background preloader

Cuba : découverte d'étonnantes pyramides sous-marines...

Cuba : découverte d'étonnantes pyramides sous-marines...
En 2000, un groupe de chercheurs tombe sur un site bien étrange, dans les profondeurs au large du cap Saint-Antoine, au nord-ouest de Cuba : une ville enfouie, comme la mythique Atlantide. L'année suivante, un autre groupe de chercheurs se lance dans la même expérience, pour vérifier. Et leur constat a été identique. Ces ruines ont pu être découvertes grâce à des sonars puissants, pouvant reconnaître des structures de pierre jusqu'à presque 200 mètres de profondeur. Les scientifiques s'y sont très vite intéressés, mais ont gardé la découverte secrète. Récemment, c'est par hasard qu'un couple de chercheurs d'épaves est tombé sur la cité enfouie. Plus anciennes que les pyramides d'EgypteLes recherches ont également démontré que ces structures rocheuses se trouvaient autrefois hors de l'eau, et qu'elles avaient pu être modifiées par l'humain, il y a 6 000 ans de cela, soit 1 500 ans avant l'édification des pyramides d'Egypte.

http://www.planet.fr/insolite-cuba-decouverte-d-etonnantes-pyramides-sous-marines.263668.1470.html

Related:  Civilisationsous marinespace

L’Atlantide refait surface dans la mer du Nord Les plongeurs d’une compagnie pétrolière ont trouvé ce « monde enfoui sous l’eau » par hasard. Ils effectuaient l’inspection de la zone aquatique autour d’un plateau pour y placer des plateformes de forage. Des harpons, des outils en silex, des tumulus anciens, ont été retrouvés sur le fond marin, rapporte l’étude de l'Université de St. Andrews. Les chercheurs supposent que des dizaines de personnes vivaient dans cette région. La terre qui reliait l’Ecosse au Danemark a été inondée à la suite d’une catastrophe naturelle, probablement un tsunami.

ruines dans le pacifique Sa datation a révélé que l'édifice remontait à au moins 8000 ans av. jc Le mur de l'Ancienne ville sous marine de Hujing La maison en pierre de Taga Des mégalithes faits de blocs basaltiques bleu-noir en forme de prismes hexagonaux et disposés en croix. Les vestiges de la cité d' Insaru Des terrasses et des collines pyramidales 400 larges tumulis vieux de 3000 ans Le gouvernement du Mexique dévoile des pièces mayas prouvant le contact extra-terrestre Pour ceux qui avaient encore des doutes en ce qui a trait aux contacts extra-terrestres avec nos anciennes civilisations, cette fois, on ne peut plus clairs! Le gouvernement mexicain a frappé un grand coup dans l’histoire cachée de l’humanité. Dans la section archéologie oubliée, le pays dévoilera publiquement une série de pièces Mayas découvertes il y environ 80 ans par une équipe du National Institute of Anthropoly and History (INAH) sur le site de Calakmul au Mexique. Ces pièces exceptionnelles ont déjà été présentées l’an dernier et feront l’objet d’un documentaire qui sortira cet automne et qui sera produit par Raul Julia-Levy et réalisé par Juan Carlos Rulfo, le gagnant du festival Sundance 2006 avec son film « In the pit ». Ce documentaire porte le nom provisoire « Revelations of the Mayans 2012 and beyond ».

Göbekli Tepe : Le plus ancien temple connu Göbekli Tepenote 1 ou Portasarnote 2 est un site archéologique des débuts du Néolithique (plus précisément Néolithique précéramique A) ou de la fin du Mésolithique. Il est situé au sud-est de l’Anatolie, région de l’actuelle Turquie, près de la frontière avec la Syrie. Au sud-ouest se trouve la ville de Şanlıurfa. Le toponyme turc Göbekli Tepe se traduit en français par «la colline au nombril », en référence à sa forme. Sur ce site repose le plus ancien temple de pierre jamais découvert (datation estimée entre 11 500 et 10 000 avant notre ère1). Il aurait fallu plusieurs centaines d’hommes pour le construire et les travaux auraient duré de trois à cinq siècles.

Structure sous-marine de Yonaguni Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Yonaguni. Un plongeur visitant le monument immergé La structure est constituée d’immenses plate-formes interrompues par des failles formant de grandes marches angulaires séparées par des parois à l’apparence lisse (les failles sont géologiquement récentes). La structure mesure plus ou moins 75 mètres de long et 25 mètres de haut. Gobekli Tepe : de plus en plus mystérieux Gobekli Tepe : de plus en plus mystérieux MAJ 15-10-2014 Göbekli Tepe est un site archéologique situé dans le sud de la Turquie, près de la ville moderne d'Urfa. Il contient au moins 20 anneaux de pierre (cercles à l'intérieur d'un cercle) qui remontent à plus de 11.000 ans (13.000 ans pour le début des constructions). Des blocs de calcaire en forme de T alignés en cercles et des gravures en reliefs sont visibles sur eux. Il y a bien longtemps, des gens ont remplit le cercle extérieur avec des débris afin de construire un nouveau cercle à l'intérieur.

Un bracelet préhistorique d'une régularité quasi parfaite Publiée dans le Journal of Archaeological Science, l'étude high-tech d'un bracelet vieux de 9.500 ans, découvert en Turquie dans les années 90, révèle une finition extraordinaire, fruit d'une grande précision technique, selon l'équipe franco-turque qui en a fait l'analyse. C'est un bijou unique qu'ont étudié les chercheurs de l'Institut français d'études anatoliennes d'Istanbul (IFEA, CNRS), dirigés par Laurence Astruc. Découvert en 1995 à d'Aşıklı Höyük (Turquie), l'objet semble d'il y a environ 7.500 avant J.-C. et présente un aspect remarquable. Fabriqué en obsidienne, il mesure environ 10 centimètres de diamètre pour une épaisseur de 3,3 centimètres.

Un « iPad primitif » retrouvé dans une épave médiévale Cet outil en bois conçu au Moyen Âge avait peu ou prou l’utilité des tablettes numériques actuelles, comme l’iPad. Avec de nombreuses fonctionnalités en moins malgré tout... Une analyse plus poussée devrait nous parvenir dans le cadre d’une étude scientifique. © Ufuk Kocabaș Un « iPad primitif » retrouvé dans une épave médiévale - 2 Photos L’informatique a révolutionné notre société. Le plus ancien bateau cousu de Méditerranée L'épave de Zambratija en Croatie − Ph. Groscaux, CNRS, CCJ Giulia Boetto, archéologue naval, est chargée de recherches au CNRS, dans le Centre Camille Jullian à Aix-en-Provence. Vous venez de participer à la découverte d'une épave très rare. De quoi s'agit-il ? Il s'agit des restes d'un bateau d'une douzaine de mètres de long, dont un peu plus de la moitié de la coque est conservée.

Related: