background preloader

Comment utiliser les réseaux sociaux pour séduire les consommateurs ?

Comment utiliser les réseaux sociaux pour séduire les consommateurs ?
Petit à petit, les réseaux sociaux prennent leur place dans les stratégies de relation client multicanal. D'ailleurs, selon la deuxième édition de l'étude Social media attitude du SNCD, ils s'imposent devant le téléphone et le courrier dans la hiérarchie des canaux de relation avec la marque suite à l'achat. D'où l'intérêt de soigner sa présence sur Facebook ou Twitter. Et les clients mordent à l'hameçon puisque 36% des socionautes sont fans d'au moins une marque ; 32% ont déjà posté un avis et 27% sont prêts à acheter via un réseau communautaire. Enfin, le bouche-à-oreille reste une valeur sûre, y compris sur la Toile, puisque 37% prennent en compte les avis ou remarques publiés. Face à ces nouveaux comportements, les directions de la relation client ont tout intérêt à capitaliser sur ces échanges spontanés. 1-Définir les objectifs à atteindre Y aller, certes, mais pour dire quoi ? 2- Se lancer et communiquer Ouvrir une page sur Facebook ou un compte Twitter est à la portée de chacun.

http://www.relationclientmag.fr/thematique/acteurs-strategies-1014/Breves/Comment-utiliser-les-reseaux-sociaux-pour-seduire-les-consommateurs--52764.htm

Related:  7 – Fidéliser ou conquérir : l’entreprise doit-elle choisir ?Ressources cours mercatiqueProjet TerminaleRessources diverses (Mana/Merca)Pourquoi et comment l' E marketing

La fidélisation client : un enjeu stratégique capital Beaucoup de marchands, qu'ils aient une boutique physique ou virtuelle, pensent que leur fond de commerce correspond à leurs produits. C'est une erreur. Le fond de commerce d'une société repose sur son portefeuille clients, ses bases de données (BDD). la segmentation des jeux vidéos peut-elle éclaircir la relation clients ? Comme toutes les autres industries, le jeu vidéo a besoin de s’appuyer sur une segmentation, afin de bien connaître sa cible, et orienter les actions marketing vers les bons consommateurs. En 1996, le Docteur Richard Bartle publie dans un article un découpage en 4 grands profils des utilisateurs de jeux multi-joueurs. Ses travaux débouchent sur la publication d’un test (le Bartle Test) à destinations des joueurs. Basé sur une série de questions, le test calcule automatiquement votre pourcentage d’affinité avec chacun de ces 4 profils. Le test en lui-même a été souvent critiqué, à cause de ses questions jugées un peu trop simplistes, ou trop dichotomiques…Néanmoins, la création de ces 4 catégories de joueurs est devenue un outil en or pour les game designers, qui peuvent s'en servir pour orienter leur jeu vers une cible bien particulière. quelle segmentation pour les joueurs ?

CAS D'ECOLE 3: STRATÉGIE D’EXTENSION DE LA GAMME : COMMENT MONTBLANC S’EST IMPOSE COMME UNE MARQUE GLOBALE Tout le monde connaît Montblanc à cause du stylo, Mais la plus grande force de la marque pouvait également devenir sa plus grande faiblesse. Richemont (l’entreprise propriétaire de la marque Monblanc) est au coeur des problématiques du luxe : numéro deux mondial du secteur, il est également propriétaire de Cartier, Van Cleef, Lancel, etc. Montblanc risquait de s’étioler. C’est le revers de la médaille de l’identification d’une marque à un produit... Le risque devenait d’autant plus fort que le fameux stylo en résine noire a commencé à s’essouffler commercialement. Les années 1980 avaient fait sa fortune.

La percée surprise
 du berrichon Rians Preuve que l’on peut se faire une place à côté des géants comme Danone ou Nestlé, cette laiterie familiale cartonne grâce à des produits ultraciblés. Cela devait se limiter à un petit tour de piste avec vin d’honneur et desserts lactés. Ce fut un raz-de-marée. Le 15 septembre dernier, Rians a ouvert les portes de ses usines au public pour fêter ses 111 ans. Les expériences peer-to-peer vraiment fiables pour connaître l'opinion des consommateurs ? Demander directement l'avis des consommateurs, quoi de mieux pour se faire une idée lorsque l'on est une marque qui vend un produit ? Toutefois, l'opinion exprimée en public est-elle vraiment fiable ? Est-ce réellement la pensée de chacun ou est-ce l'influence sociale qui parle ? Placer les consommateurs au cœur de la conception du produit pour que ces derniers se sentent impliqués est un concept qui plaît beaucoup actuellement. Des marques comme M&M's permettent en effet à ceux qui le veulent de donner leur avis sur les nouvelles couleurs ou goûts possibles du produit. Mais cet avis est-il bien celui des consommateurs ou sont-ils influencés ?

12 conseils pour faire de vos clients des fans ! Suite à notre article 45 conseils pour améliorer son Service Clients, nous avons eu quelques remarques de lecteurs qui nous rappelaient qu’il existait bien d’autres techniques pour retenir ses clients et en faire des Fans… C’est pourquoi dans cet article nous avons rassemblé 12 conseils supplémentaires pour transformer vos clients en Fans ! 1 – Innovez, soyez toujours au fait des dernières tendances Quand la panne est programmée par le fabricant Machine à laver en panne au bout de cinq ans, téléviseur qui ne fonctionne plus au bout de trois... Est-ce une fatalité si les biens d'aujourd'hui durent moins longtemps qu'avant? Le Centre européen de la consommation (CEC) est persuadé qu'il s'agit d'obsolescence programmée. Le Centre européen de la consommation vient de publier une étude intitulée: l'obsolescence programmée, dérive de la société de consommation. Cette étude a été faite avec l'aide de Lydie Tollemer, une étudiante qui vient d'écrire un mémoire sur le sujet.

Les relations commerciales avec les fournisseurs : des négociations libéralisées qui restent difficiles Les relations entre les entreprises agroalimentaires et la grande distribution sont caractérisées par des tensions récurrentes. Les pouvoirs publics sont donc périodiquement intervenus pour rétablir l’équilibre contractuel. Les outils réglementaires de la régulation des relations commerciales La loi Galland du 1er juillet 1996, en clarifiant la fixation de la « marge avant [1] », a permis d’éradiquer les pratiques de revente à perte et des prix prédateurs . La distribution a alors développé les services de « coopération commerciale », et donc accru les « marges arrière [2] », correspondant à cette coopération commerciale, mais non susceptibles d’être répercutées dans les prix de vente au consommateur. La loi sur les nouvelles régulations économiques du 15 mai 2001 a lutté contre les abus de puissance d’achat, de dépendance économique et pour la justification des marges par des services contractualisés effectivement rendus.

Comment le coréen Samsung a gagné la guerre du smartphone Ce mardi 5 mars à Suwon, à 30 kilomètres de Séoul, la Samsung Digital City est dans le rush. Dehors, des dizaines de grues s’activent pour achever la construction des tours jumelles de 30 étages qui permettront, d’ici mai, de porter à 23 000 personnes les effectifs du centre de recherche de la marque. A l’intérieur, les ingénieurs fignolent les derniers détails du Galaxy S4, le smartphone qu’elle commercialisera au même moment. «Mon manager m’a donné quelques heures pour résoudre un bug», nous explique, un peu tendu, l’un d’eux, employé sur l’application photo des smartphones, entre deux gorgées de Coca avalées dans la cafétéria qui surplombe l’entrée du complexe. Ce nouveau téléphone n’est pas juste l’énième modèle du géant coréen. Si son prédécesseur – le GS3, écoulé à plus de 35 millions d’exemplaires – avait déjà titillé les ventes de l’iPhone 5, le GS4 doit, lui, définitivement distancer le concurrent américain.

La notion de besoins La notion de besoins On entend par besoin un sentiment de manque, d’insatisfaction lié à l’origine à une nécessité physiologique non contrôlée (manger, boire, ...) puis élargi à des champs plus vastes par la psychologie.Non comblé, inassouvi, le besoin crée chez l’individu une tension, une frustration. Le besoin est le point de départ de la consommation : sans besoin, pas d’achat.La force de la publicité repose majoritairement sur ces besoins, réels ou créés. Le produit ou le service est présentés comme le moyen de ne plus être frustré. Par ailleurs, cette frustration aura été créée ou exacerbée.Ainsi, le manque est généré... pour mieux le combler. Ne confondons pas le besoin et l'envie ! Insomny, le premier café qui vous maintient éveillé pour regarder la télé toute la nuit Buzzman lance une marque de café pour promouvoir les offres Canalplay Buzzman frappe fort. Encore. Après le succès de son dernière carré pour Milka, Buzzman sort une nouvelle fois du digital pour aller créer une véritable marque de café. Le constat est simple : on ne peut pas profiter des milliers de films et séries disponibles en VOD non-stop puisqu’on a forcément besoin de dormir. Fort de ce constat, Buzzman a eu la brillante idée de lancer un café fort en caféine pour maintenir le spectateur éveillé, lui permettant ainsi de profiter de l’offre Canalplay.

Related: