background preloader

Naturalisme

Naturalisme
École littéraire amorcée par le réalisme, groupée autour de Zola, qui visait, par l'application à l'art des méthodes et des résultats de la science positive, à reproduire la réalité avec une objectivité parfaite et dans tous ses aspects, même les plus vulgaires. Dans une fin du xixe siècle fascinée par la science, le naturalisme, véritable système d'analyse et d'explication de la nature, est l'aventure d'un groupe fortement structuré par la personnalité d'Émile Zola. Afin de chercher la vérité et de la donner à voir, il privilégie le roman, qui sera plus que tout autre le genre des grandes œuvres naturalistes. Prenant la relève du réalisme, qui a surtout cherché à décrire minutieusement la réalité, le naturalisme prétend faire de la littérature un mode d'expérimentation du monde réel. La tradition attribue à Zola la remise à la mode du terme « naturaliste » pour désigner une littérature scientifique, qui « obéisse à l'évolution générale du siècle ». Un groupe en rupture La méthode Le style Related:  zigue

le classicisme en littérature 1. À l'origine du classicisme 1.1. Définition de la notion Comme tous les termes généraux qui sont d'autant plus vagues qu'ils nous sont familiers, il est malaisé d'élucider ce que recouvre la notion de classicisme. Mais, à ce compte, n'importe laquelle des plus admirables productions de l'esprit humain serait classique : à divers titres, les œuvres de Shakespeare, de Dante, de Dostoïevski en seraient les exemples les plus probants, tout comme celles des meilleurs écrivains dits « romantiques » (→ le romantisme en littérature). Accorder l'appelation de « classicisme » à la seule beauté reconnue et éprouvée par le temps conduit ainsi vers des contradictions et des confusions. En ce sens, le classicisme serait alors la traduction fine et nuancée de sentiments éternels transposés par la perfection d'un art. À cela, il faut ajouter le sens de la rigueur et de l'ordonnance, ce qui implique un réflexe de méfiance à l'égard de tout ce qui est instinctif, primaire et non contrôlé. 1.2. En France 2.

Le Naturalisme (XIXe siècle) Les courants littéraires ► vous êtes ici Courants littéraires XIXe siècle Zola et le groupe de Médan Zola parle déjà des « écrivains naturalistes » dans sa préface à Thérèse Raquin en 1867 ; c’est à la même époque qu’il conçoit le projet des Rougon-Macquart sur le modèle de la Comédie humaine, de Balzac : ce vaste cycle romanesque forme vingt volumes, publiés entre 1871 et 1893, et raconte, comme le dit son sous-titre, l’« histoire naturelle et sociale d’une famille sous le second Empire ». Après cinq romans qui évoquent l’irrésistible ascension de personnages de bourgeois, Zola connaît un grand succès en 1877 avec l’Assommoir, qui raconte la « déchéance d’une famille ouvrière dans le milieu de nos faubourgs » (préface). C’est à l’époque de la publication de l’Assommoir que Zola réunit tous les jeudis, dans la maison de campagne qu’il vient d’acheter à Médan, près de Paris, un groupe d’écrivains, parmi lesquels Maupassant, Huysmans, Céard, Hennique et Alexis. L’imaginaire naturaliste

le romantisme en littérature Le romantisme est certainement le plus populaire des mouvements littéraires et, sans doute aussi, le moins facile à cerner dans les profondeurs. Omniprésent d'un bout à l'autre de l'Europe sans revêtir jamais les mêmes formes ni recouvrir les mêmes significations, réduit dans bien des cas à de simplistes manifestations d'un épanchement de sensibilité, il souffre de son prestige autant qu'il en bénéficie. 1. Définition de la notion 1.1. L'origine du mot romantisme renvoie au substantif roman, qui, en ancien français, est synonyme de « langue vulgaire », par opposition à la « langue noble », le latin. À partir du xive siècle, le mot roman ne sert plus qu'à désigner des récits de chevalerie en vers, puis en prose. 1.2. Emprunté par l'anglais, romant donne le dérivé romantic (attesté dès 1650), dont le sens recouvre celui de l'adjectif français romanesque. Même s'il pénètre dans la langue littéraire, l'adjectif romantique désigne une réalité encore floue. 1.3. 2. 2.1. 2.2. 3. 3.1. 3.2. 3.3.

Le naturalisme, les plus grandes œuvres et auteurs | Short Édition La genèse Parler du naturalisme, c’est parler de d’Emile Zola, car si Maupassant, Huysmans et même les frères Goncourt (Edmond et Jules ) sont inscrits dans ce courant, le naturalisme est initié par Zola et il en est l’incarnation parfaite. Le naturalisme, c’est la production d’un roman expérimental. Ecrire un roman expérimental c’est faire une étude de l’homme, à partir d’une méthode scientifique : l’expérience. Zola fut très influencé par les théories de Claude Bernard, considéré comme le fondateur de la méthode hypothético-déductive que tous les lycéens ont en horreur : Observation - Hypothèse - Expérience - Résultat - Interprétation – Conclusion. Son étude à lui, c’est le Cycle des Rougon-Macquart dont le sous-titre est d’ailleurs « Histoire naturelle et sociale d'une famille sous le Second Empire ». Le roman expérimental Tableau de l'hérédité dans la famille Rougon-Macquart Le short naturaliste Léon Hennique rapporte dans la préface des Soirées de Médan :

symbolisme Courant poétique, littéraire et artistique de la fin du xixe s. et du début du xxe s. Introduction Peu de notions sont aussi controversées que celle de symbolisme et d'école symboliste. Verlaine déjà s'écriait : « Symbolisme ? Le symbolisme a pourtant sa réalité et son originalité, qu'on le considère dans son déroulement chronologique, dans son extension géographique ou dans son contenu esthétique et ses manifestations. Si ses racines doivent être cherchées dans le romantisme allemand, dans la philosophie de Hegel et de Schopenhauer, dans le préraphaélisme anglais et l'œuvre de Swinburne, dans la tradition ésotérique du xixe s., ses origines et sa naissance sont françaises. Une « crise d'âmes » Vers 1880 prend corps dans la jeunesse littéraire et artistique un état d'esprit fait à la fois de frémissement devant la vie et de lassitude désabusée à l'égard d'une civilisation trop vieille. La décadence a ses maîtres, ses modèles. Une conscience commune La formalisation du système En Italie, G.

Naturalisme (littérature) Le terme est d'abord utilisé par la critique positiviste des phénomènes littéraires de Charles-Augustin Sainte-Beuve et Hippolyte Taine. Cherchant à découvrir les lois qui régissent la littérature, Taine soutient que la race, le milieu naturel, social et politique et le moment au cours duquel est créée une œuvre littéraire définissent ses traits spécifiques et son évolution[1]. Dans une importante étude sur Balzac, publiée d'abord sous forme d'article en 1858[n 1], Taine qualifie ce romancier de « naturaliste » en se fondant sur le fait que dans son Avant-propos à La Comédie humaine, Balzac annonce vouloir écrire « l'histoire naturelle » de l'homme[2]. Taine décrit le naturaliste comme intéressé par la description de toute force naturelle, indépendamment du beau ou de l'idéal : « Il dissèque aussi volontiers le poulpe que l'éléphant; il décomposera aussi volontiers le portier que le ministre. Henri Mitterand, Zola et le Naturalisme, Paris, PUF, coll. « Que sais-je ?

le Parnasse Mouvement de poésie française (xixe s.) qui s'opposa aux épanchements romantiques et prôna une perfection formelle et un lyrisme impersonnel. Les Parnassiens étaient des poètes de tempéraments divers, mais qui reconnaissaient pour maîtres Théophile Gautier, Leconte de Lisle, Baudelaire et Théodore de Banville, groupés autour de la Revue fantaisiste (1861) de Catulle Mendès, puis de la revue l'Art (1865) de Xavier de Ricard. Le nom du groupe date de la parution du recueil collectif le Parnasse contemporain (1866), qui réunissait, outre le nom des maîtres, José Maria de Heredia, Sully Prudhomme, Coppée, Léon Dierx, Louis Ménard, Verlaine et Mallarmé. Mouvement litteraire du 19 siecle | Littérature et savoir La littérature française du XIXe siècle se trouve dans une période définie par deux dates: 1799, lorsque le coup d’Etat qui a établi le Consulat de Bonaparte et est une manière de mettre fin à la période révolutionnaire, et en 1899, lorsque la résolution des tensions de l’affaire Dreyfus et la menace du boulanger et, enfin, où les valeurs appropriées de la Troisième République. La modernité littéraire s’affirme dans ce siècle de l’histoire mouvementée avec des courants importants qui affectent les arts, tels que le romantisme, réalisme, naturalisme et symbolisme. Siècle, Rich fonctionne toujours proche de nous, la littérature du dix-neuvième siècle, le français demeure un âge d’or de la poésie et le roman, avec de nombreux chefs-d’œuvre qui laissent percevoir, au-delà des courants littéraires réussir, les concepteurs de fortes personnalités artistiques. La riche littérature du XIXe siècle La poésie du XIXe siècle Romantisme Gérard de Nerval (1808 – 1855), dense et mystérieuse: La Chimère

surréalisme Mouvement poétique, littéraire, philosophique et artistique, né en France, qui a connu son apogée dans l'entre-deux-guerres sous l'impulsion d'André Breton. Voir aussi : surréalisme [beaux-arts]. Une crise de civilisation La Première Guerre mondiale mit en évidence le dérisoire de l'humanisme occidental. Celui-ci venait d'aboutir à une des plus grandes catastrophes de l'histoire. Jusque-là, l'homme avait trouvé refuge dans l'art ou la religion pour éviter d'être confronté à une réalité qui se dégradait peu à peu ; à partir du surréalisme, l'écart établi entre la réalité et l'irréel, entre le possible et l'impossible fut nié. Dans cette perspective, le surréalisme avait été préparé de longue date. « Deux vagues dont tour à tour chacune va recouvrir l'autre. » Bien avant la Première Guerre mondiale, les symptômes du malaise de la civilisation s'étaient déjà fait sentir dans l'art : le futurisme, le cubisme fustigèrent l'art dit « classique ». Manifestes et théories L'engagement politique

Guy de Maupassant Écrivain français (château de Miromesnil, Tourville-sur-Arques, 1850-Paris 1893). Écrivain fécond, disciple de Flaubert, Guy de Maupassant est l'auteur de contes, de nouvelles et de romans. Observateur privilégié de la paysannerie normande, de ses malices et de sa dureté, l’écrivain élargit son domaine à la société moderne tout entière, vue à travers la vie médiocre de la petite bourgeoisie des villes, mais aussi le vice qui triomphe dans les classes élevées. Naissance 5 août 1850 au château de Miromesnil, Tourville-sur-Arques, près de Dieppe. Famille Son père est un agent de change anobli d’origine lorraine ; sa mère, très cultivée et amie d'enfance de Flaubert – qui sera pour le jeune Guy comme un maître et deviendra son ami –, est issue de la bourgeoisie normande. Enfance, adolescence, jeunesse (1850-1871) Scolarité en Normandie, puis études de droit à Paris interrompues par la guerre de 1870. Un petit fonctionnaire (1871-1880) Du naturalisme à la mondanité (1880-1888) Le déclin (1888-1893)

humanisme Mouvement intellectuel qui s'épanouit surtout dans l'Europe du xvie siècle et qui tire ses méthodes et sa philosophie de l'étude des textes antiques. 1. Un terme à la multiple et féconde ambiguïté Le terme d'humanisme est l'un de ceux sur le sens desquels personne ou à peu près ne s'entend vraiment. En latin déjà, humanitas désigne ce qui distingue l'homme de toutes les autres créatures, ce qui, donc, est précisément le propre de l'homme, la culture. 1.1. Au Moyen Âge, on appelle humaniores litterae les connaissances profanes, telles qu'elles sont apprises dans les facultés des arts (notre actuel enseignement du second degré), qui ouvrent elles-mêmes accès aux facultés – de rang élevé – où l'on enseigne le droit ou la médecine. 1.2. 1.3. xviie-xixe siècles Dès la fin du xviie siècle, avec l'organisation des collèges, on appelle humanités les classes qui font suite à celles de grammaire et dans lesquelles on enseigne les lettres antiques. 1.4. 2. 2.1. 2.2. Une passion pour les Anciens 2.3.

Émile Zola Écrivain français (Paris 1840-Paris 1902). Chef de file du naturalisme, Émile Zola s’efforça d’appliquer la rigueur scientifique à l’écriture du roman. Ancré dans la France du second Empire, régime qu'il détestait, son cycle romanesque des Rougon-Macquart brosse une fresque psychologique et sociale inégalée dans la littérature française. Il fut aussi un ardent combattant pour la justice et la vérité, lors de l'affaire Dreyfus, qui déchira la France de la IIIe République. Naissance Émile Édouard Charles Antoine Zola naît le 2 avril 1840 à Paris, au 10, rue Saint-Joseph. Famille Père ingénieur italien (François Zola), mère beauceronne (née Émilie Aubert). Jeunes années (1840-1862) À Aix, se lie avec Paul Cézanne. Journaliste et écrivain (1862-1867) Publie les Contes à Ninon (1864), puis son premier roman, La Confession de Claude (1865). Écrivain naturaliste (1867-1877) Chef d’école (1877-1893) Fervent dreyfusard Retour au journalisme politique et engagement décisif dans l'affaire Dreyfus. 1. 1.1.

Dix conseils pour…Développer une bienveillance scolaire globale Par Gilbert Longhi Le déficit de considération au détriment des élèves résulte souvent d’une kyrielle d’usages ne paraissant pas prêter à conséquence. Voici des exemples extraits des travaux de l’Observatoire déontologique de l’enseignement (1). Lycée Emile Flamand …Les demi-pensionnaires patientent pour entrer au réfectoire tandis que les profs empruntent un raccourci qui les dispense de la longue file d’attente dans le froid, le vent et la pluie. Les jeunes français sont les champions du désamour de l’école. L'école, un univers pédophobe À quelques exceptions près (4) l’établissement scolaire est un univers pédophobe (5) . Dans le même ordre d’idée, Jacques Pain (6) s’intéresse à une maltraitance scolaire structurelle en notant que les établissements ignorent la parole des élèves tout en développant une vie interne déficitaire en relation et en humanité. Premier conseil : Instituer un moratoire Le dossier scolaire sert souvent à transformer passé scolaire d’un élève en passif. Notes :

Related: