Schliemann ai fouillé les sites de mycènes et de Troie. Ses découvertes majeures ont permis de connaître une période ignorée de l'histoire grecque. Matriarcat minoen (Crète) : une société parfaite à l’origine de la civilisation européenne. La première civilisation lettrée d’Europe Les minoens sont la première civilisation européenne (3000 av – JC). Leur civilisation s’est épanouie essentiellement sur les îles de Crète et de Santorin dans la mer Égée.

Leur écriture n’a pas été déchiffrée à ce jour. Ils développèrent un urbanisme sophistiqué (palais de Cnossos…) et un commerce maritime international qui leur permirent d’échanger avec l’Égypte et tout le moyen-orient. Cette civilisation matriarcale finit écrasée par les envahisseurs patriarcaux mycéniens (aryens, ancêtres des grecs) vers 1200 av – JC. Lire Archéologie : Le mystérieux disque de Phaistos enfin déchiffré ? Un peuple matricien selon les romains Plutarque nous apprend que les Crétois se servaient du mot matrie au lieu de celui de patrie. Un peuple sans père et sans guerre Les minoens n’ont laissé presque aucune traces d’activités militaires : pas de fortifications, peu d’armes… Leur iconographie met la femme au premier plan, loin devant l’homme. La disparition de la Civilisation Minoenne. Au IIe millénaire avant notre ère, en plein cœur de la mer Egée, un volcan se réveille sous l’effet d’une violente poussée de magma.

Une réaction en chaîne provoque une gigantesque explosion qui détruit l’île de Santorin, l’un des pôles les plus prospères des Minoens de Crète. Aujourd’hui, la disparition de la société minoenne est l’un des grands mystères du monde antique. Un tsunami, qui aurait suivi l’éruption, aurait-il balayé une aussi brillante civilisation ? Les Minoens apparaissent en Crète au début du IIIe millénaire. Mille ans plus tard, leur vie s’organise autour de palais, à Phaïstos, à Malia, à Zakros ou à Cnossos où de nombreuses statuettes et des bijoux témoignent de leur grande habilité. D’après Civilisation minoenne : balayée par un tsunami ?

Une éruption volcanique à Théra (Santorin) En 1646 av. J. -C., une immense éruption volcanique, possiblement une des plus grandes que l'être humain ait jamais connues, a lieu à Théra (actuellement Santorin), une île de la mer Égée située près de la Crète. L'explosion, qu'on estime équivalente à environ 40 bombes atomiques, soit environ 100 fois plus forte que l'éruption qui a détruit Pompéi, fait sauter l'intérieur de l'île, transformant à jamais la topographie. Elle aura fait quelque 20 000 victimes. Santorin (Grèce) III - La disparition de la civilisation minoenne - Atlantide, mythe ou réalité ? L’Atlantide de Platon était bien la Crète. Minoans - Thera. Crete, Troy.