background preloader

Les jeux vidéo rendent-ils violents?

Les jeux vidéo rendent-ils violents?
Le contenu des jeux vidéo a bien évolué depuis les timides débuts de l'industrie, il y a plus d'une cinquantaine d'années. Les simples jeux d'arcade aux effets spéciaux quasi-inexistants ont cédé la place à un vaste choix de jeux, présentant un graphisme de plus en plus réaliste et des synopsis de plus en plus complexes. Parmi ces jeux, nombreux sont ceux qui comportent des éléments très violents. La réglementation à ce sujet est minimale, voire inexistante, et les jeunes joueurs ont facilement accès à des jeux qui, selon certains, devraient être réservés aux adultes. Une question fait débat depuis plusieurs années. La violence des jeux vidéo Destinés aux adultes La violence des jeux vidéo tient beaucoup au fait que, avec l'avancement des technologies, ce mode de divertissement n'est plus réservé qu'aux jeunes. Par ailleurs, il s'agit souvent d'une violence gratuite, perçue comme une fin en soi; certains jeux n'ont réellement pas d'autre but que de détruire l'adversaire, de le tuer.

Jeux vidéo : des enfants accros? Plusieurs parents, constatant la passion presque obsessionnelle de leur progéniture pour leur console de jeux, s'inquiètent. S'agit-il vraiment là d'un sain passe-temps? Les jeux vidéo sont-ils dangereux? Risquent-ils de transformer les enfants en joueurs compulsifs? Une dépendance? De nos jours, une majorité de spécialistes de la santé mentale s'entendent sur le fait que les jeux vidéo peuvent bel et bien être à l'origine d'une certaine forme de dépendance. On estime que moins de 5 % des utilisateurs de jeux vidéo ont un problème et les cas de dépendance chez les enfants de moins de 12 ans sont rarissimes. En effet, les jeux vidéo peuvent procurer une certaine excitation au joueur et ils sont réputés être à l'origine de la libération de neurotransmetteurs associés à l'euphorie (dopamine, endorphine). Le danger des jeux en réseau Déformation de la réalité Peur d'abandonner l'action Les symptômes d'une dépendance Il joue tous les jours, souvent pendant plusieurs heures. Que faire? Consulter

Controverse autour du jeu vidéo Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. De la même manière que dans les autres médias, la controverse autour du jeu vidéo existe et se traduit sous différentes formes telles que la polémique ou encore la censure. En effet, les jeux vidéo sont parfois le théâtre de scènes violentes, de pornographie et d'autres contenus provocants ou offensants. Le fait que le joueur interagisse avec ces éléments donne un écho supplémentaire à ces controverses. Le jeu vidéo provoque aussi des controverses par son caractère parfois dangereux : cas d'épilepsie, dépendance au jeu vidéo. Sujets de controverse[modifier | modifier le code] Violence[modifier | modifier le code] Au fur et à mesure que les années passent et que la technologie avance, les graphismes dans les jeux vidéo s'améliorent et rendent ainsi la violence de plus en plus réaliste. Effets sur les joueurs[modifier | modifier le code] Polémique sur les tueries scolaires[modifier | modifier le code] Propagande[modifier | modifier le code]

Jeux vidéo et violence - Espace citoyen Il est impossible de parler de jeux vidéo sans aborder le thème de la violence. Ce débat fait rage depuis longtemps et n'est pas prêt de se terminer. Chaque année, de nouvelles études apportent de nouveaux arguments. Violence et jeux vidéo: lien de cause à effet? Depuis quelques années, les études sur les jeux vidéo et leur possible corrélation avec la violence s'enchaînent. Peut-on affirmer un lien entre les jeux vidéo et la violence? De nombreuses études sérieuses soutiennent la thèse d'un lien entre les jeux vidéo et la violence. Cette idée suit une logique selon laquelle les enfants ont tendance à imiter l'agressivité quand commettre un acte violent est synonyme de victoire. A coté de ces études, se trouvent un grand nombre de parents qui s'inquiètent des effets des jeux vidéo sur leurs enfants, convaincus de leur rôle dans le phénomène de la violence. Que disent les autres ? Le jeu contre le stress? Certains spécialistes de la question des jeux vidéo, comme le psychanalyste M.

Les jeux vidéo, joujoux idéologiques LE MONDE CULTURE ET IDEES | • Mis à jour le | Par Catherine Vincent Grand Theft Auto V a gagné son pari. Attendu depuis des années par les aficionados du jeu, produit pour 270 millions de dollars (195,7 millions d’euros) – le budget d’une grosse production hollywoodienne –, le dernier épisode de Grand Theft Auto (littéralement : « vol qualifié d’automobile »), GTA pour les intimes, a généré, mi-septembre, lors de son lancement mondial, 1 milliard de dollars de chiffre d’affaires en trois jours. Du jamais-vu dans l’histoire du jeu vidéo. « De même que les opus précédents, le jeu peut être pris comme un pur divertissement. « Le thème central de GTA V, ce sont les abus de pouvoir, la manipulation d’informations et la transparence des données privées, résume-t-il. Préalable essentiel : ces AAA, qui concernent des dizaines de millions de joueurs dans le monde, ne rassemblent qu’une part infime de ceux qui s’adonnent aux jeux vidéo. Quoi d’étonnant à cela ?

Les jeux vidéo violents réduisent-ils la criminalité? Jouer à des jeux vidéo violents rend violent. Voilà ce que l'on peut entendre depuis de nombreuses années aussi bien dans certains médias que dans la bouche de politiques heureux de trouver un coupable idéal. Une vision simpliste à laquelle des scientifiques s'attaquent régulièrement. Une étude intitulée "La violence dans les jeux vidéo et le 'monde réel': la rhétorique contre les données" a tenté de trouver un lien entre la violence "dans le monde réel" et les jeux vidéo. Patrick Markey, co-auteur de l'étude publiée dans la revue Psychology of Popular Media Culture, estime que les résultats obtenus "permettent d'établir que la baisse des crimes violents peut être reliée à l'utilisation des jeux vidéo les plus violents". Explosion des ventes sans explosion de violence La première partie de l'étude se base sur les chiffres de ventes annuelles des jeux vidéo de 1978 à 2011. >> Lire aussi: l'avènement de l'e-Sport: du passe-temps au phénomène mondial Voir les trois graphiques ci-dessous:

Les jeux violents influencent-ils le comportement des jeunes ? Pour ma part, je dois dire que les jeux vidéos sont inoffensifs dans le cadre d'une utilisation adaptée !! Moi par exemple j'ai déjà passé deux nuits blanches d'affilé sur mon pc (j'en suis pas fier) et je dois reconnaître que je montrais quelques symptômes de violence... Mais franchement, hormis les vrais de vrais accros, les "No-lifes" (ceux qui font que de jouer à leur pc ou console), ça m'étonnerait que les gens soient influencés par les jeux vidéos... A ce propos, il y a un ado de 13/14 ans (aux USA, si mes souvenirs sont bons ^^") qui a buté un nombre de personnes sans motifs...

L'empire des jeux vidéo Longtemps, leur importance a été sous-estimée. La coupure entre les jeunes qui y jouaient et les adultes reléguait les jeux vidéo au rang de divertissement vulgaire. Mais les mordus de Pac-Man partagent désormais avec leurs enfants une culture commune. Avec leur puissance de calcul inédite, les consoles proposent un imaginaire, des graphismes, des scénarios comparables à ceux du cinéma. Sauf qu’ici le joueur est acteur. Ce phénomène social reflète un rapport au monde ambigu.

“Le jeu est une grande manière d’être et de devenir humain”, Mathieu Triclot, philosophe L'histoire est sur le point de donner tort aux détracteurs des jeux vidéo, s'enthousiasme le commissaire scientifique de l'expo de la Cité des sciences, à Paris. Faites vos jeux ! Et pas d'inquiétude, enfants et adultes, il y en a pour tout le monde : solitaire, petites voitures, Angry Birds, colin-maillard, Risk, guili-guili, belote, marelle, football, Sims ou Monopoly. Malgré l'importance du jeu dans les sociétés, la réflexion sur ce thème, rythmée par des ouvrages marquants, comme celui de Roger Caillois Les Jeux et les hommes (1958), reste marginale : rattachée aux sciences de l'éducation, elle ne s'est jamais structurée comme un champ du savoir à part entière. Une bonne raison d'inviter le philosophe Mathieu Triclot, auteur d'une excellente Philosophie des jeux vidéo, à se pencher sur la question ludique, sous toutes ses coutures… Les jeux (et leurs enjeux) sont ouverts ! Le jeu vidéo est devenu la première industrie culturelle devant le cinéma et la musique. Que voulez-vous dire ?

Les jeux vidéo génèrent de l'agressivité Les enfants et adolescents jouant régulièrement aux jeux vidéo ont plus de pensées et de comportements agressifs, selon une étude menée avec plus de 3.000 participants publiée aujourd'hui aux Etats-Unis. Cette recherche a été conduite à Singapour pendant trois ans avec des enfants âgés de 8 à 17 ans (11 ans d'âge médian) dont 73% étaient des garçons. Elle paraît dans la dernière livraison du Journal of the American Medical Association (JAMA) Pediatrics. Ils ont répondu à une série de questions, dont le nombre d'heures par semaine passées à jouer à ces jeux, leurs jeux-vidéo favoris, et s'ils avaient frappé quelqu'un qui les aurait provoqué ou rendu furieux. On a aussi demandé aux participants s'ils avaient parfois rêvé de taper sur quelqu'un ou de lui faire mal.

Related: