background preloader

3e

Facebook Twitter

Les 22 régions de France métropolitaine. Albert Thierry en Artois : mai 1915. Albert Thierry, homme de lettres, professeur à l’école normale des instituteurs de Versailles (78) était soldat à la 5e compagnie du 28e RI. Il fut tué le 26 mai 1915 lors de l'attaque de la tranchée des Saules à Aix-Noulette (Artois). Les derniers jours d'Albert Thierry : son carnet de guerre Le 9 mai 1915 Le départ du front de l'Aisne. Le 10 mai 1915 Voyage en train de Fismes à Couturelle. Le 11 mai 1915 Couturelle, cantonnement à Hauteville. Le 12 mai 1915 Cantonnement à Hauteville. Le 13 mai 1915 Départ de Hauteville pour Haute-Avesne.

Le 14 mai 1915 Cantonnement à Haute-Avesne. Institut culturel de Google. World War II Looted Art: Turning History into Justice – Google Cultural Institute. Soldats Inconnus | Ubisoft Officiel | Jeu vidéo d'énigme/aventure. Grande Guerre 1914 - 1918. Les enfants juifs de FRANCE déportés de juillet 1942 à août 1944. Al Qaida dans les pays du Maghreb islamique AQMI dans l’espace (...) L’ESPACE géographique où sévit AQMI s’insère dans un espace gigantesque : le Sahara couvre 8 000 000 km2, auxquels il convient d’ajouter les 3 000 000 km2 du Sahel. Ces contrées, comparables en cela à des étendues maritimes, se montrent difficilement contrôlables. AQMI en utilise une partie car la configuration du terrain lui offre de multiples avantages : les conditions de vie très difficiles écartent la plupart des hommes, il existe de nombreux axes de communication hormis les routes transsahariennes répertoriées et des ressources importantes se trouvent dans la région.

Un relief accidenté Contrairement à un lieu commun répandu, les dunes n’occupent que 20% du territoire du Sahara. La région saharo-sahélienne est donc propice au camouflage de petits groupes mobiles, offre aux populations qui la parcourent une multitude de refuges (canyons, grottes, rochers en surplomb) et fournit des sites de repli quasiment inexpugnables. Une immense zone aride Un espace de communication Les Touaregs. [herodote.org] Voir le sommaire de ce numéro Béatrice Giblin Résumé Ce titre Géographie, guerres et conflits, affirme de nouveau l’importance du raisonnement géographique dans toute démarche géopolitique. C’est pourquoi la multiplication des monographies géopolitiques, telles qu’elles sont menées à l’Institut français de géopolitique, ne doit pas être jugée comme le refus d’élaborer une théorie générale de toutes les rivalités de pouvoirs, mais tout au contraire comme la marque d’une rigueur scientifique dans l’application de la démarche d’analyse géopolitique qui est à la fois diatopique et diachronique.

Ces études de cas doivent être nombreuses, afin de mieux les comparer et progressivement construire une typologie. Abstract This title, Geography, Wars and Conflicts asserts once again the importance of geographical reasoning in every geopolitical approach. Article complet Si la guerre procède toujours d’un conflit, tous les conflits ne dégénèrent pas en guerre. Pas de géopolitique sans géographie. La péri-urbanisation en France - Canal Géo - Université Toulouse II-Le Mirail.

Le nouvel espace français : des centres et des périphéries partout - Sciences. La métropolisation de la France : entre fragmentation et hypermobilité - Sciences. 26 millions et demi. C'est le nombre de personnes qui habitent, travaillent et vivent dans les 17 aires urbaines métropolitaines de France, c'est à dire dans les 17 agglomérations de plus de 400 000 habitants.

Soit 45% de la population hexagonale. Pourtant, l'illusion d'optique est tenace : ces 17 aires métropolitaines d'urbanisation continue étant bien loin d'occuper 45% de la superficie de la France, elles n'éliront pas, loin de là, 45% des députés en juin prochain. Et pourtant! Terminé, le territoire découpé en régions plus ou moins rurales, qu'elles fussent agricoles ou industrielles, et polarisées par leurs capitales historiques; disparue, l'armature urbaine de villes connues pour leur spécialisation économique et hiérarchisées en fonction de leur éloignement à Paris. La semaine prochaine, troisième volet de notre série sur la nouvelle géographie de la France : des centres et des périphéries partout!

Les portes d'entrée de la France et les systèmes territoriaux des flux ©DATAR. 14-18 / La grande guerre à travers les arts. L'Anneau de la Mémoire, une expérience enrichie ! #11nov. Le jardin tropical de Paris, mémoire oubliée des soldats coloniaux - Un hôpital durant la Grande Guerre - RFI.

En bordure du bois de Vincennes, dans la banlieue parisienne, le temps semble s’être arrêté en un lieu bien mystérieux. Dans le jardin tropical, la nature a repris ses droits depuis plusieurs décennies. Injustement oublié, cet écrin de verdure renferme pourtant le témoignage des liens qui unissaient la France et ses colonies. À l’occasion du centenaire de la Grande Guerre, France 24 vous propose un voyage dans le passé à la rencontre de ceux qui ont occupé ces lieux. Terres de Guerre. Redécoupage territorial: et si on redessinait la France à la carte? La grande passion française pour la délimitation de périmètres territoriaux –ou charcutage– est de retour. François Hollande a relancé, lors de sa conférence de presse du 14 janvier, la grande partie de puzzle territorial en affirmant que le nombre de régions «peut évoluer».

Le député de l'Essonne et porte-parole du groupe PS à l’Assemblée Thierry Mandon a précisé le lendemain que de 22, le nombre de régions métropolitaines pourrait passer à une quinzaine. Pour les géographes que nous avons interrogés, revoir le découpage des régions françaises n’est pas forcément une mauvaise chose. Qu’est-ce qu’une région? «Ce qui fait "région", analyse le géographe, ce n'est pas l'institution régionale mais les relations (économiques, sociales, culturelles) entre la capitale régionale et les territoires environnants. «Politiquement, les régions sont d'ailleurs aujourd'hui relativement marginalisées par rapport à la montée en puissance des grandes villes et à l'institutionnalisation des métropoles.» Sélection du centenaire 14-18 (numéro 3) La colline de Vimy (Pas-de-Calais), photographiée par John Foley. Mission du centenaire 14-18. - John Foley photographie les cicatrices de la Grande Guerre depuis plus de quinze ans. La Mission du centenaire s'est intéressée au travail que le photographe britannique a réalisé dans le Nord-Pas-de-Calais. - Le British Imperial War Museum publie ses photographies les plus marquantes de la première guerre mondiale dans un ouvrage intitulé The Great War : a photograhic narrative.

Parmi les millions d'images que possède le musée, Mark Holborn et Hilary Roberts ont sélectionné 380 clichés qui racontent les quatre années du conflit sur les différents fronts. . - Rivalités centenaires. . - La presse mise au pas ? - 1914-2014 : même combat ? - Fraternisations. . - Les soldats de 14-18 ont-ils consenti à la guerre ? - Tous unis dans la tranchée ? - Leçons de commémoration. . - Appel à témoins. . - Généalogie. Signaler ce contenu comme inapproprié Cette entrée a été publiée dans Non classé. La Première guerre mondiale en chiffres. Faute de sources fiables et d? Appareil statistique sérieux à l'époque des événements, les chiffres de la Première guerre mondiale sont souvent difficiles à établir avec certitude, et ils peuvent varier sensiblement selon les historiens. Le nombre des victimes du côté russe ou dans l? Empire ottoman, notamment, demeure mal évalué. L'AFP a retenu les chiffres les plus communément admis à ce jour, ou des estimations moyennes lorsque des écarts trop importants existent entre les historiens.

Ces chiffres, généralement à l'unité du million, sont cependant toujours effarants, et révélateurs de la violence de cette première «guerre totale» de l? Plus de 70 pays belligérants : ce chiffre est quelque peu anachronique, la plupart de ces pays n'étant pas indépendants mais intégrés au sein des six empires ou puissances coloniales ? Seuls une vingtaine de pays parviendront à demeurer neutres tout au long du conflit, pour l'essentiel en Amérique latine et en Europe du nord. © 2014 AFP. Dans les collections presse et périodiques de la BnF : La bataille de Verdun. Aller au contenu principal Accueil > Tresors Darchives > Fonds Publics > Bibliotheques > Archives > Dans les collections presse et périodiques de la BnF : La bataille de Verdun BibliothèquesArchives Dans les collections presse et périodiques de la BnF : La bataille de Verdun Dès son commencement, la bataille de Verdun revêt une dimension symbolique qui n'échappe à personne.

L'ampleur de l'offensive allemande, lancée le 21 février 1916, n'est révélée dans la presse que le 24 février. Et encore, sa portée doit en être atténuée. Devant l'importance des combats qui se déroulent, le bureau de la presse chargé du contrôle des journaux redouble de vigilance. Voici une sélection commentée d'articles des journaux de l'époque consacrés à la bataille de Verdun qui proviennent des collections presse et périodiques de la BnF. Une de L'Echo de Paris du 24 février 1916. Le journal : Lancé par Valentin Simond en 1884, il tarde à rencontrer le succès malgré un contenu varié traité de façon légère. Sources. La guerre de 1914-1918 (Première Guerre mondiale)

1914-1918 : une famille dans la Grande Guerre. Comme des millions d’autres, Mériem, Salem, Chérifa, Paul, Louis, Eugène et Julie Résal ont été marqués à jamais par la Première Guerre mondiale. Leur correspondance fournit d’abondants matériaux pour analyser l’événement à l’approche de sa commémoration. La Cicatrice. Une famille dans la Grande Guerre. Tel est le titre du film documentaire présenté par l’historien Laurent Véray à la XVIe édition des Rendez-vous de l’histoire, qui se sont tenus à Blois du 10 au 13 octobre 2013. Le thème, « La guerre », était évidemment lié à la prochaine commémoration du début de la Grande Guerre de 1914-1918.

On y a entendu en conférences et débats tout ce que la France compte d’historiens spécialistes des conflits. L’omniprésence du deuil Mériem, la fille aînée, professeure de piano à Paris, joue un rôle central en tissant le lien entre les membres de la famille, et se fait la marraine d’un soldat incapable de correspondre avec sa famille, isolée en zone occupée par l’ennemi. L. Dumas.ccsd.cnrs.fr/docs/00/86/38/72/PDF/maeva_benoist. Le Miroir introduction - 14-18, une guerre photographique. 14-18 : France Info y était. Rare Color Photographs from the Trenches of World War I. Black and white photographs often feel more genuine than color images — more truthful, somehow — especially those depicting historical events. Much of that perceived authenticity derives from the fact that black and white pictures seem to be, in the most positive way, far simpler than their color counterparts. The world itself (we like to tell ourselves) was simpler in the latter part of 19th century, and in the earliest decades of the 20th.

It was only when human experience began to accelerate and grow profoundly more complicated — say, around the time of the Second World War — that color photography began to come into its own. When Adolf Hitler, impressed by the color pictures made by his personal photographer, Hugo Jaeger, pronounced in the late 1930s that “the future belongs to color photography,” he might as easily have declared that “color photography belongs to the future.” The past, meanwhile, belonged irretrievably to black and white.

A la une de la presse le 12 novembre 1918 - info-histoire.com. L’armistice de la Première Guerre Mondiale, signé le 11 novembre 1918 entre la France et l’Allemagne dans la clairière de Rethondes, en forêt de Compiègne, marqua la fin de la guerre de 14-18. Au lendemain de cet évenement historique, toute la presse célébrait cet événement. Voici différentes unes de la presse du mardi 12 novembre 1918 en France : Outil pédagogique 1914-1918 : page d'accueil. A l’occasion des commémorations du centenaire de la Première Guerre mondiale, les Archives départementales du Finistère vous proposent un outil pédagogique à destination des collégiens du département.

Réalisé en partenariat avec l’Éducation nationale, représentée sur ce projet par le collège Aux Quatre Vents de Lanmeur, avec le concours de plusieurs institutions patrimoniales finistériennes, il est construit dans l'optique d’offrir une réponse territoriale aux problématiques autour de la Grande Guerre soulevées par les programmes scolaires en classe de troisième. Par le fruit d’un découpage thématique tenant compte de cette exigence, il donne à voir une sélection de sources d’archives disponibles dans le Finistère.

Cartographie 1914-1918. Www.elysee.fr/assets/pdf/Dossier-de-presse-relatif-au-dplacement-Oradour-sur-Glane.pdf.