background preloader

Enseignement hybride et à distance

Facebook Twitter

Confinement et continuité pédagogique

Témoignage : Cinq idées pour enseigner à distance autrement. La crise de la Covid-19 a imposé l’enseignement à distance à tous, non sans douleur.

Témoignage : Cinq idées pour enseigner à distance autrement

À l’Université, nos étudiants sont presque exclusivement en distanciel depuis bientôt un an ! Ces confinements successifs ont eu de lourdes conséquences. Il y a d’abord eu les soucis techniques, la mauvaise connexion réseau, le matériel informatique insuffisant, la difficulté à s’isoler des autres. Puis, très vite, on a découvert d’autres difficultés plus profondes, des étudiants confinés dans de petites chambres au wifi intermittent, d’autres rencontrant des difficultés économiques et sociales qui s’ajoutent aux problèmes psychologiques. Du côté des enseignants, nous avons tous dû nous adapter et modifier notre façon d’enseigner pour pallier tant bien que mal les contraintes du distanciel. Utiliser les plates-formes autrement Durant les premiers confinements, nous avons souvent dû faire au plus simple, en proposant aux étudiants en guise de cours des diaporamas commentés au micro.

« Vivre et agir en temps d’incertitude : repenser la forme universitaire » (Didier Paquelin) Salle de classe contre ordinateur En 1997, Larry Cuban [1] publiait un article au titre explicite « Salle de classe contre ordinateur : vainqueur la salle de classe », dans lequel il présentait trois scénarios, dont celui des optimistes prudents qu’il intitulait la lente progression d’établissements et des classes hybrides.

« Vivre et agir en temps d’incertitude : repenser la forme universitaire » (Didier Paquelin)

Plus de 20 ans après cette publication, après les multiples plans de développement du numérique en éducation, les « degrés d’engagement ou de maturité vis-à-vis de la transformation numérique et pédagogique » demeurent variables selon les établissements (Dulbecco et al., 2018, p. 10) [2]. Webinaire - Hybrider son enseignement, pis-aller ou opportunité ? Mise à l’épreuve de paramètres pour une articulation réussie du distanciel et du présentiel aux yeux des étudiants. Le recueil de données sur lesquelles se base cet article n’aurait pas été possible sans la contribution de l’équipe de support du projet ReFlexPro, des enseignants des cours hybridés, et des étudiants.

Mise à l’épreuve de paramètres pour une articulation réussie du distanciel et du présentiel aux yeux des étudiants

Les analyses statistiques ont été effectuées par Isabelle Rousset, ingénieure de recherche au Lidilem. Je les remercie vivement pour leurs apports respectifs. 1Depuis une vingtaine d’années et de manière toujours croissante (Peraya, Charlier et Deschryver, 2014, p. 16), l’hybridation s’instaure dans le paysage de l’enseignement supérieur. Le choix d’une hybridation de cours, dans ce contexte, repose sur plusieurs raisons, qui sont avant tout d’ordre pédagogique, financier (Graham, 2006) et de la flexibilisation (Sagarra et Zapata 2008 ; Nicolson, Murphy et Southgate, 2011). 4D’autres diplômes ont pu faire le choix d’une flexibilisation à un niveau davantage méso que celui du cours, en introduisant une modularisation au niveau des maquettes (Benetos et Peraya, 2015). Méthodologie adoptée. Une problématique pluriculturelle de la notion d’hybridation.

1Le titre de l’ouvrage reflète son ambition : l’hybridation, à l’origine un mécanisme biologique, est devenue une métaphore pour décrire l’interpénétration de mondes divers aussi bien dans les sphères personnelle que sociétale.

Une problématique pluriculturelle de la notion d’hybridation

Il est donc logique, et nécessaire, de l’aborder sous un angle multidisciplinaire. C’est ce que fait Luc Gwiazdzinski en convoquant une quarantaine (37) de spécialistes de tous horizons : « Rompus à l’approche interdisciplinaire, la plupart d’entre eux pratiquent et connaissent l’hybridation. 2L’ouvrage est divisé en trois parties. Une première, brève, pour situer le champ sémantique. Une seconde, abondante, pour croiser les regards disciplinaires, et une troisième pour revenir aux sciences du territoire au sens large. L'apprentissage en ligne, une réelle avancée pour une éducation innovante.

1Pour cette note de lecture, nous avons choisi de vous présenter les actes de la 5e conférence internationale sur l’e-learning, l’e-education et la formation en ligne (eLEOT 2019) qui s’est tenue à Kuming (Chine) en août dernier.

L'apprentissage en ligne, une réelle avancée pour une éducation innovante

Les 46 articles de ce recueil exposent, études de cas à l’appui, les innovations les plus récentes dans ce vaste domaine. Dans la perspective de ce numéro, il nous a semblé intéressant de nous pencher sur les dernières tendances, telles qu’elles sont présentées en Asie. Ces actes permettent ainsi de mieux cerner l’actualité de la recherche chinoise dans le domaine de l’e-learning. S’ils regroupent sous un même titre trois concepts qui pourraient paraitre semblables à des non-experts, ces notions diffèrent pourtant. QuatreScenarios. How prepared are teachers and schools to face the changes to learning caused by the coronavirus pandemic? INFOX#1 : Le e-learning et la formation à distance ne conviennent qu’à un type d’étudiant en particulier ou… l’art de rejeter la faute sur les autres !

Une problématique douteuse : ce n’est pas nous, c’est les autres… Que veut-on dire lorsqu’on affirme que le e-learning et la formation à distance ne conviennent qu’à un type d’étudiant en particulier ?

INFOX#1 : Le e-learning et la formation à distance ne conviennent qu’à un type d’étudiant en particulier ou… l’art de rejeter la faute sur les autres !

Veut-on dire que le taux élevé d’abandons en formation à distance démontre de manière convaincante que seul un type d’étudiant privilégié est apte à étudier à distance et à réussir ? Sans en être conscients, ceux qui tiennent ce discours dressent un sévère constat d’échec. Vérifier la cohérence de son enseignement adapté pour un format à distance.

Inégalités scolaires, conditions de vie et ressources parentales : quels obstacles sur le chemin de l'«école à la maison» ? La présence d’un équipement informatique au domicile concerne la quasi-totalité des élèves.

Inégalités scolaires, conditions de vie et ressources parentales : quels obstacles sur le chemin de l'«école à la maison» ?

Les élèves fragiles scolairement en sont toutefois moins souvent dotés. Ces élèves ont également une moindre capacité à être accompagnés par leurs parents dans l’usage des outils numériques.De manière générale, les élèves les plus fragiles scolairement sont également ceux qui bénéficient des conditions les moins avantageuses pour poursuivre leur scolarité au domicile familial, qu’il s’agisse de leurs conditions de travail ou de l’aide qui peut leur être apportée. Ce constat laisse craindre une aggravation d’inégalités scolaires déjà fortes. Du fait de l’épidémie de coronavirus, l’ensemble des établissements scolaires sont fermés depuis le 16 mars 2020. Si les écoles maternelles et élémentaires pourront de nouveau accueillir les élèves à partir de la semaine du 11 mai, cette ouverture ne sera que progressive et partielle.

Méthodologie De fortes inégalités scolaires entre élèves. Mélanie Veyret : Enseigner à distance, cela s’apprend. Peut-on du jour au lendemain devenir enseignant.e à distance ?

Mélanie Veyret : Enseigner à distance, cela s’apprend

Mélanie Veyret est professeure de SVT et référente numérique en collège, formatrice académique au numérique dans l’académie de Rennes, tutrice pédagogique sur un parcours de formation de concepteurs pédagogiques numériques, cheffe de projet en « digital learning » dans une entreprise privée. Ce point de vue lui permet de déployer une vision panoramique de l’enseignement à distance que la situation actuelle nous invite à mettre en œuvre : comment mieux prendre en considération le public cible, choisir les bons outils, s’adapter à la génération smartphone, scénariser, accompagner, rendre autonome, évaluer … Les difficultés rencontrées dans cette situation d’urgence sont porteuses de leçons et de défis pour l’Éducation nationale : par exemple renforcer la formation des enseignant.es pour leur permettre de développer habileté et culture numériques ? Entretien éclairant … Lesquels préconisez-vous ?

La formation comodale. Définitions et caractéristiques À l’Université Laval, la formation comodale est définie comme étant un « système de formation où coexistent de façon simultanée les modes de formation en présentiel et à distance, ce qui permet à l’étudiant de choisir sur une base hebdomadaire le mode de diffusion qui lui convient, en fonction de ses besoins ou de ses préférences ».

La formation comodale

(Politique de la formation à distance, p. 4) À la différence d’une formation hybride, où le mode de diffusion est imposé par l’enseignant à chaque semaine, dans la formation comodale, c’est l’étudiant qui décide quel mode lui convient d’une semaine à l’autre (en classe, à distance synchrone, à distance asynchrone), comme illustré dans la figure suivante. Ainsi, chaque étudiant peut décider de son propre parcours. Parcours type d'un étudiant dans un cours comodal Tel que suggéré par Brian Beatty (2010), premier idéateur de cette formule d’enseignement, la comodalité suppose des principes fondamentaux : Défis. Comment j'ai participé au basculement en distanciel comme ingénieur pédagogique? A partir de quel jour 100 % de vos cours ont-ils été disponibles à distance ?

Comment j'ai participé au basculement en distanciel comme ingénieur pédagogique?

À partir du 23 mars. La semaine précédente a été consacrée à la formation des enseignants, à raison de 3 à 4 sessions par jour, nous avons organisé des sessions sur la transposition d’un cours en numérique, la prise en main d’un logiciel pédagogique et la façon de favoriser l’interactivité sur Moodle. 20 à 25 professeurs pouvaient s’inscrire à des webinaires de 90 minutes. Nous avons également assuré un accompagnement individuel pour répondre à des demandes ponctuelles. Après l’annonce du 16/03, nous avons travaillé le vendredi et le week-end pour une programmation assez serrée, qui concerne 770 enseignants, la plus optimisée possible.

Cela a représenté une grosse charge de travail, il a fallu prioriser en fonction du démarrage des cours. Enseigner à distance ça s’apprend. Pour le dernier numéro de ce podcast L'école à la maison, comment faire ? - puisque Etre et Savoir sera de retour sur l’antenne de France Culture le dimanche 14 juin prochain - Louise Tourret s'entretient avec Marie-Caroline Missir. Ancienne journaliste et directrice du magazine L'Etudiant, elle a collaboré à ce titre à l’émission Rue des écoles il y a quelques années. Elle a depuis quitté la presse pour une société de services numériques éducatifs, et en mars dernier elle a été nommée par Jean-Michel Blanquer à la tête de Canopé, le réseau d'accompagnement pédagogique des enseignants. Depuis la fermeture des établissements en mars dernier, l'accompagnement des enseignants est devenu un enjeu crucial tant la majorité d'entre eux a eu besoin de se former dans l'urgence afin d'inventer de nouvelles manières de travailler, et de s'adapter aux besoins de chacun.

Louise Tourret : Qu’a-t-on appris durant cette période au sujet de la formation des enseignants ? Enseigner à distance, c'est quoi ? La classe inversée : que peut-elle apporter aux élèves ? Les cours en ligne, leviers pour une pédagogie active ? Scénariser un enseignement hybride : tirer le meilleur parti de la présence et de la distance. L’enseignement supérieur a dû jongler, ces derniers mois, avec des cours en présentiel et/ou à distance, de façon alternée ou simultanée, pour une partie ou pour l’entièreté du public étudiant. Ce bouleversement dans l’organisation de l’enseignement invite à se (re)pencher sur une pratique fondamentale de la conception pédagogique, qui s’avère encore plus importante dans la formation à distance ou hybride : la scénarisation pédagogique. Qu’est-ce que scénariser un enseignement ? Il s’agit de planifier le déroulement chronologique des activités que vont réaliser les étudiant·es durant une séquence d’apprentissage.

Que vont-ils faire pour apprendre ? Avec quelles ressources et quels outils ? Cette étape de la conception pédagogique présuppose que les acquis d’apprentissage visés et les modalités d’évaluation aient déjà été déterminés, dans une logique d’alignement pédagogique. Mais pourquoi scénariser est-il particulièrement utile dans un contexte d’enseignement hybride ? 2.