background preloader

Application mobile REIMS SPORTS

Application mobile REIMS SPORTS

Comment concilier sport de haut niveau et respect de sa croissance? - rts.ch - Sciences-Tech. La pratique d'un sport d'élite inclut des entraînements nombreux, intensifs et douloureux. Or tant pour les enfants que les adolescents, ces pratiques peuvent porter préjudice à leur qualité de vie une fois adulte. Quelques règles: Eviter le surentraînement La théorie qu'il faut souffrir pour être le meilleur est dépassée, prévient Jérôme Nanchen, psychologue du sport, dans l'émission 36.9° de la RTS. Accepter les besoins d'un corps en croissance "A 4-5 ans, on a besoin de jouer et non de s'entraîner, on doit développer des compétences motrices de base et non se spécialiser", poursuit Jérôme Nanchen. Respecter son stade de développement Les filles atteignent leur pic de croissance (8 à 12 cm par an) plus tôt que les garçons. Le pic de croissance intervient à un moment variable selon l'individu, mais il est précédé et suivi des mêmes caractéristiques. Individualiser les entraînements La tolérance à l'intensité des entraînements diffère d'un individu à l'autre. Etre suivi par un médecin

Piscine, hôtel, terrasse, wi-fi : comment les stades se réinventent - Les Echos Tourisme - Transport La SNCF autorisée à prendre le contrôle exclusif d'Eurostar La Commission européenne vient d’approuver le projet permettant à la SNCF de prendre le contrôle exclusif d’Eurostar. Sous conditions. Social La Sécu va contrôler les comptes bancaires de 5 millions de... Selon Le Parisien, la Sécurité Sociale va pouvoir vérifier d’ici l’été les comptes bancaires des bénéficiaires de la CMU complémentaire, soit 10 %... Budget fiscalité Logement : l'exécutif veut rogner l’APL des plus riches Le ministre des Finances, Michel Sapin, qui veut des économies conséquentes sur la politique du logement, a dénoncé des « situations anormales »....

Reims Loisirs Tour du du 27 avril au 7 mai 2015 Le Loisirs Tour débarque dans ton quartier du 27 avril au 7 mai 2015 1 Jour = 1 quartier = des activités gratuites pour tous de 14 h à 17 h30 La Direction de la Jeunesse de la Ville de Reims et ses nombreux partenaires donnent rendez-vous aux jeunes et aux familles dans les quartiers de ta ville et proposent de nombreuses activités gratuites ouvertes à tous. Plus de nombreuses activités proposées : (Sous réserve de modification du programme et des conditions climatiques) : Foot - Basket - Volley-ball - Ateliers créatifs : bracelets – perles – déco vase, peinture - Maquillage original - Peinture - Badminton - BMX – Trottinette - Jeux d’antan - Street golf - pétanque - Jeux de fléchettes - Athlétisme - Tennis de table - Full Contact - Baby Foot - Origami - Simulateur de conduite ….. Sur place également : Stand d’informations pour les familles qui pourront préinscrire leurs enfants : - Au dispositif de loisirs « Reims Vital Eté 2015 » (12 – 17 ans) - Aux séjours (4-17 ans)

Sarcelles investit dans le sport de haut niveau pour changer son image Pauline Conradsson | 12 Avril 2015, 16h20 | MAJ : 12 Avril 2015, 16h20 207 000 € pour le club de tennis, 150 000 € pour le karaté, 140 000 € pour le rugby… Des sommes conséquentes qui relèvent d’un choix largement assumé et même revendiqué. « Je considère que le sport est un excellent vecteur d’intégration et de sociabilisation », estime l’élu, qui a aussi décidé d’ouvrir des salles de musculation les soirs et week-ends. Et il envisage d’installer des agrès en extérieur, accessibles à tous. « Ça donne une structure aux jeunes. » On ne compte plus les manifestations sportives qui se déroulent dans la commune… et les suventions exceptionnelles attribuées en conséquence : 91 000 € pour les Championnats de France de tennis en décembre dernier ou encore 165 000 € pour un gala de boxe fin-février. Autre investissement : les sportifs de haut niveau, qui sont de plus en plus nombreux à intégrer les clubs sarcellois. C’est une des belles réussites de la ville.

Quand le bain de boue devient un sport à la mode LE SCAN SPORT - À l'image du Mud Day organisé ce week-end, les courses à obstacles font fureur. Découverte d'un phénomène. Les noms intriguent. Et peuvent faire sourire. Enfin pas tout le monde. Mud Day, Spartan Race, Tough Mudder, Commando Race, So Mad, Warrior Dash, Frappadingue, etc. Gadoue, eau glacée, escalade au programme Plongeon dans des bains de gadoue et d'eau glacée, escalade de murs de plus de 2 mètres, de cordes et d'échelles en tout genre, course lestée de sacs de dizaines de kilos, reptation sous 25 mètres de barbelés, progression sous des fils électrifiés… Le programme du Mud Day parisien, organisé pour la troisième fois par Amaury Sport Organisation (ASO), vendredi, samedi et dimanche, sur le camp militaire de Frileuse (le mal nommé) dans les Yvelines, n'a pas effrayé les 25 000 Mud Guys annoncés. Dans les six «mecs» en question, se trouvent Ludovic de Beauvoir, associé chez PwC Consulting, 55 ans et tout sauf une tête brûlée. Plus de cent épreuves programmées en France

Et si on jouait au basket sur son lieu de travail ? Jean-Pierre Siutat, président de la Fédération Française de Basket-Ball, était à Toulouse jeudi. L'occasion de rencontrer les clubs de la région, mais aussi de présenter un projet ambitieux dans le domaine professionnel. Reçu à la chambre régionale de commerce et d'industrie (CCI) de Blagnac, Jean-Pierre Siutat a sensibilisé les entrepreneurs au basket. Né à Cahors, M. En présentant le «3x3», dérivé du basket traditionnel à 5 contre 5, M. Le président de la FFBB a ensuite précisé qu'il souhaitait s'inspirer du «modèle américain, dans lequel ouvriers et dirigeants se retrouvent autour d'un panier pendant leur temps libre». Par le biais de compétitions inter-entreprises, la FFBB souhaite donc inclure les professionnels dans le développement du 3x3. On connaissait le football en entreprise, peut-être le basket-ball deviendra-t-il le nouvel outil sportif destiné à défouler les salariés comme à détendre les patrons ?

Pour vivre vieux, faire du sport c'est bien, mais de manière soutenue, c'est mieux SANTÉ - Faire de l'exercice physique de manière soutenue est essentiel pour éviter une mort prématurée, selon une vaste étude menée en Australie avec des personnes d'âge moyen et plus âgées, publiée lundi 6 avril aux Etats-Unis dans la revue JAMA Internal Medicine. Les chercheurs ont suivi 204.542 sujets de plus de 45 ans pendant plus de six ans, répartis dans trois groupes. L'un était sédentaire, un autre faisait de l'exercice d'intensité modérée, comme de la natation, tandis que d'autres faisaient des efforts vigoureux, couraient régulièrement, faisaient de l'aérobic ou du tennis. "Des effets importants pour la longévité" Les auteurs ont constaté que ceux qui faisaient de l'exercice vigoureux avaient une réduction de 13% du risque de mortalité par rapport aux sédentaires et de 9% pour ceux dont l'exercice était moins énergique. L'importance d'enseigner "la réanimation cardio-respiratoire" Lire aussi :» Sport: ma course est-elle trop "molle"?»

Quand le monde du rugby fait appel à l’épargne des particuliers, Actualité/Analyse Epargne Le rugby s’intéresse à l’épargne des Français. La semaine dernière, le club professionnel de la ville de Pau a lancé une opération de crowdfunding avec l’objectif de lever 700.000 euros, via 14.000 actions à 50 euros. La Section paloise veut ainsi renforcer ses moyens à l’occasion de sa montée la saison prochaine en Top 14 (l’élite du rugby hexagonal). Ce type d’appel aux partenaires, mais aussi aux bas de laine des particuliers, n’est pas une première dans ce sport. Peu d’intérêt sur le plan financier Bien que différents par leur nature et leur ampleur, ces deux appels à l’épargne ont en tout cas un point commun : leur intérêt très limité sur le strict plan financier. La FFR proposait en effet d’emprunter sur 50 ans à taux 0. De son côté, la Section paloise offre certes de devenir actionnaire du club. Le supporter plutôt que l’investisseur Après une communication peut-être maladroite, la FFR avait d’ailleurs tenu à rectifier le tir l’an dernier. Cela suffira-t-il à convaincre ?

Courses hors stade : la FFA enterre la hache de guerre En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies... Scorecenter Podcast Emissions Dans le cadre du « Sommet de la course à pied » qui s’est tenu ce mercredi à Paris, Bernard Amsalem a tenu à repréciser ses propos qui ont irrité le monde du running ce week-end. Non, la FFA ne taxera pas les courses organisées en France et n’exigera pas des participants des frais d’engagement plus élevés. Les coureurs à pied peuvent dormir tranquille, ils ne devraient a priori par être tapés au portefeuille. Pétition et indignation « Taxer les courses ? Braillard au soutien d’Amsalem Par G.Mathieu G.Mathieu 25/03/2015 à 18:32 par Taboolapar Taboola Contenus SponsorisésContenus Sponsorisés Dailymotion.com Annuler MINI.ca

Related: