background preloader

Tableau de bord et bilan social

Tableau de bord et bilan social
Related:  Cours de BTS MUC

Argumentation commerciale (SONCAS) Dans toute négociation, le commercial doit montrer son envie -et non son besoin- de vendre. Pour parvenir à transposer ce principe dans son acte de vente, il est impératif que le vendeur considère que le client qui est devant lui est unique, et il ne le prouvera qu'en suivant un processus précis de communication. Il ne suffit pas de dire les choses, il faut les dire dans l'ordre pour convaincre son interlocuteur. Ainsi, après le premier contact soigneusement préparé, une écoute soignée suivie d'une reformulation intelligente permettront d'argumenter avec puissance. Les phrases et situations interdites lors du premier contact Sachant que vous n'aurez pas d'autre occasion de faire une première bonne impression, évitez de surcroît de vous exprimer sur les sujets ou dans les contextes suivants : Comment débuter l'entretien commercial ? Qu'est-ce que l'écoute active ? Retenez bien que l'on n'achète que pour une ou deux motivations principales seulement.

Le rôle du tableau de bord au sein de l’entreprise : Tout sur l'entreprise ... Les raisons qui peuvent inciter une entreprise à élaborer un tableau de bord consiste essentiellement à apprécier les délégations et à contrôler la validité de la gestion prévisionnelle. La mise en œuvre et l’élaboration du tableau de bord exigent un effort considérable de la part des différents responsables de l’entreprise. Il est souvent considéré comme une charge de travail supplémentaire. Une telle charge doit être justifiée, alors quel sera l’impact du tableau de bord sur la gestion d’entreprise ? en effet, les raisons qui peuvent inciter une entreprise à élaborer un tableau de bord, ou améliorer un système d’information préexistant consistent essentiellement à apprécier les délégations et à contrôler la validité de la gestion prévisionnelle. Un moyen d’apprécier la délégation des pouvoirs La délégation de pouvoirs est nécessairement pratiquée par toutes les grandes ou moyennes entreprises, et à moindre degré par les firmes d’une taille réduite. Une banque de données

SONCAS Accident du travail : taux de fréquence, indice de fréquence Le taux de fréquence est le nombre d’accidents avec arrêt de travail supérieur à un jour, survenus au cours d’une période de 12 mois par million d’heures de travail, alors que l’indice de fréquence est le nombre d’accidents de travail pour 1 000 salariés. Taux de fréquenceIndice de fréquence Taux de fréquence Le taux de fréquence se définit par le rapport suivant: Le nombre d’heures travaillées est obtenu en multipliant : effectif équivalent temps plein de l’entreprise X nombre d’heures de travail effectuées chaque année par une personne à temps plein. Par exemple Le nombre d’heures de travail annuelles pour un salarié qui effectue 35 heures par semaine, 47semaines par an ( dans la mesure où il bénéficie de 5 semaines de congé par an) sera de: 47 X 35, soient 1645 heures pour un salarié temps plein de cette entreprise. Indice de fréquence L‘indice de fréquence, c’est le nombre d’accidents pour 1 000 salariés. Indice de fréquence = nombre d’accidents avec arrêt x 1 000 / nombre de salariés .

SONCAS Taux de fréquence, taux de gravité : que nous disent-ils exactement ? - Art. L4221-1 (ex R233-11) : Sécurité des personnes et risques professionnels sur Viadeo Admettons que votre entreprise soit dans la branche de la Métallurgie. Vos TF et TG sont respectivement de 23.9 et 1.12. Sachant que, en 2008, dans la Métallurgie, les valeurs moyennes sont TF = 24.2 et TG = 1.09, vos résultats sont-ils corrects ou alarmants ? Pour le savoir, reprenons la question à partir des équations permettant de calculer les TF et TG. Taux de fréquence :TF = (nombre d’accidents de travail avec arrêt x 1 000 000) / nombre d’heures travaillées. Considérons le nombre d’heures que travaille un salarié au cours de sa vie professionnelle : 42 ans x 45 semaines (52 – 5 semaines CP – 2 semaines « fériés + maladie ») x 35 heures/semaine = 66150 heures Reprenons le calcul du TF : TF = nb ATAA x (1000000 / nb heures travaillées) Divisons 1 000 000 et le nombre d’heures chacun par 66150. Donc TF = 15.1 x le nombre d’accident par vie professionnelle pouvant survenir à vos salariés effectuant l’ensemble de leur carrière au sein de votre entreprise.

Accident du travail : taux de gravité Twitter Facebook S'abonner au flux RSS Accueil » Accidents du travail » Impact financier des AT » Accident du travail : taux de gravité Accident du travail : taux de gravité Par Marie-Thérèse Giorgio · 4 mai 2011 · Aucun commentaire Le taux de gravité représente le nombre de journées indemnisées pour 1 000 heures travaillées, c’est à dire le nombre de journées perdues par incapacité temporaire pour 1 000 heures travaillées. Le taux de gravité des incapacités temporaires correspond au nombre de journées d’incapacité temporaire pour 1 000 heures de travail. Le taux de gravité se définit par le rapport suivant : Taux de Gravité= nombre de journées indemnisées x 1000 / nombre d’heures travaillées Le nombre d’heures travaillées est obtenu en multipliant :effectif équivalent temps plein de l’entreprise X nombre d’heures de travail effectuées chaque année par une personne à temps plein. Exemple Vous pouvez lire également les articles suivants : Laisser un commentaire Thématiques abordées Comprendre échanger

Related: