background preloader

La Clinique du Jeu Pathologique

La Clinique du Jeu Pathologique
Une forme particulière de dépendance qui s'est développée avec l'engouement informatique concerne le rapport que certaines personnes entretiennent avec l'écran. Les nouvelles techniques de l'informatique et de la communication (« TIC ») proposent une variété de possibilités pour jeunes adolescents et adultes : des activités ludiques (jeux vidéo, jeux en réseau, jeux de hasard et d'argent), des modèles de contact (chat, forum,...), des sources d'information (moteur de recherche), des pratiques commerciales et sexuelles... Le rapport au virtuel s'inscrit par un abandon momentané du réel, pour un monde sans mémoire et sans avenir, celui de l'instant présent, de l'immédiateté. Utilisé de manière abusive, le virtuel peut remplir différentes fonctions psychologiques pour le consommateur, comme s'évader d'un monde dont la réalité est difficilement supportable. Le Net a certains effets bénéfiques. Au niveau psychologique, deux risques émergent par rapports aux autres. (Nicolas Evrard)

http://www.cliniquedujeu.be/pathologie/cyberdependance/

Related:  Jeu et événements sportifscollaboration autour de la dépendance aux écransCyber addiction généralitésArticles glanés sur le web

Combattre l'addiction aux jeux vidéo Février 2016 Dans l'immense majorité des cas, la consommation des jeux vidéo par les ados et pré-ados est avant tout... le problème des parents ! Sur le plan clinique, les véritables addictions pathologiques aux jeux vidéo sont rarissimes, même si elles sont bien réelles. Comment canaliser la fascination exercée par ces jeux sur les enfants ? Quels comportements les parents doivent-ils adopter ? Mal être: La cyberdépendance, nouvelle drogue des temps modernes ? Quand l'ordinateur occupe de plus en plus de place dans la vie, il peut devenir un véritable objet d'addiction. Omniprésent, il entraîne de nombreux comportements compulsifs irrépressibles. Le cyberdépendant vérifie sa boîte à message toutes les 10 minutes, il consulte et re-consulte inlassablement les mêmes sites Internet ou passe d'innombrables heures à jouer en réseau. Même en vacances, il ne peut pas se séparer de son objet transitionnel et lemporte partout avec lui. La cyberdépendance est une forme de toxicomanie moderne. Lorsque l’on reste scotché irraisonnablement à son écran, il arrive même que l’on en oublie de manger et qu’une perte de poids importante en soit la conséquence.

Les députés proposent une loi contre l'addiction aux jeux vidéo En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus et paramétrer les cookies... Accueil Une proposition de loi a été déposée le 13 juillet dernier pour encadrer l'usage des jeux vidéo en ligne. Association Nationale de Prévention en Alcoologie et Addictologie du Var(83) Les cyber addictions Cyberaddiction, nouvelle"toxicomanie sans drogues" L’Internet offre des multiples possibilités dans les domaines du travail, de l'éducation, ou dans la communication. Pourtant il y a des personnes qui dépassent les limites d’une connexion "normale" et qui vont dans le sens d’une conduite addictive, perdant tout contact avec la vie réelle. L'adaptation de la grille des critères de l'addiction selon le DSM-IV prouvent le bien fondé d'une telle affirmation.

Addiction aux réseaux sociaux: Pourquoi Facebook et Instagram font-ils de nous des losers? RÉSEAUX SOCIAUX - Sur Facebook et Instagram, on ne montre que les bons côtés de la vie, des morceaux choisis par nos soins. À quel point cette mise en scène peut-elle impacter négativement ceux qui en sont à la fois les spectateurs et les acteurs? Plages paradisiaques, hamburgers alléchants et soirées déjantées, voilà que ce l’on voit passer en quasi-permanence sur nos timelines Facebook et Instagram. Et pour cause, sur les réseaux sociaux, armes fatales du personal branding, on ne dévoile que ce l’on veut bien et en particulier ce qui est susceptible de faire saliver nos voisins virtuels. Ces mises en scène incessantes, celles des autres mais aussi les nôtres, peuvent-elles nous impacter négativement et nous rendre, au final, malheureux? Si ça se trouve, cette jeune femme s’emmerde profondément Instagram/sinsuco

Prévenir et analyser la cyberdépendance La cyberdépendance est devenue, avec le temps et l’évolution de la technologie, une addiction des temps modernes. Lorsque l’on reste scotché à son écran, il arrive que l’on en oublie de se nourrir, de nourrir ses enfants, de se laisser aller à un manque d’hygiène, … bref que l’on développe les mêmes comportements et connaisse la même descente aux enfers que pour toute autre addiction. Au fil de mes lectures et de mes rencontres personnelles et professionnelles, j’ai pu constater que cette dépendance touchait plus les jeunes que les adultes. Mais nos jeunes sont-ils aussi cyberdépendants qu’on peut le craindre ?

Les recherches sur la cyberdépendance B. La recherche de David Greenfield Pour juger de la valeur des conclusions de cette recherche, il faut examiner la méthode utilisée. Faut-il craindre la cyberdépendance ? - Média Animation asbl Quand les médias traitent du sujet, c’est presque toujours par le truchement de dérapages spectaculaires. Ces derniers mois, hélas, les tueries en pleine rue [1] ou au sein d’institutions sensées offrir toute sécurité pour les jeunes qui y sont rassemblés (écoles, garderies…), ont été portées sous le feu des projecteurs. Dans la recherche d’une explication facile à relater, « les journalistes sont alors friands d’interviews de professionnels qui leur proposeraient, vite fait bien fait, une analyse à l’emporte-pièce ».

Peut-on être accro aux réseaux sociaux Un like par-ci, un tweet par-là, un selfie sur Instagram sans oublier de mettre à jour son profil LinkedIn... Nous multiplions quotidiennement les connexions aux réseaux sociaux. Mais à partir de quand cette fréquentation devient-elle problématique ? Notre consommation effrénée, ne cacherait-elle pas une réelle addiction ? Propos recueillis par Lucien Fauvernier A découvrir

Dépendance à Internet Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La dépendance à Internet (également nommée cyberdépendance ⭐LES JEUNES ET INTERNET : DE QUOI AVONS-NOUS PEUR? 1 LES JEUNES ET INTERNET : DE QUOI AVONS-NOUS PEUR? Synthèse de l étude réalisée par Élodie KREDENS et Barbara FONTAR, auprès de 1000 enfants et adolescents. Un projet mené par Fréquence écoles www.frequence-ecoles.org avec le soutien de la Fondation pour l Enfance 2 2/16 Étude sur les usages d internet par les jeunes - 2010 3 ÉditO Aujourd hui, médiatiquement, les jeunes et le web forment un couple infernal. À la télé, à la radio, au journal télévisé comme dans les magazines d investigation, on nous présente un web sombre, propice aux mauvaises rencontres où les adolescents, jeunes addicts crédules, errent sans fin.

Addiction aux jeux : doit-on hospitaliser les patients pour le sevrage ? Par La rédaction d'Allodocteurs.fr Rédigé le , mis à jour le Addiction aux jeux : doit-on hospitaliser les patients pour le sevrage ? Des cures de désintox pour les accros d'Internet En Californie, un camp propose à tous les cyberdépendants des séjours pour revenir aux joies de l'enfance, loin des connexions et des réseaux. New York À chaque addiction son remède. En Californie, un camp de «digital detox» propose aux cyberdépendants de smartphones, tablettes et ordinateurs de retrouver un peu d'«humanité» pendant quatre jours, en se déconnectant.

⭐Conférence sur l addiction au numérique du 21 mars 2013 1 Conférence sur l addiction au numérique du 21 mars 2013 Intervenants : Dr NEKAA (addictologue praticien hospitalier) Mme Crouzet (police nationale) Dr NEKAA Il ne faut pas diaboliser les jeux vidéo, internet etc, car il y a aussi des avantages. Toutefois, il faut mettre des règles en place pour éviter les dérives. Il y a des signes d alerte.

Bonjour, Bravo pour cette perle qui brosse un bon panorama du problème lié à l'usage des écrans dans sa globalité, et pour tous les publics. Bonne continuation. marina by fresne_groupe1_psy Apr 7

Très bon article ! merci pour le partage de cette pearl. by roussel_group4_psy Apr 4

Related: