background preloader

LE XIX SIECLE Chronologie

LE XIX SIECLE Chronologie
La Monarchie de juillet: Louis-Philippe--le premier et seul roi orléaniste. En exile, il avait passé des années à Boston où il enseignait le français aux demoiselles riches et faisait des voyages au nord-est des Etats-Unis. Contrairement aux monarques prédédents, Louis-Philippe se désigne comme "le roi de Français" et non pas le Roi de France. On l'appelle aussi "le roi bourgeois." Les premières années du régime sont difficiles: Une crise économique 1829-32 Epidémie de choléra 1832 Des émeutes ouvrières On assiste au développement du capitalisme et du pouvoir de la grande bourgeoisie en France. En comparaison d'avec le gouvernement de la Restauration, le régime est politiquement libéral: on constate la liberté de la presse, 1831 et l'abolition de l'hérédité de la pairie (=peerage). Pourtant il y a de l'opposition au régime de la part de ceux qui sont écartés du pouvoir; la petite bourgeoisie, les ouvriers, les intellectuels. Les ouvriers confrontent de la répression violente.

Non-Violence Actualité www.normannia.fr | Stéphane William Gondoin & Didier Faure – Histoire, patrimoine & architecture Impressionnisme Un mouvement né de la critique S’il est aujourd’hui universellement admiré, l’impressionnisme a d’abord été synonyme de scandale. Ses instigateurs sont d’emblée tenus à l’écart du salon officiel, le jury rejetant à la fois une facture non académique et une trop grande modernité des sujets. C’est la raison pour laquelle ces jeunes artistes, soutenus par le marchand Paul Durand-Ruel, choisissent d’assurer eux-mêmes la promotion de leurs œuvres. Ils se regroupent, dès 1874, au sein d’une coopérative anonyme qui organise des expositions libres jusqu’en 1886. Leur première exposition ouvre ses portes en 1874 chez le photographe Nadar à Paris. Indépendants, les impressionnistes révolutionnent les règles traditionnelles de la peinture. Pour restituer leurs sensations, ces artistes inventent une nouvelle manière de peindre : ils juxtaposent des touches de couleurs, que l’œil recompose à distance.

Bibliothèque numérique mondiale Calendrier grégorien et calendrier républicain avec conversion. Les noms furent proposés par l'écrivain et homme politique Fabre d'Eglantine. Chaque mois est divisé en 3 décades, soit 30 jours. Ils correspondent à une période de l'année : Vendémiaire : des vendanges ; Brumaire : des brouillards et brûmes ; Frimaire : du froid sec ou humide ; Nivôse : de la neige qui blanchit la terre ; Pluviôse : des pluies qui tombent avec plus d'abondance ; Ventôse : des giboulées et du vent qui vient sécher la terre ; Germinal : de la germination et de la montée de la sève ; Floréal : de l'épanouissement des fleurs ; Prairial : de la récolte des prairies et de la fécondité ; Messidor : des moissons dorées qui couvrent les champs ; Thermidor : de la chaleur solaire et terrestre qui embrase le sol ; Fructidor : des fruits que le soleil dore et mûrit. Les noms des jours de la décade sont :

Les précurseurs [L’impressionnisme (Histoire de l’art)->Contextes et précurseurs] L’impressionnisme en France est précédé entre 1820 et 1850 par de magnifiques mouvements picturaux : le romantisme, avec le grand Delacroix, mais aussi Géricault, Gros, Isabey, Pierre Narcisse Guérin… le réalisme avec Courbet, Millet ou Daumier… Courbet et Delacroix sont les premiers modèles dont tous les impressionnistes vont s'inspirer à leurs débuts. Puis arrive l’extraordinaire « Ecole de Barbizon » où brillent Daubigny, Rousseau, Troyon et surtout le grand paysagiste Corot. Sous l'influence des paysagistes britanniques Bonington, Constable, Turner, le paysage devient rapidement un genre à part entière dans la peinture française, dont Camille Corot (1796-1875) est le plus illustre des maîtres. Corot a toujours voulu rester étranger au mouvement impressionniste. Mais il est souvent considéré comme le premier impressionniste : « Il y a un seul maître, Corot. L’influence de l’extrême Orient, particulièrement le Japon, sur l’impressionnisme, n’est pas des moindres.

Trésors à visionner gratuitement en ligne : Bon cinéma ! Pour se former à distance dans ce qui vous intéresse et bien commencer... Vous avez déjà pensé apprendre à faire du dessin 3D, apprendre l’allemand, à gérer des projets, à faire de la musique ? C’est le temps d’aller voir… 10 000 métiers en vidéo - Répertoire À peu près tous les organismes et entreprises ont compris que du recrutement de compétences dépendait une bonne partie de leur avenir. Publications pédagogiques francophones en ligne Répertoire de publications pédagogiques francophones en évolution Répertoire du socio-financement : $ € Le répertoire le plus complet. Ces sites peuvent servir de leviers de motivation pour faire avancer son projet; on peut assurément les intégrer aux activités pédagogiques et aux projets scolaires pour peu que ces projets aient une envergure suffisante. Ressources d'apprentissage sur la biodiversité Vous trouverez des références, des simulateurs-jeux, des documentaires et aussi des cours sur la biodiversité.

Toute l'Histoire avec Herodote.net - Les nouveautés de la semaine - Herodote.net impressionnisme 1. L'impressionnisme : un mouvement moderne 1.1. Le mot d’un critique Le terme d’« impressionnisme » vient d’un article du critique d’art Louis Leroy, paru dans le journal quotidien le Charivari en date du 25 avril 1874, et intitulé : « L’exposition des impressionnistes ». Moqueur, Leroy y raconte sa visite dans l’atelier parisien du photographe Nadar, boulevard des Capucines, où une « Société anonyme des artistes peintres, sculpteurs, graveurs, etc. » présente pendant un mois plus de cent cinquante œuvres. Ce surnom encombrant d’« impressionnistes », Monet et ses amis de la Société anonyme vont non seulement l’accepter, mais le reprendre, dès 1877, à l’occasion de nouvelles manifestations qu’ils organisent. Le triomphe auprès du public est long à venir. 1.2. Contrairement aux paysagistes classiques, qui peignaient une nature irréelle et idéalisée, les impressionnistes vont s'efforcer de rendre l'éphémère, la vision fugace. 1.3. 1.4. Et sa plume est virulente. 1.5. 2. 2.1. Vues urbaines

LES NOUVEAUTES - A l'encre violette Dossiers d'histoire - Les lois scolaires de Jules Ferry  Premier volet du triptyque qu'elle forme avec l'obligation et la laïcité de l'enseignement, la gratuité que met en place la loi du 16 juin 1881 n'est pas une mesure vraiment nouvelle. En effet, la loi Guizot sur l'instruction primaire de 1833 prévoyait déjà que seraient admis gratuitement les élèves dont il aurait été reconnu que les familles étaient hors d'état de payer une rétribution. La loi Falloux du 15 mars 1850 accorde à toute commune la faculté d'entretenir une ou plusieurs écoles entièrement gratuites à condition d'y subvenir sur ses propres ressources et, parallèlement, la dispense de l'obligation d'entretenir une école publique à la condition qu'elle pourvoie à l'enseignement primaire gratuit dans une école libre de tous les enfants dont les familles sont hors d'état d'y subvenir. Avant l'adoption de la loi, on comptait déjà près de 7.000 communes qui avaient établi la gratuité de façon absolue.

Impressionnisme Le terme Impressionnisme a pour origine l’anecdote suivante : «Ils le prirent, [le nom d'Impressionnistes], pour relever une injure qui leur était adressée par leurs détracteurs et dont ils se firent leur titre de gloire, comme les révoltés des Pays-Bas s'en firent un de l'injure de «gueux.». Au-delà de cette explication, les peintres rattachés à l’impressionnisme avaient une manière particulière de percevoir la nature, non pas en essayant de rendre parfaitement ce qui est vu par l’œil tel un appareil photo, mais en mettant en exergue la surprise qu’elle suscite et son rayonnement. Les impressionnistes ne se préoccupaient ainsi point de nous donner les détails, préférant à ceux-ci l’impression elle-même. La part des couleurs revêt quant à elle aussi une importance toute particulière, le peintre cherchant à les rendre aussi riches et vibrantes que possible en les appliquant par couches juxtaposées.

Faire ses premiers pas vers la classe inversée Un dossier conjoint Infobourg – Carrefour Éducation Peut-être avez-vous entendu parler dernièrement de la fameuse dynamique de « classe inversée »? Elle semble être sur toutes les lèvres! Parmi les enseignants qui l’ont expérimentée, certains ne peuvent plus s’en passer et y voient des avantages énormes, notamment grâce aux nouvelles possibilités de personnalisation de l’enseignement entraînée par l’augmentation du temps disponible pour les élèves. Mais tout d’abord, qu’est-ce que la classe inversée? Présentement, au primaire et au secondaire, on voit certains cas d’application du modèle « mixte », un contexte dans lequel une partie de l’année se déroule de façon « inversée » et, l’autre, de façon traditionnelle. Ce dossier conjoint de Carrefour Éducation et d’Infobourg propose de faire le tour de la question et de prendre connaissance de l’expérience de certains enseignants. Plan du dossier : 1. 2. 3. 4. À propos de l’auteur Audrey Miller Pour suivre l’auteur :

orne1927.html [p. 1] [p. 2] [p. 3] par M. Robert BILLECARD QUAND, en 1790, l'Assemblée constituante réalisa sa grande œuvre d'unification et de réorganisation administrative de la France, elle décida, pour former le département de l'Orne, de réunir les terres normandes de l'Alençonnais, du Passais, du Hiemois, du Houlme, du Lieuvin, aux terres du Perche, dont elles étaient séparées par des siècles de rivalités et de luttes. Depuis la Révolution, les épreuves supportées côte à côte, les efforts de fermes administrateurs, la naissance d'intérêts communs, ont noué des liens solides entre les fils de ces terroirs différents et lentement modelé, ici comme ailleurs, cette personne morale qu'est le département, doué d'une vie propre, riche d'une tradition plus que séculaire, véritable assise, avec la commune, de la vie nationale. Si l'union des hommes s'est accomplie, la diversité des aspects demeure. Les Ornais, habitants de ces sols divers, conservent, certes, quelques traits différents de tempérament. [p. 4]

Related: