background preloader

Chu Teh-Chun 16/03/2014

Chu Teh-Chun 16/03/2014
Pour sa saison estivale, la Pinacothèque de Paris renoue avec une exposition unique : Le Mythe Cléopâtre. Cléopâtre VII Thea Philopator, dernière reine d’Égypte membre de la dynastie des Ptolémées, maîtresse de Jules César puis compagne de Marc-Antoine, a eu une vie exceptionnelle, devenue légendaire. Malgré la rareté des sources historiques, ses amours et sa fin tragique ont suscité la fascination et son histoire a très tôt inspiré les écrivains et les artistes. Cléopâtre devient une figure iconographique majeure de la fin du XVIe siècle au XIXe siècle. Considérée tantôt comme une femme fatale, puissante et tentatrice, tantôt comme la victime de forces politiques qui la dépassent, voire comme une héroïne qui a préféré la mort plutôt que la soumission à son vainqueur, Cléopâtre est immortalisée par les artistes et s’inscrit dans l’imaginaire collectif. Le parcours de l'exposition commence sur la Pinacothèque 2, située au 8, rue Vignon > Related:  Peinture

Carl Larsson (1853-1919), L’imagier de la Suède L’exposition «Carl Larsson, l’imagier de la Suède» au Petit Palais présente pour la première fois en France la grande figure de l’art suédois des années 1900. Cent vingt œuvres - aquarelles, peintures, estampes et meubles - plongent le visiteur dans une vie domestique paisible et une campagne tout aussi policée, symbole de l’art de vivre à la suédoise. Grâce aux prêts exceptionnels consentis par le Nationalmuseum de Stockholm et la maison de Larsson à Sundborn, le public découvrira les différentes facettes de son art. Travaillant aussi bien la peinture, l’aquarelle et la peinture murale, c’est surtout pour son travail d’illustration que Carl Larsson (1850-1919) a connu de son vivant une gloire internationale qui s’est maintenue jusqu’à nos jours. L’artiste eut pourtant une toute autre ambition. Larsson sut finalement s’imposer dans un registre inédit : la description de sa vie familiale dans l’univers coloré de sa maison du village de Sundborn, dans la région pittoresque de Dalécarlie.

L'Art en guerre, France 1938-1947 Près de 400 œuvres de plus de 100 artistes sont présentées, complétées par de nombreux points documentaires et filmiques inédits. Rassemblées et commentées en 10 séquences fortes, elles expliquent comment, dans un contexte menaçant d’oppression et de pénurie (entre 1938 et 1947), les artistes ont modifié en profondeur les contenus et les formes de l’art en France. En introduction, l’Exposition internationale du Surréalisme de janvier 1938 apparaît comme prémonitoire au moment de la montée des périls, avant même les accords de Munich et « sous l’angle du sombre » et de « l’étouffant » défini par André Breton et Marcel Duchamp. Certains de ses exposants seront bientôt arrêtés alors que les autres tenteront de s’exiler sans que ce soit toujours possible. Entre 1944 et 1947, les œuvres de l’après-guerre répondent à la violence faite aux corps et aux esprits depuis des années. L'exposition se tiendra du 19 mars au 8 septembre 2013 au Musée Guggenheim de Bilbao. Pour prolonger votre visite :

Voix contre oreille - Aligre FM - Paris 93.1 Dans le cadre de cette émission, Florence Matton recueille les points de vue sur l’actualité de ses invités et invite à partager avec les auditeurs leurs expériences. Ce sont des auteurs, des responsables d’association, des sociologues, des médecins, des grands voyageurs… En 14 ans d’existence, dans ce magazine, plus de 5 000 personnalités diverses qui ont cependant un point commun : leurs parcours atypiques, leur réflexion et leur engagement que l’on pourrait qualifier « d’alternatif ».

Impressions à Montmartre Eugène Delâtre & Alfredo Müller Le Musée de Montmartre vous invite à découvrir l’âge d’or de la gravure à l’eau-forte à Montmartre. Réunissant pour la première fois à Paris près d’une centaine d’oeuvres d’Eugène Delâtre et Alfredo Müller, l’exposition Impressions à Montmartre replace ces artistes dans le contexte de la « révolution de la couleur » qui bouleverse l’art sur papier autour de 1900. Montmartre est alors le coeur de l’Europe artistique et littéraire et le théâtre d’une effervescence créatrice qui essaimera dans tout le continent. Il y émerge une génération d’artistes qui s’inscrit entre les grands maîtres impressionnistes des années 1875 et la première génération d’avant-garde du début du vingtième siècle. Le parcours de visite fait valoir le rôle fondamental d’Eugène Delâtre dans cette expérimentation. Eugène Delâtre (1864-1938) : Dans son atelier de la rue Lepic, véritable centre névralgique du Montmartre artiste, Eugène Delâtre fédère un groupe de peintres-graveurs.

Pinacothèque de Paris Des chefs d'entreprise indépendants Un modèle original : un groupement de chefs d'entreprise indépendants Le Groupement des Mousquetaires est un distributeur qui regroupe des entrepreneurs et chefs d’entreprise indépendants. Ceux-ci sont les adhérents du Groupement des Mousquetaires. Ils sont propriétaires de leurs points de vente et entièrement responsables de leur gestion. Chaque adhérent a la possibilité d’entrer dans le capital du Groupement et de devenir membre associé de la Société Civile des Mousquetaires (SCM). L’entreprise est gérée directement par ses propres adhérents, ce qui lui garantit la stabilité d’un groupe non soumis aux aléas des marchés financiers et l’implication au premier degré de tous ses membres. Ce groupement d’indépendants repose sur une organisation unique. Il est donc codirigeant de cet ensemble, en consacrant à sa gestion deux jours par semaine.

Au-delà du street art : 11 artistes incontournables exposés à Paris Du 28 novembre 2012 au 30 mars 2013, le musée de la poste accueille Au-delà du street art, une exposition qui se concentre sur 11 références du genre. Leur point commun ? Avoir participé à la reconnaissance de cet art graphique urbain longtemps resté cantonné dans l’underground. Banksy, Shepard Fairey (aka Obey), Invader, Miss Tic, L’Atlas, Dran, C215, Rero, Swoon, Ludo et Vhils. Les organisateurs de l’expo n’ont pas lésiné pour proposer un casting alléchant, qui permettra aux néophytes de découvrir un large éventail de la scène street art française et internationale. Le menu proposé est tout aussi ambitieux, avec un total de 70 œuvres présentées sur une multitude de supports, 11 espaces distincts, du visuel, de la vidéo, un retour sur l’histoire du street art et tout un programme d’évènements allant de la séance de dédicace à l’initiation au graff pour les enfants. Au-delà du Street art

Edward Hopper Exposition présentée au Grand Palais du 10 octobre 2012 au 28 janvier 2013 Les peintures d’Edward Hopper ont la simplicité trompeuse des mythes, l’évidence des images d’Epinal. Chacune d’elles est un condensé des savoirs hypothétiques, des rêves que nous inspire l’Amérique. Conçue chronologiquement, elle se compose de deux grandes parties : la première, consacrée aux années de formation, rapproche les œuvres de Hopper de celles de ses contemporains et de celles, découvertes à Paris, qui ont pu l’inspirer. Retrouvez tout l'univers de Edward Hopper sur votre tablette numérique en téléchargeant sur l'Appstore l'application pour iPad ou sur Google play, l'application pour Android. Commissaire Didier Ottinger, directeur adjoint du MNAM – Centre Pompidou

Les Membres de l’Adpavab | ADPAVAB - Association pour le Développement des Parcs d'Activités des Villes d'Argenteuil et de Bezons Spécialiste de l'ingénierie du bâtiment, orienté vers les économies d’énergie...En savoir + HYPERIX : Caoutchouc & plastique. La mise en forme des idées pour un joint performantEn savoir + Cèdre collecte, trie et recycle les déchets des entreprises du secteur tertiaire en Ile-de-France...En savoir + Recrutement CDD / CDI et interim dans les domaines industriel, logistique et tertiaire...En savoir + Une expertise éprouvée en gestion alternative ainsi qu'un savoir-faire reconnu en investissement socialement responsaEn savoir + EMS vous propose les solutions les plus adaptées dans le domaine de la sécurité incendie...En savoir +

Canaletto - Guardi | Musée Jacquemart-André : une collection unique à Paris, Paris - géré par Culturespaces Venise et son charme intemporel deviennent au XVIIIe siècle le sujet de prédilection de peintres appelés védutistes. Leurs vues de Venise se répandent très vite en Europe et font de la veduta, encore de nos jours, le genre le plus collectionné et l’un des plus aimés du public. Pour la première fois en France et grâce à des prêts exceptionnels, le Musée Jacquemart-André a consacré une exposition à la veduta, dont Canaletto et Guardi sont les artistes les plus connus et les plus brillants. Ce genre pictural est très peu représenté dans les collections publiques et privées françaises. L'exposition "Canaletto-Guardi, les deux maîtres de Venise" a ainsi créé l’événement du 14 septembre 2012 au 14 janvier 2013 au Musée Jacquemart-André avec une soixantaine d'oeuvres exceptionnelles. Le Musée Jacquemart-André présentait également des « caprices » : de remarquables scènes d’une Venise imaginaire, peintes par Canaletto, Guardi et Bellotto.

Halle Saint Pierre - Art brut, art singulier - Paris www.stane.asso.fr - Accueil EVENEMENT ! Des estampes d'Hokusai présentées au public pendant trois mois Soyez attentifs, vous pourriez être surpris et remporter de nombreux lots ! Le musée national des arts asiatiques - Guimet vous proposera prochainement de jouer avec les photographies mises en ligne par la communauté "D'Asie ou d'ailleurs - le jeu" pour vous faire deviner si elles ont été prises en Asie ou Ailleurs. L’objectif du jeu, qui se matérialisera via une plateforme web, sera d'identifier correctement les photos qui ont été prises en Asie et celles qui ont été faites quelque part ailleurs. Plus le joueur remporte de points plus il augmente ses chances de gagner un lot. Il existe trois possibilités pour gagner des points : en s’inscrivant, le joueur remporte 5 points ; En identifiant correctement une photo, il remporte 2 points ; enfin à chaque nouvelle photo qu’il publie en ligne, il remporte 5 points. Pour jouer, il faudra se rendre sur le site Internet « D’Asie ou d’ailleurs, le jeu » bientôt en ligne et s’inscrire par formulaire ou via son profil Facebook. Bientôt en ligne !

HEY! MODERN ART & POP CULTURE Titine K-Leu 15 septembre 2011 – 4 mars 2012 Le musée de la Halle Saint Pierre et la revue HEY! Qu’ils détournent les fondements d’une civilisation technicienne dont ils représentent les ouvertures permises à la création artistique et à la libre invention, ou qu’ils entretiennent les liens les plus ténus possibles avec toute espèce d’environnement culturel ou de médiatisation, la soixantaine d’artistes présentés dans l’exposition ont en commun de contester les frontières hiérarchiques qui séparent le grand Art de la culture populaire. Murielle BELIN (France) – Pierre BETTENCOURT (France) – Stéphane BLANQUET (France) – Karotte & Chris BONOBO (France) – Ray CAESAR (USA) – CHICKEN (France) – Robert COMBAS (France) – Dave COOPER (Canada) – Alfred Eugène COURSON (France) – Robert CRUMB (USA) – Henry DARGER (USA) – David B. CABINET DE CURIOSITÉ / Pierre Bazalgues MUSÉE DES ARTS FORAINS LA POP GALERIE / Pascal Saumade (Collections privées, France) Partenaires de l’exposition

Related: