background preloader

Nuancier de pigments

Nuancier de pigments

pigments purs, pigments naturels issus de terres et végétaux Composition des pigments, autres noms, indice des couleurs, solidité lumière, applications, pouvoir colorant et opacité : Pigments purs : pour faire soi-même ses couleurs... Pour créer ses couleurs pour des applications Beaux-Arts ou pour créer des peintures décoratives, voici des pigments purs non coupés de charges. Pour l'utilisation de ces pigments comme celle des liants, n'hésitez pas à nous contacter par mail ou par téléphone au 05 63 42 12 23, nous vous répondrons dans les meilleurs délais. Certains de ces pigments sont utilisables pour des couleur de céramiques et de chaux. Tous sont utilisables pour des applications Beaux-Arts Préparation des pigments Voici quelques éléments pour la préparation des pigments : recette préliminaire à toute mise en forme (liant, huile ou eau)...

Comment peindre le MDF ? Dossier SagaScience - Chimie et Beauté L’utilisation des pigments remonte à la Préhistoire. Les hommes préhistoriques employaient des terres d'ocres, argiles rouges et jaunes, oxyde de fer, craie. On retrouve également des pigments organiques à base de carbone, tels que le noir d'os calcinés, et le noir de charbon de bois. Les Egyptiens puis les Phéniciens et les Grecs commencèrent à broyer des pierres dures. Le Moyen Âge voit se généraliser l'utilisation des pigments minéraux. Au XVIIe siècle apparaît le bleu de Prusse, le jaune de Naples (antimoine de plomb), le vert de Sheelle (arséniate de cuivre). Au XIXe siècle, l'essor de l'industrie chimique entraîne la création de nouveaux et nombreux pigments : jaune de chrome, vert Véronèse, bleu de cobalt, vert émeraude, bleu outremer, jaune et rouge de cadmium, jaune de barium, vermillon d'antimoine, jaune de zinc, violet, bleu céruléum, oxyde de titane. Il existe trois grandes familles de pigments : les pigments minéraux, les pigments organiques et les pigments synthétiques.

Heartful Musings Glacis (peinture) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Titien, Danae, 1553-1554. Peinture à l'huile, 128 × 178 cm, Prado Le glacis est un voile de couleur transparente, posé en fin de travail et destiné à faire vibrer les couleurs. Il est surtout pratiqué en peinture à l'huile mais est aussi possible à l'acrylique et à l'aquarelle. Le glacis consiste à superposer, en fin de travail, une ou plusieurs couches de peinture transparente, qui par un phénomène optique de réflexion de la surface, augmentent l'effet de profondeur du motif et des couleurs. Contenant plus de liant que de pigment, le glacis forme un voile (vélature) qui crée un mélange optique avec la couche précédente. Ce glacis peut être localisé sur un motif ou généralisé sur l'ensemble de la toile. Un glacis localisé va permettre de travailler la profondeur d'un motif particulier : le lointain dans un paysage (sfumato), l'effet de volume d'un fruit dans une nature morte. Un glacis se pose à sec. Sur les autres projets Wikimedia :

Related: