background preloader

Didactique et épistémologie de la géographie

Facebook Twitter

Géographie et préparation du BAC S. Didagéo. Sylvain Genevois, Les territoires du quotidien en France : approches possibles (et raisonnables) avec les TICE, Journée d'étude APHG, 1er décembre 2011 L'APHG et l'Inspection pédagogique régionale de Lyon ont consacré une journée-formation le 1er décembre 2011 sur le thème : Géographie de la France, approches renouvelées.

Didagéo

Nous y avons présenté quelques réflexions sur la notion de territoires (de vie, de proximité, de projet,...) dans le nouveau programme de géographie Première. Sans défendre pour autant ce programme jugé infaisable par la plupart des enseignants, il s'agissait de donner des repères sur cette notion de "territoire du quotidien" qui ne doit pas être réduite à celle de territoire local ou de territoire proche.

Voir le diaporama de la présentation Nous reproduisons ici la grille de lecture sur le "système territorial" que nous avons élaborée à cette occasion : L’approche par le diagnostic territorial permet de dégager les enjeux et de confronter les points de vue d’acteurs. Epistémologie de la géographie. Qu'est-ce que la géographie?, de Jacques Scheibling. Depuis la première édition de Qu'est-ce que la géographie ?

Qu'est-ce que la géographie?, de Jacques Scheibling

Il y a quinze ans, la géographie a beaucoup évolué. La question de l'unité de la géographie qui préoccupait beaucoup, ne se pose plus. La géographie physique s'est humanisée en s'intéressant à l'environnement. Tout le monde s'accorde à dire que la géographie est une science sociale. Elle n'est plus en crise épistémologique, ce qui ne veut pas dire qu'elle ne se pose plus de questions. Des courants coexistent. Ce livre, partant de l'histoire de géographie, fait un état des lieux complet de cette discipline en mouvement. 4ème de couverture. Enseigner la Géographie. Profession géographe. Quand je serai grand, je serai géomaticien ! La bande dessinée : un outil didactique pour enseigner l’histoire, Luc Guay, professeur titulaire, didactique de l’histoire et éducation à la citoyenneté, Université de Sherbrooke, Dominic Charrette, bédéiste et diplômé de la maîtrise en histoire de l’Université de Sherbrooke Qu’est-ce qui fait qu’un cours d’histoire puisse être considéré comme efficace ?

Quand je serai grand, je serai géomaticien !

Des auteurs, tant américains que québécois se sont penchés sur cette question, et ce, bien avant l’entrée en vigueur du « renouveau pédagogique » : dans les années 1990, Downey et Levstick (1991) ainsi que Martineau (1997) ont montré que la discipline qui était considérée comme la moins intéressante à étudier était… l’histoire ! Dans notre thèse de doctorat (2002),nous avons poussé l’analyse en nous interrogeant sur la matière où les élèves obtenaient les résultats les moins élevés, et devinez quoi ? C’est en histoire que les résultats sont les plus bas ! Via blottiere. La géographie est rejetée et condamnée à une quasi-disparition. Le Monde.fr | | Par Patrick Picouet, professeur, géographe à l'université de Lille-I Longtemps déconsidérée comme une discipline de connaissances, la géographie est maintenant, généralement, sortie de la pensée des élèves de terminale.

La géographie est rejetée et condamnée à une quasi-disparition

L'histoire est d'abord enseignée, la géographie est proposée lorsque la fin de l'année approche et qu'il faut tout de même préparer les élèves au baccalauréat ! A ce moment-là encore, les élèves comprennent très vite qu'un bachotage bien organisé suffit pour avoir une note correcte au bac. Ils n'ont plus ensuite qu'à l'oublier au plus vite ! Elle est rejetée aujourd'hui en première scientifique, et condamnée à une quasi-disparition, à la fois en terminale scientifique et en première, lorsque les enseignants d'"histoire-géo", deviendront des enseignants d'histoire, compte tenu des choix drastiques obligatoires pour traiter du programme "fondamental" d'histoire, discipline mieux connue de la plupart des enseignants. La géographie invoquée en cas d'urgence. Epistémologie de la géographie.