background preloader

Guide 2013 du web du Café Pédagogique

Guide 2013 du web du Café Pédagogique

Carrefour éducation La télécollaboration pour permettre à vos élèves de partager et d’échanger. Pour favoriser le développement des différentes compétences et l’acquisition de connaissances variées. Démarrez votre projet ou participez à l'un de ceux proposés dans le registre. Depuis plusieurs années, Prof-Inet s'adresse aux enseignantes et aux enseignants de l’éducation préscolaire et de l'enseignement primaire et secondaire du Québec, mais aussi aux enseignants de tous les pays qui collaborent avec des collègues éloignés à des activités pédagogiques qui intègrent les TIC. Trouvez une classe partenaire Le registre Classes@Classes de Prof-Inet, c'est l'endroit où vous pouvez trouver une classe partenaire. Proposer un projet: Vous souhaitez proposer votre propre projet? Les connaissez-vous? Projet « Les enfants du monde » : pour toutes les catégories d’âge. Merci à ceux et celles qui communiquent avec Prof-Inet à la suite d’une participation à un projet.

Carrefour éducation Intégrer les TIC de façon efficace « ne s’apprend pas en un seul cours universitaire ou lors d’une formation professionnelle ». C’est ce que rappelait justement la professeure Carole Raby, du département de la didactique de l’UQÀM, dans un chapitre intitulé Le processus d’intégration des technologies de l’information et de la communication, publié en 2005 à l’intérieur de l’ouvrage L’intégration pédagogique des TIC dans le travail enseignant, dirigé par les professeurs Thierry Karsenti et François Larose. Pour donner une idée aux enseignants d’où ils se situent et le chemin qu’ils peuvent encore parcourir, il existe différents modèles théoriques. En voici deux particulièrement intéressants. Le modèle de Raby Selon ce modèle, le processus est non-linéaire et des étapes peuvent être permutées ou se chevaucher, selon les motivations de l’enseignant. La matrice TIM À partir de cet article, on peut télécharger la matrice complète en PDF. Par Audrey Miller

Carrefour éducation Dis-moi tout est une toute nouvelle émission jeunesse, animée par France Beaudoin, où les élèves du primaire prennent possession des ondes. Le concept de Dis-moi tout est simple : un invité par semaine répond à toutes les questions des jeunes, sans censure. Cela donne des rencontres privilégiées avec des personnalités provenant de tous les domaines. Des moments touchants, rigolos et même éducatifs où les jeunes réalisent que les grands ont déjà été petits, même s’ils sont aujourd’hui astronautes, humoristes, ministres, athlètes, chanteurs. Aux commandes même derrière les caméras, les enfants ont la chance de se familiariser avec tous les postes entourant la conception d’une émission de télévision. L’émission est diffusée tous les mercredis, 19h (en rappel jeudi 12h30 et samedi 18h30). À écouter en famille, parce que les enfants posent les questions que les grands n’oseraient pas poser. Source : Julie Derome

Les données, puissance du futur LE MONDE | • Mis à jour le | Par Stéphane Grumbach, Stéphane Frénot Nous vivons une période de rupture, celle de la numérisation de tout : l'homme, la société, les organisations, le savoir, les interactions, le corps biologique de chacun, etc. Tout devient donnée numérique, et par là même a vocation à une existence dans le monde virtuel en émergence. L'écart entre le monde des données et le monde réel, bien anticipé par Jorge Luis Borges dans sa nouvelle visionnaire De la rigueur de la science, évoluera pour devenir de plus en plus subtil. Il y a un avant et il y a un après-numérisation. Il nous est aussi difficile d'imaginer les évolutions de la société de l'information qu'il l'était de prévoir au milieu du XIXe siècle les possibilités permises par l'électricité. Les données constituent les briques de base de la société de l'information. Les centres de données consommeront bientôt autant d'électricité qu'un pays comme la France. Cela n'a pas été simple.

Comment va votre intégration des TIC? 2 modèles à découvrir La compétence professionnelle 8 demande aux enseignants québécois « d’intégrer les TIC aux fins de préparation et de pilotage d’activités d’enseignement-apprentissage, de gestion de l’enseignement et de développement professionnel ». Au fait, où vous situez-vous? Voici deux modèles d’intégration à découvrir. Intégrer les TIC de façon efficace « ne s’apprend pas en un seul cours universitaire ou lors d’une formation professionnelle ». C’est ce que rappelait justement la professeure Carole Raby, du département de la didactique de l’UQÀM, dans un chapitre intitulé Le processus d’intégration des technologies de l’information et de la communication, publié en 2005 à l’intérieur de l’ouvrage L’intégration pédagogique des TIC dans le travail enseignant, dirigé par les professeurs Thierry Karsenti et François Larose. Pour donner une idée aux enseignants d’où ils se situent et le chemin qu’ils peuvent encore parcourir, il existe différents modèles théoriques. Le modèle de Raby La matrice TIM

How To Know If You're Correctly Integrating Technology A common question that we hear from teachers about integrating technology into their classrooms is, “how do I know if I’m doing it right?” We love to hear this question because that tells us that the teacher is starting to analyze and evaluate how they are integrating technology and are looking for a way to gauge their effectiveness. We feel that the Technology Integration Matrix (TIM) best addresses the question of “doing it right.” According to the Arizona K-12 Center at Northern Arizona University , “the TIM is designed to assist schools and districts in evaluating the level of technology integration in classrooms and to provide teachers with models of how technology can be integrated throughout instruction in meaningful ways.” There is more than one version of the TIM but the one that we most commonly refer to with our staff was produced by the Arizona K12 Center at NAU. What is The Technology Integration Matrix? Download PDF of the Technology Integration Matrix

Manuels scolaires numériques : une illusion? Audrey Miller, publié le 9 janvier 2013 Des lecteurs de la publication américaine eSchool News croient qu’on est encore loin de la réalité des manuels numériques à l’école. Voici pourquoi : accessibilité, pertinence, technologie et pédagogie. L’équipe de rédaction a demandé à ses lecteurs ce qu’ils pensaient des manuels scolaires numériques, quelle était la situation dans leur milieu. Les réponses ont révélé que plusieurs sont encore inconfortables avec cette idée et prévoient la cohabitation du papier et du numérique pour plusieurs années encore. La première raison évoquée est celle de l’accès universel à la technologie pour les élèves. Un autre point soulevé, qui semble le plus important, est celui de la pédagogie. Parmi les autres réactions, certaines montrent une crainte au niveau de l’évaluation des ressources numériques – sont-elles fiables, permettent-elles d’atteindre les objectifs prescrits, fonctionnent-elles bien peu importe la plateforme, etc. Pour suivre l'auteur :

CROATIE • L'Eglise en croisade contre l'éducation sexuelle L'introduction d'un module sur la sexualité dans les programmes scolaires a provoqué une charge sans précédent de l'influente Eglise catholique contre le gouvernement social-démocrate de Zagreb. L'éditorial de Novi List. 15 janvier 2013 | Partager : "La sexualité est un énorme pouvoir, celui qui la contrôle, contrôle la société". Ces derniers jours, on a pu entendre tout et n'importe quoi à ce sujet. "La révolution culturelle et anthropologique néocommuniste et néolibérale ne prend pas en considération l'homme tel qu'il est, mais elle le transforme en machine de satisfaction des besoins sexuels, qui ne connaît ni l'amour, ni la chasteté, ni la fidélité, ni le sacrifice ni la solidarité", a dit Pozaic. Il s'agit d'un enseignement de deux heures sur toute l'année, mais cela a visiblement suffi à provoquer l'ire de l'Eglise. FILM — Gay pride à Belgrade ? Le 15 janvier, Courrier International présente en avant-première le film "La Parade" de Srdjan Dragojevic au cinéma l'Arlequin à Paris.

INDE – L’Eglise affirme l’importance d’une correcte éducation sexuelle face à une prise de position du Chef de la Police de Mumbai Mumbai (Agence Fides) – Au sein du vif débat en cours au sein de la nation suite aux nombreux cas de viols collectifs qui ont suscité l’attention de l’opinion publique nationale et internationale, l’Eglise catholique fait remarquer l’importance de « l’éducation à la corporéité », notamment face à des positions telles que celle du Chef de la police de Mumbai, Satyapal Singh, qui a souligné hier dans une conférence : « l’éducation sexuelle pourrait aggraver le problème, en ce que les crimes contre les femmes sont beaucoup plus nombreux dans les pays où l’éducation sexuelle fait partie du programme scolaire ». Singh a critiqué « les programmes qui enseignent simplement aux élèves la manière dont avoir des rapports sexuels », mettant l’accent sur l’éducation morale et affirmant que « la violence sexuelle est plus psychologique que physique ». Foyer d'étudiantes à Paris

La compétition à l’école | Les enfants, nos amours La compétition à l’école Je partage avec vous cet article trouvé sur Aux couleurs de Montessori » Il est urgent d’éradiquer ce principe de compétition qui place l’enfant, dès sa scolarité, dans une rivalité terrible avec les autres et lui laisse croire que s’il n’est pas le meilleur, il va rater sa vie. Beaucoup répondent à cette insécurité par une accumulation stupide de richesses, ou par le déploiement d’une violence qui vise à dominer l’autre, que l’on croit devoir surpasser. Aujourd’hui, on est tout fier lorsqu’un enfant de 5 ans sait manipuler la souris de l’ordinateur et compter parfaitement. Dans notre jeune âge, nous appréhendons la réalité avec nos sens, pas avec des concepts abstraits. Offrons à nos enfants ce printemps où l’on goûte le monde, où l’on consulte son âme pour pouvoir définir, petit à petit, ce à quoi l’on veut consacrer sa vie. - Pierre Rabhi Photo réalisée par Catherine Tremblay pour l’International Association of Infant Massage IAIM,

De l'importance des pères dans l'éducation des filles « C’est un père féministe » , avait prévenu Josyane Savigneau , journaliste au Monde et présidente du jury du prix Simone-de-Beauvoir pour la liberté des femmes, décerné mercredi 9 janvier à Malala Yousafzai , et reçu en son nom par son père. La jeune Pakistanaise de 15 ans, victime il y a trois mois d’une tentative d’assassinat par les talibans parce qu’elle militait pour l’éducation des filles, n’était pas en mesure de faire le déplacement. Blessée à la tête et au cou, elle n’est sortie que le 3 janvier de l’hôpital de Birmingham où elle avait été transférée après l’attentat, et où elle doit prochainement subir une nouvelle intervention. Face à une assemblée de féministes convaincues et aux différents soutiens de ce prix créé en 2008 par Julia Kristeva - Institut français, Université Paris Diderot, groupe Mazars...- ce père musulman a réussi un double tour de force. Anne-Marie Rocco

La réforme des rythmes à l'école primaire L’essentiel sur la réforme des rythmes à l’école primaire L’objectif de la réforme : mieux apprendre et favoriser la réussite scolaire de tous Depuis la mise en place de la semaine de quatre jours en 2008, les écoliers français ont le nombre de jours d’école le plus faible des 34 pays de l’OCDE : 144 jours contre 187 jours en moyenne. Les grandes lignes de la réforme : un cadre national exigeant qui favorise les ambitions éducatives des territoires Le financement de la réforme : la création d’un fonds spécifique pour accompagner l’organisation d’activités périscolaires par les communes Un outil pour la mise en œuvre de la réforme : le projet éducatif territorial Une réforme des rythmes scolaires pour mieux apprendre et favoriser la réussite de tous les élèves La réforme des rythmes scolaires poursuit en premier lieu un objectif pédagogique : la réussite des enfants à l’école primaire dépend pour une part essentielle des conditions dans lesquelles se déroulent leurs apprentissages.

60 millions de licences Windows 8 dans la nature Microsoft a profité du CES pour annoncer qu’il avait vendu 60 millions de licences Windows 8 depuis le lancement de son système d’exploitation en octobre 2012. C’est 20 millions de plus qu’en novembre dernier où la firme avait annoncé avoir dépassé les 40 millions de licences. La sortie de Windows 8 n’est pas aussi festive que prévu Les chiffres de Microsoft incluent les mises à jour, les ventes auprès des OEM et les versions boîtes. Les bruits autour des ventes décevantes de Windows 8 ne sont pas nouveaux et une récente étude de NDP affirme que les ventes d’ordinateurs portables Windows auraient chuté de 11 % aux États-Unis durant les fêtes de fin d’année, comparativement à 2011.

Related: