background preloader

(IV. B.) Qu'est-ce que la compétitivité ? Et comment l'améliorer ?

(IV. B.) Qu'est-ce que la compétitivité ? Et comment l'améliorer ?

http://dessinemoileco.com/la-competitivite-cest-quoi-et-comment-lameliorer/

Related:  TES1 2019-2020Terminale Eds SES 2020-2021Module 2. Les choix d'une entreprise en matière de production

Après une décennie de mesures non conventionnelles, quel bilan et quelles perspectives pour la politique monétaire ? Jézabel Couppey-Soubeyran est maîtresse de conférences à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et conseillère éditoriale au CEPII. Fabien Tripier est conseiller scientifique au CEPII et professeur d'économie à l'Université d'Evry. Ils ont rédigé le chapitre VI « Après dix ans de politique monétaire non conventionnelle, un retour à la normale est-il possible ? Non, l’ascenseur social n’est pas en panne! Il y a deux ans et demi, je publiais dans Telos un article sous ce même titre, fondé sur les données de l’INSEE issues des enquêtes Formation et qualification professionnelle (FQP), une des principales sources sur la mobilité sociale en France. Or l’INSEE vient de publier les premiers résultats de la dernière enquête FQP réalisée en 2014-2015[1]. Ils justifient pleinement, à partir de données récentes, le titre que je donnais au papier de 2016, « l’ascenseur social n’est pas en panne ». Il me semble donc utile de revenir sur ces résultats, tant l’idée fausse qu’il n’y a plus de mobilité sociale en France (ou seulement du déclassement) est ancrée dans l’opinion (et malheureusement propagée bien souvent par les médias, voire par certains intellectuels). Une forte mobilité sociale en France

Entretien avec Camille Peugny : Le nouveau visage des classes sociales Camille Peugny est Maître de conférences en sociologie à l'Université Paris 8 et chercheur au CRESPPA (Centre de Recherches Sociologiques et Politiques de Paris). Spécialiste de la stratification sociale et des inégalités, ses recherches portent sur la mobilité sociale et les inégalités entre les générations (Le déclassement, Grasset, 2009), la reproduction sociale (Le destin au berceau. Inégalités et reproduction sociale, Seuil, 2013), le rapport au politique des classes populaires. Il travaille actuellement sur les transformations des classes populaires et mène une enquête de terrain auprès de femmes de ménage employées par une grande entreprise de services à la personne. Lors du 7ème congrès de l'AFS en juillet dernier, il a participé à une table ronde intitulée "À quoi bon parler encore de classes sociales ?".

"Mobilité sociale des femmes" article alternatives économiques Nouveaux regards sur la mobilité sociale. A prendre en compte, à lire, vient corriger certaines limites des tables de mobilité, (cliquez pour accéder) Enfin ! Après onze ans de silence, l’Insee a (très discrètement) publié l’été dernier des données sur la mobilité sociale française en 2014-2015. L’occasion de constater qu’il ne s’est pas passé grand-chose dans l’intervalle, et même depuis maintenant quarante ans. Un peu moins d’un quart des personnes âgées de 30 à 59 ans en 2014-2015 ont connu une mobilité ascendante par rapport à leur père, elles sont presque autant à connaître un déclassement (21,7 %) et un tiers sont restées dans la même catégorie sociale. 47 % des fils de cadres sont eux-mêmes cadres, ce qui n’est le cas que de 10 % des fils d’ouvriers.

La criminalité en col blanc: La mafia du CO2 (cliquez pour accéder au podcast) En 2005, afin de lutter contre le réchauffement climatique, l'Union européenne met en place une bourse d'échange de quotas d'émissions de CO2, principal gaz à effet de serre. Mais dès 2008, un système de fraude à la TVA sur ces quotas se met en place, détournant entre 5 et 10 milliards d'euros... Nous entamons aujourd’hui une nouvelle série sur les affaires économiques et à la criminalité en col blanc. Croissance, biens communs : 2 concepts clés en économie Pourquoi le concept de croissance focalise-t-il tant de débats et de critiques parmi les économistes ? Quant à celui de "communs", concept à la fois politique et économique, popularisé par l'économiste américaine Elinor Ostrom à partir de 1990, on a encore parfois du mal à en dessiner les contours précis. En quoi peut-il nous aider à penser la préservation de certaines ressources naturelles indispensables à la vie sur Terre par exemple ? Cette sélection d'émissions d' "Entendez-vous l'éco" permet de faire le point sur deux concepts clés en économie, la croissance et les biens communs.

François Dubet : "L'épreuve du confinement révèle des inégalités qui peuvent devenir haine" La Tribune - Ce moment si particulier de début de confinement, comment l'éprouvez-vous intimement, comment l'interprétez-vous intellectuellement ? François Dubet - Bien que ma situation soit relativement "confortable" - je ne suis pas seul, nous avons un jardin et nous ne manquons pas de lecture -, le confinement est une épreuve. Nous sommes loin de ceux que nous aimons, et nous ne savons pas quand nous les verrons de nouveau. Revue de presse de l’APSES Chaque semaine pendant la fermeture des lycées, l’APSES met à disposition des collègues et des élèves une revue de presse, portant sur les thèmes des programmes de SES. EDIT (2 juin) : après l’annonce de la réouverture des établissements, l’APSES ne poursuivra pas cette revue de presse au mois de juin. Semaine du 25 mai au 1er juin : Spécialité SES de Première et classe de Terminale ES.

Hyman Minsky : un économiste visionnaire Hyman Minsky (1919-1996), fils de militants socialistes russes ayant fui la Russie en 1905, est un économiste postkeynésien américain. Après un bachelor de mathématiques obtenu à l’université de Chicago en 1941, il s’orienta vers l’économie. La guerre terminée, il commença à Harvard une thèse sous la direction de J.

Politique monétaire : retour à la normale ? Avril 2018. Une synthèse très utile sur les politiques monétaires, conventionnelles et non conventionnelles, depuis la crise de 2008, et une réflexion sur la nouvelle «normalité» de la politique monétaire, dans un contexte de taux d'intérêt durablement bas. EcoNote n°40, avril 2018. par Marie-Hélène Duprat. Résumé La crise financière de 2008 a été marquée par une intervention sans précédent de la part des grandes banques centrales. Celles-ci ont tout d'abord abaissé leurs taux directeurs à quasiment 0%, épuisant ainsi les options monétaires conventionnelles.

Krach boursier à Wall Street et début de la crise des années 1930 Chute brutale des cours des actions à New York et dans les pays développés à économie de marché. Entrée dans une période de dépression économique. Les années 1920 sont des années de prospérité aux États-Unis. Le cours des actions amplifie cette évolution, triplant entre 1924 et septembre 1929. La tendance s'inverse brutalement le 24 octobre 1929, resté dans les mémoires sous le nom de « jeudi noir ».

Related: