background preloader

Rapport : La cyberdépendance : état des lieux et propositions

Rapport : La cyberdépendance : état des lieux et propositions
I - Qu'est-ce que la cyberdépendance ? L'arrivée de l'Internet dans les foyers français a ouvert, il y a une dizaine d'années, une nouvelle dimension de l'outil informatique et, avec l'accélération progressive du débit des échanges, un espace de liberté sans limites. Aujourd'hui, la pratique du jeu électronique via l'informatique s'est considérablement accrue et a fait naître, avec elle, de nouvelles interrogations. Parmi celles-ci, celle des conséquences éventuelles sur la santé des joueurs apparaît, aux yeux de la représentation nationale, comme primordiale. L'objectif que se sont fixés les députés GROSSKOST et JEANNETEAU est donc d'étudier les mécanismes qui peuvent engendrer une dépendance, à certains types de jeux, affectant la santé des joueurs. En réalité, ces jeux MMORPG proposent au joueur d'évoluer dans un univers virtuel persistant. II - L’addiction sans substance : un phénomène naissant mais déjà très préoccupant Ages et Nature du jeu Voir la description de la signalétique PEGI

http://www.afjv.com/press0811/081121_rapport_cyberdependance.htm

Related:  C2i psychologie L1 Groupe DCyberdépendance : articles du netLes comportements addictifs à l'usage du numériqueL'addiction numérique ou la cyberdépendanceComportement addictifs liés à l'usage du numérique

Cyberdépendance chez l'adolescent… un entretien avec Michael Stora Réalisateur : Martin, R., Tremblay, P.H. Producteur : CECOM de l'Hôpital Rivière-des-Prairies et Centre national de l'audiovisuel en santé mentale (CNASM), Lorquin, France Numéro du produit : 0599 Année : 2009 Michael Stora est psychologue et psychanaliste à Paris. Fondateur de l'Observatoire des mondes numériques en sciences humaines, le professeur Stora, dans cet entretien, répond aux nombreuses questions que se posent parents et cliniciens devant l'émergence formidable des jeux vidéo dans la vie de nos adolescents: Pourquoi a-t-on peur des jeux vidéo? Pourquoi les adolescents sont-ils fascinés par le virtuel? Addiction aux jeux vidéo L’article suivant a été extrait du journal » Enfance & psy » n° 31, rédigé par M. Valleur. Il traîte de l’addiction aux jeux vidéos… Valleur M., L’addiction aux jeux vidéo, une dépendance émergente ? , Enfance & psy, 2006, (31), p. 125-133 (M VALL 183) L’addiction aux jeux vidéo, une dépendance émergente ?

L'addiction à Internet: une nouvelle maladie?  Au moment où tous les individus sont connectés une question toute simple se pose. Où se trouve la frontière entre un usage répété et une addiction? Cette question n'est pas si facile. Le terme d'addiction est passé dans le langage usuel. Il appartient maintenant à la "pop-psychologie", la psychologie populaire. La Cyberdépendance Je vais vous raconter un peu ma petite histoire vis-à-vis de l'Internet, vous verrez qu'elle n'est pas forcément très commune : Personnellement, je me suis mis à l'informatique il y a quelques années, je n'était pas vraiment accro, simple petit Internaute de passage, à une période où je n'était pas vraiment optimiste sur la vie malgré mes efforts, où j'était rejeté par quasiment tout le monde, où une amitié pour moi ne pouvait durer que quelques mois, pas plus, à part un très bon ami. Ce même ami venait de rentrer au collège, j'étais toujours en primaire.

Comment vaincre la cyberdépendance ? (Satisfaction ou compulsion) D. Comment "décrocher" Même lorsqu'on en fait un usage tout à fait compulsif, Internet n'est donc qu'un moyen. Il sert à nous procurer ce qu'on ne parvient par à obtenir autrement. Michael Stora : « Les écrans ça rend accro… » Les écrans, ça rend accro... Michael Stora Éditeur : Hachette Littératures 116 pages / 11,40 € Source : Résumé : L'auteur déconstruit les idées reçues et défend les écrans injustement pourfendus par des détracteurs ingrats. La dépendance à Internet bientôt considérée comme un trouble psychiatrique À l'image des échanges enflammés qui agitent les internautes lorsqu'il est question de la dépendance au jeu vidéo, et des effets réels ou supposés qu'une pratique excessive peut avoir sur le comportement du joueur, les réflexions sur l'addiction à Internet sont également très passionnées sur la toile. Or, l'initiative de reconnaître officiellement ce trouble va inévitablement relancer le débat. Mashable rapporte en effet que la prochaine édition du manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux, un ouvrage de référence publié par l'Association américaine de psychiatrie, va introduire une nouvelle entrée : le trouble de l'utilisation d'Internet (Internet-use disorder).

Les différents types de cyberdépendance Tout d’abord, il y a les dépendances sexuelles et affectives. Selon l’IFAC (Institut Fédératif des Addictions Comportementales) : « C’est une fréquence excessive et croissante, non contrôlée, d’un comportement sexuel, non conventionnel, qui persiste en dépit des conséquences négatives possibles et de la souffrance personnelle du sujet. Le sexe devient une priorité absolue dans la vie de la personne. Elle est prête à tout sacrifier, vie affective, travail… La dépendance sexuelle ou addiction sexuelle doit être différenciée des troubles des fonctions sexuelles, des perversions sexuelles ou paraphilies. » La majorité des consultants ont entre 26 et 45 ans et 50 % vivent en couples.

Internet je ne peux vivre sans - Lucrece Online A ce qu’il parait la première étape de guérison d’une addiction est de l’admettre. Donc voila je l’admets je suis accro à internet. Est-ce une bonne chose ? Je ne crois pas.

Bonsoir Daisy, et merci pour ton commentaire. Je crois que dans ce cas, on peut parler de "cyberaddictions". C'est rassurant de constater que la prise en charge a été bénéfique ! Et rassurant pour nous aussi, on aura du boulot à l'avenir en qualité de "pcyberthérapeute" ! Bonne fin de journée ! Et bonne continuation ! Elodie by colas_groupec_psy Mar 5

Bonjour Elodie , j'ai trouvé très intéressant l'étude clinique que tu as partagé sur ton pearltrees , je ne pensais que les jeunes était aussi accro aux jeux vidéos et la prise en charge semble avoir était très efficace pour lui Bonne fin de journée Cordialement Daisy by daisy_groupeb_psy Mar 5

Bonjour Lydia, je viens seulement de voir que je peux te répondre directement… J'imagine que nous allons assister au développement des prises en charges thérapeutiques aux sujets de nos usages numériques. Il existe déjà des voyages (qui valent une fortune) pour passer une semaine de vacances sans téléphone, ni ordinateur portable et profiter d'activités "naturelles" et du temps qui passe! J'ai posté aussi et si ça t'intéresse, une étude clinique d'un jeune de 23 ans qui est passé de 20h/ de jeux vidéos en ligne à 3h/jour grâce à une grosse prise en charge thérapeutique. A bientôt Cordialement Elodie by colas_groupec_psy Mar 4

Avec plaisir ! Je suis de train de parcourir les différentes ressources , et beaucoup d'entre elles sont super intéressantes… Bonne question Lydia effectivement. Il y a peut-être des infos à ce sujet parmi les collections ?! Nous sommes au début d'une prise de conscience … il y a des centres qui proposent des voyages "detox", on pose téléphone, ordinateur au tenant du gite ou de l'hôtel et on s'occupe autrement…lecture, rando, etc des activités qui permettent de ressentir mieux le "temps qui passe", que de le subir. by colas_groupec_psy Mar 4

Bonjour, Je vous remercie pour ce rapport intéressant, qui m'a permis d'accéder à d'autres études et analyses plus récentes en remontant sur la page de l'afjv (Agence Française pour le Jeu Vidéo), à la rubrique études. Cordialement Rachel. by mimran_groupee_psy Mar 1

Bonjour, En effet il serait intéressant de voir 6 ans plus tard l impact réel des mesures prises dans le passé par le gouvernement et les nouvelles dispositions à venir. Merci pour cet article. Cordialement Anais Rodriguez by rodriguez_groupec_psy Feb 23

Bonsoir, Pensez vous que ce rapport, bien que rassurant et encourageant a pu susciter plus d'actions et des dispositions permettant de faire face à ce phénomène émergeant ? (hôpitaux, centres de soin prenant en compte cette dimension de l'addiction ?) Cordialement SASSI Lydia by lydias Apr 8

Bonjour, Je trouve très intéressant que ces députés de l’Assemblé Générale aient fait un tel rapport sur la cyberdépendance déjà en 2008 et j’espère que ses propositions aient généré des actions utiles. Cordialement, Daniel Dietz by dietz_groupe2_psy Mar 19

Related: