background preloader

Éco-Village Artistique

Éco-Village Artistique
Le projet EVA est celui de la création d’un centre artistique, culturel, écologique et pédagogique, sous la forme d’un écovillage. Conçu en intelligence avec la Nature et l’Homme, l’écovillage assurera les autonomies énergétique et alimentaire nécessaires à son fonctionnement. L’objectif principal est de mettre en place l’ensemble des infrastructures et services nécessaires à la réalisation et à la diffusion d’œuvres artistiques et culturelles, dans un cadre de travail et de vie, enchanteur et préservé. Un zôme studio d’enregistrement, une salle multi-activités, un café culturel, plusieurs espaces scéniques et d’exposition (salles de concerts, amphithéâtre de verdure, musée-galerie d’art), ainsi qu’une trentaine de couchages (maison d’accueil, gîtes, yourtes, earthship, éco-dômes, espace camping…), constitueront le cœur des infrastructures d’hébergement et d’accueil.

http://eva.coop/

Related:  Quelques Ecolieux

Une oasis coopérative dans un monde néolibéral : le village utopique de Marinaleda en Espagne Des maisons autoconstruites à 15 euros par mois, un salaire unique pour tous les membres de la coopérative, des assemblées générales pour décider de la politique communale : Marinaleda, petit village andalou de 2 770 habitants, tente depuis 35 ans de maintenir un système politique, social et économique qui place l’intérêt de ses citoyens au cœur des décisions. La nouvelle génération saura-t-elle poursuivre l’utopie mise en œuvre par les anciens ? Cet article a initialement été publié dans le magazine Lutopik. Dans les années 1970, Marinaleda, dans la province de Séville, en Espagne, était un village en ruine, dont la population majoritairement au chômage devait vivre dans des conditions particulièrement difficiles. À la fin de la dictature de Franco en 1975, ses habitants commencent à se réunir pour débattre des conditions de vie dans le village et des injustices sociales auxquelles ils sont confrontés, comme l’ensemble des journaliers d’Andalousie. Une démocratie participative

Giessen : un jardin extraordinaire où « on sème et on s’aime » Au cœur de l’Alsace, à Châtenois, des maraîchers novices retrouvent le chemin de l’emploi en arpentant des plates-bandes au milieu des légumes bio. Avec Jean-Luc, Marie ou Martial, ils sont plusieurs à travailler aux Jardins du Giessen, chantier d’insertion qui écoule ses récoltes par son réseau d’abonnés, dans plusieurs Ruches alsaciennes et qui a même ouvert sa propre Ruche, animée par les salariés permanents et en insertion. Les cageots parfaitement alignés sur des racks se remplissent peu à peu. Un demi chou, des carottes, des radis noirs, aussi. Un hameau, Le Viel Audon, reconstruit en Sud Ardèche L’écho des falaises « …De mon nom, le Viel Audon, vous n’avez retenu que les syllabes : vie, aile (des oiseaux), l’eau et surtout cette note finale, le don, qui résonne, comme un tambour de peau, de chacun des gestes que vous faites ici ensemble. Sans doute avez-vous compris, avec le temps, ces choses toutes simples, si âpres pourtant : ce qu’on donne, il faut l’offrir ; ce qu’on dit, le faire ; ce qu’on fait, le transmettre, pas comme un mot d’ordre mais comme un mot de passe… Rien n’était tracé. La contrainte est un atout. Vous ne saviez pas que c’était impossible.

Meubles et parquets : quel entretien écologique ? Réagissez : Partagez : Un lecteur nous demande avec quoi traiter son parquet, et par la même occasion des références de produits d’entretien écologique pour les meubles en bois. Voici quelques éléments de réponse. 12 trucs écolos qui marchent... ou pas! (1/4) - blog.Ecollable On croise souvent sur la toile des conseils, des « trucs », des « remèdes de grand-mère » pour remplacer les produits industriels par leur équivalent naturel. Mais on se demande souvent si les auteurs de ces conseils ont testé leur remède et si cela fonctionne vraiment. De plus, on trouve généralement sur les forums des avis contradictoires et on manque souvent de temps ou d’opportunités pour les essayer, surtout si l’on n’est pas sur que ça marche! J’ai donc voulu tester pour vous quelques unes de ces astuces pour savoir quel bénéfice on peut attendre de chacune d’elles. 1-L’aspirine

ARTICLE : ''Les agriculteurs sont piégés dans une spirale qui relève de la responsabilité collective'' Pierre Rabhi, à travers sa fondation éponyme présente au Maroc, au Burkina Faso, au Mali mais aussi en Europe, essaime l'agroécologie à travers le monde. L'auteur de "Vers la sobriété heureuse" livre à Actu-Environnement sa vision de l'agriculture et de la société. Pierre Rabhi Agriculteur et penseur Actu-Environnement.com : La Commission européenne vient de présenter ses propositions pour la PAC post 2013. Les valeurs qui nous rassemblent - Eco-hameau d'Andral Notre charte définit les affinités et les orientations qui nous sont communes afin de donner au projet le maximum de chances de se développer dans la cohérence et l’harmonie. Pourquoi un éco-hameau ? Parce que nous pensons qu’un autre monde est possible, nous voulons mettre, dès maintenant, nos vies en concordance avec nos idées. Nous constatons que la mondialisation libérale ne génère que compétition, marchandisation, individualisme, accroissement de l’exploitation, des inégalités et de la misère, destruction des équilibres écologiques et de l’environnement, épuisement des ressources naturelles… Nous sommes pour un monde où l’économie sera au service de l’homme et de la nature et non plus l’homme et la nature asservis à l’économie. Comment y participer ?

Isolation des planchers : attention de ne pas la négliger ! Réagissez : Partagez : Bien isoler sa maison est indispensable non seulement pour un confort évident, mais aussi pour des raisons économiques. Une maison mal isolée laisse échapper des centaines d’euros par an en énergie gaspillée. Si l’on privilégie souvent l’isolation des murs dans le cadre d’une rénovation, on ne pense pas toujours à celle des sols. Un village d'éco-inventeurs, pour développer des outils libres au service de l’écologie et de l’intérêt général Une éolienne en kit à moins de vingt euros, une douche qui recycle l’eau en boucle, un tracteur à pédales, un filtre antibactérien qui rend l’eau potable… Le point commun entre ces projets sociaux et écologiques ? L’open source. Des outils sans brevets, donc librement diffusables et appropriables par tous, à moindre coûts. Dans les Yvelines, des jeunes ont passé cinq semaines à développer des projets innovants, qui pourraient révolutionner nos manières de travailler, produire ou consommer. Rencontre avec ces makers qui veulent changer le monde. Imaginez : dans votre salle de bain, une douche recycle l’eau en temps réel grâce à un filtre antibactérien.

Vous avez un poêle? Ça vous dirait de vous chauffer gratuitement tout l’hiver? Débrouille – Se chauffer : Je suis ravie de pouvoir vous expliquer une manière de pouvoir vous chauffer GRATUITEMENT tout l’hiver et chaque année. Bien entendu, il vous faudra un peu travailler en été mais pas tant que ça… vous allez comprendre! Vous êtes prêt(e)? On y va : Matériel :

Related: