background preloader

Site spécialisé des insectes comestibles

Site spécialisé des insectes comestibles
Pour beaucoup d’européens, manger des insectes au cours d’un repas est encore considéré comme surprenant. Les insectes comestibles disposent pourtant de nombreux atouts : Ils représentent des aliments riches en proteinesLa production d’insectes a un faible impact environnementalIls offrent une solution pour nourrir 9 milliards d’individus d’ici 2050Ils sont une alternative aux productions animales traditionnellesIls constitueraient une source plus sûre de nourriture Pour connaitre les autres atouts de cette alimentation, cliquez ici. "Pour voir l'avenir de notre alimentation, il faut regarder à la hauteur de nos pieds" Retrouvez l'actualité générale sur les insectes comestibles.

http://www.mangeons-des-insectes.com/

Related:  Insectes comestiblesMicronutrisInsectes

VIDEO. Des insectes au supermarché Claude Massonnet | 23 Nov. 2013, 06h53 | MAJ : 23 Nov. 2013, 11h55 Entre le stand de dégustation de Perrier et celui du beaujolais nouveau, voici Futurefood. Traduisez l’alimentation de demain, à base d’insectes. Ces nourritures pour initiés font leur entrée dans la grande distribution. C’est l’hypermarché Auchan de Pérols, près de Montpellier (Hérault), qui en a eu l’initiative le premier, depuis jeudi, avec la marque Crickeat. Ici, pour que les clients se décident à choisir un sachet apéritif de grillons ou de vers à soie, les animateurs du stand s’activent et proposent des séances de dégustation.

Micronutris industrialise l'élevage d'insectes - Agroalimentaire Convaincre les consommateurs français et européens de passer à l’entomophagie est le défi que compte relever un jeune entrepreneur toulousain. "L’insecte est l’aliment du futur", assène Cédric Auriol. Les arguments nutritionnels ne lui manquent pas : les insectes sont à la fois riches en protéines, en vitamines et en minéraux, et pauvres en graisses. L’opportunité Pour nourrir neuf milliards d’humains à l’horizon 2050, les insectes, très riches en protéines, en vitamines et en minéraux, constituent une alternative.

Branches (Yonne) : le deuxième élevage d'insectes comestibles en France - France 3 Bourgogne Grillons, criquets et vers de farine...Lancée en avril dernier, la ferme Diminicrickets possède un "cheptel" de 800 000 têtes. Par Marianne Picoche Publié le 11/05/2014 | 11:57, mis à jour le 12/05/2014 | 12:08 Les grillons sont une des trois variétés d'insectes produits par la ferme Diminicrickets, avec les vers de farine et les criquets. Née en avril dernier, la société Diminicricket - clin d'oeil au personnage de Walt Disney - a été créée par Dimitriti et Nicolas, deux entrepreneurs qui ne viennent pas du monde agricole et qui ont dû se former "sur le tas". L' élevage d'insectes pour l'alimentation humaine est une activité novatrice, dans la mesure où il n'existe qu'un seul élevage en France, à Toulouse où la société Micronutris possède une unité de production de 650 m2 depuis mai 2012. Une dégustation organisée par Diminicrickets dans une jardinerie de Sens pour faire connaître ses produits

Vous reprendrez bien du criquet Namur-Luxembourg Mussy Je me suis souvenu qu’il y a plusieurs années, à l’occasion de la participation à de nombreuses missions économiques, il y en avait une dont j’ai toujours gardé un souvenir particulier", explique Jean-Pol Mostade, administrateur-délégué du Petit Paradis de Mussy, PPDM pour les intimes et parc récréatif et éducatif de plein air ouvert en août dernier. Et d’ajouter : "Lors de l’une d’entre elles j’ai eu l’occasion de déguster des insectes en amuse-gueule, donc sous forme de chips. Cela ne m’avait pas déplu du tout !" Un souvenir qui vaut maintenant un passage à l’acte quelque peu étonnant dans nos régions, le lancement d’un élevage de criquets pèlerins destinés à l’alimentation. Jean-Pol Mostade ne s’est pas lancé dans l’aventure sur un coup de tête.

Micronutris lève 1,5 million d'euros pour élever des insectes La start-up toulousaine commercialise une gamme de biscuits à base de larves de scarabée et de grillons. Aux portes de Toulouse, dans un local high-tech de 650 m², Micronutris produit chaque mois une tonne de grillons et de vers de farines, ou larves de scarabée. Une microproduction appelée à grandir très vite, espère Cédric Auriol, son fondateur. Objectif: commercialiser un peu partout sa gamme de biscuits aux larves de scarabée et ses petits gâteaux au grillon, riches en protéines, Omega 3, minéraux et vitamines, mais pauvres en graisse et respectueux de l'environnement. «Nous avons trois canaux de distribution. Entomophagie en France : ou acheter des insectes Vous êtes souvent quelques-uns à nous poser des questions sur la qualité ou les risques d’allergies aux insectes que nous vendons ainsi que sur la traçabilité de nos produits. Des craintes légitimes, mais que nous voulons tout de même dissiper. Vous n’avez rien à craindre des insectes que je propose sur ma boutique tout autant […]

Protéines du futur: Quatre étudiants caennais imaginent et créent des pâtes aux insectes « Les enfants, ce soir on mange des torsades aux insectes ! » Vos bambins font la grimace ? Rassurez-les. Ces pâtes ressemblent à… des pâtes. Production d’insectes comestibles en Ile-de-France Aurélien Brès, Ingénieur diplômé de l’École Polytechnique L’entomophagie, fait de manger des insectes, ne représente sans doute pas une perspective alléchante pour la plupart des Franciliens. Cet article s’attache pourtant à démontrer divers avantages que pourrait présenter la production et la consommation d’insectes comestibles, au regard d’évolutions prévisibles. Après une analyse des enjeux en termes de densité et d’énergie, suit une tentative d’esquisse de ce que pourrait être l’élevage d’insectes comestibles en région parisienne. Densité et proximité

Bientôt des criquets pèlerins gaumais dans nos assiettes Il y a cinq ans, Jean-Pol Mostade s'est lancé dans la culture des orties. Aujourd'hui, il est en train de mettre en place un élevage de criquets pèlerins. C'est un élevage qui demande peu d'investissement, le criquet mangeant essentiellement de l'herbe. Mangeons Des Insectes : le site spécialisé sur les insectes comestibles Chaque Français consommerait 500 g d’insectes par an, c’est vrai ça ? Au cours de vos lectures sur la consommation d’insectes comestibles, vous êtes peut être déjà tombé sur un chiffre aussi étonnant que difficile à croire ou à imaginer d’autant qu’il concerne chacun d’entre nous. Chaque Français, petit ou grand, favorable ou totalement réfractaire à l’idée même de manger des insectes, consommerait de façon involontaire près de 500 g d’insectes par an. Cependant, la source et l’origine de ce chiffre dans les articles ou les vidéos le mentionnant sont rarement évoquées.

Micronutris, leader de l’alimentation à base d’insectes - 19/01/2016 - ladepeche.fr Depuis 2011, l’entreprise toulousaine Micronutris est devenue le leader européen de l’alimentation humaine à base d’insectes. Son PDG fondateur, Cédric Auriol a déjà conquis les professionnels de la restauration et se tourne aujourd’hui directement vers les consommateurs et donc vers la grande distribution pour proposer des produits de plus en plus variés. « Ces derniers mois ont été marqué par le lancement sur le marché de produits grand public à base de poudre d’insectes dont des pâtes aux insectes ou encore une barre énergétique. Notre développement se réalise aussi à l’international avec la signature de partenariats en Chine et en Amérique du Nord pour la commercialisation de nos produits » détaille le chef d’entreprise qui emploie aujourd’hui 12 personnes et qui a réalisé en 2015 près de 100 000 euros de chiffre d’affaires. En 2016, La Dépêche du Midi réitère l’organisation des « Septuors » « Innovation & Economie ». Agissant sur tout son territoire, une première...

Alternative food David Faure Le Petit Pois carré et son écume de Carottes, Vers de Farine The small Square Peas and ecume of Carrots, Mealworms Crémeux de Maïs, Foie Gras poêlé,Croustillant de Grillons au Sarrasin, Neige de Pop Corn et Maïs déshydraté Les Gaumais mangeront-ils du criquet? MUSSY-LA-VILLE - Après diverses activités et une culture d’ortie, Jean-Pol Mostade se diversifie en proposant l’élevage de criquets comestibles. Pour lui, les criquets bouillis ou frits sont peut-être les futurs steaks. Et certainement la nourriture d’avenir. Jean-Paul Mostade, le criquet c’est l’aliment de l’avenir ? On peut dire que « tout est bon » dans l’insecte.

Les insectes, protéine du futur ? Des criquets dans les sucettes, des larves de coléoptères dans les gâteaux apéros… Les insectes arrivent encore timidement dans la gastronomie occidentale. Ils constituent pourtant une source privilégiée de protéines dans bien des pays. Quatre jeunes chercheurs français misent sur les insectes comme source de protéines dans les rations des animaux.

Related:  Projet tuteuré : l'entomophagie