background preloader

Le test des comportements addictifs

Le test des comportements addictifs
J’ai tendance à m’ennuyer. Très caractéristique de moi. Assez caractéristique de moi. Un peu caractéristique de moi. Pas caractéristique de moi. Je ne peux pas résister à l’envie de (Fumer, Boire, Sniffer, m’Injecter, Acheter, Jouer…).

http://www.cairn.info/revue-psychotropes-2002-2-page-75.htm

Related:  La dépendance au numérique, une addiction ?Comportement additifs lié à l’usage du numériqueLa dépendance au numérique, une addiction?laptes_groupeb_psy

Troubles addictifs - Troubles psychiques Vous êtes dans : Accueil > Troubles psychiques > Troubles addictifs Les troubles addictifs regroupent l’alcoolisme, les toxicomanies, le tabagisme et les addictions comportementales (ex : jeu). Cette rubrique permet de mieux les connaître. Dans cette rubrique : troubles addictifs , alcool et drogues illicites . Facebook : les mécanismes d’une addiction Le film suivant présente de manière élégante une théorie expliquant notre addiction à facebook et autres réseaux sociaux : On pourrait résumer ce film ainsi : > 1. L’être humain est une créature sociale. Le sentiment de solitude peut donc le rendre fou, même si paradoxalement le monde moderne glorifie l’individualité.

Addiction - le comportement addictif (voir aussi : Alexithymie) Retour L’addiction, terme d’origine anglaise signifiant un attachement excessif à quelque chose, désigne une relation de forte dépendance psychique à l’égard d’un produit dont la consommation excessive entraîne des troubles physiques et psychiques importants. L’addiction autrefois représentait un asservissement au seigneur du fait de dettes impayées. Cet état d’esclavage, où le « self devient serf », est en fait une conduite de fuite dans laquelle le corps est soumis à une contrainte irrésistible. Une telle conduite devient pathologique lorsqu’elle représente le seul refuge vers lequel le sujet se précipite avidement au point de s’y abîmer, afin de surseoir à une souffrance psychique.Le terme d’addiction, auparavant équivalent de l’assuétude qui définissait l’état de dépendance caractéristique du drogué, a aujourd’hui une acception beaucoup plus étendue.

Les addictions Il est évident que la prise de produits met en danger la santé et la sécurité de la personne. Elle créait une perte de l’attention, de la vigilance et sont à l’origine de nombreux accidents du travail ou autres. Non seulement la personne se met en danger mais elle peut également créer des risques dans son entourage. Comme nous l’avons vu, la société d’aujourd’hui offre la possibilité de consommer facilement, de jouir pleinement, voir prendre des risques. La recherche nouvelles sensations peut mener vers des extrêmes, comme la question des conduites ordaliques. Ce terme désigne « le jugement de Dieu », c’est à dire qu’un sujet s’engage, de façon plus ou moins répétitive dans des conduites comprenant des risques mortels.

CHRU Nancy - Psychologie : sortir de la spirale addictive Note utilisateur: Détails Catégorie : Psychiatrie On désigne par « addiction sans produits » ou « addiction comportementale », le processus par lequel est réalisé un comportement dans le but de procurer un plaisir ou soulager un malaise, sans réel contrôle de la personne et qui a tendance à être répété malgré les conséquences négatives : une envie irrépressible d’acheter une 135e paire d’escarpins, de miser encore 150€ supplémentaires sur un jeu de poker en ligne, ou de gratter à nouveau des tickets de jeu… Sont donc exclus drogues, tabac, alcool et caféine.

Conduites addictives chez les adolescents – Une expertise collective de l’Inserm 06.02.2014 - Dossier Santé publique Télécharger la synthèse de l’expertise collective. En France, les niveaux de consommation de certaines substances psychoactives, en particulier l’alcool, le tabac et le cannabis, demeurent élevés chez les adolescents, en dépit des évolutions de la réglementation visant à limiter l’accès des mineurs à ces produits et des campagnes de prévention répétées. ©Fotolia Pour répondre à cette demande, l’Inserm a réuni un groupe pluridisciplinaire d’experts en épidémiologie, santé publique, sciences humaines et sociales, addictologie, neurosciences et communication.

Addictions Dossier réalisé en collaboration avec Bertrand Nalpas, Directeur de recherche à l’Inserm et chargé de mission Addiction – Décembre 2014 Les addictions les plus répandues concernent le tabac (nicotine) et l’alcool. Viennent ensuite le cannabis et, loin derrière, les opiacés (héroïne, morphine), la cocaïne, les amphétamines et dérivés de synthèse. Il existe également des addictions liées à des activités (et non à des substances), comme les jeux d’argent, les jeux vidéo, le sexe ou encore les achats compulsifs. Des substances plus ou moins addictives souvent testées à l’adolescence Des dépendances peuvent survenir à tout moment de l’existence, mais la période de 15 à 25 ans est la plus propice à leur émergence. Accro au jeu vidéo ? Les jeux vidéo ont connu, ces dernières années, un développement considérable. Leur pratique peut comporter des risques liés en particulier à un usage excessif des jeux en ligne comme les MMORPG qui peut mener à une addiction aux jeux vidéo. L'addiction aux jeux vidéo Le caractère addictif et addictogène de l'usage des jeux vidéo concernent essentiellement les jeux en réseau sur Internet et plus particulièrement les MMORPG (Massevely Multiplayer Online Role Playing Game – Jeux de rôle massivement multi-joueurs).Des études ont montré que des joueurs excessifs de jeux vidéo (plus de 30 heures par semaine) pouvaient en être « addict ».

Jeux vidéos : comment prévenir les comportements addictifs sans les stigmatiser ? Les jeux vidéos sont partout : consoles, ordinateurs, téléphones. Pour les joueurs, les heures défilent parfois sans s’en rendre compte. Pour les parents, les inquiétudes sont fortes de voir leurs adolescents passer autant de temps “fixés” à un écran. Mais que sait-on vraiment des jeux vidéos et de leurs impacts sur nos comportements et notre cerveau ? De la pratique excessive des jeux sur écrans aux addictions Bull. Acad. Natle Méd., 2012, 196, no 3, 739-741, séance du 6 mars 2012 Communiqués De la pratique excessive des jeux sur écrans aux addictions Mots-clés : addiction. adolescent.. enfant. internet. jeux vidéo

Dépendance ? — Enseigner avec le numérique Dépendance aux jeux vidéo : les signes à surveiller « Les nouvelles addictions : tel était le thème de la séance hebdomadaire de l'Académie de médecine qui s'est tenue mardi avec, notamment, la question de l'addiction des jeunes aux jeux vidéo. Or sur ce thème, Marie-France le Heuzey, pédopsychiatre à l'hôpital Robert-Debré à Paris, se veut à la fois vigilante et rassurante. Vigilante, car il existe effectivement des cas de jeunes qui se font happer par le jeu [...]«Il faut bien sûr regarder le nombre d'heures que l'enfant passe à jouer, mais il est difficile de déterminer un seuil exact», poursuit le médecin. Ce sont plutôt les conséquences qu'il faut regarder: «Lorsque l'enfant décroche de la vie familiale ou scolaire, qu'il ne veut plus se lever le matin, qu'il abandonne ses activités sportives… Ce sont autant de signes d'alerte», explique le médecin. » Figaro.fr, 22/01/

Dépendance à Internet Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La dépendance à Internet Calaméo - Les comportements addictifs liés à l'usage du numérique Create a free accountJoin Calaméo to publish and share documents with the world! Rate and comment your favorite publications, download documents and share your readings with your friends. Tags

L'isolement - Pouvoir et société L'isolement social est la situation d'une personne que l'on éloigne de la societé, des autres groupes sociaux. Il y a une minimisation de la communication causé par la séparation physique ou social entre les individus. Les liens sociaux d'internet sont attractifs car ils sont ludiques, convivials et interactifs.

Avec plaisir ! Je l'ai trouvée également très instructive. Bonne soirée ! by doan_groupe1_psy Apr 9

Merci pour cette référence sérieuse qui donne une approche synthétique et claire de l'addiction au numérique. by luximon_group5_psy Apr 9

Related: