background preloader

Votre fiche de paie décortiquée, ligne par ligne

Votre fiche de paie décortiquée, ligne par ligne
La mission chargée par le gouvernement de plancher sur un bulletin de salaire plus lisible doit rendre son rapport lundi. Jusqu'ici, pour la comprendre, il fallait un mode d'emploi. Une fiche de paie française peut compter jusqu'à 50 lignes et reste une énigme pour les salariés : la mission chargée par le gouvernement de plancher sur un bulletin plus lisible doit rendre son rapport lundi 27 juillet après-midi et devrait proposer notamment de regrouper les cotisations par thème (santé, retraite, chômage). >> Lire : Vers une simplification du bulletin de salaire En attendant d'en connaître les détails, Les Décodeurs s'étaient plongés il y a quelques mois dans le maquis de la fiche de paie et des cotisations réglées par les employeurs et les salariés en 2014. Et en effet, pour la comprendre, il fallait bien jusqu'ici un mode d'emploi... (Si l'image interactive n'apparaît pas, vous pouvez la consulter en cliquant ici. ) 1. Tout salarié reçoit un salaire dit « brut ». 2. IND. IND. 3. 4. 5. F T.

Simplification des fiches de paie : avant/après en infographies – Facta Media Parmi les nouvelles mesures du « choc de simplification » présenté jeudi 30 octobre par le gouvernement : un nouveau bulletin de salaire, plus lisible, regroupant en quelques lignes les nombreuses cotisations et taxes qui le rendent pour l’instant difficilement lisible. Ce projet de simplification des bulletins de salaire n’est pas nouveau. Sous le gouvernement de François Fillon, l’article 51 de la loi Warsmann de « simplification du droit et d’allègement de la charge administrative » prévoyait une simplification des fiches de paie. Xavier Bertrand, alors ministre du travail, avait présenté une maquette des nouveaux bulletins qui devaient entrer en vigueur en 2013 : organisés en blocs, ils ne comportaient qu’une ligne pour les cotisations salariales, et une ligne pour les cotisations patronales. La seule obligation relative à l’affichage des cotisations sociales consiste donc désormais à faire mention des prélèvements sociaux et fiscaux (cotisations salariales, CSG et CRDS).

Les composantes de la rémunération La rémunération, contrepartie du travail accompli, comporte des éléments fixes et des éléments variables. Le salaire de base consiste en une somme fixe versée en échange du travail effectué. Il peut être calculé de différentes manières : Le salaire au temps : calculé en fonction du temps passé au travail Le salaire au rendement : proportionnel aux quantités produites Le salaire au pourcentage ou à la commission : dépend du chiffre d’affaires réalisé (commerciaux) •* Le salaire au service : calculé sur la note (facture) en hôtellerie -restauration Les compléments de salaire s’ajoutent au salaire de base. Prime : somme d’argent versée au salarié soit pour récompenser la fidélité (prime d’ancienneté), pour obtenir un résultat (prime de rendement), pour tenir compte des conditions d’exécution du travail (prime d’insalubrité). Gratification : versée pour récompenser le travail accompli ou à l’occasion d’événements familiaux (mariage, naissance).

Le travail coûte-t-il trop cher ? La gravité de désindustrialisation française ne fait guère de doute, mais la France se trouve déjà au bord de la récession. Dans un tel contexte, un choc de compétitivité, tel que proposé par le rapport de Louis Gallois, ne pourrait qu'aggraver encore les choses par ses effets récessifs à court terme, tant en France qu'en Europe. Le travail coûte-t-il trop cher ? (introduction au dossier) Le "choc de compétitivité" : nombreux sont ceux qui l'attendent comme le retour du Messie. Un tel choc est en effet censé, dans l'esprit de ses promoteurs, nous sortir d'un coup de la nasse de la désindustrialisation et du chômage de masse. Alternatives Economiques n° 318 - novembre 2012 Commentaires Commenter cet article

Responsabilité sociétale des entreprises : comment les PME peuvent s’y mettre ? À l’heure où les démarches RSE deviennent de plus en plus incontournables pour les PME, les dirigeants doivent savoir identifier et développer les compétences nécessaires pour définir et mettre en œuvre une telle démarche. Notre étude auprès des dirigeants en Pays de la Loire montre que l’entreprise doit savoir penser sa stratégie RSE, l’organiser et associer l’ensemble de ses parties prenantes. Comme les acteurs publics et les citoyens, les entreprises ont une responsabilité sociétale qui doit les amener à modifier leurs pratiques, leurs stratégies, voire leurs business models. Elles doivent intégrer de nouvelles attentes de la part des salariés, clients et fournisseurs, mais aussi des banquiers ou assureurs pour améliorer les impacts de leurs activités dans le domaine social, environnemental, économique et territorial dans le cadre d’une gouvernance partagée. Ces évolutions concernent tous les secteurs économiques et ne se limitent pas aux grandes entreprises.

Quelles sont les régions les plus touchées par le chômage ? Les écarts sont énormes. Selon les comparaisons régionales réalisées par l'Insee, le Languedoc-Roussillon affichait un taux de chômage de la population active de 13,7% au deuxième trimestre 2012. Sur la même période, celui-ci s?élevait à 8,3% dans les Pays de la Loire (8,3%). Ces deux chiffres sont à comparer au taux de chômage moyen en France métropolitaine: 9,7%. Parmi les régions les plus sinistrées par ce fléau, on peut également citer le Nord-Pas-de-Calais (13,2%), mais aussi Provence-Alpes-Côte d'Azur (11,3%), la Picardie (11,8%), la Haute-Normandie (10,9%) et Champagne-Ardenne (10,4%). Les Pays de la Loire sont plutôt épargnés Les régions relativement épargnées par la violente augmentation du nombre de demandeurs d? Le Languedoc-Roussillon enregistre aussi la plus forte progression annuelle Le Languedoc-Roussillon ne se distingue pas seulement par son taux de chômage record.

20 Minutes Pourquoi choisir Accor : Rémunération globale et avantages Pour répondre au mieux aux attentes de ses collaborateurs partout dans le monde, Accor a défini une politique de rémunération mondiale qui se décline selon les pratiques spécifiques à chaque pays. Un employeur attractif … Conscient de la valeur de ses collaborateurs, Accor met tout en œuvre pour leur offrir une rémunération globale attractive, reconnaissant la compétence et la performance tout en respectant les principes d’équité et de non discrimination. Une rémunération individualisée et motivante pour le personnel encadrant Dès le premier niveau de management, le package de rémunération des collaborateurs encadrant comprend une part variable incitative liée à leur performance. … qui associe les collaborateurs aux succès du Groupe … Chacun participe à la création de valeurs à travers des dispositifs spécifiques adaptés selon les pays, qui associent les équipes au développement du Groupe. (*) … et reconnaît les talents Un employeur attentif… … qui donne accès à de nombreux avantages

France info

Related: