background preloader

E-réputation : définition de l'ereputation

E-réputation : définition de l'ereputation
L’e-réputation, une définition : L’e-réputation est la perception qu’ont les internautes de votre entreprise, de votre marque ou de vos employés. Voir aussi: l’e-réputation en 2014 L’e-réputation est une représentation que les internautes vont se constituer en fonction des flux d’informations qu’ils rencontrent sur le net. Ces informations sont produites par l’organisation elle-même mais aussi par les acteurs de son environnement économique proche: par ses salariés, ses fournisseurs, ses concurrents, ses clients, … et par toute une écosphère réputationnelle. Cette dernière est constituée par des blogueurs, des journalistes, des internautes “lambda” qui s’expriment sur de nombreux canaux du net (Twitter, médias participatif, réseaux sociaux, forums, plate-formes how-to, avis consommateurs, blogs,…).Les contributeurs à l’e-réputation appartiennent ou pas à l’environnement économique proche de l’entité ciblée. > Voir aussi :

http://www.digimind.fr/solutions/par-besoins/e-reputation/e-reputation-definition

Related:  Construction de l'identitité virtuelleE-réputationE-réputationE-réputation

E-réputation Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. L'e-réputation, parfois appelée web-réputation, cyber-réputation, réputation numérique, sur le Web, sur Internet ou en ligne, est la réputation, l’opinion commune (informations, avis, échanges, commentaires, rumeurs…) sur le Web d'une entité (marque, personne, morale (entreprise) ou physique (particulier), réelle (représentée par un nom ou un pseudonyme) ou imaginaire. Elle correspond à l’identité de cette marque ou de cette personne associée à la perception que les internautes s'en font. Historique[modifier | modifier le code] Le terme e-réputation est apparu en 2000 dans l'une des nombreuses études suisses-allemandes et américaines consacrées aux relations entre réputation du vendeur et performances des ventes sur les sites d'enchères en ligne[1].

Identité numérique et e-réputation Depuis quelques mois de nouveau mots, de nouveaux concepts font leur apparition sur la toile.. Il est parfois dure de différencier les mots, les notions, d’avoir une opinion. Pour ma part, je tenterais de donner mon point de vue quant à la . L’importance de la veille dans une stratégie d’e-réputation L’e-réputation est un sujet qui commence à être connu même s’il subsiste encore beaucoup d’ombres. Un amalgame de communication, de web, de likes, de tweets, et puis des clients. Mais il y a encore un sujet qui passe à la trappe : la veille. Or, il est pertinent de chercher à développer l’image de sa société sur internet, cependant il faut aussi avoir les éléments pour maitriser les informations qui se disséminent. Pourquoi faire de la veille ?

L'e-réputation, un critère essentiel dans le monde professionnel Avec le développement d'internet et des réseaux sociaux, les professionnels disposent d'un outil de communication supplémentaire. Cependant celui-ci peut à la fois les servir et les desservir dans le cadre professionnel. Tout dépend de l'image que cette personne renvoie d'elle-même, autrement dit, de son e-réputation. Définition d’E-Réputation Cette définition (et ce nuage de tags), réalisée par Camille Alloing de CaddEReputation, est une synthèse de près 15 définitions réalisées par différents spécialistes de la question, dont les heureux auteurs de ce blog. Pour notre part, nous nous étions accordés sur cette courte définition : > Voir l’article et toutes les définitions

L'usurpation d'identité en questions Qu'entend-on par "usurpation d'identité" en ligne L’usurpation d’identité consiste à utiliser, sans votre accord, des informations permettant de vous identifier. Il peut s'agir, par exemple, de vos nom et prénom, de votre adresse électronique, ou encore de photographies…. Le risque de réputation problématique pour 87 % des dirigeants selon Deloitte Le risque de réputation touche-t-il seulement votre entreprise ? En tous cas, en 2013, les dirigeants plaçaient le risque de réputation comme le problème numéro pour leur entreprise selon l’enquête de Deloitte. Cette tendance se confirme en 2014 selon l’enquête de Deloitte, réalisée auprès de 300 dirigeants d’entreprises représentant tous les secteurs industriels et toutes les zones géographiques.

Définir une stratégie de veille et de gestion de son eReputation Avec la montée en puissance des réseaux sociaux et l’évolution des tendances participatives sur internet, les prises de paroles se multiplient en faveur ou à l’encontre d’une marque, d’un produit, etc. L’eReputation devient un axe primordial à prendre en compte dans l’optimisation de toute stratégie de communication et de promotion. L’impact de l’identité numérique sur la perception de son image et son message ne peut plus être ignoré.

Définition Faux avis consommateur Un faux avis consommateur est un avis ou évaluation produit ou service rédigé sous une identité fictive par un responsable d’un site, responsable de marque ou responsable d’agence marketing. Le but est évidemment d’influencer favorablement le lecteur vis à vis du produit, site ou service commenté favorablement. La pratique est relativement courante et est souvent confiée à des stagiaires ou des services offshore quand il s’agit de produire de nombreux avis. Elle est difficile à détectée quand elle est bien faite.

E-réputation Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Sur les autres projets Wikimedia : e-réputation, sur le Wiktionnaire L'e-réputation, parfois appelée web-réputation, cyber-réputation, réputation numérique, sur le Web, sur Internet ou en ligne, est la réputation, l’opinion commune (informations, avis, échanges, commentaires, rumeurs…) sur le Web d'une entité (marque, personne, morale (entreprise) ou physique (particulier), réelle (représentée par un nom ou un pseudonyme) ou imaginaire). Elle correspond à l’identité de cette marque ou de cette personne associée à la perception que les internautes s'en font.

Vie privée sur Internet: comment éviter les pièges de la Toile Surfer sans risque sur les réseaux sociaux - Respecter un principe de base : réfléchir avant de poster quoi que ce soit et où que ce soit sur le Net : "Je ne mets sur Facebook que des choses anodines ou professionnelles, témoigne Raphaël Labbé, fondateur du site culturel Ulike. Ma vie intime, je la réserve pour le télé-phone et les rencontres non virtuelles. Je ne suis pas ami avec ma copine sur Facebook, par exemple."

Les réseaux sociaux plus efficaces que les syndicats patronaux 62% des dirigeants de TPE estiment ainsi que la mobilisation entrepreneuriale sur les réseaux sociaux - sur le modèle des entrepreneurs "pigeons" de ces dernières semaines -, est un moyen de pression plus performant et plus moderne que les actions menées par les syndicats patronaux, selon un sondage de l'institut Think réalisé pour Fiducial. Pour 67% d'entre eux, le mouvement des "pigeons" a été efficace pour faire reculer le gouvernement sur le dossier de la fiscalité des plus-values de cession d'entreprise, et près de 80% des dirigeants déclarent que ce type d'actions de lobbying se développera à l'avenir. Par ailleurs, selon ce sondage, presque les trois-quarts d'entre eux (74%) considèrent que la taxation des plus-values de cession est injuste. 81% des patrons jugent que la politique du gouvernement Ayrault risque de décourager les entrepreneurs, et 73% y voient une incitation à fuir la France, même si seulement 15% disent envisager personnellement de le faire.

Analyser son e-réputation, c'est très facile grâce à Nothing to Hide Un grand nombre d’internautes se disent de plus en plus soucieux de leur réputation sur les réseaux sociaux, d’autant que de plus en plus d’employeurs avouent jeter un petit coup d’œil sur cette précieuse source d’information. Un outil comme Nothing to Hide est donc le bienvenu ! Actuellement près de 51% des employeurs utilisent les réseaux sociaux pour en savoir un peu plus sur les candidats qu’ils doivent recruter. Le secteur de la e-réputation devrait devenir un réel marché, dans un monde où l’image que l’on reflète est devenue aussi important. 51 % des employeurs utilisent les réseaux sociaux pour recruter un collaborateur

Related:  Identité NumériqueE-réputationIdentité numérique