background preloader

Les jeux vidéo sont-ils bons pour le cerveau ?

Les jeux vidéo sont-ils bons pour le cerveau ?
Les jeux vidéo ont la réputation d’être violents et débilitants. Pourtant, de récentes études montrent qu’ils améliorent des capacités cognitives différentes selon le type de jeu. Les risques pour la santé restent très limités et peuvent facilement être évités. Depuis la sortie de Pong en 1972, les jeux vidéo n’ont cessé de s’améliorer et de se diversifier. Certains font partie de notre patrimoine culturel, comme Space Invaders, Pac-Man ou Tetris. Avec les jeux vidéo d’aujourd’hui, il est possible d’incarner tour à tour un sportif, un psychanalyste, une mère de famille, un pilote de chasse, un chirurgien, un soldat… Leurs décors peuvent nous immerger dans des lieux contemporains, historiques ou mythiques, dans une représentation métaphorique du cerveau ou dans des univers oniriques délirants. Stimulants pour le cerveau Depuis les récentes découvertes sur la plasticité cérébrale, on sait que l’environnement peut modifier les connexions synaptiques du cerveau. Le risque réduit d’épilepsie

http://www.scienceshumaines.com/les-jeux-video-sont-ils-bons-pour-le-cerveau_fr_15191.html

Des sphères de métal microscopiques contenant de l’ADN ont-elles apporté la Temps de lecture: 2 min — Repéré sur Express, RT La découverte pourrait totalement bouleverser notre compréhension de la vie sur terre et dans l’univers. Un groupe de scientifiques anglais affirme avoir découvert dans la haute atmosphère une sphère de métal microscopique contenant de la matière organique qui aurait été envoyée sur terre par une civilisation extraterrestre pour «ensemencer» notre planète. NeuroRacer, un jeu vidéo qui dope le cerveau des seniors - FUTURA SANTÉ S'amuser aux jeux vidéo ne constituerait pas seulement une activité ludique, mais pourrait contribuer à aider son cerveau ! © CaitlinMonahan, Flickr, cc by nc nd 2.0 NeuroRacer, un jeu vidéo qui dope le cerveau des seniors - 1 Photo Les jeux vidéo passionnent de nombreux enfants et adultes de tous âges. Cependant, ils sont souvent accusés d’augmenter la sédentarité et de favoriser ainsi la prise de poids, ce qui porte préjudice au développement infantile. Ils sont également incriminés dans le développement de l’agressivité et de la violence, particulièrement chez les jeunes.

Problème de Monty Hall Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le problème de Monty Hall est un casse-tête probabiliste librement inspiré du jeu télévisé américain Let's Make a Deal. Il est simple dans son énoncé mais non intuitif dans sa résolution et c'est pourquoi on parle parfois à son sujet de paradoxe de Monty Hall. Il porte le nom de celui qui a présenté ce jeu aux États-Unis pendant treize ans, Monty Hall. Les données de base du problème de Monty Hall : soient trois portes cachant soit une chèvre soit une superbe voiture, l'automobile étant derrière une seule porte et deux chèvres se cachant derrière les deux autres portes. Énoncé[modifier | modifier le code] Non, les jeux vidéos ne rendent pas violent (à quelques conditions) GTA, Call of Duty, Dying Light... Des jeux vidéo, en théorie interdits aux moins de 18 ans, que les enfants n'ont pourtant aucun mal à se procurer sous le manteau (ou tout simplement sur Internet). Au grand dam des parents ! Mais ces jeux réputés violents incitent-ils réellement à la violence ? A en croire les résultats d'une nouvelle étude de l'Université anglaise d'Oxford, les enfants qui jouent à des jeux vidéo pendant plus de trois heures par jour sont plus à même de se bagarrer, d'être hyperactifs ou encore en décrochage scolaire. Mais ce n'est pas si simple.

Jimi Hendrix-La connaissance parle, mais la sagesse écoute. Tout sur cet auteur L'auteur Jimi Hendrix Jouer aux jeux vidéo peut avoir des effets positifs sur le cerveau - HUFFINGTONPOST JEUX VIDÉO - Et si les jeux vidéo permettaient d'accroître ses capacités? Une récente étude, du très sérieux institut Max Planck, et de la Charité University Medecine St. Hedwig-Krankenhaus montre que jouer aux jeux vidéo a un impact positif sur l'orientation spatiale, la formation de la mémoire, la mise en place de stratégies, ainsi que sur les facultés motrices. Un jeu vidéo pour lutter contre le déclin cognitif Europe 1<author id="23322" type="name">Rédaction Europe1.fr</author> avec AFP NeuroRacer, mis en place par des chercheurs, a permis d'augmenter la vigilance des personnes testées. Un jeu vidéo pourrait contribuer à lutter contre le déclin cognitif lié à l'âge, selon une étude publiée mercredi dans la revue scientifique Nature. Le jeu mis au point par des chercheurs de l'Université de Californie à San Francisco a été testé sur des personnes âgées de 60 à 85 ans. Alors que les performances cognitives multi-tâches déclinent avec l'âge, le jeu a permis de les améliorer de manière significative et d'augmenter la vigilance et la mémoire de travail des participants.

Ce n'est pas la violence des jeux vidéo qui rend agressif, c'est leur niveau de difficulté On ne compte plus le nombre d’études qui étudient le lien entre jeux vidéo violents et agressivité des joueurs. Certaines personnes n’hésitent pas à affirmer que ces jeux génèrent de «véritables monstres». D’autres études soulignent un impact sur le comportement, sans toutefois autant dramatiser, et enfin, certains spécialistes démentent tout lien entre la violence des jeux vidéo et les comportements agressifs. On pourrait croire qu’une nouvelle étude sur ce thème ne ferait que répéter les mêmes arguments parfois contradictoires. Pourtant, une expérience menée par Andrew Przybylski, de l’université d’Oxford, et Richard Ryan, de Rochester, semble apporter de nouveaux éléments.

Bonjour. Excellent article qui met en avant les conséquences de la cyberdépendance sur le cerveau. Je pense que de parler de cette addiction en abordant directement ses conséquences néfastes sur notre corps, est un très bon moyen de prévention. by khelif_groupea_psy Feb 13

Bonjour, très bon article, très complet et utile pour ma formation. by alendro May 6

Nous avons choisi cet article parce qu'il prend le contre-pied de la majorité des écrits universitaires sur le sujet et pointe les bienfaits du jeux vidéo sur le cerveau. En se basant sur des études scientifiques antérieurs, l'auteure tend à prouver qu'une pratique régulière de jeux vidéo, et notamment de jeux d'action (pourtant les plus décriés) améliore de nombreux domaines de la pensée tels que l'attention visuelle ou la coordination visuo-motrice et même la prise de décision rapide. Enfin, cet article met l'accent sur la diversité des jeux et que leur but premier reste le divertissement. by petitdragibus Dec 15

Related: