background preloader

CE que les médias ne vous diront jamais sur l’immigration…

CE que les médias ne vous diront jamais sur l’immigration…
Le débat sur l’immigration est un débat sensible dans ce pays. Très sensible. De ce que j’ai pu observer, certains partisans comme les opposants (militants, citoyens comme hommes politiques) font parfois preuve d’ignorance sur le sujet. il est concevable qu’on puisse être opposé à l’immigration pour des raisons idéologiques, mais point n’est besoin de fantasmer ou d’user de contre-vérités sur le sujet. Ayant eu à faire du bénévolat dans deux associations et au gré de mes lectures et rencontres, j’ai quelques connaissances (modestes ) sur le sujet mais pour mieux développer le sujet, j’ai effectué quelques recherches supplémentaires. Tout d’abord, il serait plus que temps de ne plus croire en ce mythe moderne. Ce sont les pays du sud qui accueillent le plus d’immigrés et de réfugiés. Dans un pays, mise à part des pays totalitaires (et encore…), Il y a des gens qui viennent et d’autres qui partent. Ensuite, l’immigration n’est pas une. Les cartes de séjour pour étrangers sont diverses.

http://jeunecitoyen.wordpress.com/2012/12/10/ce-que-les-medias-ne-vous-diront-jamais-sur-limmigration-a-partager-autour-de-vous/

Related:  ATELIERImmigration ? (faux problème !)Axes à croiserbintougrdr

On a soumis les idées reçues sur l’immigration à celui qui a mouché le FN A Menton, près de la frontière italienne, en 2011, sur l’affiche Front national d’un manifestant : « Régularisation des clandestins = immigration sans fin » (Antonio Calanni/AP/SIPA) On l’a découvert sur un plateau télé, assis pas loin d’un vainqueur de « La Nouvelle Star » et d’un journaliste à moustache, en face d’un dirigeant du Front national et d’une animatrice tendance. Dans « Salut les Terriens », l’émission mélange des genres de Canal+, son discours a visé juste. En opposant à Florian Philippot, vice-président du FN, des chiffres et des affirmations pro-immigration, François Gemenne l’a rendu silencieux. « Salut les terriens » : voir à partir de 6 min 44 Immigration : les fantasmes à l'épreuve des faits La recrudescence récente de l'immigration clandestine relance le débat sur l'immigration. Pour beaucoup, il y aurait de plus en plus d'immigrés et ils seraient de moins en moins bien intégrés. Des idées reçues qui ne correspondent pas à la réalité. Petite mise au point. Les Français sont de plus en plus intolérants. C'est ce qui ressort du dernier rapport annuel de la Commission nationale consultative des droits de l'homme (CNCDH), publié le 1er avril.

Media - La revue INfluencia : Le boom de la consommation collaborative Publié le 17 septembre 2013 Parmi les nouvelles tendances de consommation qui se sont développées ces dernières années, la consommation collaborative est certainement l’une des plus impressionnantes. Elle a même été désignée par le très sérieux Time Magazine comme l’une des dix idées qui peuvent changer le monde. Pauvreté, immigration, assistanat, fraude... : cassons les idées reçues Les personnes en situation de pauvreté et les personnes étrangères sont devenues un enjeu des derniers débats de notre campagne électorale. Comme elles n’ont guère de droit de réponse, de nombreuses idées fausses sur elles s’installent sans être corrigées. Contribuons à ce que l’opinion publique ne se construise pas des représentations erronées qui mettraient en danger durablement le respect de l’égale dignité de chacun, l’estime que nous nous devons les uns aux autres et notre capacité à vivre ensemble [1]. Non, les pauvres ne font pas des enfants pour les allocations Une famille proche du seuil de pauvreté s’appauvrit encore plus lorsqu’elle s’agrandit. Par exemple, le seuil de pauvreté pour une famille de deux enfants est 2003 € mensuels (soit 954 € seuil de pauvreté à 60% du revenu médian x (1+0,5+0,3+0,3)).

Immigration, naturalisation, aides, ... : les confusions et les mensonges de l'UMP - Laurent GRANDGUILLAUME, Député de la Côte d'Or, Conseiller municipal de Dijon Monsieur Copé veut une « nouvelle politique de l’immigration » avec redéfinition du droit du sol, mais il ne connait même pas l’actuel ! Comme à son habitude l’UMP instrumentalise le débat sur l’immigration pour tenter de se refaire une santé. Mais pour réformer la politique d’immigration encore faut-il connaitre l’actuelle et ne pas intoxiquer le débat avec de fausses vérités.

Jeune Citoyen : Comment clouer le bec à un ami raciste ? Ce sont les pays du sud qui accueillent le plus d’immigrés et de réfugiés. L’immigration massive, si tant est qu’on puisse y accoler le qualificatif "massive", c’est d’abord et en majorité en direction des pays du sud. Dans un pays, mise à part des pays totalitaires (et encore…), Il y a des gens qui viennent et d’autres qui partent. Il y a des étrangers et Français venant en France, et des étrangers et français quittant la France. L’Onu propose d’affecter 2% du PIB mondial à une croissance plus verte Selon un nouveau rapport des Nations unies, 2% du PIB mondial investis dans dix secteurs clés permettrait d’aller vers une économie moins carbonée et de lutter contre la pauvreté. Le souci de l’environnement, la lutte contre la misère et la croissance sont trois objectifs conciliables, contrairement au «mythe de l’arbitrage entre investissements environnementaux et croissance économique», affirme l’Onu dans un rapport publié le 21 février, intitulé «Vers une économie verte: Pour un développement durable et une éradication de la pauvreté». En investissant judicieusement 2% du PIB mondial, soit environ 1.300 milliards de dollars par an, selon l’Onu, l’économie mondiale pourrait connaître une croissance identique sinon supérieure aux prédictions des modèles économiques actuels. Le rapport affirme que les nouveaux emplois crées, dans les énergies renouvelables et dans une agriculture plus durable notamment, compensera les pertes des emplois de l’ancienne «économie brune».

Les idées fausses, ça suffit ! ATD Quart Monde vous offre un an d’abonnement à Feuille de Route, le mensuel d’actualités contre la misère. Pour bénéficier de cet abonnement d’un an, cliquez ici Commandez le livre "En finir avec les idées reçues sur les pauvres et la pauvreté" Un audit de la politique d’immigration pour sortir de l’opacité et de l’instrumentalisation La politique migratoire souffre d’opacité et de manque de transparence. Le débat est souvent tronqué par la manipulation constante des objectifs. Parlementaires et citoyens ne sauraient se satisfaire des orientations, des objectifs et donc des réalisations présentés par le gouvernement. Dans cette politique, il convient d’interroger les objectifs eux-mêmes, d’évaluer et d’examiner de manière transparente, tous les termes et tous les fondements de la politique menée.

Related: