background preloader

Témoignage : Cinq idées pour enseigner à distance autrement

Témoignage : Cinq idées pour enseigner à distance autrement
La crise de la Covid-19 a imposé l’enseignement à distance à tous, non sans douleur. À l’Université, nos étudiants sont presque exclusivement en distanciel depuis bientôt un an ! Ces confinements successifs ont eu de lourdes conséquences. Il y a d’abord eu les soucis techniques, la mauvaise connexion réseau, le matériel informatique insuffisant, la difficulté à s’isoler des autres. Puis, très vite, on a découvert d’autres difficultés plus profondes, des étudiants confinés dans de petites chambres au wifi intermittent, d’autres rencontrant des difficultés économiques et sociales qui s’ajoutent aux problèmes psychologiques. Du côté des enseignants, nous avons tous dû nous adapter et modifier notre façon d’enseigner pour pallier tant bien que mal les contraintes du distanciel. Utiliser les plates-formes autrement Durant les premiers confinements, nous avons souvent dû faire au plus simple, en proposant aux étudiants en guise de cours des diaporamas commentés au micro. Encourager l’échange

https://theconversation.com/temoignage-cinq-idees-pour-enseigner-a-distance-autrement-151900

Related:  (auto-)Professionnalisation des enseignantsCadre : textes et recommandations officiels, conseils généraux, RGPDoutils pédagogiques numeriquesAnimation en présentiel et à distanceIngénierie pédagogique

Mutualisons nos idées d’animation de groupe en ligne ! La Cellule d’Accompagnement Pédagogique de la Haute Ecole Louvain en Hainaut en Belgique a réalisé une présentation dynamique recensant les activités interactives à mettre en place pour développer l’interaction à distance avec un groupe d’apprenants. Parallèlement à cette production, l’équipe pédagogique a décidé de continuer sa démarche en proposant un PADLET (tableau collaboratif) qui mutualiserait d’autres idées d’interaction validées en groupe distant. Le tableau organisé en 6 catégories est ouvert aux propositions de tous :

Comment utiliser des œuvres dans un cadre pédagogique ? La notion d'exception pédagogique correspond essentiellement à des accords sectoriels négociés contre une rémunération forfaitaire. Ces accords permettent d'utiliser des œuvres dans un cadre pédagogique, c'est-à-dire à des fins exclusives d'illustration dans le cadre de l'enseignement et de la recherche, à destination d'un public majoritairement composé d'élèves, d'étudiants, d'enseignants ou de chercheurs directement concernés. Le ministère de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, le ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation et la conférence des présidents d'université (CPU) ont ainsi conclu des accords

La gamification, juste un jeu ou un réel enjeu ? La gamification (ou ludification), l’utilisation de mécanismes de jeu hors de son contexte originel, est devenue une pratique de plus en plus répandue et ce, dans de multiples secteurs comme l’éducation, la grande distribution, les soins de santé, l’e-commerce, la gestion des ressources humaines ou l’innovation. Ces mécanismes prennent principalement la forme de systèmes de badges, de points ou de concours récompensant les meilleures performances. Plusieurs études mettent en évidence que les investissements des entreprises, en ce qui concerne la gamification, vont augmenter de manière significative et continue durant les prochaines années. Des marques mondialement connues comme Nike, Amazon ou Starbucks ne cessent d’intégrer de nouvelles pratiques de gamification afin d’améliorer l’expérience de leurs clients et de leurs employés. Stratégies peu diverses La principale raison de ces échecs réside dans le manque de diversité des stratégies de gamification.

Numérique, imprimé, de mêmes résultats pour l'apprentissage ? En matière d'enseignement et de pédagogie, la recherche reste permanente quant à l'incidence du support sur la qualité de l'apprentissage. Pour faire simple, est-il souhaitable de conserver un support imprimé, ou de se convertir au numérique, lorsque l'on souhaite apprendre ? L'Union internationale des éditeurs propose un document faisant l'état des lieux des observations en la matière. Réunissant plusieurs chercheurs ayant déjà travaillé sur des sujets relatifs à l'apprentissage et à l'influence des formats sur ce dernier, l'Union internationale des éditeurs s'est interrogée sur la manière pour combiner au mieux le numérique et l'imprimé. Quels effets ont les écrans sur la concentration des plus jeunes ? Retient-on plus d'éléments lorsque l'on lit sur un support imprimé ?

Mon école 100 % virtuelle Lorsque l’année scolaire a débuté, je me suis proposée pour embarquer dans une toute nouvelle aventure en tant que conseillère pédagogique : celle de soutenir l’école virtuelle de mon centre de services scolaire. Une école qui roulera toute l’année, avec tous ses élèves et ses enseignants chacun à leur maison. Ils sont plus d’une centaine d’élèves et plus d’une quarantaine d’enseignants, orthopédagogues, enseignants-ressources et spécialistes, entre autres, à être également embarqués dans cette aventure. Au départ : miser sur la dimension affective Continuité pédagogique : « Certaines activités s’accommodent de la distance, d’autres difficilement » Tribune. La période de confinement vécue au début du printemps a brutalement placé tous les élèves et professeurs en enseignement à distance d’une manière qui n’a pas grand-chose à voir avec l’enseignement à distance ordinaire. Si nous étions de nouveau confrontés à un enseignement à distance forcé, ou plus probablement hybride, il serait peut-être utile de connaître précisément les activités pédagogiques qui se prêtent plus ou moins bien à la distance. Du côté des enseignants, la distance déporte les exigences pédagogiques vers l’amont (et vers l’aval) : ce qui est fait habituellement en classe doit être anticipé. Si les progrès des technologies de l’information et de la communication permettent d’interagir « en direct » avec les élèves ou les étudiants, la littérature empirique sur le sujet montre que ce n’est pas là qu’il faut attendre de fortes plus-values pour les apprentissages.

La folie Dingbats s'empare du net Dingbats La folie dingbat s'empare des réunions visio et de la eformation. Le dingbat soutient une nouvelle stratégie attentionnelle. « On prend son smartphone pour s'informer, parler, pas pour fuir » Décrire les usages réels du smartphone en s'appuyant sur les témoignages des utilisateurs, et analyser le tout sans parti pris idéologique : voilà résumée en quelques mots la démarche qui a été celle de Nicolas Nova pour l'écriture de son nouveau livre, Smartphones. Une enquête anthropologique (MétisPresses, 2020). En 2019, 5,28 milliards d’individus sur cette planète utilisaient un smartphone, d’après les statistiques de l’agence onusienne en charge des télécommunications (ITU). Chaque jour, cet objet accapare en moyenne 102 minutes de notre temps. Et d’après une étude réalisée en 2015 aux États-Unis par une équipe de psychologues, nous manipulons ces appareils 85 fois par jour en moyenne, un chiffre plus de deux fois supérieur aux estimations des usagers. À la fois vertigineux et éloquents, ces trois chiffres en disent plus que toutes les tribunes et études publiées à ce jour sur le poids considérable pris dans nos vies par le smartphone.

Related: